04 septembre 2019

Sur la braderie de Villejean à Rennes le 1er septembre 2019

Ils ont encore accompli un marathon de près de cinq heures non stop ! Sur la braderie de Villejean, ce dimanche, on pouvait entendre les deux gugusses du groupe Am'nez zique et les Biches débiter tout leur répertoire de chansons françaises à deux balles.  Ils étaient là pour annoncer leur concert à un euro du samedi 14 septembre prochain. Tiens, eh bien justement, je prends le relais et je vous publie l'affiche de l'événement. Si vous êtes sur Rennes, ne manquez pas ça. Comme dit l'autre, c'en est et c'est de la bonne !

Affiche 14 septembre - version définitive

Sur la braderie de Villejean, ce dimanche, on pouvait voir aussi Marina Bourgeoizovna qui vendait les disques vinyles que son mari a eu le temps de transformer en MP3. Dans le lot il y avait cet album de 1979, "Easy" de Sally Oldfield, la soeur de Mike "Tubular bells" Oldfield, dont la pochette fait singulièrement penser à une toile de René Magritte. Trois toiles de René Magritte !

190830 Nikon 014

190830 Nikon 015
Tiens, vous avez gagné le droit d'entendre cette jolie voix :

Sur la braderie de Villejean ce dimanche, il y avait ce type dont j'ai oublié le nom... Alois Fly ? 
C'est l'amnésique le plus célèbre de la bande dessinée belgo-belge.
XIII ! Je viens de me farcir 24 tomes de cette série et je reviens d'être allé emprunter le 25e à la bibliothèque de Cleunay.
Je crois que je vais m'arrêter là : tout ce qu'endure ce bouc émissaire imberbe est finalement assez proche du masochisme christique et son rétablissement final laisse le lecteur presque aussi perdu qu'au début. Qui c'est, ce mec, au bout du conte ? On a l'impression que l'auteur l'utilise comme un prétexte pour faire dessiner à William Vance des grosses voitures, des avions, des hélicos, des armes à feu, des jolies filles et des mecs qui se castagnent à longueur d'albums !

Ca doit être ce que j'appellerai "le complexe de Sttellla" : "On n'a rien de moins que les Américains. On aurait même plus en comptant qu'on est moins".

Conseil d'ami : si vous vous laissez embarquer par les premiers épisodes, arrêtez-vous après le tome 5 !

C'est comme pour la deuxième saison de Michel Vaillant : le tome VII, Macao, dénoue avec une désinvolture sidérante toutes les tensions accumulées dans les albums précédents. La suite n'aura, à mon sens, plus beaucoup d'intérêt.

Mais, finalement, les héros masculins de BD réaliste sont-ils si intéressants que cela ?

Rahan, range ton coutelas !

190901 265 001

Posté par Joe Krapov à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,