11 mars 2019

Choses vues à Rennes le 10 mars 2019 (3)

190309 265 009

190309 265 010

190309 265 011

190309 265 012

Tableaux vus dans la vitrine du Tire-bouchon,
bar à vin de la rue du Chapitre

Posté par Joe Krapov à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 mars 2019

Le Musée de Tessé au Mans (Sarthe) le 10 juillet 2018 (1)

Lorsque nous habitions Sablé-sur-Sarthe, nous n'allions au Mans que pour la manifestation intitulée "les 24 heures du livre" ou, l'été, pour assister aux Cénomanies puis aux Scénomanies. J'y allais aussi certains dimanches pour  jouer aux échecs en compagnie de pittoresques lurons.

Nous étions tout sauf des touristes alors et à part le vieux Mans et sa maison du pilier rouge, des pans entiers de cette ville nous sont restés inconnus. L'été dernier nous avons corrigé - un peu - le tir en allant visiter le Musée des Beaux-Arts (Musée de Tessé) et le jardin des plantes.

180710 Nikon 073

180710 Nikon 074

180710 Nikon 075

180710 Nikon 077

180710 Nikon 078

Posté par Joe Krapov à 17:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juillet 2018

Exposition de peintures à la Maison de quartier de Villejean à Rennes le 15 juin 2018 (1)

180612 265 006

180612 265 007

180612 265 003
Les Portes mordelaises à Rennes.

180612 265 004

180612 265 005

Les Trois Grâces dans le style de Giorgio De Chirico !

Posté par Joe Krapov à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Exposition de peintures à la Maison de quartier de Villejean à Rennes le 15 juin 2018 (2)

180616 265 002

180616 265 003

180616 265 004

180612 265 011

180612 265 012

180616 265 005

 

Voilà qu'à l'issue d'une discussion sur les médias citoyens (et autres) je me dis que ce ne serait pas une mauvaise idée de mettre l'Atelier d'écriture de Villejean sur un projet de médium journalistique décalé. Qui fait oeuvre d'historien à Villejean ? Qui rend compte des expositions de l'Atelier de peinture, des pièces de théâtre, des spectacles de danse, des fêtes de la Maison de quartier, des concerts de Transat en ville, des lieux insolites lou emblématiques du quartier ? Pourquoi ne pas écrire sur un Villejean de fiction si la rélaité ne stimule personne ? J'ai déjà le titre du canard : "Mon amant de Villejean" !

Posté par Joe Krapov à 12:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2018

1984 + 34 = 2018

Lakévio 114 Roses blanches Igor Levashov

Oublier Berthe Sylva ?

Mais pourquoi donc ? Elle chante un univers dans lequel les marchandes de fleurs ont du cœur et où les infirmières pas encore en burn-out manifestent de la compassion pour les orphelins. La mort y est un grand jardin. L’humanité n’est pas un vain mot.

Faut-il préférer à ce monde éteint, délavé mais charmant comme les pétales tombés à terre d’un bouquet de roses blanches, cet univers-ci, le nôtre où c’est l’argent qui est traité en roi, où l’homme n’a plus d’attrait que pour les machines (voitures, téléphones, robots) qui le surveillent jusqu’à plus soif ? Où les guerres, économiques ou réelles n’ont même pas disparu ?

Plus légèrement dit, faut-il préférer Berthe Rancantat à Berthe Sylva ?

Ok, je sors !

 P.S. 1 C’est juste une question pour rire, chère Lakévio !
P.S. 2 Je n’ai absolument rien contre toi, Bertrand !
P.S. 3 A la version Krapov des "Roses blanches", on peut préférer l’"Histoire de rose" de Robert Lamoureux, dans la version de Mémé les Watts, ci-dessous.

