01 juin 2022

Des trombines vues à Lille en 1965 ou 1966

- Comment ça ? Ma trombinette sur internet ? On avait dit pas question !
- On ne te reconnaît pas et puis il y a prescription.
- C'est vrai, personne ne connaissait Joe Krapov à l'époque, il n'était pas né et moi-même je ne connaissais qu'à peine Fischer et Spassky, alors, pensez, Anatoly Karpov !
- N'empêche, t'as encore perdu une heure à parcourir le site web de Philippe Andrieu qui lui se fait appeler John Sous-Marin et que tu as connu quand il ne s'habillait que de couleur bleue.
- C'est un fabuleux archiviste de soi-même, bien mieux organisé que Marcel Proust ! Et toujours rigolo !
- Et t'es où sur la photo ?
- Ah non, ça je ne le dirai pas !
- Allez, un bon geste, qu'on rigole nous aussi !
- Au deuxième rang !

Photo de classe en 6e A1 Lycée Franklin 65-66

Posté par Joe Krapov à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 octobre 2019

La Fête des 50 ans d'S.O.S amitié à Rennes le 21 septembre 2019 (1)

Mais à quoi ça sert qu'on se décarcasse ? Je prends de mon temps pour faire le vidéaste,  le photographe, le petit reporter rennais et un mois après il n'y a de compte-rendu nulle part de cette fête d'anniversaire d'S.O.S. Amitié à l'occasion de ses cinquante ans. C'était pourtant un samedi après-midi, au soleil, sur le lieu le plus fréquenté de Rennes, la place de la Mairie et on ne trouve pas une seule photo sur la toile ! Le Rennais, c'est Mon amant de Saint-Jean ? "C'est du passé, n'en parlons plus" ?

Bon allez, je m'y colle. N'est- il pas écrit quelque part que "Le Cancer est comme un gigantesque grenier rempli de choses hétéroclites ou une véritable caverne d’Ali Baba ! C'est un signe qui conserve, c'est bien sur le signe de la première conservation : la mémoire. Si vous avez le signe du Cancer important, vous n'oubliez rien, tout est retenu. Il est donc attaché au passé, à ses souvenirs, il est nostalgique, pour lui c'était souvent mieux avant. Une telle mémoire, c'est parfois encombrant, dans tous les sens des termes, avec un tel foutoir laissé par les Gémeaux, le Cancer a fort à faire, il est souvent désordonné, brouillon, voire même chaotique. Le Chaos est un mot qui sied bien à nos crustacés, tout est là, mélangé, pêle-mêle, ils ont du mal à faire un tri là-dedans. Mais surtout, plutôt que de travailler à ordonner tout ça, il est temps de jouer avec, de combiner, mixer, fusionner les connaissances que l'on a acquises en Gémeaux. Ainsi, par sa mémoire, le Cancer crée. Avec les souvenirs, il crée des rêves; avec les idées, il crée des histoires; avec les gens, il crée une famille..." [etc. etc. Allô ? S.O.S. Amitié ? Comment puis-je me défaire de ma croyance à l'astrologie ?] ;-)

190921 Nikon 007
Du chaos, c'est sûr qu'il y en a sur cette photo de groupe !

190921 Nikon 029

 190921 Nikon 057

190921 Nikon 030

190921 Nikon 048

Posté par Joe Krapov à 10:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La Fête des 50 ans d'S.O.S amitié à Rennes le 21 septembre 2019 (4)

190921 Nikon 022
Le groupe Padalao, basé au Cercle celtique de Rennes a fait danser breton et ensoleillé !

190921 Nikon 023

190921 Nikon 024

190921 Nikon 027

190921 Nikon 060
Réunion de préparation avant le flashmob. 

Posté par Joe Krapov à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2019

Fêtes d'écoles à Précigné et Sablé (Sarthe) en juin 1993 (1)

D 93 16 24

D 93 16 25

D 93 16 26

D 93 16 29

D 93 16 33
Après les gens dans l'enveloppe, les gens dans la boîte !

