04 novembre 2019

Léo Corrêa et le Trio Cabana au Chicass'noz de Redon le 26 octobre 2019 (1)

191026 Nikon 108

Je peux vous affirmer que ces quatre jeunes gens ont su allumer le feu sous le grand chapiteau lors de ce chicass'noz !
Ca a ben guinché, c'était animeu coumm' dans l'temps !
Oyez vous même : 

191026 Nikon 109

191026 Nikon 111

191026 Nikon 114

191026 Nikon 117
Les filles s'appellent Enora, Enora et Barbara...
Et Bretagne et Brésil, ça commence par les deux mêmes lettres !

Posté par Joe Krapov à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Léo Corrêa et le Trio Cabana au Chicass'noz de Redon le 26 octobre 2019 (2)

191026 Nikon 123

191026 Nikon 124

191026 Nikon 125

191026 Nikon 126

191026 Nikon 127
Si vous voulez en écouter plus... 

Posté par Joe Krapov à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Léo Corrêa et le Trio Cabana au Chicass'noz de Redon le 26 octobre 2019 (3)

191026 Nikon 128
Andy Warhol ? Même pas peur !

191026 Nikon 129

191026 Nikon 130

191026 Nikon 134

191026 Nikon 142

Posté par Joe Krapov à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Léo Corrêa et le Trio Cabana au Chicass'noz de Redon le 26 octobre 2019 (4)

191026 Nikon 135

Ho, Cendrillon, tu vas encore oublier ta godasse !

191026 Nikon 136

191026 Nikon 138

191026 Nikon 141

191026 Nikon 145

Posté par Joe Krapov à 21:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 septembre 2019

LE COMITÉ DE BRADERIE ENVOIE LA CHANSON !

 Le Comité de braderie envoie la chanson !

190927 265 014

On a l’impression que tout sourit au Comité de braderie de Villejean cette année ! Le vide-grenier du 1er septembre dernier a été ensoleillé de bout en bout et les bradeurs et chineurs, très nombreux, se sont montrés satisfaits de cette journée. Le premier concert de chanson française qui a suivi, le 14 septembre, a été lui aussi très réussi. Comment ? Le comité de braderie chante et enchante ? Ce n’est pas tout à fait ça mais il y a de ça. Un point d’histoire et un petit laïus d’économie solidaire sont nécessaires ici.

Un bilan positif
190901 265 001

Depuis trois ans maintenant la braderie de Villejean est organisée par un groupe de bénévoles de «Rencontre et culture» l’association qui gère la Maison de quartier de Villejan. Ils sont bien sûr très activement soutenus par l’équipe professionnelle de la MQV pour tout ce qui concerne la logistique, l’accueil, le matériel, l’entretien et la comptabilité ainsi que par des adhérents du secteur jeunesse.

Du côté des recettes cette action braderie rapporte le montant des inscriptions des bradeurs et les revenus de la cafétéria. Côté dépenses il faut compter la location de la sonorisation, les boissons, les heures supplémentaires du personnel de la MQV et aussi bien sûr la SACEM pour la diffusion de la musique. Bon an mal an il se dégage ainsi chaque année un bénéfice d’un millier d’euros.

Réinvestir les bénéfices

Que faire de cet argent ? Il a été convenu que le Comité de braderie, collectif interne à l'association Rencontre et culture, avait un espace d'implication et de décision qui lui permettait, en quelque sorte, de le réinvestir. Des membres du groupe ont suggéré l’idée d’organiser des concerts à tarif peu élevé pour que les familles modestes du quartier puissent en profiter. Cette initiative sympathique, acceptée par tous, est entrée dans sa phase de réalisation en ce début d’automne 2019. 

Des concerts pour pas cher du tout

Le quatorze septembre dernier était donc proposé aux Villejeannaises et Villejeannais un concert dont le prix d’entrée avait été fixé à… un seul tout petit euro ! Difficile de faire moins cher sur la place de Rennes ! On pouvait aussi, préalablement à ce spectacle, consommer galette-saucisse, crêpe et boisson pour quatre euros. On n’arrête plus cette équipe d’hyperactif.ve.s qui a assuré l’accueil, la billetterie et le service de 58 repas payants. 

Il y avait deux groupes à l’affiche et la tonalité était à la bonne humeur. En première partie, les mA2R1 d’O douce, la chorale des retraités de l’Université de Rennes 1, a présenté son anthologie de chants de marrants qui va de Boby Lapointe aux Frères Jacques en passant par Georges Brassens et Graeme Allwright.  

