01 mars 2019

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 97, FATRASIE

dragons-2 revolutionsehri

C’est une histoire de dragon
Qui n’se passe pas en Aragon
Ni en Castille.

Il n’y est pas question d’Harpagon
Ni de poulet à l’estragon
Mais d’un pauvre roi et d’ sa fille.

Dans sa caserne à Vintimille,
En regardant à l’horizon
Le père 100 se pointer tranquille,
Saint-Georges lance avec raison :
- Salut, les anciens ! C’est la quille ! »

Posté par Joe Krapov à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 février 2019

SIX FATRASIES

 1

Aujourd’hui Madame Charlotte
S’est nourrie de matelote :
Demain elle sera enceinte.

Au pays des sans-culottes
Il faut ranger sa carotte
Si jamais elle coloquinte.

Ma pensée étant d’astreinte,
Je ne puis faire marmotte
Ni absorber de l’absinthe
Lors je suce bergamote :
Ca ne laisse pas d’empreinte !

 190105 265 005

 190119 265 003

 2

Sur la djellaba du vizir
Voici que s’en va s’avachir
Une énorme tarte tatin

Ca le fera-t-y réfléchir
Ou ça va t’y le divertir
Ce failli diabl’ de villotin ?

Et si on lançait bouquetin
Comme symbole de désir
A cet aimable plaisantin ?
Cela lui ferait-il blanchir
La paroi de son intestin ?

 3

Atmosphère ! Atmosphère !
En changeant d’hélicoptère, 
Je retrouve ma nature

C’est la musique des sphères
Qui régit le dromadaire
Et l’entraîne à l’aventure

Am stram gram ! Jolie monture
Au pays d’Imaginaire,
Chemin net et sans bavure,
Mène donc le solitaire
Qui rêvait de l’aventure !

 

190119 265 005

 

190119 265 007

 4

Comme il vient d’hilarité
Quand on voir l’absurdité
Que charrient nos bulletins !

Idées de fraternité
Tombées en promiscuité
Avec la boue des potins !

C’est travail de diablotins
Qui piétinent la beauté,
Se remuent le popotin
Et, en toute impunité,
Nous submergent de crottin !

 5

Qu’est-ce qui marche vers l’azur ?
Ma chaussure, ma chaussure 
Et d’autres coléoptères.

Au ciel net et sans bavure
Ils accrochent des hachures
Comme aux plus vieilles patères.

Ce sont des affreux diptères
Ces mouches qui, dans la sciure,
Tracent de l’imaginaire
Et moulinent de la chiure
Du haut de l’hélicoptère.

 190115 265 002

 190105 265 002

 

 6

Dans ma petite menotte
J’ai déposé ma quenotte
Tombée de son alvéole

Faut pas qu’on me l’escamote !
Faut pas qu’on me la barbote 
Pendant qu’je vais l’école !

Je vous donne ma parole
Que viendra une marmotte :
Elle dansera la farandole,
Embarquera ma quenotte
Et me laissera le pactole !

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 26 février 2019 

à partir de la consigne ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 février 2019

ACROSTICHES CONSTELLATIONISTES

AEV 1819-18 bélier Attack-on-the-walls-of-a-besieged-town-q75-500x412

  

B   ang ! A la porte du château
É   nervé, suant comme un bœuf
L’   ennemi s’élance avec fougue et poutre !
I   l a longue paille dans l’œil
E   t s’étale de tout son long !
R   igolos ! La porte est ouverte !

 

 

AEV 1819-18 crabe-rigoloC   rabes de plage abandonnée,
A   ux coquillages et crustacés
N   os chansons apportent sourire.
C   ette atmosphère de vacances
E   t ces récréations enjouées
R   ejouent le charme de l’enfance
S   ous couvert de quelques rochers

 

AEV 1819-18 girafe de3b52746a7314d4b322778bbaf2c604

   G   are à toi, la lune d’Afrique !
   
   I   l s’en faut de peu que, tendant le cou,

   
   R   ognant tes quartiers de noblesse ancienne

   
   A   manda la girafe ne te croque pour de bon !

   
   F   euillage de rêve que la voie lactée

   
   E   t toutes les étoiles… petits vers luisants !

 

 

 

 

 

AEV 1819-18 paon myragineP   avane de macho, turgescence de plumes
A   ux enfants ébahis le paon montre sa queue
O   n applaudit sa gymnastique et ses marbrures.
N   ul ne songe à lui reprocher le fameux « coup de la
      paonne »
 qu’il pratique trop souvent !

