18 novembre 2022

ANIMAL ON EST MAL. 2, LE CROCODILE

Rennes-Salon du vintage

Aujourd'hui on ne parle plus du passé en disant « C'est de l'antique » ou « C’est beau comme l’antique ». On n’utilise pas plus le mot brocante que le mot tocante. La brocante évoque désormais des breloques sans valeur plutôt que des reliques précieuses échappées à la course du temps. La tocante, montre à gousset, montre au poignet ? « Non merci, trop fatigant, l’heure est sur mon smartphone et je l’ai toujours à la main ». Même « Antiquité » n'a plus cours : maintenant on dit « vintage » (à prononcer "vinn-tèdje") et on le devient très vite !

Personnellement en tant que crocodile, animal à peau dure, réputé sans cœur, perfide et même cruel, je ne verserai pas une larme sur cette génération qui ne respecte plus le vocabulaire français quand elle disparaîtra. Si je les vois clamer du haut de leur suffisance de nouveaux maîtres des nouvelles technologies « Je me fous du passé » ou « N'en parlons plus, c'est du passé » je regrette surtout que cela n'évoque pas pour eux deux chansons d'Edith Piaf et de Lucienne Delyle (« C’est qui ces looseuses ? »).

Même les musées ne trouvent plus grâce aux yeux des plus sympathiques d’entre eux. Pour ces nouveaux protestataires, ce ne sont plus des lieux dans lesquels on réfléchit à partir d'éléments iconographiques certes datés sur l'histoire de l'occupation de cette planète par les humains, ce sont juste des décors de théâtre qu’ils prennent en otage pour des actes de militance provocatrice.

Malgré mon sourire jusqu'aux oreilles - façon de parler, les crocodiles n'ont pas d'oreilles, en tout cas pas aussi longues où larges que celles d’Ouvrard ou de Louis Leprince-Ringuet que tout le monde a oubliés aussi - malgré ma gueule fendue, j’avoue que cela me déprime. C'est que je rêvais d'y finir, moi, au musée en tant que

2022-11-15 - 285 1

« Porte-savon du 20e siècle fabriqué en Chine par des esclaves sous-payés. Produit en multiples exemplaires et commercialisé dans le monde entier, cet objet était déposé sur le bord de larges récipient appelés « baignoires » dans lesquelles les horribles gaspilleurs de ressources naturelles qui sévissaient à cette époque barbare se trempaient après les avoir remplies d'eau chaude. Le remplacement progressif des baignoires par des douches à l'italienne avec robot savonneur et brosse à reluire intégrée a provoqué l'extinction des crocodiles porte-savon. Ce fut une perte sans égale pour la biodiversité des accessoires domestiques. Notre musée est fier de vous présenter le dernier exemplaire, retrouvé dans les décombres d'une maison de la ville de Rennes, cité ensevelie sous les bombes russes en 2052. »

Purée ! Je déprime vraiment, moi, ici ! Faites quelque chose, s'il vous plaît ! Rendez-moi mon marigot et ma gaîté sauvage ! On peut pas me coller avec un aimant sur l’autre coin de la hotte aspirante où c’qu’y a la grenouille ?


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 15 novembre 2022

d'après la consigne 2223-09 ci-dessous


08 août 2021

En un mot comme en cent. 21 juillet 2021, Le destin a encore frappé

Aujourd’hui le Destin a encore frappé trois coups sur le gong.

Le majordome chinois est apparu et a demandé :

- Que désire Son Excellence ?

- Wang Fou Tchéou, apporte-moi trois crimes bien saignants sur un plateau avec un thé et de quoi ridiculiser ce prétentiard d’Hercule Poirot !

En suite de quoi Miss Marple a écrit toute la matinée un de ces romans qu’elle signe sous le pseudonyme d’Agatha C.

***

Le 21 juillet, nous avons pris (entre autres !) les photos suivantes : 

210721 285 001

210721 285 006

210721 285 008

210721 285 013

210721 285 014

210721 285 017

210721 285 018

210721 285 021

210721 285 023

210721 285 030

 

Posté par Joe Krapov à 04:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

20 novembre 2017

Des animaux dans le brouillard à Rennes le novembre 2017 (4)

171117 Nikon 027
Vas-y le croco ! Va bouffer le brouillard là-bas au bout !

171117 Nikon 029Si vous cherchez à illustrer, pour un diaporama,
votre version chantée du "Gorille" de Brassens,
allez faire vos emplettes d'images chez Lélé !

171117 Nikon 094
L'envol du héron. Sauvage !

171117 Nikon 127
Il y a des gens qui pêchent à la mouche.
Moi je connais l'araignée qui attrape les mouches avec du poisson !

Posté par Joe Krapov à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 novembre 2015

"Dobry den Rennes" : Emmanuel Simonnet à la MIR le 23 octobre 2015 (5)

151023 A 120

Je me souviendrai désormais de la légende du dragon de Brno
qui était en réalité un crocodile. Il y en avait un qui trônait sur le piano de la MIR.

151118 001Je me souviens des verres en cristal de Bohème. On y sert la vodka orange pour celles et ceux qui aiment ça.

151118 003

Je me souviens du soldat Chveïk. Une bière de Plsen, camarade ?

151118 004
- Dis donc, Krapov ! Tu pourrais les ranger mieux que ça tes livres, non ? La déontologie...
- ...Connais pas quand je suis chez moi ! De toute façon je l'ai sorti pour le relire.
L'ordre va revenir demain. Il est même là aujourd'hui !