03 juillet 2017

Les vidéos à partager du 3 juillet 2017

Musique entendue chez Emma (Allez voir son "bidouillage" artistique sur le Défi du samedi, ça vaut dix) et due, semble-t-il au compositeur préféré de Pedro Almodovar. Je n'ai pas trouvé de quel film il s'agissait. Sur la BO de "Julieta" le titre homonyme ne correspond pas à ce morceau. 

J'ai commenceéà examiner le répertoire d'un groupe de folk défunt dont je connais le violoniste toujours vivant qui aimerait bien s'y remettre.
Il y a là dedans pas mal de musique du Canada dont celle-ci (valse ou mazurka ?) qui est très jolie.



Au cours de ma navigation, M. Youtube m'a recommandé cela. Pour une fois il a bien fait !
Je connaissais la version de ce morceau par Linda Ronstadt et le Nitty Gritty Dirt Band.

Posté par Joe Krapov à 09:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


04 juin 2017

De drôles d'oiseaux à la médiathèque de Bréal-sous-Monfort (Ille-et-Vilaine) le 2 juin 2017 (2)

Heureusement ceux-là ne restent pas en permanence dans la médiathèque ! 

Les gars sont tellement Am'nez ziques qu'ils ont oublié de mettre leurs godasses !

 

Posté par Joe Krapov à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mai 2017

UN JEU DE CON DU PROFESSEUR KRAPOV

Le samedi 17 juin, si tout va bien, je risque de me retrouver à Tours avec "Am’nez zique et les Biches" pour un concert dans un café associatif. Nous sommes menacés, mais la menace est fort agréable, de devoir partager la scène, en deuxième partie, avec une troupe de théâtre d’impro, «Les Passe-rêves».

Je ne sais pas comment cela va se passer mais j’ai suggéré à Manu de leur envoyer ces thèmes d’improvisation qui correspondent à des chansons de notre répertoire. Saurez-vous deviner de quel titre et de quel chanteur - quelle chanteuse – il s’agit ?

- Le père Ubu et sa femme, la mère Ubu, préparent un coup d'état pour devenir roi et reine de Belgique.

- Au fond de la mer deux hommes grenouilles, une sirène et un gendarme qui veille à la moralité de l'espace-sous marin.

- Monsieur W. va aux putes : ça va lui coûter cher d'aller se balader dans le Bronx !

- Bobby vient proposer à Violette un tour de scooter. Mais Violette n'est pas là et c'est son petit frère Toto qui le reçoit. Quand Violette arrive elle envoie paître Bobby.
Bobby aura-t-il plus de chance avec Irma à qui il propose une séance de cinéma ? Non !

- La plus serviable, la plus fidèle, la plus aimable des femmes est toujours... celle qui est mariée à notre meilleur ami !

- Juchée sur une charrette de foin, une jeune et jolie paysanne propose la botte à cinq chômeurs. Un coup fumant !

- 1945 : l'arrivée du jazz contrarie l'accordéoniste du coin de la rue qui jouait des javas et faisait danser les filles.

- Quand on est amoureux on devient un nain masochiste. Un ver de terre devant une étoile ! Pas vrai, mec ?

- Les aventure d'une olive sur la table de l'apéro

- Le marin Jean-François débarque de campagne. La plus belle servante l'emmène dans sa soupente

- La mort du capitaine Haddock

- Les canards et les poules ne sont ni des aigles ni des albatros

- Tous mes copains font du bateau

- Jojo tombe amoureux de toutes les femmes qui passent dans son champ visuel

- C'est la décroissance (ou la vieillesse) qui nous menace ! Bientôt plus d'autos ! Plus de motos ! Des vélos ! Le métro ! La marche à pied ! Le déambulateur ?

- Le danseur de tango argentin fait une scène de jalousie à sa concubine cubaine

- Mademoiselle Jeanne, dites-nous comment séduire Gaston Lagaffe en trois étapes

- Que serais-je sans toi ? Sans tes cheveux ? Sans tes seins ? Sans tes hanches ? Sans... Hého ! Ca va pas non ?

- Concours de vantardise chez des travailleurs antillais

- Dans un bistrot, un type dans la débine, pratiquement ivre mort écoute les discours réconfortants de... la pendule !

- Appels téléphoniques dans la nuit. Personne ne décroche ?

- Où donc a disparu la chanteuse baba-cool qui m'avait enjôlé quand j'avais dix-sept ans ? Que faisait-elle dix ans plus tard avec ce joueur de banjo ? Maintenant que je l'ai retrouvée sur Facebook et que j'ai 70 ans, puis-je l'inviter à un thé dansant et plus si affinités ?

- La concurrence entre le marchand de beurre et la marchande d'épinards connaît enfin le mot fin : ils se marient samedi et fusionnent leurs deux enseignes.

- Georges Brassens arrive au Paradis

- Stanley Kubrick tourne "Lolita chez les intermittents du spectacle"

- Les filles de joie ont bien de la peine

- Le conseil de révision : vous allez être mobilisé dans l'armée pour un an ! Mais d'abord, faites la queue comme tout le monde, bordel !

