06 septembre 2020

Cowgirl's prayer / Emmylou Harris

Evidemment, on ne peut pas tout entendre, tout écouter ! C'est qu'il s'en produit de la musique, partout dans le monde, et on ne pouvait pas passer sa vie à l'écouter, fallait qu'on aille bosser pour assurer sa croûte et celle de sa famille - on continue, du reste ! ;-).

Alors oui, ce dix-septième album studio d'Emmylou Harris, sorti en 1993, je l'ai zappé. Je possède quand même onze vinyles de la dame et des repiquages MP3 divers, c'est dire si je lui suis quand même bien fidèle. J'espère surtout qu'elle l'est tout autant de son côté car si j'en crois ma camarade Joye dans son commentaire à ma version des "Moissonneuses" sur le Défi du samedi, c'est désormais un critère fort important en matière de goûts musicaux :

Oui, mais non, il a viré sa femme de longtemps qui l'a soigné pendant qu'il souffrait d'une tumeur du cerveau, afin de fréquenter l'actrice Daryl Hannah. Pégi, qui lui a dédié 36 ans de mariage, est morte le premier jour de l'an 2019. Alors, non, pas d'amour pour Neil Young. Pas du tout. :-(

Où l'on retrouve Céline, Polanski et tutti quanti, le mélange entre l'homme et l'oeuvre, ce moment de l'histoire zérosociale où l'on déboulonne les statues, rebaptise "Dix petits nègres" etc. Faut-il virer "Tintin au Congo" de sa bibliothèque ? Boycotter Banania ? Casser ses dévédés de "La Rose pourpre du Caire" ou de "Maudite Aphrodite ?". Peut-être que oui mais j'ai autre chose à faire qu'à suivre Panurge et ses moutons !

Trève de plaisanterie. J'aime beaucoup le son de cet album, plus country-rock que country, dû au producteur Richard Bennett, musicien de Rodney Crowell et complice de Mark Knopfler, l'ex-leader de Dire Straits.

Je vous livre deux vidéos, un diaporama et la version embarquée de l'album sur Deezer où je l'ai écouté en tapant sur mon ordi des définitions d'un dictionnaire époustouflant en vue d'une nouvelle version de Saint-Georges et le dragon. ;-) 



Crescent city et son ambiance cajun.



"Ballad of a runaway horse", un titre signé Leonard Cohen.

Jerusalem tomorrow, un titre de David Olney. 

***

Impossible d'embarquer le widget de Deezer !
Cliquez sur l'image ci-dessous pour aller écouter l'album entier.

2020 09 06 Cowgirl's prayer

Posté par Joe Krapov à 17:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


12 avril 2020

Confiné avec Brassens, c'est pas pire, comme punition

J'ai reçu ceci, cette semaine, qui est très bien écrit, très bien joué et bien sympathique. 

Posté par Joe Krapov à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 février 2020

Antiquités méconnues de Bourvil

J'ai une quinzaine de chansons d'André Raimbourg dit Bourvil dans ma guitare : Salade de fruits, La Tendresse, Ma p'tite chanson, Les Crayons, Les Enfants fan fan, Les Abeilles, Les Haricots, je ne cite pas tout et il y en a d'autres sans doute qu'il n'a pas été le seul à interpréter et que j'ai mises ailleurs : "Caroline" chez Guy Béart, "A Joinville le pont" dans les chansons de guinguettes.

Quand je suis allé re-chercher la vidéo de "La Jaguar" de Marcel Amont, Monsieur Youtube m'a proposé d'écouter celles qu'il a chantées dans un film de 1949 "Le Coeur sur la main". J'ai découvert ainsi "Sous la lune" et "Chanson anglaise" et le patronyme ressurgi de Léon Ménard m'a rappelé que j'avais peut-être vu ce film ou un autre du même acabit quand j'étais haut comme trois pommes et que la télé était obligatoirement en noir et blanc !

Allez zou, trève de bavardage, on partage ! 

On peut même voir le film complet ici !

Allez, retrouvons un peu de couleur avec la version studio de "Sous la lune"

 

Posté par Joe Krapov à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2020

Sous les kilts des mecs / de Joye ; chanté par Joe Krapov

Je prends de l'avance sur mes billets musicaux de demain !

Si mon grand-père était encore de ce monde et s'il prenait connaissance de mes travaux communs avec "ma soeur jumelle d'Iowa" je crois qu'il serait effaré et fier à la fois de me voir et entendre pratiquer ainsi un très inattendu communisme chansonnier avec une habitante d'outre-Atlantique !

La participation de Joye au Défi du samedi n° 598 était un savoureux décalque du "Sous les jupes des filles" d'Alain Souchon. Il eût été dommage de ne pas la replaquer sur la musique originale. J'ai fait un enregistrement sobre avec juste la douze cordes et la voix amplifiées.
 

Posté par Joe Krapov à 19:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2020

Good night Irene ! / ??? (Nasville jam)

200123 265 001

Comme si la préparation de la conférence "Rions un peu avec Rimbaud" n'avait pas suffi à me stresser suffisamment en décembre et en janvier, je me suis aussi engagé à rejouer avec mon complice corse le sketch des médecins du SMURT devenu SMICARD pour une association de retraités actifs des environs de Rennes. Nous avons donc à nouveau fait les andouilles en mots et en chansons devant une salle bien remplie. Tout le monde s'est beaucoup amusé et a apprécié la prestation. Nous aussi.

C'est ce que je m'empresse d'aller raconter dans un mail à mes autres complices d'Am'nez zique et le Biches, assez tard ce même jeudi soir. C'est pourquoi je conclus mon courriel par un très musicophile 'Good night Irene". Et je colle un lien vers Youtube car mes ami.e.s très branchés chanson française ne connaissent peut-être pas ce standard anglo-saxon.