Ecrit pour le jeu de Lakévio n° 114 d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 13:59 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 juin 2018

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (5)

180504 Nikon 117
Maximilien Luce - Quai de la Seine à Paris (1899)

180504 Nikon 109
Claude Monet - Pont sur la Seine à Argenteuil (1874)

180504 Nikon 111
Ferdinand Hedler - Paysage du lac de Genfer (1906)

180504 Nikon 115
Paul Signac - Santa Maria della Salute à Venise (1904)

C'est fou d'avoir la géographie de Venise dans la tête ! Je déduis de la position de la pointe de la douane que la vue est prise depuis l'île sur laquelle il y a l'église du Rédempteur ! Vue imprenable sur les Zattere ! C'est ça : La Giudecca ! Avec la maison des Trois yeux !

Posté par Joe Krapov à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (6)

180504 Nikon 126

180504 Nikon 123

180504 Nikon 124

180504 Nikon 125
La Seine à Samois - Quatre études de Paul Signac.
C'est peu de dire que j'ai été heureux dans cette salle des impressionnistes :
j'adore le pointillisme et le post-impressionnisme !

Posté par Joe Krapov à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (7)

 

180504 Nikon 119
Henri Edmond Cross - Cap Layet (1904)

180504 Nikon 121
Theo Van Rysselberghe - Fontaine dans le parc Sans souci à Potsdam (1903)

180504 Nikon 129
Henry Van de Velde - Jardin à Kalmthout (1892)

180504 Nikon 130
On a encore fait plein de kilomètres pour se retrouver face à des.. Bretonnes ?
Alors qu'on en a plein chez nous ?!

Oui, d'accord, celles-ci sont de Gauguin !

Posté par Joe Krapov à 17:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (8)

180504 Nikon 133
Vincent Van Gogh - Vue d'Arles (1889)

180504 Nikon 134

- C'est connu, ça, non ? C'est de qui ?
- Nana Mouskouri !

180504 Nikon 139
Walter Crane - Les Chevaux de Saturne (1892)

 

180504 Nikon 140
Claude Monet - Nymphéas (ca 1945)

Posté par Joe Krapov à 17:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 juin 2018

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 42, Onomatopées

Miam Miam
Vraoum Kaï Kaï Kaï

Bêê Bêê Bêê Bêê Toc   Boum 
Couic  Crac 

Scratch  Shazam 
Zap  no zip 

Gloup 

Slurp  Hic Burp  Mmmh  
Ronron Rrr Zzz Zzz Zzz

 

Le dragon, affamé, s’approche du troupeau, envoie d’un coup de patte valser à cinquante pas le chien du paysan.

Les brebis affolées se jettent sur l’enclos mais le monstre a tôt fait de tordre le cou à l’une.

Sans même prendre le temps de la faire cuire – quel besoin d’un barbecue quand on crache soi-même des flammes ? – il l’engloutit

Puis il va se désaltérer dans le courant d’une onde pure, émet un rot sonore et se pose sous un arbre pour digérer tranquille en se tapant une petite sieste

Pouah  Aaargh  Aïe aïe aïe 
Bouh hou hou  Snif 

Tap  Tap  Tap  Drelin Drelin 
Smack  Smack  Groin  Groin
"Tagada Tagada  Toc Toc  Vlan
Patatras Sob"

 

Un peu plus tard le paysan découvre le carnage et se lamente en comprenant sa douleur.

Aussitôt il se rend chez Dame Christiane, la responsable locale de la FNSEA, lui claque deux bises car ils sont copains comme cochons et il l’enjoint de partir à cheval pour aller au château du roi Vlan lui dire le malheur qui leur tombe sur la gueule

Frou frou 
Fft Fft Pschitt pschitt
Vlan Whao 
Ah Ah Ah
Hou Beurk

Hue  Hiiiii  Tagada Tagada Cataclop Cataclop Toc toc Drelin drelin
Frou frou
Coucou Bla bla bla bla bla bla Vlan Bing Bling-Bling Oups Vlan Taratata Pouët Pouët Taïaut Taïaut
Smack Smack
Frou Frou

Dame Christiane va mettre la plus belle de ses robes de voyage, elle s’apprête, se parfume puis redescend. C’est que ce n’est pas rien de rendre visite au roi Vlan ! Autant ne pas se présenter devant lui avec des sabots de paysanne : les capitaines auraient vite fait de l’appeler « Vilaine »

Elle enfourche son cheval qui file au galop jusqu’aux portes du palais. Elle toque à la porte, tire la sonnette et après qu’on l’a introduite elle fait frissonner sa belle robe à traîne sur le carrelage de la salle du trône. Elle se présente, expose la situation et le roi ainsi que les courtisans sont assommés par la nouvelle. Le monarque lui annonce qu’il va battre le rappel des ses troupes et faire donner la cavalerie afin de chasser le monstre. Il lui claque deux bises sur les joues en signe de compassion et la syndicaliste prend congé en faisant froufrouter sa robe d’apparat.

