19 janvier 2020

Les inédits de Georges Brassens

200119 Brassens-Poemes-Et-Chansons-1283032582_LLa peste soit des idolâtres ! C'est ce qu'on pourrait penser après avoir lu des tas de bouquins et d'articles sur Arthur Rimbaud... et puis non ! Le tout est de ne pas en devenir un soi-même car on pourrait partir en guerre contre les autres et sombrer ainsi dans l'océan du Ridicule.

Oui je sais, on n'en meurt pas !

A peine terminée la conférence voici que j'en prépare une autre pour les Brassensolâtres rennais - la Ballade avec Brassens à lieu ici en septembre -. je me suis laissé embarquer par mon pote Manu pour une conférence "Rendre Brassens à Sète" dont j'ai déjà publié des bribes en images ici et surtout nous avons en projet une "tentative d'épuisement du répertoire du grand Georges en une journée".

Manu et moi, plus j'y pense et plus nous sommes lui Don Quichotte et moi Sancho Pança ! Je m'attelle donc en ce moment à mettre dans ma guitare les chansons de Brassens que je ne jouais pas... pour la bonne raison que je ne les connaissais même pas. Vaste entreprise ! Aidé en cela par le recueil paru au Point-Virgule,  j'ai commencé par en faire l'inventaire et j'ai même découvert que les chansons inédites ont été mises en musique par des tas de gens très intéressants.

Eh bien dites donc ! Il y a du boulot ! Je livre trois de celles-ci ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 11:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


"Le Cauchemar" de Georges Brassens et Claude Duguet / par Olivier Trévidy



Je ne connais pas sa date d'écriture mais celle-ci a un petit air d'"Hexagone" de Renaud !

Posté par Joe Krapov à 11:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2019

Le répertoire "rétro" de Laurent Peuzé (1)

C'est bien fait pour moi ! Je n'ai qu'à sortir plus souvent !

Jeudi soir Marina Bourgeoizovna est allé écouter à la Mie mobile, un café à l'autre bout de la ville, un conteur de ses connaissances nommé Philippe Sizaire. Or ce monsieur était accompagné d'un musicien un peu dingue, Laurent Peuzé, dont les chansons, m'a-t-elle dit, m'auraient beaucoup plu.

Comme pour me faire regretter d'avantage d'avoir consacré mon temps à l'analyse d'une partie d'échecs gagnée sur le fil du rasoir, elle a ramené la liste des chansons en question, des vieilleries comme je les adore, écrites entre 1900 et 2000 par des gens éminemment légers et drôles.

Il y en a sept. Je vous publie les vidéos des trois que je ne connaissais pas et des liens vers les quatre autres. Et puis je vous présente le Monsieur, effectivement assez impayable mais que je ne manquerai pas d'aller écouter s'il repasse par ici ! 

"Mon oncle a tout repeint" par Marianne Oswald. C'est une chanson signée Jean Nohain pour les paroles et Hans Eisler pour la musique. Il en existe une version visuellement très intéressante chantée par Elizabeth Mazev accompagnée de Christian Girardot au piano.

Posté par Joe Krapov à 11:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Le répertoire "rétro" de Laurent Peuzé (2)

"Evidemment bien sûr" est une chanson de C. Verger et J. Variot. On l'entend ici par Marianne Oswald enregistrée à Paris et accompagnée de l'orchestre dirigé par Wal Berg, le 1er avril 1935. 

Il en existe une interprétation plus récente par Barbara à Bruxelles en 1954 : 

Posté par Joe Krapov à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le répertoire "rétro" de Laurent Peuzé (3)

"Il allait au P.M.U." par Jean Cyrano. D'après Laurent Peuzé les paroles sont de Saint-Granier.
C'est vrai et j'ai retrouvé le compositeur : Ch. Borel-Clerc. C'était ici.



Ont été aussi interprétées :

"Totor t'as tort" de Georges Milton ;

"La Société se corrompt" de Ricet Barrier ;

"La Tyrolienne haineuse" de Francis Blanche et Pierre Dac ;

"Ah oui on en a des légumes" de Marie Bolduc.

Posté par Joe Krapov à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Laurent Peuzé dans ses oeuvres !

Le premier accordéoniste diatonique punk que je rencontre !
Si ce n'est pas de la musique rétro-actuelle, ça y ressemble bien ! 

Plus sérieux (?), une conférence chantée sur Boris Vian à laquelle j'aimerais bien assister !
Ecoutez le calypso blues à 7'20 : trop bien !

