20 mars 2021

PROJET D'ARCHITECTE

G      rossièrement taillé dans la pierre, noirci
A      force de toujours représenter le mal,
R      egardez tout là haut cet étrange animal :
G      argouille ! C’est le nom du monstre par ici.
O      n aurait pu bien sûr représenter aussi
U      n enfançon joufflu urinant sur la foule.
I      l convient avant tout que l’eau de pluie s’écoule.
L      a gouttière choisie eût été plus jolie.
    ’archevêque écarta cette idée trop nouvelle.
E      lle revint, plus tard, moins grandiose, à Bruxelles ! 

Webp

Webp

Gargouilles photographiées à Nantes, Loc-Envel, Barcelone et Arques-la-Bataille.

 

Ecrit pour le Défi du samedi n° 655 d'après cette consigne : gargouille

Posté par Joe Krapov à 04:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 mars 2021

L'ECHELLE DE JACOB. 4, Nicolas S., pas encore 75 ans, vacciné !

Tout le monde à la trouille !
Tout le monde tripatouille !

Alors quoi, Nicolas ?
Il ne te plaît donc pas,
Le royaume de Dieu
Où les anges sont heureux ?

Tu n’as pas ta place à sa droite ?
Tu es contre la mise en boîte ?

Tu ne veux pas monter à l’échelle ?
As-tu pensé à Pimprenelle ?

Aura-t-elle droit à son vaccin
Contre le virus assassin ?

Aura-t-elle droit à sa piqûre
Pour rester disciples d’Epicure ?

Et moi,
Est-ce par contagion
Que je me pique de religion
Et rejoue les airs du Trouvère
En cherchant Dieu sous les primevères ?

Pour ne pas être malhonnête,
Dois-je poser des talonnettes
A mes chaussures de rando
Ou prendre Bismuth pour pseudo ?

210227 285 006

Posté par Joe Krapov à 11:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2021

L'ECHELLE DE JACOB. 1, L'Attention

J’ai dormi sur mes deux oreilles
Mais le jour s’est levé.
Je les ai dépliées.

210226 Nikon 032

Je suis tout ouïe aux sons qui viennent,
Qu’ils soient valse de Strauss
Ou berceuse bretonne.

210226 Nikon 036

J’ai eu du sable dans les yeux
D’avoir trop regardé la mer
Puis le marchand sur son nuage
Est venu jouer de la flûte.

Son ours en peluche à dansé
Sur l’échelle de corde.

210226 Nikon 063

Et maintenant un jour nouveau
Pour écouter,
Pour voir,
Pour vivre,
Aller, venir dans le miracle.

210226 Nikon 055

Posté par Joe Krapov à 18:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L'ECHELLE DE JACOB. 2, Le Tableau de Pierre Bonnard

210309 Bonnard - Femme à la louche

Qu’a dit le miroir à la dame ?

Que lui a-t-il donc dit pour que,
L’air un peu sombre,
Elle retourne dans l’ombre ?

Que la journée s’annonce belle ?
Que le soleil envahira toute la maison ?

Ou que les fleurs vont se fanant ?

Que nous n’aurons plus d’horizon
Après dix-huit heures ce soir ?

Posté par Joe Krapov à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'ECHELLE DE JACOB. 3, Jacob Cohen

Les sœurs de la miséricorde
Habitent la maison où la nuit est tombée.

Tu étais à mi-chemin de ton voyage.
Elles t’ont vu venir,
Elles ont ouvert leurs portes.

Au milieu du séjour, une échelle de corde
A semblé t’inviter à monter jusqu’au ciel

Mais, Johnny, tu n’es pas un ange
Et Suzanne t’attend là-bas.

Une musique de flûte :
Un ours est descendu
Dire deux ou trois poèmes
Et la nuit te fut bonne

Le lendemain matin
Après le petit déj’
Elles t’ont mis dehors.

Tu as repris ta route
Comme un Canadien errant.



Posté par Joe Krapov à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 février 2021

HUIT TANKAS CIRCONFLEXES

L’accent circonflexe
On l’appelait « un chapeau »
Jadis à l’école

Quand Poésie, ma maîtresse,
Y avait droit de cité 

(ou 
Y avait droit de réciter)

 AEV 2021-19 JK chapeau 

AEV 2021-19 JK -Pascal



A Clermont-Ferrand
Département Puy-de-Dôme
Blais’ Pascal est né

Il inventa la brouette
Et le divertissement






- Sous vos tifs châtain
Avez-vous l’âme câline
Belle châtelaine ?