 

AEV 1819-18 voiles 086144bf

 

V   ers d’autres horizons, vers des pays lointains
O   utremer, Emeraude… Flottez, bijoux de toile !

I   l n’y a plus beaucoup d’îles à découvrir

L   e plaisir vient alors de la navigation

E   t vous tirez le bateau blanc dehors du monde…

S   i les vents le permettent, si le temps le veut bien.
 

 

H   eures, minutes et secondes, au gai cadran,
O   béissant logiquement, marquent le temps.
R   ien n’arrête plus les aiguilles sinon le poids
L   orsqu’il se rend au bas de sa chaîne dorée.
O   n entend le tic-tac et le balancier d’or
G   arde peut-être, à son verso, le plan d’un vieux trésor
E   t celui du jardin où Hercule est venu taquiner l’Hespéride. 

 

180707 265 112

L   a Flèche ! Imprimerie de Brodard et Taupin !
A   ffranchis du récit, les comédiens s’ébrouent !

F   ête, début juillet d’une jeunesse folle !
L   e Prytanée peut bien rappeler les armées
E   t la place Henri IV hagiographer l’histoire
C’   est au cirque, au théâtre, au chant que l’on revient !
H   âtez-vous, les beaux jours de revenir en masse
E t nous irons camper sur les rives du loir ! 

 

AEV 1819-18 CaméléonC   hangeante
A   pparence !
M  imétisme
É   légantissime !
L   ui s’
É   vapore
O   stensiblement
N   ébuleux !

 

AEV 1819-18 citation-chiure-de-mouche-signe-primitif-de-ponctuation-ambrose-bierce-146219M  on
O   bsession :
U   ne
C   hiure
H  orriblement
E   mbarrassante !

 

AEV 1819-18 Centaure galerieC’   est un cheval à torse d’homme
E   t, s’il a un arc, sagittaire.
N   ous le trouvons
C   hez les dieux grecs,
T   antôt terrifiant, tantôt drôle :
A   quatre pattes sous la table
U   n jour qu’il y avait galette à partager !
R   enâclant à passer l’obstacle
E   t à dormir dans l’écurie !

AEV 1819-18 lyre bardeL   e barde la taquine et bientôt c’est la rixe !
Y   a-t-il plus déprimant qu’Assurancetourix 
R   âclant le violon ou lui pinçant les cordes ?
E   t bientôt tout le monde en la brisant s’accorde. 

 

 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 6 février 2019
à partir de la consigne ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 12:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2018

AU PIED DE SIX TROENES

Ne lycoperdons pas de temps
Appuyons sur le champignon !
Allumons tous nos lumignons
Suivons la route en cahotant
Amis 6 basidiomycètes !

DDS 539 ami 6

Champions de spore automobile
Au bruit des vesses de loup qui pètent
Affrontons l’énorme tempête
Du futur qui nous obnubile
En passant gaiement nos vitesses !

DDS 539 061203_68

Il n’y a d’amanite qu’amère
Et le bolet rote au ravin
Avec des bruits de chanterelles !
Entends ces chants de collybie
Et ces concertos de Coprin !

DDS 539 111113_B_016

Le clitocybe nébuleux,
Prends donc pied velouté, voisine,
Lorsque l’entolome est brillant
Et le gymnopile pénétrant !
O le délicieux lactaire !

L’inocybe de patouillard
Lorsque la nonnette est voilée
Russule émétique et fétide
Et pleurote du panicaut
Sur la xylaire polymorphe.

DDS 539111113_A_125

Ne lycoperdons pas de temps
Appuyons sur le champignon !
Fuyons le vain haineux !
De ce rallye nocturne
Devenons les champions !

Giro Girock’n’roll !


Ecrit pour le Défi du samedi n° 539 d'après cette consigne : Lycoperdon

Posté par Joe Krapov à 15:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2018

Les Apéros poétiques de la Teillouse à Redon le 28 octobre 2018 (4)

Patrick Arduen déclame son texte "La poésie c'est fait pour ça !" 

Posté par Joe Krapov à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 septembre 2018

L’ENVOL PLUTÔT RATÉ DU PAPILLON DON JUAN

Lakévio 119 Eléna Yushina 120263392
Tableau d'Elena Yushina

Ce maître du libertinage avait mis dans son escarcelle
Tant d’images de péronnelles et ravi tant de pucelages

Aux jouvencelles du voisinage qu’on chantait sur le violoncelle
La liste assez exceptionnelle de ses nombreux papillonnages !

