30 mars 2018

LA COMPLAINTE DU BOULEY ? : version sonore et imagée

Joe Krapov réalise les rêves ! (Bon, pas tous, quand même !)
La magicienne Emma rêvait d'entendre le poème publié ici hier lu par deux voix différentes
et soutenu par des musiques choisies. Voilà, c'est fait ! Ce fut un plaisir, chère Emma !
Cela m'a rappeleé les disques de Bernard Dimey et permis de fabriquer
un autre "enfant" avec ma compagne préférée !

Posté par Joe Krapov à 09:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12 novembre 2017

SORTIE DE SECOURS

Suite aux commentaires reçus, j'ai essayé d'enregistrer le texte ci-dessus qui peut effectivement s'apparenter à un monologue théâtral. Je suis un peu déçu par le rendu : j'ai l'impression que ça le rend plus tragique que comique.
 

Posté par Joe Krapov à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2017

Le long de l'Ille gelée à Rennes le 22 janvier 2017 (5)

Me voilà bien empêtré ! Comment faire pour ne pas enfreindre les lois relatives au droit d'auteur alors que je n'ai qu'une envie : partager un livre, une lecture qui m'a enthousiasmé ? Réponse : ruser comme un Sioux !

Il s'agit de ce livre-ci :

arthur-rimbaud-la-marche-au-soleil-de-xavier-grall-1061444160_L

Dans sa deuxième partie, il contient un monologue jusque là (1980) inédit qui fut interprété par Germaine Montéro et diffusé sur France-Culture le 26 juillet 1973. Le sujet ? Après la mort de son fils, la mère du poète évoque sa relation avec cet enfant  génial, voyant et dévoyé qui fut le sien.

Vendredi dernier je suis allé à la Bibliothèque de Bourg-L'Evêque en écouter une lecture faite par Claude Le Minter et André Procyszyn. C'était très bien mais... mon enregistreur n'a pas fonctionné ! L'eût-il fait que je ne pouvais pas plus diffuser la chose sans enfreindre, doublement, triplement, même, les droits sur le livre et sur la prestation théâtrale. C'est pourquoi j'ai commencé à enregistrer le récit de mon côté. Je vous livre, en deux vidéos, les huit premières pages, illustrées de photos de l'Ille gelée. Les vidéos sont non répertoriées, je n'ai pas mis les noms des auteurs dans les tags mais si l'éditeur ou les ayant droit passent ici et trouvent à redire à cette diffusion d'une lecture partielle de l'oeuvre, je retire les vidéos dès réception d'un avis de leur part en commentaire. Si quelqu'un(e) veut se plonger dans la totalité du bouquin, sachez qu'il a été réédité en 2012 chez Terre de brume. Et sinon... je crois bien que je vais enregistrer les 26 pages restantes ! J'adore lire à haute voix !

Posté par Joe Krapov à 20:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mai 2016

S'AMUSER COMME UN GAMIN

En un mot comme en cent : 366 réels à prise rapide

12 mai 2016


Fragment d’aujourd’hui raconté en poésie (1)

Il me plaisait parfois de jouer la comédie.
J’en éprouvais alors grand plaisir de lecture,
Impression d’accomplir une humble forfaiture,
De jeter une pierre aux murs du Paradis.

Dramaturge démiurge, endossant tous les rôles
- Roméo, vieux barbon, Martien de pacotille -,
J’enregistrais ainsi une aimable pastille
Et triturais les sons pour que la voix fût drôle.

Marina me prêtait du matériel idoine :
Boîte à vache, clochettes… et, sérieux comme un moine,
Je tourniquais la moulinette entre deux rires. *

Le résultat sans doute apparaît saugrenu.
Mais c’est mieux que nada et ça fait découvrir
Ce qu’il y a dans « Les tiroirs de l’inconnu ».

* contenus, les rires !

 P.S. Et tant pis si vous n’Aymé pas ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 mai 2016

Contes entendus à Botmeur (Finistère) le 24 avril 2016 (1)



C'est toujours surprenant, pour un photographe, de voir comment, dans des conditions de lumière faible, certaines personnes prennent la lumière plus que d'autres. C'est sans doute un talent particulier mais notre ami le Bobleur les cumule. Sa prestation sous forme de quatre contes courts très proches du texte littéraire était de haute volée.  Vous pouvez le retrouver aussi ici.

