22 novembre 2017

CONSIGNE D'ECRITURE 1718-09 DU 21 NOVEMBRE 2017 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

Le blog en forme d'abécédaire

AEV 1718-09 alphabet

 

Vous rédigez plusieurs billets pour un blog de forme « abécédaire ».

Le titre de chaque billet est bâti sur le modèle suivant : A comme..., B comme....
Le billet ne fait pas plus de quinze ou vingt lignes.
Choisissez parmi les thèmes proposés ci-dessous ou ceux qui vous viennent à l’esprit.

A comme Arthur
B comme brumes matinales
C comme coulisses
D comme dés
E comme édification
F comme Finlande, fête ou fainéant
L comme Léon, Lagaffe ou lumière
M comme maison de poupée, montagne ou mec
N comme notaire, nationalité, Nathalie
O comme océan, or ou onze
P comme père, parapluie ou patrimoine
Q comme questions existentielles
R comme rouge, retard ou regrets
S comme stupeur et tremblement
T comme temps, traduction ou théâtre
U comme une vie, une semaine ou universel
V comme vertige, voyage, vieux ou vandale
W comme wagon de train

Mais où vas-tu chercher pareilles idées de consignes d'écriture, Joe Krapov ? ;-)

Posté par Joe Krapov à 10:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


08 novembre 2017

Consigne 1718-07 de l'Atelier d'écriture de Villejean du 7 novembre 2017

Anagrammes de deux mecs

 

Composez dix mots de cinq lettres ou plus avec ces sept voyelles et ces huit consonnes.

A A B D E E I I L M N R R U V


Nous les mettrons en commun avec ceux de la liste ci-dessous et écrirons sur le thème (ou avec l’incipit) « C’est l’histoire de deux mecs… » en incluant dans le texte au moins dix des mots de la liste complète

Admirai - Ambre - Amiral - Animalerie - Badine - Baladin - Baliverne - Baudrier - Bermuda - Braderie - Braire - Brame - Brame - Brimade - Buanderie - Débine - Délabré - Drame - Embué - En_braille - Endive - Imbu - Ivre - Lambada - Laverie - Limbe - Madré - Merlin - Mir_laine - Miraud - Rambarde - Ribaude - Rimbaldien - Rime - Rire - Verrine –

Mots récoltés au cours de cette séance :

Abîmer - Admirer - Aladin - Album - Amande - Amener - Amiral - Armée - Armure - Avaleur - Avenue - Baderne - Badiner - Balader - Bande - Bander - Bardamu - Barde - Bardée - Barré - Bavarde - Bedeau - Bidule - Blair - Blairer - Blâmer - Bleu - Brider - Brimade - Brume - Débile - Délire - Délirer - Délivrer - Diluer - Diminuer – Eau minérale - Eliminer - Idéal - Ivraie - Laridé - Levure - Libérée - Libre - Livide - Livre - Lumière - Luminaire - Madelain - Malin - Mardi - Mari - Mauve - Médire - Menue - Merle - Meunier - Milieu - Mineur - Murée - Navire - Nervi - Nervure - Neuve - Raide - Rameur - Rami - Ravier - Raviné - Reluire - Réveil - Rêver - Revue - Rideau - River - Rivière - Rumine - Uriner - Valeur - Valide - Vermeil - Vermine - Verrue - Veule - Vibrer - Videur - Virade


N.B. Le fait que les lettres de départ sont celles de 
RIMBAUDVERLAINE
n'est révélé au groupe qu'à la fin de la séance ! 
;-)

AEV 1718-07 Henri_Fantin-Latour_-_By_the_Table_-_Google_Art_Project

Posté par Joe Krapov à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2017

CONSIGNE D''ECRITURE 1718-06 DU 17 OCTOBRE 2017 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

Comment j'ai adopté un dragon

 

1718-06 adopte un dragon IMG_0408

1718-06 adopte un dragon IMG_0408Il s'agit d'un jeu de cartes et de dés d'Yves Hirschfeld et Fabien Bleuze édité par "Le Droit de perdre".

Chaque écrivant lance les deux dés verts. Prenons un exemple : s'il obtient un et quatre, on convient qu'il peut avec ces chiffres écrire les nombres quatorze et quarante-et-un.