- Si cela est, ce n’est pas
Pour ta pomme, vieux bellâtre !

AEV 2021-19 JK châtelaine 

 AEV 2021-19 JK théâtre



Sonnez les mâtines
Et les cloches à Roselyne !
Frère Jack roupille !

Suis-je seul à protester
Pour qu’on rouvre les théâtres ?




Ah ! La Trâviâtâ !
Et les vêpres siciliennes !
Qu’est-ce que ça requinque ! 

Quelques airs de Giuseppe
Et mon âme reverdit !

AEV 2021-19 JK Verdi_by_Giovanni_Boldini 

 AEV 2021-19 JK Everest


J’ai pris sur le faîte
- Flagrant délit d’adultère ! –
Du mont Everest

Le soleil et la nuée
Copulant allègrement !



Elle vous bichonne
La thalassothérapie
Comme un coq en pâte

Chez le kiné, sous son knout
On finit pâté en croûte !

AEV 2021-19 JK la-thalassotherapie 

AEV 2021-19 JK Ubu 



Ubu, roi des cons
A jamais indétrônable
Est bien né à Rennes !

 Et pourtant notre slogan
C’est « Vivre en Intelligence » !


Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du 16 février 2021

d'après la consigne 2021-19 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 22:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 février 2021

LE ZODIAQUE EN DOUZE TANKAS

AEV 2021-19 JK Zodiaque 1BÉLIER

Ce reître opiniâtre
Enfonce les ponts-levis
Et portes ouvertes

Bélier : bélître ou bellâtre
Brûle planches de théâtre !

***

TAUREAU

Prends-le par les cornes
Ou bien par les sentiments,
L’opiniâtre bête !

- Ô taureau ! Vas-tu bouger ?
- Appelle le toréador !

***

GÉMEAUX

Castor et Pollux
Les ancêtres des gémeaux
Toujours pleins d’astuce

A quel manège enchanteur
Se livraient-ils ? Un barrage ?

***

AEV 2021-19 Zodiaque 3CANCER

Un six et un neuf
Qu’on a posés tête- bêche :
Sous la carapace

Deux yeux observent le monde
Pour en imaginer d’autres !

***

LION

Roi des animaux
Le lion est né en août
Dans un gîte affreux :

On n’entend pas, dans le zoo,
Le bel écho des savanes.

***

VIERGE

Epis à foison
Aux aîtres de la maison :
Dame Vierge engrange

Quelle étrange fenaison
Quand elle est folle, en septembre !

***

BALANCE

Crime et châtiment
Les plateaux de la balance
Rendent la justice

Mais de quel poids sont les astres
Pour qu’on soit bon ou mauvais ?

***

AEV 2021-19 JK - Zodiaque 3

SCORPION

Scorpion sur grenouille
Pour traverser la rivière.
Au milieu la pique

- C’est fâcheux, dit la grenouille.
- J’y peux rien, c’est ma nature !

***

SAGITTAIRE

Centaure narquois
Flèche tirée du carquois
Arc hypertendu

Un sagittaire à l’affût !
Lièvre ! Va planquer ton râble !

***

CAPRICORNE

Quel entêtement
Peut montrer parfois ta chèvre
Cher Monsieur Seguin !

Saturnienne, capricorne,
Se réaliser tard… nuit !

***

VERSEAU

La tête aux nuages
Entraîné e vers des futurs
A la Jules Verne
Technophile et… amoureux
D’un déchaînement d’étoiles !

***

POISSONS

Ci-gît le zodiaque !
Un curé, chez les poissons,
Lui donna, serein,

L’infini dans les yeux bleus
En guise d’extrême onction !

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du 16 février 2021

d'après la consigne 2021-19 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 janvier 2021

DE NATURA RERUM

Dans le bordel des rois
Sur les bords de la Loire,

Dans l'éther de Venise,
Au salon de Vénus,

Dans la galerie des glaces
A Versailles, au Palace,

Les récits du boudoir
Et des bruits de couloir

- A moins que ce ne soit
Une ineptie sortie
Des Contes des mille et une nuits -

Nous racontent ceci
Que rien ne garantit :

AEV 2021-14 JK - 0311-LA-BELLE-AU-BOIS-DORMANT

La belle au bois dormant
Mouillant sa robe de bal
La met à la fenêtre
Pour qu’elle sèche la nuit.