190914 220 059 Bis

Les 68 spectateurs payants ont ensuite eu droit à « Singing sous the pluie », un spectacle du trio comique « Am’nez zique et les Biches » consacré aux chansons météorologiques. Toutes les chansons qui parlent du temps qu’il fait auraient, selon eux et elle, été écrites par des météorologues. Albert Simon et sa grenouille seraient les auteurs de «La Gadoue», Alain Gillot-Pétré aurait écrit «Quand le soleil entre dans ma maison», etc. Le public a bien ri de ces textes de liaison un peu barges et de certaines chansons théâtralisées comme «Le parapluie» «Boum» ou «La Saint-Médard», interprétées avec décalage mais aussi avec respect.

P1010519 ter


Deuxième acte : Mémé les Watts

Mais ce n’était qu’un début ! Un deuxième concert est prévu le samedi 9 novembre vers 20 heures. Cette-fois ci le Comité a mis le paquet en invitant un groupe de Laval qu’il ne faut absolument pas rater. Il s’agit de Mémé les Watts. Pierre Bouguier, son charismatique guitariste-chanteur, entraîne le groupe dans une revisite rythmique de la chanson française du siècle dernier.

Comme il l’écrit lui-même « Le quartet réarrange Bourvil aux arômes funky, Luis Mariano à la sauce caribéenne, Berthe Silva teintée de pop, Yves Montand de rock. Les quatre compères aiment faire (re)découvrir ces textes intemporels par la diversité de la musique actuelle. »

Ce concept de musique rétro-actuelle devrait enchanter le public. Même si, financièrement, ces concerts à un euro sont déficitaires – le but n’est pas de gagner de l’argent mais d’en dépenser pour le bien de tous - le Comité de braderie sera évidemment aux anges si les 250 places de la salle de spectacle de la Maison de quartier sont occupées ce soir-là. Notez donc cette date sur votre agenda et venez nombreux assister à cet événement festif. Nous le ré-annoncerons ici fin octobre.

Peut-être aurez-vous ensuite la chance, l’année prochaine, de bénéficier au même endroit d’un spectacle avec la comédienne Corinne Masiero ou d’une avant-première d’un film de Ken Loach en présence du réalisateur ? Ce sont là les rêves secrets de certaines dames du Comité de braderie et nous leur souhaitons qu’ils soient exaucés un jour !

Vous pouvez également rejoindre les rangs de ce collectif qui sait, comme le montre la première de nos photos,  «envoyer la chanson» mais aussi bien s’amuser ensemble !

Joe Krapov

Crédits photographiques : 1 et 2 : Joe Krapov ; 3 : Eliane Chevreux ; 4 : Basu Tallur.
Vidéo de Mémé les Watts : Nevascanim.

Ecrit pour Histoires ordinaires/Villejean le 29 septembre 2019.


25 juillet 2019

Automatic City à Transat en ville à Rennes le 20 juillet 2019

190720 265 012

190720 265 016

190720 265 017

190720 265 018

190720 265 020

 

Premier Transat en ville suivi de A à Z par les "revenants du Nord". Automatic City, un groupe lyonnais qui déménage dans un genre très spécial : la chanson (rythm'n') blues bâtie sur un seul accord !

J'ai bien aimé les solos et contrechants de guitare électrique et le stylophone !
Quant à la section rythmique, nul doute, elle assure. Ainsi que le chanteur, du reste ! 

Bref, une belle découverte !

29 mars 2019

ON A LA DALLE, KENNEDY ! (3e édition)

On a la dalle, Kennedy ! 3e édition 

190324 265 015 

On a la dalle, on a la dalle… mais personne n’est resté sur sa faim, en fait. Outre qu’on pouvait déjeuner sur place avec son pique-nique et ses voisins ou en se fournissant aux stands de restauration et de boisson, il y en a eu pour tous les estomacs mais aussi pour les yeux et les oreilles ce dimanche 24 mars 2019 sur la dalle Kennedy de Villejean.

Tous les partenaires de « Familles en mouvement » étaient là : le centre social, la maison de quartier, le festival de cirque Ay-Roop et les autres. La fête a drainé un public nombreux tout l’après-midi. Les enfants ont présenté des démonstrations d’acrobatie, ont joué à des jeux de table et, grimpant sur des ballons, agitant diabolos, cerceaux et rubans ou marchant sur un fil tendu, ils ont… fait leur cirque.