"On était tranquillement en train de roupiller au fond d'une boîte de diapositives, dans un beau carton qui commençait à s'affaisser sous le poids des ans et du carton de 94 posé au-dessus, quand voilà l'autre qui nous ressort, qui nous file un grand coup de lumière de scanner dans la tronche et qui nous met sur Internet ! Et de quoi s'aperçoit-on ? On a pris vingt-cinq ans et demie dans les dents ! Qu'est-ce qu'on est devenu.e.s maintenant qu'on est grand.e.s ?"

P.S. Vous avez remarqué la posture Chassériau ? ;-)

Posté par Joe Krapov à 16:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 octobre 2018

Choses vues à Rennes le 29 octobre 2018 (2)

180929 265 004 Bis
Iatrophobes de tous les pays, unissez-vous !
(détournement emprunté à Nicolas André, un complice de "Rennes ville invisible")

180929 265 015 bis... et ça repart !

180929 265 009
Leçon de photographie

180929 265 011
- Moi je n'ai pas confiance dans la djeunesse et encore moins dans les instruments de ieuvs ! Je la prends avec mon smartphone !

180929 265 012 B
Vue sous un certain angle, la photo de groupe de Joe Krapov est quand même la plus originale !


16 avril 2018

DE L'ÉCRITURE CONSIDÉRÉE COMME UN SPORT COLLECTIF

Très discret au sein de la Maison de quartier de Villejean où il se réunit chaque mardi en salle Mandoline, le club écriture vient de se mettre en valeur samedi  14 avril 2018 à L'Hermitage (Ille-et-Vilaine).

Les membres de l'atelier ont participé au concours littéraire "Encres d'automne" organisé par la Médiathèque de L'Hermitage.

Les années précédentes, Eliane, Dominique et votre serviteur avaient été primés par le jury. Cette année encore c'est une des membres du club, Anne-Marie Herblin, qui a emporté le premier prix de ce concours avec un texte remarquable.

180414 Nikon 020

Si vous voulez vous entraîner vous aussi et peut-être gagner le prix en 2019, venez rejoindre la joyeuse équipe le mardi de 18 h 30 à 20 h 30 en salle Mandoline ! On écrit, on lit et on rit ! L'activité est gratuite pour tous les adhérent(e)s de l'association Rencontre et Culture.

Bravo encore à la lauréate dont le texte a été lu en public, superbement, par Fiorinda Madin.




Pour que Gabrielle danse encore

Les huit montagnes, c’est ainsi que les gens du pays nommaient cette vallée.

Lovée dans ce havre de verdure se trouvait la maison des Turner.

Un havre, c’est bien ainsi que l’on pouvait qualifier cette bâtisse de pierres sèches, bien solide, reflet de la beauté des jours en ce pays d’accueil, en ce pays de paix.

Là vivait un pianiste blessé qui avait dû fuir un pays qui l’avait si malmené. Un choix qui n’était pas le sien mais bien le choix des autres. Ces autres dont il ne parlait pas ou le moins possible.

Sous ce même toit ils étaient maintenant trois : lui, sa maigre valise et sa fille Gabrielle.

Gabrielle, son réel trésor et maintenant son unique amour.

Elle se tenait souvent devant lui, les yeux baissés, paupières chargées de larmes retenues,

La tresse toujours impeccablement faite, comme la lui faisait sa mère là-bas quand ils étaient encore au pays, qu’ils étaient réunis, quand Elle était encore en vie.

Elle... comme dans la légende du dormeur éveillé.

Il revoyait en boucle le jour d’avant, le temps du bonheur, la salle de bal, la fête, son regard, souriante....vivante !

Tout bascule si vite alors. Ce terrible jour de folie meurtrière, les interminables et terrifiants jours suivants, la furie des fusils, des balles, des cris, du sang... Macabre cortège de violences, d’horreurs et de peurs.