Posté par Joe Krapov à 10:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 novembre 2019

Christine Sèvres : "Oscar et Irma" et "Point de vue"

Lorsque nous sommes allés passer notre week-end de Toussaint à Lannion, j'ai acheté sur le marché du lieu quatre Cédés audio à 2 euros la pièce (j'adore le marché de l'occasion et les occasions offertes par le marché !). Parmi ces pépites-là il y avait un disque de Christine Sèvres. Est-elle une illustre inconnue pour vous ? Peut-être pas. Elle a eu son moment de gloire, au moins dans ma famille, grâce à son mari Jean Ferrat et à cette chanson d'Henri Gougaud, "La Matinée" qui figure sur l'album "Ma France".

Allez, on réécoute  : 

J'ai vu il y a quelques temps un documentaire dans lequel on expliquait que le couple avait mangé de la vache enragée ensemble avant que Monsieur ne devienne une vedette. J'ai appris qu'elle avait souffert, de son côté, de ne pas percer comme lui. Et de fait la vie est assez injuste et, pour parler comme Léo Malet, assez dégueulasse. La dame avait une très belle voix et le drôle de coco qu'était son compagnon n'hésitait pas à piquer pour lui les chansons que les paroliers écrivaient pour elle !

Fi des racontars télévisuels, venons-en juste au disque et à deux des découvertes intéressantes faites par moi en l'écoutant ce matin.

La première, qui est la première chanson de l'album, s'intitule "Point de vue". Elle est écrite par Martine Ferri et mise en musique par le mari de celle-ci, Jean Arnulf. L'histoire les a un peu oublié.e.s eux aussi mais on peut trouver sur ce site très intéressant, Mémoire qui chante découvert également ce matin et mis dans les favoris, une biographie assez complète et un enregistrement de cette chanson par le compositeur lui-même. 

Voici la version de Christine Sèvres, arrangée par le beaucoup plus connu et très reconnaissable - au son du hautbois ! -  Alain Goraguer : 

Enfin dans une veine plus susceptible de plaire au sieur Krapov (et de finir dans sa guitare) il y a "Oscar et Irma" signée Jean Obé et Marcel Yonnet. En cherchant les prénoms de ces deux messieurs je suis tombé sur cet autre blog, jechantemagazine.com  où vous pourrez approfondir votre connaissance de Dame Christine et de l'histoire de la chanson française du siècle dernier. 

Posté par Joe Krapov à 17:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 novembre 2019

CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-07 DU 5 NOVEMBRE 2019 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

Les Chansons de Gilles Dreu

Ecrivez une (ou plusieurs) chanson(s) dont vous choisirez le titre dans cette liste.
Ou écrivez un texte dont le titre sera choisi dans la liste et dans lequel vous insérerez au moins dix titres de la liste.

Allons traverse - Amour mariage - Athènes "Theodorakis" - Au mois de mai, au mois de l’amour - Buvons à la santé - C’est ma passion - C’est pas ma faute - Dans la montagne - Dans un tonneau de vin - Descendez l’escalier - Devinez - Du country dans les yeux - Écris-moi - Émiliana - Emiliano Zapata - Emmène-moi - Et les filles et les filles - Et quand vient la musique - Fiancé de printemps - Filles de Garches (Enfant de Puteaux) - Frida - Hyacinthe - Il faut rendre au diable son violon - Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas - Ils font chanter le monde - Je dirais même plus - Je marcherai jusqu’au vieux chêne - Jeannette - L’Alouette - L’émigrant - L’évasion - L’homme qui vola les étoiles - La conversation - La fête des amis du clair de lune - La mégère apprivoisée - La rivière - La sieste à l’ombre - La visite - Le chat - Le dernier éléphant - Le vert et le noir - Les Ophélies - Les quatre - Ma femme - Ma mère me disait - Ma prière - Mais chaque fois - Marie des Bruyères - Mexico mon vieux - Mohican - Moïse - On revient toujours - Où sont mes camarades - Parce que je ne crois plus en Dieu - Pendant qu’j’étais pas là - Pourquoi bon Dieu - Prélude en six heures - Prie pour ton salut - Si j’entends l’oiseau - Si je n’étais pas ton père - Si le cœur vous en dit - Sous le signe du lion - Suivez le grand chariot - Tijuanaco - Tout ça - Un aller simple - Un loup au cœur tendre - Un mur à Jérusalem - Un seul cheval à la fois -