04 février 2016

Une visite de musée très privée (de retenue) à Rennes le 27 janvier 2016 (3)

Enfin la collection de broches et bijoux est somptueuse.

160127 006

160127 012

160127 026

A son propos, M. Casanova, qui nous guidait, nous a confié une anecdote croustillante. Etait-ce naïveté, candeur ou rouerie coquine ? Il paraît qu’Emma-Antigone aimait à prendre à part l’un ou l’autre de ses invités masculins. Elle lui susurrait alors à l’oreille :
- Voulez-vous voir mon minou ? ».

La victime s’étonnait, rougissait, ne savait que répondre et bien évidemment, pour Emma, cela voulait dire : « oui ».

- Venez dans mon cabinet des anges, poursuivait-elle. 

160127 050

160127 051

Plus d’un jeune homme ému et décontenancé fut ainsi entraîné dans un boudoir décoré uniquement d’angelots de toutes sortes. Là Emma laissait tomber le châle qui couvrait ses épaules déjà larges – le bonheur avait ceci de particulier à l’époque qu’il laissait des rondeurs partout où il passait – et elle dévoilait au naïf à la fois dépité et rassuré cette broche représentant un chat, et signée Jérôme-Euphorie Cocteau, un joaillier célèbre de l’époque et de la place Vendôme.

160127 011

Posté par Joe Krapov à 12:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Une visite de musée très privée (de retenue) à Rennes le 27 janvier 2016 (4)

L’inventaire de la collection complète est actuellement en cours. Les conservateurs du MIREDO s’interrogent encore sur deux pièces très particulières :

- Ce daguerréotype en 3D représentant une enfant déguisée en ange. A cause du large sourire, on pense qu’il ne s’agirait pas d’Isaure Chassériau. Les recherchent pointent actuellement en direction de Mylène Demongeot ou plutôt d’une de ses ancêtres. Toute personne susceptible d’aider les muséographes peut s’adresser à moi, je transmettrai au musée, à la condition sine qua non de me fournir une photocopie scannée de son permis de conduire AVEC LA PHOTO : je les collectionne, ça met toujours de la gaîté dans mes réunions de famille.

160127 048

- Ce bouddha du bonheur, porte-chance dont visiblement la pauvre Isaure n’a guère profité. Sans doute cette pièce orientale n’exerce-t-elle son effet que sur une seule personne à la fois. On en trouve des reproductions en vente à la boutique du musée mais je n’ai pas cru bon d’en acquérir une. La bonne étoile sous laquelle je suis né et qui m’a déjà donné une imagination florissante, une épouse compréhensive et des amies d’atelier d’écriture particulièrement originales suffit à ma félicité.

160127 053

P.S. Pour plus d’information et plus de réalité sur Emma Guyet-Desfontaines, merci à vous de consulter le site d’Emmanuel François que je félicite au passage.

Posté par Joe Krapov à 12:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 octobre 2015

Un peu de lèche-vitrine (de barbier ?) à Rennes le 4 octobre 2015 (2)

Isaure marionnette 

Fais-nous peur, Isaure !

Posté par Joe Krapov à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2015

Retrouver Isaure Chassériau : vue sur le web au 17 septembre 2015 (1)

 Isaure Chassériau par Isabella di Sclafani

De temps en temps je vais faire un tour sur le ouèbe, histoire de voir si Isaure Chassériau y existe encore. A part mes propres bêtises on trouve quelquefois des choses surprenantes, amusantes voire émouvantes comme ce portrait d'elle par Isabella Di Sclafani.

Posté par Joe Krapov à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Retrouver Isaure Chassériau : vue sur le web au 17 septembre 2015 (2)

 

Portrait of Anna Kendrick
Anna Kendrick, Fast Company Magazine July/August 2014
+ Portrait de Mademoiselle Isaure Chassériau by Amaury Duval (Eugène Emmanuel Amaury Pineux Duval)

Ceci est l'oeuvre de Eisen Bernardo, un artiste philippin. Je vous recommande vivement la visite de son site de collages. Le principe adopté est de coller uniquement, ou généralement, des couvertures de magazines par-dessus des tableaux classiques. Certains sont hilarants et tous sont très réussis.

Posté par Joe Krapov à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Retrouver Isaure Chassériau : vue sur le web au 17 septembre 2015 (3)

Isaure par Madeli Balcon

Vue chez Madeli Balcon, graphiste

 Automatiquement, on pense à ceci :

Posté par Joe Krapov à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

QUAND C'EST FLOU C'EST QU'IL Y A UN LOUP !

DDS 368 IMG_1271331028913

- Je ne suis pas carrée d’épaules,
Ni Nord, ni Sud, ni magnétiques
Mais je n’ai cure des boussoles
Dans les mondes labyrinthiques.

Je ne suis pas comme la marquise
Chez qui tout brille, tout étincelle,
Qui sort de chez elle à cinq heures
Ni comme le petit Marcel.
Ca me laisse comme la banquise
Qu’ il se couche ou pas de bonne heure.

DDS 368 1532828-7

A l’insomnie seul dans sa turne,
Aux sympathies pour le dais vil
Dont je ne suis que peu friande
Je préfère la vie nocturne,
Le dédale des rues des villes
La marche des guides gourmandes.

