29 mai 2021

LE TROU DE MON QUAI : VERSION RENNAISE DU 28 MAI 2021

210529 Eugène Amaury-Duval 05-535055

Les photos que j'ai utilisées pour illustrer le diaporama chanté ci-dessus sont celles du chantier de construction de la ligne B du métro rennais. Plus précisément, j'ai recherché des images relatives à la future station Saint-Germain, située à peu de choses près en face du Musée des Beaux-arts de Rennes. De là à penser que c'est Isaure Chassériau qui regarde les équipes, il y a un pas que je ne franchirai pas vu que je la vois mal en train de fumer la pipe à la fenêtre ! Ce serait plutôt son oncle Eugène Amaury-Duval, auteur de son portrait et par ailleurs élève de Jean-Dominique Ingres, joueur de violon d'occasion, qui raconterait sa vie en chanson. Il a déjà écrit ses mémoires et il faut bien qu'il s'occupe pendant le confinement !

J'avais dans l'idée de réaliser une version rennaise de cette chanson mi-scabreuse, mi-humoristique au 36e degré, totalement inchantable de nos jours sauf par des allumés de mon espèce. J'ai préféré m'en tenir à la version originale. J'ai juste oublié l'introduction parlée qui précise "Je vais avoir l'honneur de vous interpréter Le Trou de mon quai, petite chansonnette métropolitaine".

Moyennant quoi je publie ci-dessous ma version rennaise, très peu modifiée au finale :

Le Trou de mon quai : version rennaise
(Dranem remanié par Joe Krapov)
Paroliers : Briollet / Combes / Berniaux

1
Je demeure dans une maison du centr’ de Rennes
Où l'on fait depuis trois semaines
Des fouilles et des travaux
Pour faire passer le métro

De ma fenêtre tout en fumant des pipes
Je regarde les équipes
Dont les hommes sont occupés
A faire un trou dans mon quai

Si vous désirez mon adresse
C'est pas difficile à trouver
Afin que chacun la connaisse
En deux mots j'vais vous expliquer :

Refrain
Y a un quai dans ma rue
Et y’a un trou dans mon quai
Vous pourrez donc contempler
Le quai de ma rue et le trou de mon quai

2
L’autre jour j’rencontre une vieille amie de Nantes
Et comme elle est avenante
Je lui d’mande ce qu’elle veut voir
Dans notr’ ville d’art et d’histoire

Je voudrais d’abord voir le portrait d’Isaure
Je lui dis « Mais d’où tu sors (e) ?
Laissons là ces balivernes !
Sois résolument moderne !

Accepte à dîner je t'en prie
Après sans trop nous fatiguer
Je te ferai voir une galerie
Qui certainement va t'épater ».

Refrain 2
Y a un quai dans ma rue
Et y'a un trou dans mon quai
Nous pourrons donc contempler
Le quai de ma rue et le trou de mon quai

3
Mais hélas ici-bas la joie n'est qu'un leurre
Et l'on m'a dit tout à l'heure
Que les travaux d'terrassement
Vont s'terminer prochainement.

C'est pas drôle pour moi qu'en avais l'habitude
Et ça va m'paraître rude
Quand l'dernier coup d'pelle donné,
L’trou d'mon quai sera bouché

Adieu joies et rêveries nocturnes !
Adieu journées d'activité !
Comme autrefois seul dans ma turne
J'n'aurai plus, hélas, qu'à chanter :

Refrain
Y a un quai dans ma rue
Mais y a plus d'trou dans mon quai
J'n'ai donc pour me consoler
Que la vue du quai de ma rue, j'ai plus d'trou d'mon quai !

Parlé : Ah, c'est malheureux tout d'même

Posté par Joe Krapov à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 mars 2021

I. C.

Peut-on dire de moi que je suis une Inconnue Célèbre ?

Une Investigatrice Coriace ? J’ai tellement mené d’enquêtes dans cette ville ! Sans embêter personne du reste. J’ai de la Curiosité Intellectuelle mais je ne suis pas une Intellectuelle Chiante. De toute façon il ne faut pas se fier aux apparences.
.
L’image que l’on garde de moi est celle d’une jeune fille Innocente, voire Cucul mais allez savoir si pour Adolphe, mon mari, je n’aurai pas été la plus Coquine des Initiatrices !

Derrière mon allure Convenue, il m’arrive d’être Inconvenante. Cela crée quelquefois des déconvenues déconcertantes. Une journaliste a le droit d’émettre des Considérations Impertinentes !

Mais une fois déposé le masque, dans l’Intimité du Cocon et dans les relations familiales, je puis être Incroyablement Chaleureuse. Quand je retrouve l’oncle Camille et sa bande au café du Vieux Saint-Etienne par exemple.

Sans doute aucun je suis un personnage dans le genre de Buster Keaton.

C’est quand je viens, le plus sérieusement du monde, en aide à des femmes empêtrées dans les tourments de l’histoire que la fatalité me fait apparaître comme la reine de l’Invention Comique.

En tout cas je ne remercierai jamais assez Joe Krapov et Marina Bourgeoizovna de m’avoir hébergée après mon évasion du Musée des Beaux-Arts de Rennes où j’étais condamnée à demeurer Interminablement Coite, engoncée dans ma robe rose, mon cadre ovale et mes fleurs d’églantier dans les cheveux.

Isaure Chassériau
 

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 23 février 2021

à partir de la consigne AEV 2021-20 ci-dessous.

16 mars 2018

Rennes sous la neige (enfin, sous un peu de neige !) le 1er mars 2018 (4)

180301 Nikon 116

L'hôtel Pasteur

180301 Nikon 117

180301 Nikon 118

Magicien ! Fais en tomber plus !

180301 Nikon 119
Le Musée des Beaux-arts. Ca ne caille pas trop, là-haut,  M'âme Chassériau ?

Posté par Joe Krapov à 11:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2016

Action éclair à la Maison du livre de Bécherel (Ille-et-Vilaine) le 28 mars 2016 (1)

En un mot comme en cent

28 mars 2016

Action éclair

Avait-on le droit de photographier les oeuvres du Musée recopié ?
Elles étaient exposées à la Maison du livre de Bécherel.

Je n'ai pas demandé.

Je n'ai pas sorti mon Nikon de mon sac à dos.

Pour cette opération de piratage éclair, j'ai usé de mon Canon Ixus, plus discret bien qu'il soit rose.

160328 265 041

 

Amaury-duval

Eugène Amaury-Duval. - Autoportrait 

160328 265 042

 

Cléopâtre mourant

Louis-Marie Baader - Cléopâtre mourant

160328 265 043

 

Chasse au tigre

 

Peter-Paul Rubens - La chasse au tigre

Posté par Joe Krapov à 19:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,