2020 11 29 Isaure naïve 63

Je vis dans un monde auquel je ne comprends absolument rien. Mais c'est sans gravité, docteur, je jouis bien quand même puisque tout est devenu gratuit ! Y compris nos actes !

Quoi ? Hein ? Comment ? Vous voulez un exemple ?

Ben prenons Vivaldi, tiens ! Voilà un bonhomme qui a composé plus de quatre cent concertos (ou concerti) pour des instruments divers accompagnés par un orchestre à cordes. Igor Stravinsky qui n'était pas gentil à dit un jour que c'était quatre cent fois le même concerto !

Tout au long de mon existence je n'ai pas cessé d'acheter des disques de ce compositeur. J'ai compté dans mes collections : dix-sept disques vinyles, douze coffrets de plusieurs disques dont l'intégrale d'I Musici en dix-huit galettes et un maximum de disques Erato avec des interprétations par I Solisti veneti sous la direction de Claudio Scimone, trente cassettes et quatorze CDs ! Je connais mon Jean-Pierre Rampal et mon Pierre Pierlot sur le bout des doigts !

Vous imaginez le "pognon de dingue" que j'ai mis là-dedans ? Eh bien figurez-vous qu'il en sort encore, des concertos de Vivaldi ! Il y a des fous sur cette planète qui se sont mis en tête d'enregistrer l'intégrale des manuscrits retrouvés à la bibliothèque de Turin ! C'est chez Naïve et il y a 65 volumes déjà parus !

Et pour s'y retrouver, bonjour ! Adieu la nomenclature de Marc Pincherle - Ah les joies du Pincherle 16 ! -, on est passés à RV, le catalogue  Ryom !

De toute façon pas la peine de chercher des correspondances entre mes disques et ceux-là. Sur le dernier que j'ai ouï, je ne connais pas un seul des concerti !

Alors, si je m'écoutais, je les achèterais bien, les 65 volumes de chez Naïve, d'autant que les couvertures sont super-jolies, même si les dames dessus ont l'air assez "frigo" voire effrayantes.

Comment, docteur ? Les magasins viennent de rouvrir ?

Hé ! Ho ! Ca va pas, doc ? Faudrait voir à consulter ! C'est gratuit sur Deezer, maintenant ! C'est justement ça, ce que je ne comprends pas dans ce monde : si le travail n'a plus aucune valeur, pourquoi est-ce que j'y suis allé et pourquoi est-ce que je continue à bosser ?