Se résigner douloureusement à l’exil, tout abandonner, même ses propres morts couchés au froid de cette terre maintenant si rouge des conflits fratricides, s’arracher de sa propre vie, décider de s’amputer de ses racines !

La fuite, les passeurs, les frontières, la faim, la soif, le froid, l’humiliation et toujours cette peur vissée à l’âme et ancrée au plus profond de la chair.

Enfin, après tant et tant d’épreuves, les solidarités, les accueils, la chaleur généreuse au goût d’humanité retrouvée. Etre un étranger, un migrant, un réfugié mais pouvoir retrouver une dignité et à nouveau se tenir presque debout.

Regardant son enfant, il se demandait : "Est-ce que demain serait tendre ? Est-ce que tous les demains et lendemains pourront à nouveau leur être tendres ?".

Tant de larmes versées ! Leurs yeux étaient comme la pierre sèche des murs de cet abri et comme lui, il leur faudrait être solides, pour qu’un jour à nouveau le piano puisse chanter et Gabrielle danser.

Anne-Marie Herblin

Posté par Joe Krapov à 22:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mars 2018

Images glanées au festival Sevenadur à Rennes le 25 mars 2018 (1)

180325 265 002
Véhicule léger de transport de troupes.

180325 Nikon 011
Nous n'étions pas au salon de l'armement ce dimanche
mais au festival Sevenadur, bien plus pacifique,
en compagnie charmante de ces dames du bagad de Vern-sur-Seiche.

180325 Nikon 007
Petit Breton deviendra grand...
et gagnera le tour de France !

180325 Nikon 009

Hermine de rien, je crois que je serais tombé amoureux immédiatement
d'une fille qui portât ce costume.

(Je ne garantis pas la correctitude de mes subjonctifs, comme aurait dit la brave Ségolène !)

180325 Nikon 012

Si, si on peut être en harmonie malgré les capillarités différentes !
Mais à s'approcher trop près des bombardes, attention !
Après , c'est chauve qui peut ! Dégagez autour, les oreilles !

Posté par Joe Krapov à 10:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 décembre 2017

Une photo de groupe de 1928 ou 1929

IV 10 Avec les Cottereaux et les Lesacher
- Venez les filles, on va s'incruster dans la photo du petit Petr !
- Ce qui est dommage c'est qu'on ne se verra jamais !
- Si, si ! En 2017 elle sera sur Internet !
- 2017 ? Je ne te dis pas l'âge qu'on aura ! Canonique !
- Qui sait ? Tu seras peut-être la doyenne des Français !

Posté par Joe Krapov à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 août 2015

Le Défi 41 à Vendôme (Loir-et-Cher) le 4 juillet 2015

150704 103

150704 104

 Eh bien le type l’a fait ! Et finalement, paradoxalement, moi qui étais venu pour entendre et applaudir des conteurs et me suis trouvé face à des « mémoires conceptuelles » (j’expliquerai ce terme !), je lui dis bravo bien fort à Ludovic Chorgnon ! Il faut savoir, pour apprécier son exploit ce qu’est un ironman. C’est ça :  3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km) !

A vos marques ! Prêt(e)s ? Partez !

 

Posté par Joe Krapov à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Le Défi 41 à Vendôme (Loir-et-Cher) le 5 juillet 2015 (1)

150705 003

150705 006

Du coup j’ai l’air bien ridicule avec mes petits joggings de bureaucrate stressé, mes marches d’une dizaine de kilomètres, mes tours d’étang d’Apigné à vélo ! Mais c’est pô grave : l’essentiel est de sentir qu’on a une mens sana dans un corpore sano !

Et bon, si on en juge d'après les manifestations publicitaires et populaires qui entouraient l'exploit, le ridicule ne tue plus guère ! 

Posté par Joe Krapov à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,