10 mars 2022

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-21 DU 8 MARS 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Les Revenentes

 

Georges Perec a écrit sous ce titre un livre dans lequel il utilise uniquement des mots comportant la voyelle "e" et uniquement elle, accentuée ou pas. Bien entendu, toutes les consonnes sont permises autour.

Voici une liste des mots qu’il a employés dans les premières pages de ce roman.

belvédère descendent entêtée gemmes pensée reprends-je texte
benêt descendre entrée gens pépé reste Thérèse
Bérengère déserte entrée grec perce rêve thermes
béret desqelles entregent hébété perd révèrent trempe
berner desserre éphèbe Hélène perles Rex vedette
bête sers détecter Ernest Helvète perpète s’empressent vedettes
bézef détresse espèce Herbert perpètre s’étend vénèrent
brèche Dresde espère je sens perplexe scellée vent
breveté dresse est je-me-rends-chez pervers scènes verre
censée ébène Estelle jette pète-sec Schweppes verste
cerbère écervelé été kermesse pètent se-délecter vertes venelles
cerclé échec éthérée légèreté Peter-Sellers se-réfréner vêtements
certes édenté évêché lentement Pleyel sèche week-end
cervelet effervescence événement lentement préféré secrète western
cette éjecte évente lesté préfère secrets zèbres
cherche élève évêqe lèvres préférence select  
chercher elle-même excédé me-rends prennent semblent  
chevet empêchement excellence mec prestement semées hêtres  
chèvre empesé excès mec prétexte sens  
clebs en même temps excrément mèche prêtre sente  
crèche en-effet Exeter Mel-Ferrer qe sentences  
décès encensent expert mêmement qerelle sept  
déesse encercler fée mémère rebelle sept-cent-trente-sept  
défendent enchevêtrées fenêtre mène recel stress  
défends enclencher fermement Mercédès-Benz recèlent svelte  
défense d’entrer endetté ferrets merde récemment télex  
degré énervement fesses messes récent tempère  
dément enflé fête nèfles recette tempes  
démentent enlever flegme pédestrement regrette tempête  
démette ensemble frênes pègre remède tendres  
démettre entendre frère pénètre remet tente  
dents enténébrée Fresnes pensé Rennes tentent  

Il vous est demandé de construire les trois premières phrases du début de votre texte en utilisant cette même contrainte. Puis de continuer librement, sans plus la respecter, le développement de votre récit.

Vous pouvez appliquer la tolérance observée dans les dernières pages :

Le son "an" peut s’écrire "en"
Le son "i" peut s’écrire "ee"
Le pronom "que" ou tout mot comprenant la lettre "q" peut être écrit sans le u : qe, leqel, qelq

Consigne alternative : écrivez des haïkus (poème de trois vers de 5-7-5 syllabes) ou un texte utilisant essentiellement des mots de cette liste avec d’autres pouvant contenir a, e, i, o, u et y.

2122-21 Consigne Les Revenentes

Posté par Joe Krapov à 08:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


03 mars 2022

ON ABDIQUE !

Finie la chasse à Moby Dick !
Finies les nouvelles véridiques !
Finis les décrets tyranniques !
On abdique ! On abdique !

Plus qu’assez de tourner bourrique !
A bas le monde cathodique !
Fi de l’audimat fatidique !
On abdique ! On abdique !

Dans l’entrepôt frigorifique,
Aux pieds de Sainte-Véronique,
En prenant le téléphérique
On abdique ! On abdique !

Finies les promesses mirifiques,
Les grands discours des politiques,
Des tragiques de la République
Ou des régimes monarchiques,
Oligarchiques, autocratiques !
On abdique ! On abdique !

Seul l’érotique est magique !
Seul le magique est érotique !

Seul le comique est élastique
Et seul l’élastique est comique !

2122-20 Jean-Paul - Elastique

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 1er mars 2022 d'après la consigne AEV 2122-20 ci-dessous

 

Posté par Joe Krapov à 11:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

ON S’EN MOQUE !

