15 janvier 2018

Balade urbaine n° 13 : à Rennes le 8 juin 2017 (3)

170608 Nikon 018

170608 Nikon 019

170608 Nikon 020

170608 Nikon 021

170608 Nikon 023

Le fiancé de la Vénus de Milo s'apprêtant à demander sa main.

Posté par Joe Krapov à 13:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Balade urbaine n° 13 : à Rennes le 8 juin 2017 (4)

170608 Nikon 025

170608 Nikon 026

170608 Nikon 027

170608 Nikon 032
Je me souviens de... Woody Woodpecker et de son rire particulier !

170608 Nikon 035

Posté par Joe Krapov à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2018

En balade à Nantes (Loire-Atlantique) le 26 décembre 2017 (1)

171226 265 001

Nantes. La station de tramway Beauséjour.

171226 265 002

171226 265 003

171226 265 006

- Il pleut, sur Nantes ?
Je ne me rappelle pas ! Et toi, Barbara ?
- Je ne sais pas. J'étais à Brest ce jour-là !

171226 265 008

Madame Chapeau en space invader ?

Posté par Joe Krapov à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 décembre 2017

Choses vues à Rennes le 9 décembre 2017

171209 265 001
Alors que je gagne toutes mes parties du mardi, quelqu'une dans cette maison
insinuerait-elle que je joue comme un pied ?

171209 265 003
L'arbre qui n'a rien compris à l'automne
ou qui a trouvé un truc pour résister à l'hiver !

171209 265 005
Ca n'a rien à voir avec ce graff qui aurait presque pu illustrer mon dernier Défi du samedi mais je suis très content de cette krapoverie-ci, de cirque-Constance, pondue hier soir en commentaire chez les Impromptus : "On a tous en nous quelque chose de Memphis Tennessee ou de Shakespeare Williams : un tramway nommé Elvis Hamlet !"

171209 265 006

Cloche à fromages ?

171209 265 008

 Si j'étais un charpentier...

06 décembre 2017

Pendant ce temps à Rennes le 25 novembre 2017

171125 265 001

Avec le pampre de la vigne, un bout de cotillon lui fis ?

171125 265 002

Pour rester dans l'esprit du temps j'ai déplacé la feuille pour en couvrir le sexe du monsieur.

171125 265 004

Les années 80, une période dorée ?
Et pourquoi pas !

171125 265 006

171125 265 007

Posté par Joe Krapov à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 novembre 2017

Les graffs "de la route de la Prévalaye" à Rennes le 27 septembre 2017 (1)

Ce graff-ci est bien le plus joli parmi ceux que j'ai découverts à Rennes en 2017 :

170927 Nikon 002

170927 Nikon 003

170927 Nikon 005

170927 Nikon 007

170927 Nikon 009

 Abonné à la neuvième place du classement, c'est vrai que c'est énervant !

Mais quoi, il faut bien qu'il y ait un premier, des derniers et un neuvième !

Posté par Joe Krapov à 13:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Les graffs "de la route de la Prévalaye" à Rennes le 27 septembre 2017 (4)

170927 Nikon 021

170927 Nikon 022

170927 Nikon 023

170927 Nikon 024
- Il n'est piranha que celui qui ne veut pas Purna !
- ???

170927 Nikon 025

Posté par Joe Krapov à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2017

FAINÉ-HANTISE

Il serait temps que je m’affole
Si j’veux séduire Martine Carol,
Faire la bombe avec Ravachol
Ou mêm’ dev’nir l’amant d’Andréa Ferréol !

Il serait temps que je m’affole
Si je veux être au pont d’Arcole
Avec Napo qui caracole
Ou bien à Waterloo où ça sera moins drôle !

Il serait temps que je m’affole
Si je veux sortir de l’école
Où on m’a mis trente ans de colle
Au prétexte que j’y faisais trop le mariole !

Il serait temps que je m’affole,
Que je chante « La petite gayole »
Si je veux dev’nir une idole,
Coqueluche des groupies sorties de rubéole !

Il serait temps que je m’affole
Si j’veux dev’nir roi des guignols :
Aucun programme branquignol
Et pas même le début d’une queue de casserole !

Il serait temps que je m’affole
Si j’veux qu’on m’coiffe d’une auréole,
Si j’veux finir sous la coupole
Ou statufié à poil dans l’rôle du discobole !

Il serait temps que je m’affole
Si j’veux être en tête de gondole :
Faut qu’j’écrive plus de fariboles
Ou que je danse la Carmagnole sous des banderoles !

IL 171030 sieste 2

 Avant que Dieu n’me patafiole,
Qu’on ne me passe la camisole
Et qu’à l’asile on ne m’isole
Au prétexte que j’ai égaré ma boussole

Il serait plus que temps, oui, que je m’affolasse !
Mais, comme disent les Suissesses
- Six « s » et tout autant de grâces – :
« S’il s’agit d’se bouger les fesses
Et d’se casser le cul en tombant du hamac
Y’a vraiment pas le feu au lac ! ».

Ecrit pour les Impromtus littéraires du 30 octobre 2017 d'après cette consigne