06 mars 2018

Les collages de Jean-Emile Rabatjoie du 5 mars 2018

2018 03 04 Isaure en téléscope de Saint-Malo

Réalité virtuelle 1

2018 03 04 mona_lisa téléscoipique


Réalité virtuelle 2

2018 03 05 Isaure Joconde

J'm'ennuie toute seule dans mon tableau
Alors de temps en temps j'invite une copine !

Posté par Joe Krapov à 21:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 février 2018

Collages de Jean-Emile Rabatjoie du 27 janvier 2018 (4)

2018 01 27 Isaure Barbie

Isaure Barbie

2018 01 27 Isaure louche en 3D
Isaure louche en 3D

Posté par Joe Krapov à 18:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2018

PORTRAIT CHINOIS MYSTERE. 3, Solution

1718-18 portrait chinois d'Isaure et d'Arthur chinois

Ces deux portraits chinois étaient ceux d'Isaure Chassériau et d'Arthur Rimbaud.

Etonnant, non ? ;-)

28 novembre 2017

Isaure fait de la 3 D

2017 11 28 Isaure fait de la 3D

Je vous assure, Mesdames, que je ne pratique aucune maltraitance envers une personne du sexe etque je n'en veux aucunement aux tableaux du XIXe siècle ! J'essaie juste de faire sourire un anaon en lui apprenant  l'autodérision et le goût du carnaval (au beurre salé !). De toute façon, ce n'est pas moi qui suis responsable de ces collages, c'est Jean-Emile Rabatjoie !

Posté par Joe Krapov à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2017

Marionnettes au Musée des Ardennes à Charleville-Mézières le 12 juillet 2017 (4)

170712 Nikon 037

170712 Nikon 039

Isaure Chassériau ? Vous ici ? Chez Rimbaud ?

170712 Nikon 041

170712 Nikon 043

Posté par Joe Krapov à 09:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 juin 2017

Les collages de Jean-Emile Rabatjoie du 23 juin 2017 (1)

Comme je suis en vacances, ce blog devient un vrai foutoir ! J'en viens à publier à 19 h 50 mon ou mes billets du jour. Pour un pleu ce blog deviendrait un blog normal du style "Aujourd'hui je suis allé faire les courses, j'ai lu deux nouvelles de Simenon, j'ai fait une sieste l'après-midi. J'ai transféré des photos de disque dur à disque dur (et ça, ça dure !), j'ai écrit mon texte pour les Impromptus, j'ai classé mes bédés numériques, je suis allé pédaler 8,5 kms... Je me suis rasé à 17 h 50, j'ai redimentionné les photos prises hier au Thabor, etc. etc.

Bon allez, on se ressaisit ! Pardon encore trois fois, Madame Isaure !

2017 06 23 Isaure l'Africaine 1

2017 06 23 Isaure l'Africaine 2

2017 06 23 Isaure l'Africaine 3

 

Posté par Joe Krapov à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2017

UN LÉGER SENTIMENT D’EUGÈNE

IL 170529 Amaury-Duval par DevériaEugène Amaury-Duval (1808-1885), dont un site anglo-saxon prétendait jadis, à tort, qu’il écrivait sous le pseudonyme d’Isaure Chassériau, n’a jamais vu aucun de ses manuscrits littéraires édité. Si j’en crois les perles que j’ai relevées dans son roman « La Couleur des sentiments », il y a quand même de bonnes raisons pour que les éditeurs aient laissé cela à l’état de relique dans mon grenier déjà trop plein de vieilleries :

« Quand l’heure du crime sonne, le roi s’empourpre. C’est qu’il est indigné quand l’un dit « go » et que l’autre se désape. »

« Bien souvent, quand on est mis K.O., on va au tapis. Le tapis n’est pas vert mais par contre, parfois, l’œil est au beurre noir. Comme la raie du combat signifiée par l’arbistre. »

« Heureux celui qui voit la vie en rose s’il a fait faire la paix aux rouges qui affrontaient les blancs. »

« Il n’est jamais totalement hilare, celui qui rit jaune, sauf si c’est un Bouddha au restaurant chinois. »

IL 170529 Amaury-Duval autoportrait 1

« Difficile de rester impavide si tu commandes du rosé et que tu vois le barman mélanger du rouge et du blanc. »

« Par-delà la beauté de leurs pelages fauves, de leurs robes alezanes, leurs crinières tourdilles, si un cheval bai vient à déposer son crottin, on peut très bien être incommodé par cette odeur. Aucun parfumeur jamais ne baptisa un de ses produits « Écurie » ou « Fumier ». Ça se saurait ! »

« On peut rester interdit devant ce panneau : un trait rouge horizontal sur un fond circulaire blanc. Est-ce bien sensé, tout cela ? »

« La moutarde monte au nez de l’irascible dont la maison aux murs moutarde fut ornée cette nuit d’un tag noir anthracite. Pour un peu il en broierait. »

« Lorsque la rose est réséda, le croyant, incrédule, ne sait plus à quel saint se vouer. L’incroyant non plus ! »

« Les enfants joyeux s’élancent dans une danse capucine. »

