31 mars 2022

Les Collages de Jean-Emile Rabatjoie du 31 mars 2022

2022-03-27 - Nikon 119

Dimanche dernier je suis allé écouter la chorale Chamade à la salle de la Cité.
Je suis donc passé devant l'Hôtel des ventes où était apposée cette affiche.
Elle ne vous rappelle rien, cette tête ?
A moi si !

Isaure l'Africaine 2 (2022 03 31)
Isaure l'Africaine 1

Isaure l'Africaine 1 (2022 03 31)
Isaure l'Africaine 2

2022 03 31 Isaure chronique de pierre

Isaure et la coccinelle de Marcel

2022 03 27 Flaubert joue du saxo 1024

Je crois que Jean-Emile s'est trouvé une autre tête de truc... de Turc avec ce Gustave colorisé qui a squatté les pages de Télérama pendant un bon bout de temps !


15 février 2022

Les Collages de Jean-Emile Rabatjoie du 15 février 2022

2022 02 15 Tiago pétrifié réduit
Tiago pétrifié

2022 02 15 Russel T
Russel T. Davies a la banane

2022 02 15 François Morel est un gars chouette

François Morel est un gars chouette

2022 02 15 Les gens sous le lit

Des gens sous mon lit

2022 02 15 Chronique de pierre 2

Chronique de pierre

Posté par Joe Krapov à 15:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 février 2022

VOTEZ C-3PO !

Il y aurait une France,
Une France en errance,
Une France un peu rance,
Une France qui entrerait en transes.

Et Marianne sur son timbre
Se collerait sur une carte
- Postale, pas électorale -
Puis se ferait porter pâle
Et se ferait poster loin
De ces drôles d’olibrius
Qui réécrivent Dreyfus,
Loin de ces beaux discoureurs
Amoureux des dorures
Et d’un poste-imposture.

2122-18 Jean-Paul C-3PO

Voici qui est drôle - ou étrange - dans ce jeu :
C'est toujours un robot du capital qui est élu !


Ecrit pour le Défi du samedi n° 701 d'après cette consigne : robot.

Posté par Joe Krapov à 04:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 décembre 2021

En un mot comme en cent. 10 décembre 2021, Aujourd'hui de l'eau

De l'eau ? Il en tombe du ciel tandis que je blasphème, transformant Proust en sexologue !

DDS 693 Cattleya pour les nuls

Posté par Joe Krapov à 13:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2021

En un mot comme en cent. 3 octobre 2021, Comme un avis à la population

- Plan ! Plan ! Plan ! Rataplan. Avisse à la population ! Rennes bat le PSG 2 à 0 !

- Merci, garde-champêtre !

2021-09-27 - Nikon 1

2021-09-27 - Nikon 6

2021-09-27 - Nikon 7

2021-09-27 - Nikon 8

2021-09-27 - Nikon 9

2021 10 08 Isaure à lunettes

Posté par Joe Krapov à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 septembre 2021

En un mot comme en cent. 18 septembre 2021, Aujourd'hui moment du réveil

Moment du réveil ? 3H 33 !

Lu un peu de « Les mots qui me font rire » de Jean-Loup Chiflet. Essayé de fermer la lumière et de me rendormir sans y parvenir. Rallumé.

Repris le début de « A l’ombre des jeunes filles en fleur ». Éteint très vite et redormi jusque 8 h 15.

Vous avez besoin d’un somnifère ? Lisez Proust ! C’est radical !

2021 09 29 Somnifère Proust

Posté par Joe Krapov à 12:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2021

MON GOAL Y HABITE !

L’endroit le plus difficile à trouver dans une yourte, c’est le petit coin.

A part ça, si on a un vélo d’appartement, on peut y pédaler aussi facilement que dans la smoule.

2021 09 24 DDS 682 yourte collage

Ecrit pour le Défi du samedi n° 682 d'après cette consigne : yourte

Posté par Joe Krapov à 04:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2021

En un mot comme en cent. 17 août 2021, L'ordinateur

L’ordinateur, on y va de plus en plus tard se mettre devant. C’est qu’on écoute la série d’émissions sur Louise Michel sur France-Culture et qu’en plus, ce matin, on a enchaîné sur la suivante qui parlait de Walt Disney.

Ensuite on se perd dans l’écoute de disques de l’édition Vivaldi chez Naive et dans le projet d’enregistrer les pochettes de ces disques pour coller ces visages modernes sur le portrait d’Isaure Chassériau !

