27 janvier 2018

RIMBAUD N’A PAS CHANTÉ EN V(A)IN !

En atteste ce poème retrouvé récemment et publié dans le numéro 1 
de janvier 2018 de la revue "Rions un peu avec Rimbaud !"
(Rennes : Editions du Petit port et de la Haute-Folie) :


"Paul est toujours entre deux vins,
Entre Xérès et Saint-Pourçain,
Offrant les délicieux bouquets que voici,
De fruits, de fleurs, de feuilles, de branches,
Entre Nuits-Saint-Georges et pitanche,
Affrontant son dragon et sa grise souris.

Nous allons de Paris à Londres via Bruxelles
Pleins d’effervescence et gaîté
Entre Corbières et Châteaugay.

DDS 491 Ronald searle plein d'effervescence et de gaîté 

Notre verbe est subtil et de grand richesse
Intense, aromatique, avec beaucoup de corps
Entre Pécharmant et Cahors.

Rude, mais généreux,
Bien qu’encore un peu vert et promettant beaucoup,
Notre aspect d’hommes jeunes et quelque peu artistes
Plaît ou déplaît surtout
Entre Petit Chablis et Cabernet d’Anjou.

Bien sûr que nos plaisanteries
Manquent quelque peu de finesse !
C’est que c’est difficile d’être bien rond et souple
D’avoir un parfum floral prononcé
Entre Romanée-Saint-Vivant et Valençay.

Mais notre couple est bien équilibré
Et présente beaucoup de caractère
- D’autres diraient plutôt «spécial» -
Entre Côte-Rotie et Jurançon l’Etoile.

Seulement quand le vin a été tiré
Et la balle aussi,
Quand il a fallu boire le calice jusqu’à la lie
Entre Clos-Vougeot et Reuilly
Les juges ont considéré
- Pauvre Lélian
Entre Hermitage et Frontignan ! –
Qu’il mériterait d’être laissé
En cave pendant au moins trois ans.

DDS 491 Ronald searle en cave

C’est vrai tout ce qu’on a pu dire
De moi :
Que j’étais sensuel et charmeur
Avec un goût de terroir très prononcé
Entre Chambertin-Clos-de-Bèze et Touraine-Noble-Joué.

Sans doute que le charme me viendra en vieillissant
Entre Pouilly-Fuissé et vieux Châteaumeillan.

J’aurai un délicieux arrière-goût de fumée
Je deviendrai quelqu’un de grande classe,
Très recherché
Entre Chablis Grand Cru et Bâtard-Montrachet !

Joliment charpenté et souple,
Vigoureux et bien membré,
Entre Moulin à vent et bon Clos-des-Lambrays.

***

Paul est toujours entre deux vins,
Entre Xérès et Saint-Pourçain.

Un soupçon d’acidité s’est glissé dans nos verres.

Ô pourriture noble !
Ô destin du vignoble !

Tout s’est terminé dans un trouble intense
Entre Gigondas et Baux-de-Provence" !

 

P.S. 1 On trouve ici (Rimbaud invisible sur deux photos, par David Ducoffre) un lien plus fort encore (?) entre Rimbaud et le Xérès : « Non, Rimbaud n’a pas dégusté, « sous les vérandas de l’Hôtel Suel », de « cette glace pilée, mélangée de Xérès, d’alcool, de citron et de cannelle, qui constitue le Sherry gobler [sic pour « cobbler »] et qui est la boisson préférée de l’Européen dans toute la zone torride » selon les dires d’Edmond Courtois dans ses souvenirs de voyage au Tonkin parus en 1890 ».

P.S. 2 Les illustrations de ce billet sont tirées de "Parler en vin" de Ronald Searle.

 

Ecrit pour le Défi du samedi n° 491 à partir de cette consigne : Xérès


28 juin 2017

Choses vues à Rennes le 24 juin 2017 (4)

170625 Nikon 066

170625 Nikon 067

170625 Nikon 068

170625 Nikon 069

170625 Nikon 073

 

Chez Francis, coiffeur-philosophe ?

170625 Nikon 074

170625 Nikon 075

19 juin 2017

Un petit tour à Tours (Indre-et-Loire) le 17 juin 2017 (2)

170617 265 031

170617 265 041
Petite annonce pas d'égout-ante et pas non plus à côté de la plaque.

170617 265 045

170617 265 057

170617 265 119
Le chien qui prenait le frais comme un chat.