L'animateur regarde sur une des quatre cartes du jeu ce qui correspond à ces nombres :

14 Moi aussi, j'ai marché sur la Lune

41 Je crois qu'on m'a jeté un sort

L'écrivant choisit un de ces ces deux incipits/thèmes de l'histoire et entreprend de la relater.

1718-06 adopte un dragon IMG_0408 3Toutes les sept minutes l'animateur lance un dé. On doit alors inclure dans son histoire les petits mots qui sont apparus.

Pour cette séance les mots à inclure ont été : 

Quand j'étais petit
Et croyez-moi
Quand soudain
Mais ce n'est pas si grave
Et comme par magie

 

Posté par Joe Krapov à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2017

Consigne 1718-04 de l'Atelier d'écriture de Villejean du 3 octobre 2017

 Ah ! Poser son fessier sur les mots de Rimbaud !

A Charleville-Mézières, à l’entrée du musée Rimbaud, sur le quai de la Meuse, sont posées dix-huit chaises métalliques. Il s'agit d'une oeuvre d'art intitulée "Alchimie des ailleurs". Sur le siège de ces chaises des vers du poète ont été inscrits... et complétés d'une phrase par des poètes contemporains. A vous de les remplacer ce jour pour écrire derrière Rimbaud. Soit vous écrivez une seule phrase, commençant ou pas par le premier mot de ces poètes, soit vous écrivez un ou plusieurs poèmes, en vers ou en prose, dont la phrase de Rimbaud sera l’incipit.

La vie est la farce à mener par tous. Alors…

Le monde a soif d’amour. Tu viendras l’apaiser. Tes yeux…

Le chant des cieux, la marche des peuples ! Esclaves ne maudissons pas la vie ! J’établis…

Mais que salubre est le vent ! Au…

Je me crois en enfer, donc j’y suis. J’ai…

C’est un trou de verdure où chante une rivière. Ceux…

Les inventions d’inconnu réclament des formes nouvelles. Une …

J’écrivais des silences, des nuits. Je notais l’inexprimable, je fixais des vertiges. Je ne sais…

Oh la la ! Que d’amours splendides j’ai rêvées. Mon…

Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir. Ne…

C’est faux de dire : je pense. On devrait dire : on me pense. Personne…

Il faut être absolument moderne. L’homme...

Ô justes, nous chierons dans vos ventres de grès. Oui…

J’ai avalé une fameuse gorgée de poison. Je suis…

Elle est retrouvée. Quoi ? L’éternité : c’est la mer allée avec le soleil. Patiemment…

Je m’entête affreusement à adorer la liberté libre. La parole…

Ô saisons ! Ô châteaux ! Quelle âme est sans défaut ? Bien…

Oisive jeunesse à tout asservie ! Par délicatesse j’ai perdu ma vie. Jeunesse...

170713 Nikon 073

02 octobre 2017

Consigne d'écriture 1718-03 du 26 septembre 2017 de l'Atelier d'écriture de Villejean

Les titres de chansons qu'on n'imaginait pas.

 

1200x768_anthologie-bourdes-autres-curiosites-chanson-francaise-editions-tengo-19-euros

L'animateur distribue une liste de chansons dont le titre peut être jugé pour le moins "inattendu". Elle est extraite du livre d'Alister, "ANTHOLOGIE DES BOURDES ET AUTRES CURIOSITÉS DE LA CHANSON FRANÇAISE" paru aux éditions La Tengo.

Il est demandé de réécrire une ou plusieurs de ces chansons "hon", comme disait Philippe Meyer, en utilisant si on veut des éléments des autres titres de la liste.

