13 juin 2018

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 42, Onomatopées

Miam Miam
Vraoum Kaï Kaï Kaï

Bêê Bêê Bêê Bêê Toc   Boum 
Couic  Crac 

Scratch  Shazam 
Zap  no zip 

Gloup 

Slurp  Hic Burp  Mmmh  
Ronron Rrr Zzz Zzz Zzz

 

Le dragon, affamé, s’approche du troupeau, envoie d’un coup de patte valser à cinquante pas le chien du paysan.

Les brebis affolées se jettent sur l’enclos mais le monstre a tôt fait de tordre le cou à l’une.

Sans même prendre le temps de la faire cuire – quel besoin d’un barbecue quand on crache soi-même des flammes ? – il l’engloutit

Puis il va se désaltérer dans le courant d’une onde pure, émet un rot sonore et se pose sous un arbre pour digérer tranquille en se tapant une petite sieste

Pouah  Aaargh  Aïe aïe aïe 
Bouh hou hou  Snif 

Tap  Tap  Tap  Drelin Drelin 
Smack  Smack  Groin  Groin
"Tagada Tagada  Toc Toc  Vlan
Patatras Sob"

 

Un peu plus tard le paysan découvre le carnage et se lamente en comprenant sa douleur.

Aussitôt il se rend chez Dame Christiane, la responsable locale de la FNSEA, lui claque deux bises car ils sont copains comme cochons et il l’enjoint de partir à cheval pour aller au château du roi Vlan lui dire le malheur qui leur tombe sur la gueule

Frou frou 
Fft Fft Pschitt pschitt
Vlan Whao 
Ah Ah Ah
Hou Beurk

Hue  Hiiiii  Tagada Tagada Cataclop Cataclop Toc toc Drelin drelin
Frou frou
Coucou Bla bla bla bla bla bla Vlan Bing Bling-Bling Oups Vlan Taratata Pouët Pouët Taïaut Taïaut
Smack Smack
Frou Frou

Dame Christiane va mettre la plus belle de ses robes de voyage, elle s’apprête, se parfume puis redescend. C’est que ce n’est pas rien de rendre visite au roi Vlan ! Autant ne pas se présenter devant lui avec des sabots de paysanne : les capitaines auraient vite fait de l’appeler « Vilaine »

Elle enfourche son cheval qui file au galop jusqu’aux portes du palais. Elle toque à la porte, tire la sonnette et après qu’on l’a introduite elle fait frissonner sa belle robe à traîne sur le carrelage de la salle du trône. Elle se présente, expose la situation et le roi ainsi que les courtisans sont assommés par la nouvelle. Le monarque lui annonce qu’il va battre le rappel des ses troupes et faire donner la cavalerie afin de chasser le monstre. Il lui claque deux bises sur les joues en signe de compassion et la syndicaliste prend congé en faisant froufrouter sa robe d’apparat.

 

Rantanplan Rantanplan Taratata Trutt Trutt Banzaï Youhou Rintintin
Floutch Coa Coa
Fissa fissa Ouste Pschitt Pschitt Piou Piou cataclop Cataclop
RTL Zou
Chpong 
Bzz Bzz Bzz

Zonzon

La roi a fait battre tambour et lancé le rappel de ses preux chevaliers. Il les exhorte à débarrasser le royaume de ce qui n’est au fond qu’un gros lézard à injection, un allume-gaz monté sur des cuisses de grenouilles. Mais ses seigneurs s’avèrent des lâches et vite fait bien fait ils replient leurs gaules, montent sur leurs grands chevaux et retournent de calfeutrer dans leur duché par amour du luxe en bourg. Le roi reste tout seul dans son palais. Dans le grand silence attristé on entendrait voler une mouche mais en fait ce n’est qu’un moustique.

Cui Cui Cui Cot Cot Kodak
Miam Slurp Mmmh
Ding Dong Ding Dong
Chabadabada Allô  Bla Bla Bla Vlan Snif
Boum Boum Cocorico
Heula !

Dans les tréfonds de la campagne sarthoise, pas très loin de l’endroit ou Dame Pénélope Fillon fabrique des confitures, Saint-Georges fait une retraite à l’abbaye de Solesmes. Quand soudain son téléphone portable sonne. C’est le roi Vlan, embarrassé, qui pleurniche au bout du fil pour bénéficier de ses services de décapiteur en chef de poulets aux usines agro-alimentaires LDC de Sablé-sur-Sarthe

Youpi Youp Olé Olé Vlan
Alleluia

Le roi Vlan est content (il faut bien que le corps exulte) : le justicier sarthois a accepté de lui venir en aide

Tic Tac 
Shazam 

Teuf teuf Tut Tut
Pouët Pouët Atchoum

Bing Bling Boing Boum Chtac Couic Crac Flac Flatch Floc Pan Pif Ploc Plop Pof Pouf Poum Schlac Scrotch Tac Toc Vlan Atchoum

Flac Floc Glou Ploc Pouf Pout Tip Vlouf Houla Aïe Aïe Aïe Badaboum Baoum Boum Pan Pataras Atchoum

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire Saint-Georges est là.