Posté par Joe Krapov à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Contes entendus à Botmeur (Finistère) le 24 avril 2016 (2)



Il se trouve que, pour de multiples raisons et de multiples tâches, je sers quelquefois d'assistant personnel à cette conteuse. C'est moi qui lui ai suggéré la fin très rennaise de ce conte breton.

Posté par Joe Krapov à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2015

Les Conteurs de la rue d'en bas à Corps-Nuds le 5 décembre 2015 (1)

affiche Rocheraie 1 copie réduite

affiche Muriel Cupif réduite

 

En voilà de belles affiches qui traînent sur mon ordi ! Bravo les artistes rennaises !

Maïck la conteuse d'après une photo de M. Krapov et Muriel Cupif avec tous ses petits doigts talentueux !

Posté par Joe Krapov à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 septembre 2014

LA DOUANE DES SOUVENIRS DU BASSIN D'ARCACHON

 

J'ai rapporté dans ma valise
Un peu de la lumière grise
Qui baignait le port de Parros
Où l'on ne roule pas carrosse
Mais où, bien à l'abri des tuiles
On dit que tout baigne dans l'huile

Je vous offre quelques bricoles
Venues des ports ostréicoles :
Des hippocampes, des pinasses.
Près de Notre-Dame des passes
Des prix qui sont loin d'être en baisse
M'ont laissé tout nu à la caisse.

Dans le fond de ma Samsonite
J'ai déposé pour ma pituite
L'étiquette et quelques bouchons
De vins du bassin d'Arcachon
Et d'une ou deux autres potions
Auxquelles je fis dévotion

Dans un' poch' de mon sac à dos
J'ai mis la ville de Bordeaux,
Les grands chevaux de sa fontaine,
Montaigne le croquemitaine,
Deux têtes coupées, médusées
Et le Picasso du musée.

J'n'ai pas déclaré à la douane,
De peur qu'on me mette en cabane,
Le grand pyjama à rayures
Qu'à Biganos, port d'envergure,
j'ai volé avec la manière
Et planqué dans l'fond d'ma glacière

J'ai glissé dans mon réticule
Le pénis amputé d'Hercule
Qu'un iconoclaste nocturne,
Sorti cagoulé de sa turne,
Fit tomber d'un coup de massue
Au sein de la cité cossue.

J'n'ai rien pris d'autre au Parc mauresque
Bien qu'je sois kleptomane ou presque
Et j'ai même oublié, crétin
De m'acheter un sacristain,
Pâtisserie comblant les creux
De tout voyageur religieux.

On trouvera dans mon baise-en-ville
- Oh Sympathy for the devil ! -
La pierre qui roule sa bosse
Sur la route de Biscarosse
Et la dune qui m'ensabla
Quand j'escaladai le Pilat.

J'ai ramené dans mon bagage
Une impression de fort tangage
(Les bas ? Les hauts du cap-Ferret
Qui ne m'ont pas fait trop marrer ?),
De séjour teinté d'hérésie
Au pays de Grand'bourgeoisie.

J'ai ramené dans ma besace
Une magnifique rosace
Prise au bout de la jetée Thiers
Dans le plancher devant la mer,
Rose des vents de la Gironde
Qui invite à rêver le monde.

Et j'ai mis dans mon havresac
Le clapotis et le ressac
De la mer immortalisée,
De la mariée irisée
Dont le voile volait dans l'air
Un soir sur la plage Pereire.

Dans la grande malle d'osier
J'ai mis le soleil, ce brasier
Qui incendia nos soirs d'été
Et dispensa sérénité
Aux marcheurs rêvant d'aventure
En pays de villégiature

Mais je mens comme je respire :
Dans ma besace du bas-Empire
N'étaient que batteries vidées,
Saturations de cartes SD,
Livres lus, chaussettes salies,
(Et billets de mono poli ?)

Car dans mon vieux sac à malices
Chacun sait quels sont les délices
Que je rapporte des voyages :
Des palanquées "tchanquées" d'images !
Faites en votre miel ou pas :
Je butinerai jusqu'au trépas !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 314 à partir de cette consigne.

P.S. Vous pouvez vous balader aussi cette semaine dans des lieux plus secrets du Bassin d'Arcachon grâce à l'émission Thalassa de France 3. Très intéressant !

http://pluzz.francetv.fr/videos/thalassa.html

Posté par Joe Krapov à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,