Je danse comme un pingouin - L’amour c’est moins con que le chant des oiseaux - Le jour où je deviendrai gros - La salope - Qu’est-ce que tu connais à la samba ? - Le zizi des zombies - Et toi, sexuellement parlant ? - Jean-Noël, c’est Noël ! - Le gibier manque et les femmes sont rares - Elle écoute pousser les fleurs - What tu dis qu’est-ce tu say - Ma fiancée traverse une crise d’obsession sexuelle - Le cœur cibiste, la tête walkman - Les amants sont maigres, les maris sont gras - Oui la mer a bercé tant d’amours dans le creux de ses vagues le temps d’un été - Quand on découvre qu’on est moche - Belles jambes mais alors quelle tête ! - Mes bourrelets d’antan - Chérie, donne-moi du chili - Rien qu’une pute - Laissez-moi crooner tranquille - Bwana Missié blanc - Je me suis retrouvé en tutu - Zombi Dupont - Kafka c’est dansant - Enfermé dans les cabinets avec la fille mineure des 80 Chasseurs - Aah ! la Garantie foncière ! - Ca baigne dans l’huile - Flapie la défonce - Une chanson qui sert à rien - Si j’étais Scott Fitzgerald - Je porte plainte contre mon cœur - Les papous - Je gerbe - Si vous connaissez quelque chose de pire qu’un vampire parlez m’en toujours, ça pourra peut-être me faire sourire - Si t’as levé le coude, lève le pied - Mon Chinois vert - Si j’avance toi tu recules comment veux-tu que - Qu’est-ce que c’est beau dans sa tête ! - Dodus les mollets - Le steak ou complainte de ceux qui ont le ventre vide, considérée comme une gaudriole par ceux qui ont le ventre plein - Erotisme conjugal - Le choix dans la date - Passe-moi l’ciel - Ye Souis un fou dou fandango - Elle faisait prout ! prout ! - La connerie - Ca porte bonheur - Je pue - Va t’faire avorter ma mignonne - So long Aïcha (retour en Irak) - Mon p’tit Q - Je ne suis jamais allé aux putes - L’Officier des chansons de Sardou - La saga des crottes de nez - Faut pas prendre les paysans pour des… - Precox ejaculator - Pas vraimambeau - Quoi de plus redoutable qu’un pet - Bière et fraulein - Mieux vaut ses cils que ses seins - Mr Schubert i love you - Vahiné des Vahinés - Il vendait des téléviseurs aux paysans - Mange pas les bras - La danse du balai, la danse du tapis - On n’est pas des grenouilles - Ringard Star - Métallo mégalo - Je t’hippopotaime - Baise m’encor - On est mieux chez soi qu’à l’étranger - Coucou me revoilou - N’oublie pas la capote - L’amour en verlan - Comment tuer l’amant de sa femme quand on a été comme moi élevé dans les traditions - Bleu blanc rouge et des frites - Qu’est-ce qu’il a ce petit con à marcher sur mon cœur ? - Ringard pour le reggae - J’ai perdu 25 kilos - Les tribulations d’un vendeur de voitures d’occasion - La main aux fesses - Sergent pépère - Bazooka Boum Boum (la reine des punks) - Vivement que ma petite amie soit morte - La barmaid du resto d’altitude des Ménuires - Pershing 2 - Come back to the bonbons - Qu’est-ce qu’il a de plus que moi ce négro-là ? - T’as beau bronzer beau t’as la marque du maillot - Les juifs (c’est pas qu’on les aime pas) - Sample-moi tout simplement - Badabing beng bong - Bon bisou bibi à bébé bambou - Le jour où j’ai rencontré elle - Le pluie ne mouille pas l’été - Les bigoudis par 12 - Les pelouses sportives - Si tu savais, Nelson Piquet - Danse et ferme ta gueule - Le cul sur la commode - Viva Ougadougou - L’amour c’est comme les melons - Tous les dauphins tous les cachalots - Avion, bête, camion, j’en passe et des meilleures - Comme dit Lionel Richie - J’aurais pas dû tuer les p’tits chats - Le parking d’Auchan - Muss es sein ? Es muss sein ! - Pizzaïolo - La mayonnaise - Les petits roberts - La vie commence à 60 ans - Tes lèvres ont le goût du beaujolais nouveau - Une petite fille qui fait des pâtés - J’en perds mes baskets - Où c’que t’as appris à faire l’amour comme ça ? - C’est pas moi, c’est ma sœur - Monsieur Fred Astaire, c’était mon grand père - On a trop fait l’amour ensemble - L’amour, l’amour, l’amour, l’amour - Comme Rambo - Cosmos 77 - La Sainte Totoche - Choux cailloux genoux époux - Fière et nippone - Ne bois pas trop pour Noël ! - T’es vieux, t’es moche - T’es con, t’es moche - T’es beau, t’es moche, t’es con

