08 octobre 2017

DE RIMBAINE À VERLAUD. 2, ENGUIRLANDER

M. Arthur Rimbaine
Agence d’exploration de villes extraordinaires
et d’us et coutumes à mettre dans les annales
8, quai Arthur Rimbaud
08000 Charleville-Mézières

Monsieur Paul Verlaud
Société de géographie des Maladives et du Miraginaire
73, rue Sonneleur
62812 Vent-Mauvais

Charleville, le 5 octobre 2017

 

                                  Mon cher Paul

C’est incroyable comme je me suis fait enguirlander en arrivant dans le petit village de Ténadoque-sur-Couesnon ! Il faut dire cependant que le nom d’oiseau, le langage fleuri et l’invective généreuse constituent l’industrie principale de cette commune de la Manche très inventive et sympathique au demeurant comme à celui qui n’y reste pas.

A la descente du bus de charmantes autochtones en pagnes bariolés – des motifs de voyelles colorées, si je me souviens bien – la poitrine presque dénudée – on dit aussi «topless» mais ce mot est tabou ici – et des fleurs sur l’oreille vous mettent autour du cou, en guise de guirlande et de bienvenue, des chapelets d’injures. Il s’agit de petites lettres de plastique rattachées perpendiculairement à un grand cordon de l’Ordre de Stone et Charden, «made in» Normandie lui aussi.

 

IL 171002 Ténadoque

Cela vous est offert de bon cœur, sans arrière-pensée, sans animosité et sort tout droit de la recyclerie locale, «La Ténadoquerie du cœur» où l’on peut s’en procurer d’autres bien plus fournis ainsi que des tombereaux entiers mais, bien évidemment, il faut y mettre le prix.

A titre d’exemple de leur imagination sans limites, voici les mots qui figurent sur celle que j’ai achetée à votre intention :

«Hygiaphone ! Croquemoufle ! Hobereau ! Habitant d’Ubac ! Jobastre Sartrien ! Hypocondriaque ! Goinfre de Padirac ! Gramophone du bide ! Xylophage ! Rubicond mal affranchi ! Serpolet ! Serre-Paulette ! Mellotron ! Balladurien ! Krasuckiste ! Yaka Yakapa ! Zarzueliste ! Doryphore de café ! Fripouille des Pouilles ! Draisienne ! Roubaisienne ! Castor vénitien ! Loutre qui danse ! Va comme je te pousse ! Dupois l’ajonc ! Phonographe ! Bistouri à moquette ! Bouillon de Rubik’s cube ! Sarrasin zinzin ! Semoule de blé dur ! Castafiore bazooka ! Thermomètre anal ! Pousse-mes-gueux ! nez de beau ! Abyssynique ! Fait de néant ! Sexe-traîne ! Peine à fouir ! Fourragère ! Rodomont ! Cambouis de cambuse ! Cancrelat de vivre ! Saltimbanque !»

J’ai interrogé pour vous le directeur de cette usine à gros mots :

- En ces temps de globishalisation bisounoursienne où les seuls écarts de langage sont du style «What the fuck ?», «triple buzz» et «jokes» en bande organisée sur ou devant un plateau de télé, je trouve qu’il est bon de recourir au vocabulaire toujours surprenant de notre bonne vieille langue française. Cela nous permet à nouveau de tirer la langue dans tous les sens, d’enguirlander sévère les animateurs de bavasseries télévisuelles ou radiophoniques (talk-shows), les monomaniaques bouffeurs de séries (addicts), les américanophiles par principe, les perfidalbionistes, les Rastapopulistes, les City Schön Ken, les néo-Thatchériens de l’anti-Jeanned’arquerie primaire, les Rossini-ni du tourne-dos, les pisseurs à l’arrêt, les faux Monzami, les petits fats, les harengs soles, les missi dominici, bref toute la gamme des brouilleurs d’écoute que vous savez ! J’en passe et des Shakespires !