Il a fait la route sur son tracteur Massey-Ferguson et le voilà qui corne à la porte du dragon.

 Après moult estocades portées à la bête il sort victorieux de ce combat malgré un rhume des foins sérieux ramené de Solesmes ou l’été est parfois très sec



(Bon, c'est vrai, l'agonie du dragon dure une petit peu trop mais parfois j'aime bien tirer à la ligne  plutôt que de pointer à l'Agence Nationale de la Panne d'Ecriture !)

Smack Smack smack guili guili
Hi Hi Hi Ha Ho Hé Hmmm Miam Miam Youf Schlika Schlika Wham Wham Aaaarg Maman  Olé Olé Rhaa lovely Hmmm
Prout

Dans cette version-ci Saint Georges, en récompense, fricote grave avec la fille du roi. Je vous signale que ça fait quand même quarante et une fois qu’elle reste assise sur le banc des remplaçants à compter les points ! Et ce Saint-Georges, il a beau être dévot, il n’en est pas moins homme : il faut bien que le corps exulte. Et puis tant pis si ça ne vous plaît pas : j’écris tout qu’est-ce que je veux, d’abord, ici ! Na !

1718-32 Saint-Georges et le dragon (Münich) ouille

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 12 juin 2018
d'après la consigne ci-dessous


08 juin 2018

La première balade à Münich (Allemagne) le 1er mai 2018 (1)

180501 Nikon 001

Peut-on faire des fautes d'orthographe dans la transcription des noms propres ?
Oui, et je vous en fais la preuve : j'écris Münich avec l'umlaut allemand (le tréma) sur le u alors que je ne devrais pas.
Mais faire ce qu'on ne doit pas, si c'est en liberté et sans souci de nuire à autrui, quel plaisir !

180501 Nikon 002

180501 Nikon 003

180501 Nikon 004

180501 Nikon 005

En publiant ces vingts photos j'ai écouté, "en peau de caste", ce concert 
Trintignant, Mille, Piazzolla retransmis sur France-Culture.

C'est dans la série "Arrête, Jean-Louis, tu me déprimes" mais c'est magnifique !

Je l'ai même retrouvé en vidéo et je suis épaté de voir qu'il ne s'agit pas d'une lecture mais d'une récitation grandiose.

Mention spéciale aux textes d'Allain Leprest dont "Le Mime" et à la "Marche à l'amour" finale de Gaston Piron.

Mais bon sang, qu'est-ce que ça peut être
"Arrête, tu me déprimes" ce choix de poèmes !

Posté par Joe Krapov à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La première balade à Münich (Allemagne) le 1er mai 2018 (2)

180501 Nikon 010

180501 Nikon 006

180501 Nikon 007

Il me semble que toute l'Allemagne est là :
l'élégance, le luxe, le plaisir et la sérénité.

180501 Nikon 008

180501 Nikon 009

Je me souviens de Wim Wenders (Alice dans les villes) et de Peter Handke 
(L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty) !

Posté par Joe Krapov à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La première balade à Münich (Allemagne) le 1er mai 2018 (3)

180501 Nikon 015

180501 Nikon 011

Fontaine vaguement magrittéenne.

180501 Nikon 012

180501 Nikon 013

180501 Nikon 014
"Cinq chiens sont entrés dans la ville
En poussant une balle d'or"

Chanson de la Coupe du monde de football de l'année 1440

Posté par Joe Krapov à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La première balade à Münich (Allemagne) le 1er mai 2018 (4)

180501 Nikon 017
Quand il voit comme on le déteste, le pigeon a les plumes qui se hérissent.

180501 Nikon 019
J'adore tellement ce mot que j'ai eu envie d'en faire un prénom !

"Ma chère Cariatide..."

ou sinon : Krapov, Joe - Lettres à Cariatide / Joe Krapov. - Rennes : Editions du Petit port et de la Haute Folie, 2018 

180501 Nikon 020
C'est idiot : ce nom me rappelle quelque chose !
Ca te dit rien, toi, Fiodor ?

180501 Nikon 027

On va se faire sonner les cloches !

180501 Nikon 016

A relire, hier, quelques krapoveries "dragonnesques", 
je n'ai pas refusé de qualifier ces textes de "baroques".

Posté par Joe Krapov à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 mai 2018

PUDEUR ET DÉMOCRATIE

180504 Nikon 063

Voici le théorème de la pudeur tel qu’il est énoncé dans le journal des délibérations du Conseil municipal de Corps-Nuds (Ille-et-Vilaine) du 7 mai 1965 :

« Toute personne qui, se promenant au jardin des plantes, se trouverait choquée par la statue de la porteuse de pain, représentation honteusement dénudée et pourtant fièrement campée sur son socle de granit, est habilitée à faire part de sa stupéfaction au bureau de bienséance de la ville, en mairie.