Rennes a été mon territoire
Et d’avoir été la première
A explorer ses décalages
Ne me rend pas pour ça plus fière ;
Cela n’a rien de méritoire :
J’ai toujours aimé les voyages.

DDS 368 Théodore_Chassériau_003

Si je ne suis pas Parisienne
Est-ce que cela gêne ? Ou peine ?
Car j’ai au Louvre deux conseurs
- Nous sommes, en vérité, cousines,
Chère Adèle et très douce Aline ! -
Et j’ai travaillé des années
Dans un musée dont je connais
Les coins et les recoins par cœur.

 

DDS 368 Yin Xin -chasseriau_les deux seours , 2002, (130x97cm) - copie

Il faut une tenue spéciale ?
Je n’ suis pas la femme aux bijoux 
Mais j’aime assez à en porter.
J’adore le camée ovale, 
Le rose est un atout en tout
Et j'apprécie fort l’églantier.

 

J’ai même voyagé dans le Temps,
Traversé des siècles d’histoire
Quand j’étais universitaire
Pour aller…

***

- Je vous arrête tout de suite, Mademoiselle Chassériau. J’ai l’impression que nous avons un malentendu sur le sens du mot « visite ».
- Vous ne cherchez pas une guide touristique ?
- Pas vraiment. Il s’agit en fait de faire une livraison de galettes et de pots de beurre à une dame qui habite une maison abandonnée à l’autre bout de la forêt. Une ancienne fée en fauteuil roulant. Si cette situation vous intéresse, il faudra que vous endossiez le costume rouge de notre compagnie. Le job consiste à rendre visite à une mère-grand.

DDS 368 clindoeil - Copie

Isaure Chassériau a été tellement estomaquée par ce quiproquo qu’elle est retournée vivre dans son tableau d’où, peut-être, elle n’aurait jamais dû sortir.

DDS 368 isauredisparait2 - Copie

 Ecrit pour le Défi du samedi n° 368 d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2015

Choses vues à Rennes le 22 août 2015 (3)

150822 265 007
Le retour de Superdupont !

(Est-il jamais seulement parti ?)

150822 265 009

Mademoiselle Chassériau ! Que vous est-il arrivé ?

Posté par Joe Krapov à 09:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 août 2015

Choses vues à Nantes (Loire-Atlantique) le 24 août 2015 (1)

150824 265 152

J'aime bien quand la réalité sous mon nez me rappelle le Défi du samedi !

150824 265 151
Un vélo Chassériau à Nantes où il pleut encore !

150824 265 120
Moi, j'aurais appelé ça "Fabrique de vieux os" mais chacun fait comme il veut !

Posté par Joe Krapov à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2015

GANIMEDE ALORS : UN RECIT DE CAMILLE CINQ-SENS (1)

La dernière fois qu’Isaure Chassériau a rendu visite à son oncle Camille Cinq-Sens, elle a eu droit à un règlement de conte en bonne et due forme. A force de fréquenter des artistes dans son café du Vieux Saint-Etienne, rue de Dinan, à Rennes, voilà que l’oncle Camille s’est mis en tête de devenir « conteur énervé » :

- Pour commencer ils ont supprimé l'option apprentissage du latin et du grec dans les collèges. Certains d'entre eux ont justifié la mesure en disant que c'était là un refuge pour les élites. Ils ont condamné l'entre-soi mais ne vivent-ils pas tous entre eux ? Les ministres n'épousent-ils pas des journalistes, les footballeurs des mannequins, les philosophes des actrices ?

Et puis après la destruction de Palmyre, ils n'ont pas voulu être en reste. Ils en ont remis une couche sur la sécurité : ils ont interdit les religions polythéistes. Ca n'avait absolument rien à voir avec le sujet mais c'est quand même comme ça qu'on s'est retrouvé tous au bloc, Hermès, Zeus, Héphaïstos, Vénus, Athéna et les autres.

Je ne sais pas comment on s'est fait piéger ni ce qu'on trafiquait dans la bibliothèque de l'Université de Rennes 2 mais quand l'alarme incendie s'est déclenchée tous les étudiants sont sortis et nous pas. Les pompiers qui sont entrés n'étaient pas de vrais pompiers. On n'y a vu que du feu. Ils ont lancé des fumigènes, se sont couvert le nez de masques, ont fait éclater des capsules spéciales. C'est incroyable comme ça gaze à l'Université de Haute-Bretagne depuis qu'ils ont refusé la fusion avec leur voisine de Rennes 1 ! Ils doivent avoir une UFR d'Info-com’ particulièrement soporifique parce que pour être endormis on a été bien endormis, enfumés, enchaînés puis enchristés.

150523 069

Car depuis on croupit à la prison Jacques Cartier. Personne n'en sait rien parce que ça fait plus de deux ans que la prison est vide. Ils ne savent pas ce qu'ils vont faire du bâtiment. Moi je peux vous dire à quoi il sert en attendant : c'est devenu le Guantanamo des dieux en voie d'oubli ! La prison Jacques Cartier de Haute Sécurité !