20 septembre 2017

Randonnée de Pourville à Varengeville (Seine-Maritime) le 23 août 2017 (1)

170823 Nikon 009
Dieu et Marina B. savent bien que je n'ai absolument pas à me poser en arbitre des élégances mais franchement, le short jaune et les chaussettes bleues, je n'aurais jamais osé !

170823 Nikon 010

170823 Nikon 011

170823 Nikon 013

170823 Nikon 014

Posté par Joe Krapov à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Randonnée de Pourville à Varengeville (Seine-Maritime) le 23 août 2017 (2)

170823 Nikon 020
Qu'est-ce qu'il a, mon sac à dos ? D'un seul coup le voilà qui brûle mon épaule !

170823 Nikon 021

170823 Nikon 022
Même pas trafiqué ! Si tu bois trop de pastis, tu pâtis !
Pas vrai, M'sieu Séchan ?

170823 Nikon 023

170823 Nikon 024

Posté par Joe Krapov à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Randonnée de Pourville à Varengeville (Seine-Maritime) le 23 août 2017 (3)

170823 Nikon 027
Ce panneau a été planté par William Shakspeare ;-)

170823 Nikon 030

170823 Nikon 031

170823 Nikon 032
A mi-chemin entre Pourville et Varengeville, le GR redescend sur la plage d'Ailly, faille-entaille entre deux grands pans de falaise.

170823 Nikon 033

Posté par Joe Krapov à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Randonnée de Pourville à Varengeville (Seine-Maritime) le 23 août 2017 (4)

170823 Nikon 036

170823 Nikon 038

170823 Nikon 040

170823 Nikon 041

170823 Nikon 049
Arrête de ramer, Joe Krapov, t'attaques la falaise !

Posté par Joe Krapov à 10:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 septembre 2017

Choses vues à Dieppe le 26 août 2017 (1)

Canalblog vient de faire descendre de 5 à 1 le nombre d'images que l'on peut transférer simultanément sur son blog. Qui plus est, l'affichage d'une photo transférée prend des plombes. J'espère qu'il s'agit d'un problème technique momentané... Je vais peut-être bien faire une sauvegarde, déjà ! Allez ! Un autre disque dur externe ? ;-)

170826 265 006
170826 265 017

 Un spectacle captivant !

170826 265 008

Madame a de la lecture pour les longues soirées d'hiver ?

170826 Nikon 009

Posté par Joe Krapov à 09:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Choses vues à Dieppe le 26 août 2017 (2)

170826 Nikon 013

170826 Nikon 015

170826 Nikon 029

170826 Nikon 032

Posté par Joe Krapov à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Choses vues à Dieppe le 26 août 2017 (3)

170826 Nikon 030

170826 Nikon 033


J'ai terminé ma relecture de "L'homme de Londres de Simenon. C'est un roman "dur" qui se passe dans le brouillard de Dieppe et me laisse la même impression décevante et prégnante qu'à la première découverte au siècle dernier. Le "Deus ex machina" belge se balade à partir d'une situation de comédie dans une noirceur injustifiée et cruelle tant pour ses personnages que pour le lecteur. Fripouille, va ! ;-)

170826 Nikon 034

170826 Nikon 035

Posté par Joe Krapov à 09:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 septembre 2017

BRIN DE CONDUITE (1)

« Le petit bout de chair sans intérêt qui se trouve à la base du pénis s’appelle un homme » a écrit Jo Brand.

Hé oui, Mesdames, c’est ainsi ! Depuis la nuit des temps l’homme est appelé à se déplacer. Il va faire les courses au Mammouth ou la course au mammouth même si cet hypermarché et cet animal n’existent plus de nos jours.

Il part aux croisades, à la guerre, aux matchs de foot, aux 24 heures du Mans ou chez Ikéa.

Qu’est-ce qu’ils sont courageux, les hommes, derrière leur pénis et leur fragilité ! C’est vrai, "les hommes sont comme les femmes, il leur arrive aussi de pleurer, mais seulement lorsqu’ils essaient de monter un meuble en kit" comme a écrit Rita Rudner.

De nos jours les pérégrinations professionnelles ou autres de ces messieurs – et aussi de ces dames – peuvent s’effectuer en voiture. L’homme s’assied dans un fauteuil à roulettes entouré de tôle et de verre, il appuie sur des pédales, le véhicule avance, tourne grâce à un truc appelé volant et s’en va partout où on veut, parfois même dans le décor, surtout si c’est Jayne Mansfield qui est assise sur le siège à côté du conducteur. « Dans ce cas-là, les hommes sont des créatures à deux jambes et huit mains ». Quelquefois, en effet, le jobastre utilise aussi celles qui doivent rester sur le volant et - Boum ! - il s’emplafonne dans un platane ou dans un champ de doryphores ! « Va donc, eh, patate ! » entend-on beaucoup sur les routes.

Quand je dis l’homme, je devrais mettre une H majuscule car de nos jours la femme conduit aussi. Certains médisants comme Bill Vaugn considèrent que « Aujourd’hui, les femmes occupent des postes aussi importants que chefs d’entreprises ou chercheurs spécialisées sur l’atome. Il serait temps qu’elles sachent enfin faire un créneau ». Ce n’est pas très gentil ni très vrai.

170825 Nikon 027

170825 Nikon 029

170825 Nikon 043

 

BRIN DE CONDUITE (2)

Je ne vais pas vous raconter ma vie – quoique ! – mais dans notre couple, c’est plutôt mon épouse qui conduit. Moi je reste assis sagement à côté d’elle. J’ai tellement confiance dans ses qualités de chauffeuse que je ne regarde plus la route et même que j’écris des poèmes dans mon petit cahier jaune. Celui-ci est rempli d’ailleurs et je vais en entamer un neuf : il sera bleu désormais. Comme moi quand je lève le nez et vois que les distances de sécurité sont tout sauf respectées par le Fangio qui est à ma gauche.

Et donc, l’été dernier, après le délicieux concert auquel Marina B. et Gisèle C., émérites chanteuses, ont participé en Arques-la-Bataille, on se met en route tous les trois en direction de Varengeville-sur-Mer où il y a un beau cimetière marin devant lequel on tomberait volontiers en extase. On peut y voir la tombe de Georges Braque, peintre, et celle d’Albert Roussel, musicien.

170826 Nikon 131

170826 Nikon 127