29 août 2013

Randonnée autour de Cadouin (Dordogne) le 24 juillet 2013 (3)

130724 006

Robotique rurale : ce que nous serons devenus en 205 0et des brouettes !

Posté par Joe Krapov à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Randonnée autour de Cadouin (Dordogne) le 24 juillet 2013 (4)

130724 009

130724 011

130724 008

Sous chacune de mes photos, je pourrais répéter ce que j'ai déjà écrit :
"Pourquoi appeler cela le Périgord noir alors que c'est tout vert ?"

Posté par Joe Krapov à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 août 2013

Le Bugue (Dordogne) le 23 juillet 2013 (1)

130723 002

Le concert programmé sous ce kiosque à musique a été annulé pour cause d'alerte orange... pardon d'alerte orages sur tout le département. On n'a jamais vu l'orage ! Il a tourné autour du Bugue et pendant une semaine entière on n'a pas vu une goutte de pluie !

Question musique, on n'aura pas été malheureux cet été, d'autant que cette semaine encore, même en ayant repris le travail, nous sommes rendus tous les soirs au concert. Lundi, c'était D.J. Squiban ;-) avec l'Orchestre symphonique de Bretagne. 

et hier, le concert des jeunes talents nous a fait découvrir un truc complètement fou : le "Corps à corps pour zarb et voix" de Georges Asperghis interprété par Guy-Loup Boisneau. Accrochez-vous, ça décoiffe !

 

Posté par Joe Krapov à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Bugue (Dordogne) le 23 juillet 2013 (2)

130723 008

130723 009

130723 010

- Ah zut, on a raté le meeting aérien !

- Le journal est daté du 13 juillet... 1959, Joe Krapov ! T'étais pas né !

Posté par Joe Krapov à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Bugue (Dordogne) le 23 juillet 2013 (3)

130723 011

- Souvenir du 1er tour de France en haïkus de Sebarjo !

- C'était aussi en 1959 ?

Posté par Joe Krapov à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Teatro necessario par la Nuova Barberia Carloni aux Affranchis à La Flèche le 6 juillet 2013 (1)

130706 132 B

AUTOFICFION ?

Il fait un grand soleil, ce 22 août, quand Isaure Chassériau pénètre, rue de Dinan, à Rennes, dans le bistrot « Au vieux Saint-Etienne », situé à côté de l’église qui porte le même nom mais c’est le bistrot et pas l’église qui a pour devise « Allez les verres ! ». Encore que l’église pourrait, elle aussi : elle a été depuis très longtemps transformée en théâtre.

C’est Agatha, la deuxième épouse de son oncle Camille Cinq-Sens, qui est au comptoir.

- Ah tiens, voilà Lait-fraise ! lance-t-elle à la nouvelle arrivante et à la cantonade qui se compose en tout et pour tout, cet après-midi, d’un seul client attablé derrière un demi de bière et la page obsèques du journal Ouest-France. Alors, ces vacances, comment c’était, Lait-fraise ?

- Bonjour, Tante Agathe ! Très bien, très bien, merci. Mais c’est hélas terminé.

Isaure n’apprécie pas trop de se faire surnommer Lait-fraise par sa tante mais bon, quand on s’habille en rose et uniquement en rose, on a déjà de la chance, n’étant pas blonde, de ne pas se faire surnommer Barbie !

 

Posté par Joe Krapov à 00:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Teatro necessario par la Nuova Barberia Carloni aux Affranchis à La Flèche le 6 juillet 2013 (3)

130706 263 B

Isaure a sorti le petit magnétophone à cassettes qu’elle a acheté à Quimper en 2005, qui marche toujours et qui lui sert dans ses activités de web-journaliste.