On s’en moque
De tous ces vieux schnocks ,
De leurs obsessions, de leurs TOCs,
De leurs tics, de leurs coups d’estoc,
De leur descente de l’Orénoque,
S’ils font le p’tit ou le grand roque,
S’ils savent hisser le grand foc,
S’ils sont paranos ou toc-toc,
S’ils ont des neurones en loques,
Si leurs vieilles charrues ont un soc.

On s’en moque
De ces vioques !

Nous on n’aime pas vraiment le rock !

On préfère la musique baroque ! 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 1er mars 2022 d'après la consigne AEV 2122-20 ci-dessous

 

02 mars 2022

JE JETTE !

1

2122-20 Jean-Paul - MagritteJe jette aux oubliettes
Le serpent à sonnettes,
Le sergent malhonnête,
Le serre-tête à Georgette !

Et si ceci n’est pas une pipe
Mais une position de principe

Je fous le feu à la guérite
Et je signe l’incendie : « Magritte » !

2

2122-20 Jean-Paul - Magritte 3Il n’y a pas de fumée sans feu
Il n’y a pas de vélo sans pneu
Y’a pas d’fumette
Sans allumettes

Et si c’est jour de débarras
Je m’envole par-dessus les toits,

Je fous le feu à Notre-Dame
Et je signe l’incendie : « Paname » !

3

2122-20 Jean-Paul - Magritte 2Je jette à la déchète
Ionesco et Beckett
Et la très vieille paire de baskets
Que je gardais depuis perpète

Et si tout doit recommencer
Comme c’était par le passé

Je frotterai mes deux silex
Et je signerai  " Duralex "
(ou "Pyrex le Pyromanex") !

4

2122-20 Jean-Paul - Magritte - Le Temps jadisJ’emmène à bicyclette
La joliette Paulette,
Et de coquettes fillettes
Qui portent des barrettes

Et si on se roule dans les champs,
Faisant naître un amour brûlant

Je fous le feu à la garrigue
Et je signe l’incendie « Mézigue »

5

2122-20 Jean-Paul - AvertyJe jette mon bonnet
Par-dessus les moulins
Je jette le bébé
Avec l’eau de mon bain

Et s’il est en celluloïd
Je le passe à la moulinette

Il est temps de faire le vide
Et je signe : « Poudre d’escampette » !

 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 1er mars 2022 d'après la consigne AEV 2122-20 ci-dessous

 

Posté par Joe Krapov à 15:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-20 DU 1er MARS 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

2122-20 Consigne - MothérapieMothérapie

 


  Nous nous inspirons aujourd’hui d’un recueil de poèmes de Nathalie J.Y. Caillibot : « Petit manuel de mothérapie : jeux de mots et petits textes joyeux pour s’amuser et se changer les idées ».  Voici la liste des titres utilisés par cette autrice et, en face, la sonorité des rimes qui sont employées dans le poème portant ce titre. Nous avons fait une collecte de vocabulaire au début de la séance.  Ecrivez au moins trois courts poèmes en respectant cette obligation ou sinon faites ce que vous voulez avec tout ce vocabulaire du moment que « ça nous change les idées ».  

TITRE

Rimes

Mots collectés (on peut en ajouter d’autres)