M. Archibald O’Florine qui a des ascendances mi-écossaises, mi-scandinaves a tenu à préciser, en montrant ma guirlande :

- Nous autres, Normands, nous sommes francs du collier ! Nos équipes utilisent pour fabriquer les insultes nouvelles des termes pas si anciens que ça mais tombés en désuétude à cause de la modernité galopante et de son lot dément et démultiplicateur d’obsolescence programmée de nos vies, de nos langues et de nos us et coutumes. La civilisation moderne est un étouffoir d’empoigne. Si on ne s’enguirlande plus, si on ne se coltine pas la réalité de l’autre, si on n’échange plus, si on ne se parle plus, si on ne s’affronte plus sur l’échiquier des mots que bien à l’abri derrière un écran, on finit par se tirer dessus dans la rue. Il vaut mieux vider sa maquerelle avant de la faire cuire sinon ça va sentir l’étripage au salon !

- C’est vrai, lui ai-je répondu. Le jeunisme, ça va bien cinq minutes, après il faut rentrer dans le rang et dans le chou sinon on n’existe plus ! Merci aux Ténadoquiens d’avoir réveillé en nous l’insultanat dormant !

Je vous joins, mon cher Paul, la facture de cette exploration. J’espère que vous ne vous fâcherez pas, cher vieux coquin à jambe de bois, si je vous traite, «ténadoctement» mais gentiment, d’Unijambiste du Zambèze !

Si vous avez une autre mission d’exploration à me confier, n’hésitez pas à me joindre où vous savez.

Bien amicalement

Arthur R.

 

Ecrit pour les Impromptus littéraires du 2 octobre 2017 d'après cette consigne


14 août 2017

Sourire au Mont Saint-Michel (Manche) le 12 août 2017 (1)

170812 255 096-001

Ils rigolent, ou quoi, l'oncle Walrus et Miss MAP, mes admins préférés du Défi du samedi ? Voilà que pour samedi prochain ils me demandent de "faire sourire" ! Comme si ce n'était pas, à mon corps défendant ou pas, ce que je fais à longueur de temps dans cette existence et surtout ici ou chez eux depuis maintenant plus de 450 semaines ? M'est avis que je vais protester auprès de... Jean-Arthur Rimbaud, tiens ! Il y a longtemps que je ne lui ai pas écrit !

170812 255 170-001

Tu es comme moi, le chien ? La religiosité ne t'étouffe pas quand tu arpentes la rue principale du Mont Saint-Michel ? Rassure-toi, elle ne semble pas habiter grand monde !

170812 255 173-001

170812 255 177-001

170812 255 185-001
Je ne sais pas combien il a payé sa bouteille d'Orangina mais la crêpe au sucre était à trois euros ! Un peu cher par rapport au marché des Lices où elle est vendue soixante centimes !

Posté par Joe Krapov à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Sourire au Mont Saint-Michel (Manche) le 12 août 2017 (2)

170812 255 189-001

Touristentongue

170812 255 190-001

Promener son veau

170812 255 191-001
Aimer les sacs bariolés.

170812 255 192-001
Dommage ! Je n'avais que vingt minutes avant de retraverser la baie vers le Bec d'Andaine. Sinon j'aurais bien passé ma journée à photographier mes contemporain(e)s !

Posté par Joe Krapov à 13:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Sourire au Mont Saint-Michel (Manche) le 12 août 2017 (3)

170812 255 193-001

170812 255 196-001

 Eh, Roger ! L'appareil que tu as sur le ventre, c'est pour appeler Simone ou c'est pour faire des frites ?

170812 255 197-001

 T'as raison, mec ! Cette rue du Mont Saint-Michel est complètement nulle alors que toi, non.

Posté par Joe Krapov à 13:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sourire au Mont Saint-Michel (Manche) le 12 août 2017 (4)

170812 255 198-001

170812 255 199-001

170812 255 200-001

170812 255 201-001

170812 255 208-001

Cessons d'être modestes ! Ne peut-on pas m'inscrire quelque part entre Robert Doisneau, Willy Ronis et Martin Parr ? ;-)

Posté par Joe Krapov à 13:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 septembre 2015

Tour silencieux de l'île Chausey (Manche) le 21 août 2015 (4)

150821 265 160

150821 265 176

150821 265 183
Vous voyez bien que je suis capable de me taire sous douze neuf de mes photos !

Posté par Joe Krapov à 21:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,