« Libérée de l’obscurité elle met le nez dehors et voit le soleil se lever.
Libérée de l’obscurité elle met le nez dehors et voit le soleil se lever.
Libérée de l’obscurité elle met le nez dehors et voit le soleil se lever.
Libérée de l’obscurité elle met le nez dehors et voit le soleil se lever.
A la quatrième taupe, il était six heures du matin. »

IL 170529 Amaury-Duval Hyppolite Bayard et Bertall, coll« Quelquefois, on est à la noce. Et ce n’est pas forcément une mariée en blanc qui vous emmène au septième ciel. Cela vaut mieux, d’ailleurs, pour tout le monde : il n’y a plus que les homosexuel(le)s qui se marient aujourd’hui. Ça limite les occasions d’être à la noce. »

« Parfois Tartuffe battait sa coulpe : il lui serrait la haire chair avec une discipline aubergine. »

« De voir toutes ces vieilles photos, ça peut vous foutre le bourdon. Surtout si vous avez vécu à l’époque où la vie était en noir et blanc et si vous avez des souvenirs sépia. »

« On peut avoir le cœur au bord des lèvres et conclure par le dépôt d’une gerbe au monument aux ors mais il faut avoir sacrément forcé sur le curaçao pour que le vomi soit turquoise. »

« Elle était attendrie par mes côtés fleur bleue : lui offrir un bouquet de violettes la faisait fondre. Quand elle n’était plus qu’une flaque j’avais les nerfs en pelote. Je l’ai quittée, ce glaçon. »

« Bienheureux les pauvres en esprit ! Ils peuvent désormais se façonner un savoir dans l’argile écru de Wikipedia et se fabriquer une culture incolore en regardant Youtube dans le blanc des yeux ! »

IL 170529 Amaury-Duval photo« Les gars qu’on asticote, ils prennent la mouche, ils en font tout un fromage. C’était juste une blague, même pas amarante, certes, mais qui ne justifie pas ces expressions de douleur soufre, d’orgueil enflammé, d’ascension de grands alezans. »

« On peut errer comme une âme en peine dans un purgatoire blafard ou glauque, surtout si c’est un labyrinthe zinzolin. Rappelons-le : le zinzolin s’obtient à partir de la graine de sésame. »

« Cette jolie jeune fille en robe champagne, sa seule contemplation l’avait mis d’humeur pétillante. Il avait même réussi à troquer sa mine de papier mâché contre une teinte assez bulle. »

« Monsieur le curé était décontenancé par la couleur du vélo que ses paroissiens venaient de lui offrir : cyclamen ! »

IL 170529 Amaury-Duval naissance de Vénus« Quand le FC Nantes perd 5 à 0 contre les Rouge et Noir (Rennes) le canari est d’une humeur massacrante. Et pourtant c’est lui, le massacré ! »

« Si vous êtes débordé, déprimé, que le travail vous rend chèvre, mettez-vous au vert. Allez en élever dans le Larzac ! »

« Quand elle est d’humeur folâtre, elle s’habille en rose saumon ; quand elle est d’humeur saumâtre, elle s’habille en bleu Folon. »

« J’étais désorienté : elle avait des yeux verts en amande, des petites fesses grosses comme des noisettes et elle était partie d’un fou-rire gigantesque lorsque, me voyant nu comme un ver elle avait trouvé mes noix acajou. Alors qu’elles n’étaient qu’auburn. Est-ce que je me mêlais des couleurs de son abricot, moi ? »


Ecrit pour les Impromptus littéraires du 29 mai 2017 à partir de cette consigne :
"Couleurs primaires... et sentiments"

12 mai 2017

Retour à Saint-Martin-de-Ré le 18 avril 2017 (4)

 

170418 265 N 105

Cette forme ne vous rappelle rien ?

170418 265 N 105 bis

A moi, si ! ;-)

170418 265 N 106

Où sont partis les trois autres ? Rendre visite à leur copain du pont de l'Alma ?

170418 265 N 109

170418 265 N 110

Posté par Joe Krapov à 10:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mars 2017

De Beaulieu à La Binquenais : Rennes le 23 mars 2017 (3)

170323 265 008

170323 265 009

 Que Monseigneur Mouézy ne s'offusque pas, de grâce ! Dans l'avenue qui porte son nom, de drôles de bonhommes se promènent en "slipe" et de drôles d'équipages y font la lessive à même la rue !

170323 265 013

 Qu'est-ce que tu fiches rue Saint-Hélier, Isaure Chassériau ?

Bien que tu ne fusses pas en rose mais en bleu, je t'ai reconnue à ton visage souriant et à tes yeux pétillants de malice... contenue.

Posté par Joe Krapov à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 février 2017

Choses vues à Rennes le 11 février 2017 (4)

170211 265 006

J'ai pris cette photo en songeant à Tiepolo.
C'est chouette, la culture, quand même , hein ?
(C'est con, la mémoire, oui !)

05-Giovanni-Domenico-Tiepolo-Pulcinella-665x880

2017 02 15 Tiepolo_Pulcinella

Et celle-ci en songeant à Isaure Chassériau !

170211 265 007

2017 02 15 Isaure Bouglione

Comment ? J'aurais plutôt dû coller la gueule du lion ?

Posté par Joe Krapov à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,