« Mille tre » décrit ce volage. Mozart commit la ritournelle.
Il advint que ses joies charnelles furent suivies d’un tel tapage

Qu’une ribambelle de rages et de colères de femelles
Vint alerter sa sentinelle, Leporello, le valet sage.

« Don Juan, songez au décollage ! ». Plutôt que de se faire la belle
Il se brûla à la chandelle et s’empêtra dans le voilage ! 

Ecrit pour le jeu n° 119 de Lakévio d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 21:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mai 2018

PORTE SOMMEIL MUSIQUE VOYAGER

 Est-ce le sommeil qui nous porte
A voyager en musique ?

Est-ce la musique du voyager
Qui nous mène aux portes du sommeil ?

Celui qui porte la musique
Fait-il voyager le sommeil ?

Et ce que la musique porte
Fait-il sommeiller le voyageur ?

Quand la musique m’ensommeille,
Le voyage est-il à ma porte ?

Ou le sommeil a-t-il une musique
Dont la douceur porte au voyage ?

 
180504 Nikon 061N.B. Ces deux médaillons, "la Nuit" et "le Jour",
ont été photographiés 
à la Neue Pinakothek
de Münich le 30 avril 2018


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 29  mai 2018

d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

RETARD TOURNER LAPIN TAMBOUR

 

Quand le lapin est en retard
Le monde tourne comme un tambour !

Quand le lapin tourne en bourrique
Le tambour se met en retard !

Mais qui retarde ainsi le lapin ce matin ?
Quel tambour tourne dans sa tête ?

Dans le tambour de la machine
Alice a posé un lapin :
Plus rien ne tourne rond dans la tête à Lewis
Où le pétard retarde :

Plus il fait tourner le lapin sur la broche
Plus ça retarde le tambour

Aussi, sans retard, retournez tourner
Le lapin qui joue du tambour au fond du four

Faute de quoi
Il vous en cuira !

 AEV 1718-30 lapin en retard Tim Burton

Illustration de Tim Burton


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 29  mai 2018

d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

REVE LIGNE AVION NAVIGUER

 

 Je naviguais en rêve
Sur un avion de ligne

C’était un avion de rêve
Dont la ligne naviguait au plus près de la beauté.

Toutes les hôtesses à bord avaient une ligne de rêve.
Quel bonheur de naviguer dans cet avion !

J’avais tant rêvé d’un avion
Qui naviguât (de la marine) sur toute la ligne de flottaison !

J’avais tant rêvé d’une ligne (de coke en stock)
Qui fît qu’un avion naviguât !

Sur la ligne d’un avion
C’est mon rêve qui navigue

Et quand je me réveille
J’ai les pieds sur la terre
Et j’en suis très heureux.

 180506 Nikon B 034






 N.B. La photo a été prise dans un hôtel de Strasbourg le 6 mai 2018


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 29  mai 2018

d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

LANGUE QUATRE VENTS RITOURNELLE HARPE

 

AEV 1718-30 Morgan Le Cuff histoires des quatre vents

La langue d’Eole est bien pendue.
Le dieu s’accompagne à la harpe
Et chante à qui veut l’écouter
La ritournelle des quatre vents

La harpe du souffleur connaît la ritournelle.
Elle peut la jouer dans quantités de langues
En latin, en grec, en rap ou en slang,
La mélodie des quatre vents.

Quand les quatre vents ont pris langue
Avec les axes de la terre
La ritournelle aux doigts d’Eole
Est venue chatouiller la harpe.

La langue a frappé sur les dents
Pour envoyer la ritournelle ;
Les doigts ont caressé la harpe
Et raconté les quatre vents

Harpe de Mistral et d’Autan,
Langue de Zéphyr, Sirocco…
Quatre vents sont sortis d’une bouche divine
Et puis la Tramontane a volé la chanson ! Partie, la ritournelle !

Ma langue est empesée, les dieux ont disparu :
Pas de magnétophone pour cette ritournelle.
Tout ce folklore est dispersé aux quatre vents
La harpe est démontée tout autant que la mer

Il pleut des cordes de misère
Par-dessus la flûte de Pan.
Effet du glyphosate ?
Plus de mite au logis !

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 29  mai 2018
d'après cette consigne

 

Posté par Joe Krapov à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,