Craque ac, aque Macaque, cornac, arnaque, laque, tic tac, patraque, Loudéac, braque, claque
J’agace ! ace, asse Fracasse, barcasse, Sargasses, jacasse, perspicace, salace, tasse, feignasse, marronnasse, Enrico Macias, rosace, débarrasse
Lâche-toi ! ache Malgache, drache, vache, ganache, attache, pistache, mâche, cravache, bache
Gagne ! agne Castagne, Champagne, Charlemagne, campagne, pagne, magne ; De Fagne, accompagne
Clame et déclame ! ame Madame, macadam, lame, acclame, slam, rame, rétame, âme, calame, dame
Allez on s’émerveille ! eil ou eile ou aye Popeye, abeille, oseille, sommeil, réveil, pagaye, groseille, merveille, soleil, vieille
Espère ! ère, aire Glaciaire, dromadaire, pépère, mercenaire, primevère, mégère, galère, anniversaire, verre, vipère
Je jette ! ette, ète Perpète, déchète, allumette, fumette, cigarette, coquette, joliette, bicyclette, moulinette, oubliettes, fillette, barrette
Veux et peux ! eu ou eux Pneu, morveux, amoureux, deux, épineux, heureux, boîteux, joyeux, merveilleux, malicieux
On abdique ! ique ou ic Comique, république, laïque, magique, érotique, mirifique, frigorifique, bourrique, astique
Allez on s’accroche ! oche Cloche, anicroche, galoche, Folcoche, roche, moche, fantoche, valoche, taloche, loches
On s’en moque oque ou oc Toc-toc, Orénoque, phoque, TOC, foc, vioque, breloque, plic-ploc, baroque
Dépote ! ote ou otte marotte, carotte, grotte, gargote, vote, charlotte, lotte, culotte
Gazouillez ! ouille Magouille, andouille, grenouille, gargouille, patouille, fouille, gribouille, mâchouille, arsouille, rouille, bidouille
Eructe ! ut, ute Azimut, flûte, cahute, uppercut, lutte, volute, zut, anacoluthe
Démarre ! Rimes diverses  
Enfile tes sandalettes ! Rimes diverses  
Fais l’âne ! Rimes diverses  
Il est grand temps ! Rimes diverses  
Pourvu qu’on rigole ! Rimes diverses  

Posté par Joe Krapov à 15:46 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


25 février 2022

G COMME GUMMIBÄRCHEN (FRAU)

Animateur d’atelier d’écriture, ce n’est pas un métier facile ! Chaque semaine il faut proposer à ses écrivantes quelque chose de différent et si possible de plaisant. Maintenant que l’atelier fonctionne aussi en ligne, on ne peut plus jouer avec des consignes reposant sur l’écriture collective de type jeu du cadavre exquis, fabriquer des renku à base de haïkus et de tankas, faire se répondre des correspondantes. Mais en fait ces exercices-là n’ont jamais vraiment eu la cote.

Chacune préfère se lancer dans une longue déclinaison à partir de sa première idée née de la consigne. Mais je ne me plains pas : le résultat est toujours aussi varié, surprenant, réjouissant au moment de la lecture.

Surtout il faut, de temps en temps, écrire à partir d’images parce que ces dames aiment ça et que c’est moins compliqué à expliquer ! Avec les images, il y a deux choses qui coincent pour moi.

La première est la gestion du code html par la plate-forme de Canalblog. Monsieur html n’aime pas les tableaux, colle des retours chariot là où on n’en veut pas et refuse de centrer les photos en une seule fois.

Ensuite il faut gérer les réclamations, bien souvent justifiées, des propriétaires des images qui vous reprochent d’utiliser leur œuvre sans leur avoir demandé la permission.

Grooms 01 1024Voilà pourquoi, cette semaine, j’ai choisi de faire écrire à partir de photos de Joe Krapov. C’est un copain, je sais qu’il voudra bien et ne réclamera rien. J’ai donc distribué ses agrandissements, j’ai laissé les filles choisir en premier et dans les trois que j’ai récupérées, il y a la photo de Mme Gummibärchen.

Malheureusement il est déjà 19 h 54, on pose les stylos à 20 heures et il me faudrait de nombreuses minutes et une troisième grande page manuscrite pour exprimer ce que m’inspirent cette photo et ce surnom. Je ferai donc court.

Cette photo a été prise en 1999 lors d’un spectacle du festival « Les Tombées de la nuit », « La Flûte en chantier », d’après Mozart, par la Compagnie « Les Grooms ». Elle a déjà servi à un atelier d’écriture en ligne pour lequel j’avais produit un texte. J’avais rebaptisé la comédienne Mme Gummibärchen en souvenir d’une professeure d’allemand du collège Malifeu qui récompensait les bonnes réponses de mon fils ou de ses autres élèves en leur offrant de ces friandises dont le nom français m’échappe mais que vous reconnaîtrez sans doute quand j’aurai traduit la chose « Gummibärchen » par « petit ours en gomme ».