Perspective du soir !
Prospérités du vice !

Imaginant la belle
Dans sa lingerie fine
Casanova est pris
D’une passion dévorante
Pour l’éternelle idole
Et son cœur est brisé ;

Paul Rubens (Les Trois grâces)
Rêve de culs païens et de bourrelets gras ;

Les lits du Danieli
Ou étincellent à deux
Georges Sand et Musset
Et aussi Pagello
S’enflamment des feux de l’amour.

Le dieu Bacchus lui-même
Clame « Tu me rends folle ! ».

AEV 2021-14 gif-JK loup-tex-avery

La langue de Molière
Se traîne jusqu’au sol
Et ses yeux deviennent ceux
Du loup de Tex Avery.

Les bonobos en rut
Dans le chœur des églises
Entament le cantique
De Salomonte, monte !

Le nocturne du roi
S’élève pour la dame
Dont la robe qui sèche
Sans le savoir professe
L’anatomique leçon du soir :

Pour une nuit de noces,
Une petite mort,
Une érection ne coûte rien
Mais peut vous rendre con
Comme un orteil sucé !

Méfiez-vous de la nuit parfaite
Car le diable est dans les détails !

AEV 2021-14 JK - On ne part pas

A l’origine du monde
Il coule un vin si agréable
Que Verlaine et Rimbaud
Sur ce désir d’y boire
Ni trouvèrent que déboires,
Saison d’enfer,
Voie sans pardon,
Larmoiements et clous de satin
Et cette religion du démon
Leur coûta même le Panthéon !

 

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 12 janvier 2021 

d'après la consigne 2021-14 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 16:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2020

La Vilaine à l'automne à Rennes en novembre 2020

Tout ce que j’ai pu voir

De Vilaine à l’automne

M’a remis en mémoire

Comme elle était jolie

Et comme elle aimait rire

A tendre son miroir

A des cieux presque jaunes

Sur le point d’y mourir

D’un nuageux ennui

201109 285 005

201109 285 006

201109 285 012

201109 285 013

201109 285 034

Posté par Joe Krapov à 04:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2020

PORTRAIT A LA GOUACHE ET A L'AIR PEU BRAVACHE MAIS ASSEZ DISTANCIÉ

Je n’ai plus l’âge, que je sache,
De peindre, comme les potaches,
A la Joconde et à la gouache
Une moustache.

DDS 629 LHOOQ

Je n' suis plus du genre qui remâche
Et crache toujours dans le goulache
En gueulant très fort : « Mort aux vaches ! » :
Pour la provoc je fais relâche.

Ne comptez plus sur moi ! Macache !
Je ne sortirai plus d’ ma cache,
Le jeu n’en vaut pas la chandelle
Et tant pis si j’apparais lâche :
Il vous restera B.H.L.
Pour y aller cash !

Non ?

Que d’autres bravaches
Se mettent à la tâche
Et sortent de leur sabretache
De quoi cogner sur la rondache
Des vieilles ganaches à soutaches
Qui, manque de bol,
Sont du bon côté du flashball !

DDS 629 The Clash

Je n’ose même pas croire qu’à l’arrache
Ils se pourrait qu’je m’amourache
D’une fan des Clash
D’une joueuse de squash
D’une tenniswoman a gros smash
D’une dominatrice à cravache
D’une Malgache fumeuse de hasch
Ou que je m’attache
Comme une patache brimballante,
Au point de lui offrir bourrache
D’imprimante avec mon vieux cœur,
A une fidèle de Saint-Eustache
Lanceuse de couteaux à ses heures
Jeteuse de sorts à seize heures trente.

J’ n’ai plus l’âge d’avoir du panache !
J’suis trop vieux pour jouer à l’Apache
Et il faut savoir la tourner
Sinon on finit par faire tache
« Dins l’paysache ! »

DDS 629 Sttellla - Tourner l'apache

Je préfère bouffer des pistaches
Et savourer ce vieux grenache
En jouant un peu à cache-cache
Avec la menace de crash
Qui est suspendue comme une bâche,
Comme un vol de tristes bernaches
Au-dessus de l’eau de la flache,
Pareille à une menace de drache
Sur Anderlecht
Qui gâche la fête à Bertolt Brecht !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 629 d'après cette consigne : gouache

Posté par Joe Krapov à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,