Et voilà que je tombe sur cette version-ci et sur la malle aux trésors country de Music city roots !
C'est comme ça qu'"on n'est pas couchés", nous autres, les musicien fous!

 

Posté par Joe Krapov à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


I'll fly away / ??? (Nashville Jam)

 Celle-ci, vous la re-connaissez peut-être. Elle figure sur la B.O. du film"O brothers" des frères Cohen. 

Posté par Joe Krapov à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Jamabalaya / ??? (Nashville Jam)

Et qui est-ce qu'on retrouve sur "Jambalaya" ?
Mon idole, Emmylou Harris et son pote Rodney Crowell !

Finalement, Nashville jam, ce ne doit pas être le nom d'un groupe mais le nom d'un spectacle dans lequel des musiciens de country viennent faire le boeuf sur des classiques. I enjoy !

Posté par Joe Krapov à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 janvier 2020

"Vendetta" de Georges Brassens / par Christian Méry

Cette chanson de Georges Brassens, paroles et musique, a été enregistrée par Christian Méry.
Je poste les paroles, récupérées ici, à la suite du diaporama sans images !

 

Vendetta (pour Christian Méry)

Mes pipelets sont corses tous deux,
J'eus tort en disant devant eux,
Que Tino et Napoléon
Jouaient mal de l'accordéon.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Fermement résolus d' se venger,
Mes compatriotes outragés,
S'appliquèrent avec passion
A ternir ma réputation.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Leurs coups de bec eurent c'est certain,
Sur mon lamentable destin,
Des répercussions fantastiques,
Dépassant tous les pronostics,
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

M'étant un jour lavé les pieds,
J'attendais la femme d'un pompier,
Sûr d'abuser d'elle à huis-clos,
J'avais compté sans ces ballots.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Comme dans le couloir il faisait nuit,
Et qu'elle ne trouvait pas mon huis,
Elle s'adressa funeste erreur,
A ma paire de dénigreurs.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Ils répondirent : cet espèce de con-
Tagieux là, demeure au second,
Mais dès que vous sortirez de chez lui,
Courez à l'hôpital Saint-Louis.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Alors ma visiteuse à corps
Perdu, partit et court encore,
Et je dus convenir enfin
Que je m'étais lavé les pieds en vain.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Mis au fait, les pompiers de Paris,
Me clouèrent au pilori.
Ils retirèrent par précaution
Leurs femmes de la circulation.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Et tout ça, tout ça, voyez-vous
Parce qu'un jour j'ai dit à ces fous,
Que Tino et Napoléon
Jouaient mal de l'accordéon.
Vendetta, vendetta,
Vendetta, vendetta.

Posté par Joe Krapov à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Le Myosotis" de Georges Brassens / par Andrea Belli et Franco Pietropaoli

Cette chanson-ci a été donnée par Georges Brassens à Sacha Distel en 1956 (?).
J'ai choisi de faire entendre une superbe version plus récente par deux Italiens inconnus.
Et pour l'histoire, je mets à la suite la version de Sacha Distel.
 





Le myosotis
(paroles et musique de Georges Brassens)

Quand tu partis, quand
Tu levas le camp
Pour suivre les pas
De ton vieux nabab,
De peur qu' je n' sois triste,
Tu allas chez l' fleuriste
Quérir un' fleur bleue,
Un petit bouquet d'adieu,
Bouquet d'artifice ;
Un myosotis,
En disant tout bas
Ne m'oubliez pas.

Afin d'avoir l'heur'
De parler de toi,
J'appris à la fleur
Le langag' françois.
Sitôt qu'elles causent
Paraît que les roses
Murmurent toujours
Trois ou quatre mots d'amour.
Les myosotis
Eux autres vous dis'nt,
Vous disent tout bas :
Ne m'oubliez pas.

Les temps ont passé.
D'autres fiancées,
Parole d'honneur,
M'offrir'nt le bonheur.
Dès qu'une bergère
Me devenait chère,
Sortant de son pot
Se dressant sur ses ergots
Le myosotis
Braillait comme dix
Pour dire "Hé là-bas,
Ne m'oubliez pas."

Un jour Dieu sait quand,
Je lèv'rai le camp,
Je m'envol'rai vers
Le ciel ou l'enfer.
Que mes légataires,
Mes testamentaires,
Aient l'extrême bonté,
Sur mon ventre de planter
Ce sera justic'
Le myosotis
Qui dira tout bas :
Ne m'oubliez pas.

Si tu vis encor',
Petite pécor',
Un d' ces quat' jeudis,
Viens si l'coeur t'en dit
Au dernier asile
De cet imbécile
Qui a gâché son coeur,
Au nom d'une simple fleur.
Y a neuf chanc's sur dix
Qu' le myosotis
Te dise tout bas :
Ne m'oubliez pas.

Posté par Joe Krapov à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 janvier 2020

"La Gamberge" de Jean Yanne par les Croquants

De plancher sur les sonorités du mot "gabelou" (G, B, L) pour le Défi du samedi m'a remis en mémoire le titre "La Gamberge" qui figurait sur la cassette de chansons de Jean Yanne que je possède encore. En voulant coller l'hyperlien qui mène à sa version sur Youtube, j'ai découvert l'interprétation des Croquants, un groupe apparemment du Sud, qui est de toute beauté.

On partage cela et on réécoute ensuite l'original si on veut sans oublier de mentionner, de Jean Yanne, ce chef d'oeuvre d'humour noir intitulé "Camille".



Posté par Joe Krapov à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,