 

Rantanplan Rantanplan Taratata Trutt Trutt Banzaï Youhou Rintintin
Floutch Coa Coa
Fissa fissa Ouste Pschitt Pschitt Piou Piou cataclop Cataclop
RTL Zou
Chpong 
Bzz Bzz Bzz

Zonzon

La roi a fait battre tambour et lancé le rappel de ses preux chevaliers. Il les exhorte à débarrasser le royaume de ce qui n’est au fond qu’un gros lézard à injection, un allume-gaz monté sur des cuisses de grenouilles. Mais ses seigneurs s’avèrent des lâches et vite fait bien fait ils replient leurs gaules, montent sur leurs grands chevaux et retournent de calfeutrer dans leur duché par amour du luxe en bourg. Le roi reste tout seul dans son palais. Dans le grand silence attristé on entendrait voler une mouche mais en fait ce n’est qu’un moustique.

Cui Cui Cui Cot Cot Kodak
Miam Slurp Mmmh
Ding Dong Ding Dong
Chabadabada Allô  Bla Bla Bla Vlan Snif
Boum Boum Cocorico
Heula !

Dans les tréfonds de la campagne sarthoise, pas très loin de l’endroit ou Dame Pénélope Fillon fabrique des confitures, Saint-Georges fait une retraite à l’abbaye de Solesmes. Quand soudain son téléphone portable sonne. C’est le roi Vlan, embarrassé, qui pleurniche au bout du fil pour bénéficier de ses services de décapiteur en chef de poulets aux usines agro-alimentaires LDC de Sablé-sur-Sarthe

Youpi Youp Olé Olé Vlan
Alleluia

Le roi Vlan est content (il faut bien que le corps exulte) : le justicier sarthois a accepté de lui venir en aide

Tic Tac 
Shazam 

Teuf teuf Tut Tut
Pouët Pouët Atchoum

Bing Bling Boing Boum Chtac Couic Crac Flac Flatch Floc Pan Pif Ploc Plop Pof Pouf Poum Schlac Scrotch Tac Toc Vlan Atchoum

Flac Floc Glou Ploc Pouf Pout Tip Vlouf Houla Aïe Aïe Aïe Badaboum Baoum Boum Pan Pataras Atchoum

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire Saint-Georges est là.

Il a fait la route sur son tracteur Massey-Ferguson et le voilà qui corne à la porte du dragon.

 Après moult estocades portées à la bête il sort victorieux de ce combat malgré un rhume des foins sérieux ramené de Solesmes ou l’été est parfois très sec



(Bon, c'est vrai, l'agonie du dragon dure une petit peu trop mais parfois j'aime bien tirer à la ligne  plutôt que de pointer à l'Agence Nationale de la Panne d'Ecriture !)

Smack Smack smack guili guili
Hi Hi Hi Ha Ho Hé Hmmm Miam Miam Youf Schlika Schlika Wham Wham Aaaarg Maman  Olé Olé Rhaa lovely Hmmm
Prout

Dans cette version-ci Saint Georges, en récompense, fricote grave avec la fille du roi. Je vous signale que ça fait quand même quarante et une fois qu’elle reste assise sur le banc des remplaçants à compter les points ! Et ce Saint-Georges, il a beau être dévot, il n’en est pas moins homme : il faut bien que le corps exulte. Et puis tant pis si ça ne vous plaît pas : j’écris tout qu’est-ce que je veux, d’abord, ici ! Na !

1718-32 Saint-Georges et le dragon (Münich) ouille

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 12 juin 2018
d'après la consigne ci-dessous