SOLUTION :
Ubu / Dick Annegarn
La Java des hommes-grenouilles / Ricet Barrier
Monsieur William / Les Frères Jacques
Eh Toto / Boby Lapointe
La Femme d’Hector / Georges Brassens
La Fille du coupeur de joints / Hubert-Félix Thiefaine
Le Jazz et la java / Claude Nougaro
Je me suis fait tout petit / Georges Brassens
Julie la petite olive / Les Wriggles
La Marine / Georges Brassens
Oncle Archibald / Georges Brassens
Les Oiseaux de passage / Georges Brassens
Les Copains d’abord / Georges Brassens
Les Passantes / Georges Brassens
Pour me rendre à mon bureau / Georges Brassens
Qui sait ? / Henri Salvador
La Recette de l’amour fou / Serge Gainsbourg
Rien à jeter / Georges Brassens
T’as pas tout dit / Boby Lapointe
Ta Katie t’a quitté / Boby Lapointe
Le Téléfon / Nino Ferrer
Le Tourbillon de la vie / Jeanne Moreau
Débit de l’eau, débit de lait / Charles Trénet
A Brassens / Font et Val
La princesse et le croquenotes / Georges Brassens
La Complainte des filles de joie / Georges Brassens
Au suivant / Jacques Brel

Je ne résiste pas au plaisir de réécouter celle-ci :
 


Font et Val A Brassens par Antipathes

Posté par Joe Krapov à 08:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2017

La chorale Héloïse en concert à Rennes-Cleunay le 16 mai 2017

Finalement, ce que m'a fait remarquer Marina B. s'avère exact : le mec à la douze cordes et à la cravate de joueur d'échecs, il bouge tout le temps quand il chante ! C'est d'un drôle !

Posté par Joe Krapov à 08:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mai 2017

OUI, MAIS QUE FUMENT LES CRAPAUDS POUR S’ECLATER À CE POINT-LÀ ?

1

La nuit est limpide,
L´étang est sans ride
Dans le ciel splendide
Luit la Lune d´or.

Orme, chêne ou tremble
Nul arbre ne tremble
Au loin le bois semble
Un géant qui dort.

Chien ni loup ne quitte
Sa niche ou son gîte
Aucun bruit n´agite
La terre au repos.

Alors sortant l’herbe
S’apprêtant, superbes,
Aux magies du verbe,
Fument les crapauds.

2
Fourmillant d’idées
Guitares accordées
Les Bufonidae
Entament leur chant.

Ca coasse et ça piaille
Ca rit et ça braille
Mais fumer d’la paille
Ne rend pas méchant

Vers des terres creuses
Des contrées heureuses
Près de Bételgeuse
Ils s’en vont planer

Chacun outrepasse
Sa condition basse
Qu’une les embrasse
Ils sont transformés !

3
Finie la galère
Dans les fondrières !
Demeure princière
Grand bal cette nuit !

Lumières sur la boule !
Clignements d’ampoules
Champagne qui soûle
Et tout resplendit !

Racontant salades,
Faisant des gambades
Au pied de l’estrade
Ils s’en vont danser.

Un peu à la masse
Chacun se surpasse
Et passe et repasse
Devant le buffet

4
Si je ne me trompe
L’effet qui s’estompe
Fait que s’interrompent
Les festivités

Tous les mots s’emmêlent !
Fin des ritournelles !
Revient, de plus belle,
La lucidité.

Le jour qui se lève
Efface les rêves
D’une nouvelle Eve
On retourne au turf

Le lot de l’anoure
Sauf si je me goure
Est bien qu’il accoure
Plancher sur le surf ?


5
Sur le nénuphar-e
Sa journée démarre
Il a le pétard-e
Quelque peu mouillé

Tous ces ovocytes
Qui quittent le gîte
C’est vrai ça l’excite
De jouer au pompier

Car enfin le drôle
Un peu croquignole
S’il tient bien son rôle,
S’il conjugue aimer,

Ce soir sa maîtresse
Lui dira - largesse -
«Repos mon Ernesse,
Vous pouvez fumer ! »

Moralité :

La fumette occasionnelle
Rend barjot plus d’un :
Le devoir l’appelle
Et le crapaud vient ! *

*Ce dernier calembour est emprunté à Vegas-sur-Sarthe.

Ecrit pour les Impromptus littéraires du 22 mai 2017 à partir de cette consigne :

"fumer comme un crapaud"


19 mai 2017

VIVE LA FINLANDE !

Depuis que j’ai quitté ce travail de gardien d’animalerie de l’Université de Rennes 3 – en fait, on m’a viré ! – j’exerce quelquefois le métier d’enseignant-chercheur en musicologie marginale à domicile. Un genre de télétravail sauf que ça n’est pas la télé que je regarde mais l’écran de mon ordi et des vidéos sur Youtube.

Ma recherche d’hier portait sur « La présence de « Rengin Laulu » sur la toile ».

Qui est donc, qu’est-ce que c’est donc que ce Rengin Laulu, Professeur Krapov ?

