En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

16 juin 2016


Faim de

Les iatrophobes ont toujours une faim de loup quand ils sortent d’un établissement hospitalier. Surtout s’ils n’y sont entrés que pour accompagner et attendre quelqu’un qu’on opérait.

Les petites biscottes avec le thé après la séance de charcuterie m’ont un peu levé le cœur.

Du coup dans le supermarché voisin j’ai acheté et avalé deux chaussons aux pommes pour me remettre l’estomac d’aplomb.

Le coeur et l’estomac communiquent, quelque part, non ?

Oui, c’est vrai, je suis nul aussi en sciences nat’ !

- On dit SVT, maintenant, Joe Krapov !

160527 265 015