Pour déclarer en bonne et due forme l’outrage aux bonnes mœurs, le plaignant ou la plaignante se munira d’un stylo et remplira attentivement le formulaire-cadre de réponse puis le déposera dans l’urne prévue à cet effet. Lorsque l’urne aura été suffisamment alimentée, quand elle sera bien bourrée, l’administration procédera au dépouillement. Elle pourra être conduite à procéder aux mesures de rétorsion suivantes :

- Pour toute statue de sexe masculin, application sur l’outil du monsieur d’une feuille de vigne en chachlik mercerisé.

- Pour toute statue de sexe féminin, pose d’un soutien-gorge et si besoin, d’un pagne tahitien sur les rotondités délictueuses.

Si cela ne suffit pas, s’il y a ballotage et deuxième tour, on fera exploser les statues à la fin du prochain carnaval ».

Un décret-théorème du même type a été établi dans la ville de Nouvoitou (Ille-et-Vilaine aussi) mais pour déposer sa stupéfaction il faut acheter un timbre fiscal (pas fous les Nouvoitouciens !).

On se demande bien ce qu’attendent les municipalités de Saint-Jean de Cuculles (Hérault), Deux-Verges (Cantal), Sexfontaine (Haute-Marne) et Poil (Nièvre) pour suivre l’exemple des deux Bretonnes !

P.S. La sculpture du "Porteur de lapin" a été photographiée à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018.


Ecrit à partir de la liste n° 4 du 13 mai 2018 de "Treize à la douzaine"

16 mai 2018

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (1)

180504 Nikon 036

Nous avons laissé nos valises à la bagagerie de l'hôtel et avant de quitter Münich nous avons consacré cette dernière journée à la visite de la Neue et de l'alte Pinakothek. Nous avons commencé par la neue. J'ai adoré ce musée, tant pour les oeuvres qui y sont exposées que pour la clarté et l'ordonnancement thématique et chronologique des salles.

On commence par tomber nez à nez avec un Gainsborough :

le portrait de Mrs Thomas Hibbert, 1786...

180504 Nikon 034

...et on enchaîne avec une spéciale dédicace à L'Adrienne : Turner -  Ostende (1844)  ;-)

Posté par Joe Krapov à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (2)

180504 Nikon 039
Heinrich Maria von Hess - Apollon et les muses (1826)

J'ai beaucoup aimé, au cours de ce voyage, constater l'attachement des Allemands à la mythologie gréco-latine. Je me suis enrichi, par exemple, du mot "monopteros" qui désigne un temple circulaire avec des colonnes et un toit ! Une rotonde, peut-être, en français ?

180504 Nikon 037 B

180504 Nikon 037
Je n'ai pas réussi à identifier ce tableau-ci. Il me semble qu'il s'agit d'un paysage avec bergers et que c'est en Sicile ou en Sardaigne que ça se passe.

Posté par Joe Krapov à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (3)

180504 Nikon 050

Joseph Anton Koch - Der Schmadribachfall (1822)

180504 Nikon 043

Je suis persuadé qu'il existe, dans chaque musée du monde, une Isaure Chassériau !
A savoir une pauvre fille qui se demande pourquoi le peintre lui a donné cet air si nunuche et pourquoi elle est condamnée à vivre les siècles des siècles exposée aux yeux de tous dans cette position-là qui est si peu avantageuse !

Ici c'est Vittoria Caldoni, peinte en 1821 par Friedrich Overbeck.

Désolé, Vittoria, je n'écrirai pas un roman sur toi ! Tout juste une krapoverie du genre "Jeanneton ayant pris sa faucille et songeant "Qu'est-ce qu'on s'emmerde ici : il ne passe personne !".

Plus sérieusement, pour en savoir plus sur cette oeuvre, c'est ici.

Posté par Joe Krapov à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Tableaux vus à la Neue Pinakothek de Münich le 4 mai 2018 (4)

180504 Nikon 053
J'ai entrepris ce jour-là de photographier un bon nombre de musiciens et danseurs  représentés sur les tableaux. Il faudra que j'y retourne tant cela m'a plu !

Franz Ludwig Catel - Volksfest bei Pozzuoli (1823)

180504 Nikon 065

Peter von Hess - Empfang Königs Ottos von Griechenland in Athen (1839)

J'ai trouvé celui-ci génial à cause du nombre impressionnant de personnages, des scènes disséminées dans les différentes parties du tableau. Sans vouloir concurrencer les jeux de Lakévio, il m'a semblé qu'on pouvait écrire tout un roman en faisant parler chacun des personnages. Voyez un détail ci-dessous.

180504 Nikon 064

Posté par Joe Krapov à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,