Posté par Joe Krapov à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 mars 2016

A boire et à manger à Bécherel (Ille-et-Vilaine) le 28 mars 2016 (3)

160328 Nikon 008

160328 Nikon 009

160328 Nikon 010

160328 Nikon 011

Des vins Brassensophiles ? Ne crachons pas dessus !

Posté par Joe Krapov à 14:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2015

Un matin dans la rue Hoche à Rennes le 10 décembre 2015 (2)

151210 N 008

Avec un verre ballon pas étonnant qu'on s'envole !

151210 N 009

- Comment était-il ce concert ?

- Di-vin !

Posté par Joe Krapov à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 juin 2015

Une vie de musi... chien ? Rennes le 23 juin 2015 (1)

150623 007

Madame Josette et Madame Sébasta, les guitares des "Porteurs de chapeaux sans chapeaux", sont heureuses de vous annoncer que depuis l'année dernière leur famille s'est agrandie avec l'arrivée du petit Lucien, ukulélé rose. Oui, je sais, c'est marqué qu'il est noir mais c'est la faute au Pinot gris, au rosé et au rouge avec lesquels on fête ce genre d'heureux événements.

150623 010

Posté par Joe Krapov à 22:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2015

Gaieté dominicale à Rennes le 8 mars 2015

150308 049

150308 050

150308 053
Comme il fleure bon,
Au repas dominical,
Le Bordeaux clairet !

Posté par Joe Krapov à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 février 2015

UNE BORDEE A BORDEAUX DU CAPITAINE KIRK ET DU SERGENT FLAM

IL 15 02 16 resto

- Toujours l’Epicurien préfère le vin au divin ! Pas vrai, sergent ?
- On aime le charmeur, le séducteur, le charnel, le charnu, celui qui de la cuisse, le pénétrant mais pas le phéniqué ni le communiquant !
- On préfère celui qui pinote à celui qui tapote au piano. Le fastueux rend voluptueux !
- Il y en a qui ont le nez boudeur mais nous on est des baroudeurs !
- On aime se frotter, d’aventure, à ceux qui ont de la carrure !
- Il y a des Bordelais qui sont un peu bourrus, c’est couru.
- Mais nous, les valeureux, on aime le chaleureux ! Quand on a bien arpenté on aime boire du bien charpenté !
- Le chenu ou le chétif, on y est carrément rétifs !
- On est dopés à l’enveloppé, le franc de goût nous donne du bagou !
- Mais nous avons trop tracé pour apprécier le vin racé.
- Et nous sommes trop sacripants pour nous épater de celui qui sait faire la queue de paon !
- Mais je converserais sans réserve avec un qui a de la réserve ! Hola, tavernier, que l’on serve ceux qui arrivent de conserve ! Que l’on nous verse du bon vin ! Volontiers, volontiers, nous ferons longue pause !
- On préfère forcément le capiteux au piteux ! L’abouti à l’abruti ! Pas vrai ‘pitaine ?
- Dites donc adjudant ! Qui vous permet ces privautés ? Je préfère que vous disiez « Mon capitaine » que « ‘pitaine ». Pour la peine vous boirez de la limonade avec votre pitance.
- Désolé, mon capitaine, ça m’a échappé. Mais je trouve votre vin-dicte sévère !
- De toute façon, la dernière fois qu’on est sortis d’ici, tous les deux, on s’est pris cinq jours de trou parce qu’on est rentrés à la caserne en braillant « Le pinard c’est de la vinasse, ça réchauffe là où ce que ça passe » ! Pitoyables, on s’était mis ! Alors moi aussi je vais boire de l’eau plate.
- Vous êtes sérieux, mon capitaine ?
- Mais non, Flam ! Inspiré par toutes ces bouteilles autour de nous, je vous chambrais !
- Ouf !
- Mais allez-y quand même moderato cantabile sur le Côte-de-Duras, hein !

IL 150216 98232638

Ecrit pour les Impromptus littéraires du 16 -02-2015 à partir de cette consigne

Posté par Joe Krapov à 15:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27 janvier 2015

Retour au Barri gotic de Barcelone le 1er mai 2014 (1)

140501 029

Il y a encore
Des bouchons sur le périph'
De la vill' de Liège !

Posté par Joe Krapov à 22:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Retour au Barri gotic de Barcelone le 1er mai 2014 (2)

140501 030
- Il faut respecter l'étiquette, certes, mais quand le vin est tiré, il faut le boire, non ?
- Achetez d'abord la bouteille !

140501 031

140501 032

 - Je veux bien aussi être l'amant du bon vin !

Posté par Joe Krapov à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,