Eh bien c’est un valet de ferme finlandais,ou plutôt c’est l’histoire, racontée en chanson, d’un valet de ferme finlandais qui a beaucoup de travail mais qui ne se plaint pas. Ces informations m’ont été transmises, à moi ainsi qu’au nombreux public venu assister au concert de « Voix nomades » au festival « Y’ a d’la voix » à Iffendic, le dimanche 14 mai 2017, par M. Jean-Baptiste Farraigue, le dirigeant de cette chorale féminine diablement enthousiasmante.

Voici, interprétée par lui et elles, une version ancienne de cette chanson :

Je l’ai donc réentendue avec un plaisir redoublé et je me suis mis en tête de la mettre dans ma guitare. Pour la musique, pas de souci, je déchiffre à l’oreille et retrouve assez facilement les accords à utiliser. Après vient la question des paroles. Et là, comme dit le proverbe finlandais : «Macache pas bézef rikikki».  J’ai trouvé un petit recueil en pdf de dix chansons folkloriques où ce titre figure mais il doit s’agit d’une version homonyme car la musique n’est pas la même du tout. Si ça intéresse quelqu’un(e), c’est ici.

- Abrégeons !" dit le directeur de thèse.

- On peut entendre « Rengin laulu » dans deux versions audio sur Internet : au sein du CD bien dénommé «Finlande: ivresse de la nature, vertige de la toile» sur Deezer par Kaisa Kujanpäa ; au sein du CD « 20 succès » de Taïka et Jukka Kuoppamaki.

http://www.deezer.com/search/rengin%20laulu

On trouve aussi ces deux titres sur un site russe intéressant : on peut y télécharger le fichier mp3 des chansons ! Exemple avec l’album complet de Taïka et Jukka, un antidote très « Verchurénien »à la post-électorale déprime ambiante :

http://wheremuz.ru/album_all/20-suosikkia-sade-on-mun-kyyneleeni-7250822

- Mais encore ? demande le directeur de thèse.

- Eh bien il y a une fausse piste vraiment réjouissante ! Dans les résultats de recherche de Google on mentionne une interprétation de cette chanson par «Laïka and the cosmonauts». C'est une erreur : ce groupe de rock finlandais n’a jamais enregistré ce titre folklorique. Par contre, quelle claque ! On se retrouve, à visionner ses nombreuses prestations, dans un film d'Aki Kaurismaki, non loin des Leningrad cow-boys en concert avec les Chœurs de l’armée rouge ! Des preuves ? En voici, en voilà, à la pelle :



 



- Et donc, si on revient aux paroles de la chanson « Rengin Laulu » ?

- Eh bien voilà comment je m’en suis sorti, Monsieur le directeur. Dans la liste des titres de Laïka and the cosmonauts, il y a « Rikki on the loose ».

- Oui ?

- Alors je me suis dit que le valet de ferme pouvait très bien s’appeler comme ça. En français, ça ferait Rikki la loose. Tant qu’à faire, j’ai utilisé le thème du Défi du samedi de cette semaine, "A la va comme je te pousse" et j’ai écrit, par-dessus l’air finlandais, l’histoire d’un valet de ferme qui travaille beaucoup mais qui ne se plaint pas.

- Très bien, Joe Krapov ! On pourra l’entendre ?

- Euh... Non, pas vraiment. Parfois j’ai honte de ce que j’écris et là c’est le cas. Une vraie krapoverie !

- Faites donc voir, s’il vous plaît, si on ne peut pas entendre !

YAËL NAÏM - COWARD

En lieu et place, voici une autre découverte musicale du week-end :

Yaël Naïm – Coward

Ben oui, c’est seulement maintenant que je découvre ! Que voulez-vous ? L’univers de la musique marginale est tellement vaste qu’on en vient à ignorer la musique mainstream ! Et, soit dit en passant, on bosse, nous, dans les animaleries ! On a autre chose à faire qu’à écouter de la musique !

Y’a encore du monde ici après ce long billet là au-dessus ? Prêt à subir trois versions de cette petite merveille (et il en existe d'autres, avec orchestre symphonique et tout et tout !). Bonne écoute !







Ami(e)s belges, ce dernier clip est paraît-il l'oeuvre de Stromaé !

Posté par Joe Krapov à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2017

Ars-en-Ré (Charente-maritime) : pause café du 18 avril 2017 (4)

170418 Nikon 061 bis
- Vous vous prénommez Davy, Docteur ? Réellement ?

170418 Nikon 063

170418 Nikon 067

170418 Nikon 071

 Ne perdez plus vos journées à lire Proust et sa "Recherche du Temps perdu" : on l'a retrouvé !

La vidéo du jour

J'ai numérisé ces jours-ci le vinyle de Daniel Lanois que je possède, "Acadie", avec le tube "Jolie Louise". Via une séance de surf internautique qui m'a mené de Jaffrès aux Melons noirs en passant par Zachary Richard, je suis tombé sur cette vidéo-ci qui est bien sympathique : 

10 mai 2017

"Mariouchka" par Maïck la conteuse au festival Contes et légendes de Botmeur le 20 avril 2017

La reine de la mise en boîte nous a fait un véritable show lors de ce festival !
J'en suis resté moi aussi sur les genoux !