Isaure 1024 Argippo

Isaure 1024 cantate II

Isaure 1024 fagotto IV

Isaure 1024 flauto

Isaure 1024 Nuova vieArgippo

Posté par Joe Krapov à 05:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2021

En un mot comme en cent. 10 août 2021, La chose à ne pas dire

Ne dites à personne qu’on est heureux aussi dans une tente Quechua à cuisiner des conserves sur un camping-gaz ! Ils seraient fichus de confisquer ou taxer notre épargne et nos maisons pour relancer leur économie !

210723 Nikon 001

2021-08-09 - Nikon 48

2021-08-09 - Nikon 87

2021 08 25 Ste-Therese est un peu seiche

Sainte-Thérèse est un peu seiche

2021-08-10 - 285 33

Posté par Joe Krapov à 18:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 juillet 2021

LES ÉTRANGES RÊVES DE MARCEL P. Chapitre 6, La Belle absente

« Hey Joe Krapov ! Qui donc du Pithiviers, de la religieuse au café, du baba,

Du jésuite de Belgique ou du pudding breton étouffe le chrétien si merveilleusement

Qu’il reste pratiquement coi et savoure chaque bouchée, mi-goinfre mi-jubilant ? Ton kouign-amann ?

Pourquoi faut-il qu’un histrion mignardisant, un jobard incivil

Nous tienne jambe avec ses phrases-souvenirs? A qui ne devons-nous pas dire Commercy ? Au thé vert des Afghans ?

N’humidifions jamais son quart, son baklava, son gland ou son pain-coing !

Qu’on l’arrête, le gratte-papelard ! Qu’on y fauche sa Sergent major au baveux !

Jobastre ! Spoileur de films moldo-valaques ! Gâcheur de papier !

Au cachot ! Pain rassis pour Judas ! Baquons son trauma familial gavant ! »

Après la lecture de ce texte le gars à lunettes referma son cahier orange et éclata de rire. Les dames qui l’entouraient, souriantes et concentrées, étaient à deux doigts de l’applaudir tout en se demandant si elles n’étaient pas en présence d’un vrai dingue sado-masochiste.

DDS 674 Perec cuisinier

Marcel P. se crut obligé de réagir :

- Mais enfin ? Que vous ai-je fait ? Pourquoi tant de haine dans un monde déjà si cruel ?

- C’est de l’humour, Marcel ! C’est un texte écrit selon le procédé «la belle absente» de Georges Perec !

- Connais pas ! C’est quoi, ce procédé ?

- C’est décalqué de «Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume» !

- ???

- Dans cette phrase-là toutes les lettres de l’alphabet ont été employées. Ça s’appelle un pangramme. Dans le poème ci-dessus, tous les vers sont des pangrammes à ceci près que je n’avais pas obligation d’utiliser les lettres k, w, x, y et z et que…

- Vous êtes plus encore un tordu que moi-même !

- Bel alexandrin, Marcel ! A ceci près aussi, disais-je, que chaque vers est aussi un lipogramme ! Dans chacun d’eux manque une lettre de l’alphabet et une seule !

- Quel intérêt ?

- Les lettres absentes, mises bout à bout, constituent un mot qui est le sujet central du poème, qui lui-même est évoqué sans être mentionné dans le texte !

- N’en dites pas plus, répondit Marcel passablemnt énervé. A ce stade, il y a deux possibilités. Soit je vous provoque en duel, soit je me réveille de ce cauchemar !

***

Marcel P. choisit de se réveiller et d’oublier très vite ce que son interlocuteur lui avait balancé ensuite à propos de sa propre tambouille littéraire qui «puait la préciosité et le snobisme, schlinguait dans ses longueurs jusqu’aux limites de l’illisible et c’était sans parler du conformisme du bonhomme qui s’était très bien plu au service militaire, avait dédaigné de travailler à la Bibliothèque Mazarine et avait même postulé à l’Académie française !».

- Et alors ? avait rétorqué Marcel P., semblable en cela à François Fillon à qui on reprochait d’avoir obtenu gratuitement des manteaux de luxe et ramassé ensuite une veste dont il n’était pas sûr qu’elle lui appartînt tout à fait.

Marcel fut d’ailleurs tout étonné, plus tard dans la matinée, de ne trouver aucune trace dans le Who’s who, le Bottin mondain et le bottin téléphonique parisien de ces trois personnes : François Fillon, Georges Perec et Joe Krapov.

C’était dû à quoi, ce trouble obsessionnel qui poussait des gens inconnus de lui à venir se mettre à table dans ses cauchemars rien que pour l'embêter ?

Est-ce qu’ils remettraient le couvert la nuit prochaine ?

DDS 674 Image du Défi 129567186


P.S. Pour qui n’aurait pas trouvé, la belle absente du poème est bien sûr ici « madeleine ».


Ecrit pour le Défi du samedi n° 674 d'après cette consigne