 2122-19 Jean-Paul - Gummibärchen8 Marie-Thé Morozov 04

 Je vous renvoie ici vers le texte de 1999. Je me suis régalé tout à l’heure à relire des pages de cet atelier « Rennes en Délires ». Tout comme je me régale en ce moment à l’idée que le mari de la prof d’allemand « bonbonnière » était peut-être… dentiste !

 

 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 22 février 2022

d'après la consigne 2122-19 ci-dessous

24 février 2022

B COMME BATUCADA

cb9807Ni Jean Sébastien Bach, ni Ludwig Van Beethoven ! Pas même Béla Bartók et encore moins Benjamin Britten !

Aucun de ces compositeurs n’a daigné nous pondre un concerto pour pianoforte et batucada !

Pourtant, une Sonate au clair de lune avec des percussions et des coups de sifflet, ça mettrait un peu de vie salle Gaveau ou Salle Pleyel, non ?

Vous imaginez Pierre Boulez dirigeant le « Réveil des oiseaux » de Messiaen au sifflet ?

Et de jolies danseuses brésiliennes, emplumées autant que dénudées, ça nous mettrait un peu plus de joie au coeur que ces violoncellistes déplumés qui envoient comme à l’abattoir la musique de Penderecki et Wagner dans les appareils auditifs de vieux actionnaires déplumés autant que dé(si)cavés ?

Quoi de plus triste à entendre qu’un quatuor à cordes ?

Oui, c’est ça : deux quatuors à cordes. Avec l’intégrale en CD des quatuors à cordes de Schubert, la corde pour se pendre est-elle offerte en prime ?

Car la batucada est gaie, car la batucada égaie : c’est un orchestre de percussions diverses qui joue la musique des sambas au Brésil.

cb9803Et ce costume blanc brodé de jaune et de bleu, ne siérait-il pas mieux aux musiciens de l’Orchestre Symphonique de Bretagne que la queue de pie ou la robe de soirée noire ? Pourquoi le musicien classique s’habille-t-il toujours comme s’il allait à l’enterrement de l’hymne à la joie ? On ne peut pas se pavaner un peu plus quand l’infante est défunte ? Après tout, elle n’était pas de notre famille ! Et l’Espagne, c’est loin !

C’est pourquoi il faut souligner les efforts de la violoniste, Madame Bling-Bling, pour faire scintiller ses boucles d’oreille à chaque concert ! C’est pourquoi il faut applaudir la charmante altiste (altruiste?) de l’OSB qui ne craint pas de se produire au sein du groupe Am’nez zique et les Biches pour accompagner « Estelle » de Pierre Perret ou « Julie la petite olive » des Wriggles !

Voilà. J’ai tout dit sur l’immobilisme du monde et ses quelques exceptions : cette photo a été prise il y a vingt ans et rien n’a changé depuis sur Radio Classique ! Elodie Fondacci est toujours là, Christian Morin est une publicité vivante pour le placement de l’âge de départ en retraite sur le curseur « 84 ans » et on nous y incite toujours, entre deux tubes de Chopin et Vivaldi, à mourir au plus vite pour léguer nos biens à une association philanthropique - de type Orpéa aux enfers ? - ou à vendre notre maison en viager. Reviens, Pierre Tchernia, ils sont devenus fous ! Ce monde est décibatudément batucadastrophique !


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 22 février 2022

d'après la consigne 2122-19 ci-dessous

23 février 2022

P COMME PARASOL

22 février 2022 ! La Bretagne est en manque de parapluies et surtout de parasols !

Parmi les effets néfastes du phénomène de réchauffement climatique de la planète il faut constater maintenant dans notre région une pénurie de ces instruments portatifs destinés à protéger le crâne et le haut du corps des rayons d’un soleil désormais trop généreux.

Les messieurs, bien sûr, peuvent porter des casquettes ou chapeaux plus ou moins larges – borsalino, panama voire sombrero. La chemise en coton, la veste légère ou le polo Brassens protègent des coups de soleil leurs avant-bras.