- J’ai un papier à faire pour mon journal sur l’autofiction !
- L’autoficfion ? Qu’est-fe que f’est que fette invenfion ?
- C’est quand on raconte sa vie dans un roman, répond Agatha. Genre « J’ai été cantonnée dans les chiottes par les Japs et depuis je travaille du chapeau » ! se moque Agatha.
- Mais ve fuis pas romanfier, moi ?
- Ce n’est pas grave ! Tu es quand même une espèce de roi de quelque chose, dans ton genre, mon chéri. Surtout depuis qu’on t’a posé une couronne !
- Pover ! Dépover ! Effayer la nouvelle, l’enlever, repover l’anfienne ! Fa fait quatre féanfes que fa dure ! Fette fois-fi v’ai failli l’avaler !
- La neuve ou l’ancienne ?
- L’anfienne. Et il f’est enfin défidé à foigner la molaire ! Parfe qu’en attendant, fa faisait deux mois que je maftiquais avec un panfement provivoire !
- Je ne te reconnais plus, oncle Camille ! Toi si douillet d’habitude, tu as réellement eu le courage de pénétrer dans le cabinet d’un dentiste ?
- Fallait bien ! V’avais un trou entre deux molaires : tout fe coinfait dans l’interftife et ve ne pouvais plus mâfer à droite !
- Et alors, ça t’a fait mal ?
- Auvourd’hui oui ! Au porte-monnaie ! V’en ai pour neuf fents euros et vingt-fept fentimes !
- Ouïe ! Eh ben dis donc ! Quand tu vas chez David douiller, t’as intérêt à emmener ta brouette de pièces jaunes avec toi ! plaisante Agatha.
- F’est un drôle de mec ! Tu vas le voir parfe que tu fouffres d’une molaire et il te foigne une infivive ! Foi-divant que mon anfienne couronne était plus fuffivante et que ve risquais une reprise de carie. Elle est où, Agathe, l’afpirine effervesfente ?
- Je vais te la chercher.
- Enfin, bon. A part la douloureuve que ve fais même pas combien on va me rembourfer fur fes dépaffements d’honoraires, à fe fagouin, ve peux dire une fose : les dentiftes, fa fait du bien quand fa f’arrête !

Posté par Joe Krapov à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Teatro necessario par la Nuova Barberia Carloni aux Affranchis à La Flèche le 6 juillet 2013 (4)

130706 267 B

Agathe revient avec un verre d’eau pétillante et un appareil photo numérique dans l’autre main.

- Tiens, voilà ton Aspro, Camille. Est-ce que je peux prendre une photo ?
- Une photo ? De qui ? D’Ivaure Faffériau ?
- Non, de toi ! Tu es un peu une espèce d’empereur, maintenant. Comme Napoléon ! Sacré toi ! Couronné par David !

couronnement_napoleon_gr


- N’importe quoi ! Et puis toi, Faffériau, arrête ton enrevistrement ! Mes petites mivères, fa n’intéreffe perfonne que moi-même !
- T’as tort, Camille, renchérit Agathe. Y’a des romancières qui se sont fait un fric fou en racontant comment elles ont été violées par leur papa et sodomisées par leur gynéco !
- Allez, remballez-moi vos foutaives ! De toute fafon moi mon père est défédé et fi ve vais fez le dentifte, ve n’ai pas bevoin de vynéco !
- Allez, te fâfes pas, Tonton ! Ve te promets qu’après avoir traité mon fuvet de fofiété, v’effaferai la caffette !
- Efpèfe de faleté de Faffériau, va !
- Camille, calme-toi, c’est de l’humour ! traduit Agatha.

Et lui de continuer face à Isaure :

- Petite peste ! Impertinente ! Mauvaise fille ! Technophile ! Buveuse de lait-fraise !
- Ah, ça va mieux ! L’anesthésie a cessé son effet ! Tu parles à nouveau normalement, maintenant ! Allez, tiens, ça s’arrose ! Longue vie, grand bonheur et vodka pour tout le monde !

Posté par Joe Krapov à 00:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 août 2013

Sarlat-La-Caneda (Dordogne) le 26 juillet 2013 (2)

130726 043

Eh ben mon cochon, c'était pas trop tôt ! Ca nous a fait du bien d'avoir enfin du soleil par-dessus nos truffes !

Posté par Joe Krapov à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Sarlat-La-Caneda (Dordogne) le 26 juillet 2013 (3)

130726 045

- Par ici, on est heureux comme Dieu en France !
- Il a une rombière, Dieu ?

Posté par Joe Krapov à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,