18 septembre 2017

Le feu d'artifice du 13 juillet 2017 à Charleville-Mézières (Ardennes) (1)

170713 265 051

Aux forêts d’Ardennes,
Pour les soifs absolutistes,
Aucune oasis

170713 265 058

Feu de poésie, 
Envoie, dans le ciel des nuits,
Des rêves en fleur !

170713 265 064

Dans les herbes folles,
Tombé du ciel cette nuit,
Un fouillis d’étoiles

170713 265 068

Comme au fond des mers
Poissons, rouges, rassemblés,
Nous voilà perdus.

Posté par Joe Krapov à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Le feu d'artifice du 13 juillet 2017 à Charleville-Mézières (Ardennes) (2)

170713 265 074

Combien de lumières,
De traits de ce fin pinceau
Pour peindre la nuit ?

170713 Nikon 120

Tout tordus de rire
De nos soleils éphémères :
Les Dieux dans le ciel.

170713 265 075

Tremble, feux éteints,
Rimbaud ! Verlaine en pétard
Sort le sien et tire !

170713 Nikon 125

Imiter l’étoile :
Se dandiner sur sa pointe,
Hérissé de Nuit.

Posté par Joe Krapov à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le feu d'artifice du 13 juillet 2017 à Charleville-Mézières (Ardennes) (3)

170713 Nikon 134

Tendre au Mont Olympe
L’impudence des humains :
Le feu en couronne

170713 Nikon 140

Les sphères célestes,
Au désert, tu ne vois qu’elles !
Illuminations !

170713 Nikon 141

Fumerolles rouges :
Aux danseurs, sur les volcans,
Le vent les essaime

170713 Nikon 164

Flamboiement de ciel
Sur vie terminée trop vite,
Genou enflammé. 

170713 Nikon 175

Griffure, biffure
Par-dessus toute écriture :
Comme au palimpseste !

Posté par Joe Krapov à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2017

Le "shrubbery" des Krapov à Rennes le 6 avril 2017 (5)

170406 265 022
Qui donne à la fleur
La notion de l'hexagone ?
L'étoile brillante ?

170406 265 027

170406 265 031
En éprouver honte
D'aller débusquer ainsi
De l'intimité !

Posté par Joe Krapov à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le "shrubbery" des Krapov à Rennes le 6 avril 2017 (6)

170406 265 041

Coq surréaliste :
L'iris, la crète en bataille
Et son grand bec jaune

170406 Nikon 001

170406 Nikon 002

Posté par Joe Krapov à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Le "shrubbery" des Krapov à Rennes le 6 avril 2017 (7)

170406 Nikon 003

170406 Nikon 004

170406 Nikon 005

Cet aspect de jungle
Et ces taches de couleurs :
Est-on chez les Fauves ?

Posté par Joe Krapov à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le "shrubbery" des Krapov à Rennes le 6 avril 2017 (8)

170406 Nikon 006

Le printemps opère
Forcément à coeur ouvert
Chez Dame Tulipe.

170406 Nikon 012

170406 Nikon 013

Il offre aux tulipes
Un carré d'ombre nouvelle,
Le linge qui sèche.

 

Posté par Joe Krapov à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 avril 2017

Caporales Wayra : la Bolivie au Carnaval de Nantes le 2 avril 2017 (1)

170402 Nikon 345

170402 Nikon 352

170402 Nikon 356
Chapeau sur la tête
Tricotage des gambettes
Sous courte jupette

- Ca se dit comment, "haïku", en bolivien ?
- Ne pose pas de questions, gringo ! Photographie !

Posté par Joe Krapov à 13:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 mars 2017

Sourire au carnaval de Granville (Manche) le 26 février 2017 (1)

170226 Nikon A 251

170226 Nikon A 254 recadrée

La magicienne d'Oz ?

170226 Nikon A 389

Jet de confetti
La bagarre est bigarrée
Le monde en sourit

Posté par Joe Krapov à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 février 2017

LES PAYS QUE PARCOURT LE VENT (renku du pays de Lannion)

Dans le forum Télérama Lartigue de fin 1998, les choses sont un peu plus compliquées : il faut partir d'une première photo de Jacques-Henri Lartigue et arriver dans la deuxième ou, plus largement, passer de l'une à l'autre.
Dans le petit recueil que j'avais tiré de mes contributions j'avais fait l'exercice trois ou quatre fois à partir de deux couples de photos. Mais j'ai retrouvé hier les séries 3, 4 et 5 que je n'avais pas imprimées et que j'avais quasiment oubliées. Ce texte-ci est ma contribution à la troisième série.

N.B. En poésie japonaise un renku est une suite de tankas, le tanka étant lui même un haïku suivi de deux vers de sept syllabes.

 

Scan réduit 99-01-06 1 Guitty (Marguerite Bourcart) à Biarritz 1905 Lartigue

Sur la grande plage,
Beg Leger, près de Lannion,
Nous allions, enfants.

Papa nous photographiait :
C'est un homme de mémoire.

Nous écrivait-il
Déjà ses poèmes fous
Qui nous font tant rire ?

Nous y allions en hiver,
A Toussaint ou bien à Pâques.

A la Sabotière,
Une bonne crêperie,
Nous nous endormions !

Il avait beau mitrailler,
Je fuyais son objectif

Fort distraitement
J'écoutai plus tard ses oeuvres
Franco-japonaises

J'étais la fille de l'air,
Lui l'amoureux de la mer

"Le vent entre dans
Le détroit de Gibraltar
Toujours par la gauche"

Il n'aimait pas les avions :
Il avait trop le vertige !

"Le vent examine
La rue des amours perdues
Sans rien y chercher"

J'étais faite pour les airs
Lui, amoureux de ma mère

"Le vent s'emplafonne
La nuit contre ce pilier
Où le zouave attend"

C'était quand l'inondation ?
Mil' neuf cent six ? ou bien dix ?

"Le vent parcourra-
-t-il, sous les jupes des filles
Un pays interdit ?"

Plus tard j'ai quitté le nid
J'ai pris un splendide envol

"Le vent fait frémir
La surface des rizières
Mais le grain germera"


L'aviatrice a fui au loin

Ils sont restés seuls sur terre

Scan réduit 99-01-06 2 Lartigue"Le vent qui parcourt
Mes souvenirs en tous sens
Ne m'y trouve pas !"

Retiens ton chapeau, mon père !
J'ai pris la fille de l'air !

"Crayon et papier
Pour écrire aux enfants, loin,
Des mots de tendresse

Quand nous serons vieux, penchés,
Saules pleureurs, éplorés"

6-01-1999