Mais la pauvre dame en robe à manches courtes ou en débardeur, ses bras nus, sans ombrelle, de quelle couleur deviennent-ils ? Oui, c’est ça, rouge écrevisse.

Il nous faut des parapluies qui fassent office de parasols ! L’emblématique magasin « Rennes sous la pluie » vient de fermer ses portes au plus mauvais moment ! Qu’est-ce qu’ils foutent les Chinois dans leurs usines ? Ils ont découvert le droit de grève ou quoi ? Quelqu’un est allé à la pêche à la baleine et a tout raflé ? Il y a une pénurie ? Ils ont eu un pépin dans la chaîne de production ? Depuis l’apparition du coronaviruse en 2020 on a l’impression qu’ils s’y prennent comme des manches pour inonder nos marchés de leurs produits manufacturés, plus facturés que manu, d’ailleurs.

Parapluie breton 1024

En y réfléchissant bien, il y aurait également une montagne de blé à se faire si les ambassadrices de charme de la République populaire de Chine daignaient apprendre les pas de l’avant-deux de Bazouges, de la gavotte et du laridé huit temps. Cela va faire deux ans pleins que l’on n’a pas vu tourner à Rennes le moindre costume celtique ! Plus une seule jeune fille aujourd’hui ne porte la catiole et les gants de dentelle. Il faut dire qu’avec la chaleur, porter des gants ou en prendre... Ces dames et demoiselles préfèrent sans doute désormais se trémousser en boîte aux accents d’une musique bien plus moderne émise par des émules de Daft Punk ou de Laurent Garnier ?

On comprend bien cependant celles qui, à la longue, ont développé une allergie à ce couple d’enfer, biniou-bombarde, l’assurance tous risques d’avoir un jour ou l’autre l’ouïe bousillée et le goût musical dénaturé à jamais.

C’est quand même ahurissant, cette histoire ! Bientôt, à force de regarder avec envie cette photo emblématique prise à la Fête du peuple breton en 1999, nous qui sommes les forces vives de la start up nation et du LBD-plein-la-vue-pan-dans-les-dents, nous allons finir par rejoindre la cohorte des vieux crabes pétainistes et chevrotants qui prétendent que « c’était mieux avant » !


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 22 février 2022

d'après la consigne 2122-19 ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-19 DU 22 FÉVRIER 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Rennes en fêtes

 

L’animateur distribue des agrandissements sur papier extraits d’un album photographique de Joe Krapov dont le titre est « Petits portraits de Rennes en fêtes ». Ces photos ont été prises en 1998 et 1999 et publiées sur le site web « Rennes-en-délires ». 

Chaque écrivant·e en choisit trois mais n’écrira qu’à partir d’une seule de ces photos.

Il est demandé de constituer , collectivement, un abécédaire de la fête.

Pour cela chacun·e écrira un texte inspiré par la photo retenue et dont le titre sera sur le modèle des billets d’Adrienne sur son blog : C comme Carnaval, V comme Venise, etc.

L’exercice peut être renouvelé avec les deux autres photos choisies si on est inspiré.

 cb9801

cb9802

 cb9803

 cb9804

cb9805

 cb9806

 cb9807

cb9808

 cb9902

 cb9904

 cb9906

 cb9910

Parapluie breton 1024

 cb9912

 cb9913

 cm9801

cm9802

 cm9901

Yin et Yang 1024

 tn9802

 tn9801

 Grooms 01 1024

 Spurting man 1024

 cb9809

 cm9905

04 février 2022

DEUX POEMES SANS ARTICLES

Automne tomber feuilles
Hiver arriver deuil
Printemps tout reverdir
Eté chouette avenir

***

Hisser voile
Garder cap
Vaste mer
Exploration
Pêcher poisson
Rentrer port

Cracher vapeur
Ouvrir bal
Bateau-ville
Gigantesque

Petit glaçon
Toucher

Titanic
Couler

2122-18 Jean-Paul - stower_titanic

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 1er février 2022

d'après la consigne 2122-18 ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,