Châteaux en Espagne

Le moment fort de l’après-midi a été la démonstration des Castellers de Paris. La preuve a été faite par les jeunes Catalans de la capitale que l’Union fait la force à Villejean comme ailleurs. Mais peut-être faut-il expliquer ce qu’est le « castell » (château en catalan). Il s’agit d’une tradition culturelle inscrite par l’UNESCO en 2008 au patrimoine immatériel de l’humanité et qui consiste à créer des pyramides humaines. Une équipe (colla) est constituée pour cela ; chacune d’elles porte une chemise d’une couleur distinctive et les participants de ce montage de tours sont les castellers. L’autre élément du costume est la faixa, une ceinture de flanelle dans laquelle les castellers s’enroulent et qui est maintenue par un cordon rouge à pois blancs.

Les castellers de Paris ont été accompagnés dans leurs exploits sportifs par des musiciens du Cercle Celtique rennais et ont fait participer le public au soutien de la base de l’édifice humain. Tous soudés, comme le stipule la devise de cette discipline mi-sportive, mi-circassienne : « De la force, de l'équilibre, du courage et du bon sens ». Et c’est bien là toute la symbolique des castells : un microcosme de la société accomplissant un objectif commun. Comme on peut le constater sur les deux vidéos ci-dessous, il s’agit de porter les plus jeunes au plus haut.




La démonstration a été suivie par une polka endiablée de toute la troupe et par une initiation au castell pour qui le souhaitait dans le public.

De l’Espagne à la Guinée

L’après-midi s’est terminée avec une prestation musicale également très colorée, celle de Mamylove Sarambé et de son groupe imposant. La chanteuse-danseuse basée à Rennes est entourée sur scène de musiciens talentueux : deux guitaristes, un bassiste, un batteur, un percussioniste et deux choristes.

Tous ces jeunes gens dispensent une musique du monde qui oscille entre l’afro-beat, la salsa et le mandingue et qui en a fait danser plus d’un et plus d’une.


Une apothéose

Ces deux prestations parmi de nombreuses autres propositions ont illustré on ne peut mieux le titre générique de ces moments de rencontre du mois de mars : « Familles en mouvement ».

Joe Krapov

Ecrit pour Histoires ordinaires / Villejean

25 mars 2019

Mamylove Sarambé en concert à Rennes-Villejean le 24 mars 2019 (1)

Il semblerait bien que j'ai été, mercredi dernier, embauché par une équipe de reporters professionnels pour faire "mon petit journaliste local". Comme je prends la chose très au sérieux et qu'on me demande de faire du Krapov sans le style Krapov, je suis en train d'endosser une nouvelle peau !

Et donc hier après-midi, par exemple, je suis allé couvrir la troisième édition du festival "On a la dalle, Kennedy " qui avait lieu... sur la dalle Kennedy à Villejean.

Bien m'en a pris. J'ai ramené des photos colorées et découvert une musique que je ne fréquente guère en temps habituel. Elle vient du golfe de Guinée et elle est portée par cette sympathique chanteuse et danseuse nommée Mamylove Sarambé et par son groupe de pointures. Quand je vous disais que je fréquente des gens géniaux !

190324 Nikon 060

190324 Nikon 061

190324 Nikon 062

190324 Nikon 063

190324 Nikon 065

Posté par Joe Krapov à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Mamylove Sarambé en concert à Rennes-Villejean le 24 mars 2019 (2)

190324 Nikon 069

190324 Nikon 070

190324 Nikon 074

190324 Nikon 082

190324 Nikon 083

 Vous avez remarqué ? 
Cette musique de grands noirs est jouée (très bien) par des petits blancs secs !

Posté par Joe Krapov à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Mamylove Sarambé en concert à Rennes-Villejean le 24 mars 2019 (3)

190324 Nikon 084

190324 Nikon 085

S'il ya une chose que j'aime dans cette musique
c'est l'omniprésence lancinante et très gaie des guitares.

C'est peut-être le dernier endroit où l'on peut entendre
des guitaristes jouer des solos avec "too many notes" !!.


Ma rare fréquentation des musiques africaines
remonte à un ou deux des derniers albums de Pierre Vassiliu.

190324 Nikon 086

190324 265 059

190324 265 066

Posté par Joe Krapov à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,