Posté par Joe Krapov à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 septembre 2017

Consigne 1718-01 de l'Atelier d'écriture de Villejean du 12 septembre 2017

Humour anglais et dico belge

 

L'animateur distribue des mots d'un dictionnaire belge (pondu par le sieur Walrus pour animer les séances du "Défi du samedi" en 2017) :

acrostiche – bidouillage – clepsydre – doryphore – extase - goinfre – hobereau – iconoclaste- jobastre – kangourou – lambada – nouilles – ostracisme – procrastination – saltimbanque – télescope – à la va comme je te pousse – yaka, yakapa – zygomatique.

Chacun(e) reçoit aussi deux pages photocopiées à partir du livre "So incredible ! Toujours plus d'humour anglo-saxon" de Jean-Loup Chiflet.

Il est demandé de raconter quelque chose qui est arrivé, à lui, elle ou d'autres personnes cet été en incluant dans le texte au moins une citation et au moins un mot de la liste.

 Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour lire les citations 

 Chifflet amour 01  Chifflet amour 02  Chifflet amour 03

 Chifflet amour 04
 
Chifflet amour 05
 
Chifflet amour 06
 
Chifflet amour 07
 
Chifflet amour 08

 Chifflet amour 09
 


 Chifflet amour 10

 

 

Posté par Joe Krapov à 15:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 2017

Consigne 1617-26 de l'Atelier d'écriture de Villejean du 2 mai 2017 : Pensées entre deux anagrammes

AEV 1617-26 Anagrammes-pour-lire-dans-les-pensees

Pensées entre deux anagrammes

Dans le livre « Anagrammes pour lire dans les pensées », Jacques Perry-Salkow a relevé des phrases philosophiques dont les lettres mélangées peuvent reformer d’autres mots et donc d’autres phrases.

 Il a demandé à Raphaël Enthoven d’écrire un texte qui mène d’une formule à son anagramme. A titre d’exemple ce texte nous explique pourquoi « Critique de la raison pure » devient « paradis onirique et cruel » ou divague plus ou moins logiquement entre les deux formules.

 Il est demandé d’écrire plusieurs textes d’une quinzaine de lignes pour aller d’une anagramme à l’autre. Tous les styles sont admis.

Voici la liste des anagrammes proposées dans lesquelles chacun(e) pouvait choisir :

 

Empruntons la route et rions Et la mort n’est rien pour nous
Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre L’écriture signe le questionnement
On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve la vague sans fin modifiée emmène nos jeux de sable
Le travail, la famille, la patrie La villa, le mari parfait, la télé
Mouvement des Femen Vénus, femme et démon
La crise de l’autorité Le droit à la sécurité
Liberté égalité fraternité ébriété, flirt et galanterie
Intouchable chant oublié
De la démocratie art de la comédie
Monseigneur Bossuet, l’aigle de Meaux Diable ! les goûteux sermons ! Une magie !
Et si le ciel était vide ? Ta vie, elle est dite ici !
Monsieur Tout le monde Tu es le mouton endormi
La révolution d’octobre robinet d’alcool ouvert
La fonction crée l’organe Le forgeron connaît cela
L’ancien régime et la révolution Le roi guillotiné creva net. Amen
La propriété, source de l’égalité origine de la prospérité actuelle
Dieu est mort Remis de tout
Le journal d’un séducteur jeu cruel d’un sale tordu
La beauté est dans l’œil de celui qui regarde et Dieu créa la laideur dans le geste oblique
Le misanthrope l’atmosphérien
On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux Saint-Exupéry veut, noble visée, que l’être conçoive bien les illusions
On se suicide toujours trop tard Discutera-t-on toujours d’espoir ?
Le paradis terrestre plâtre de terrassier
La vieillesse est un naufrage vigne austère sans la feuille
Le rêve américain La vie mercenaire
Qu’est-ce que le moi c’est quelque émoi
L’inconscient est un lac obscur blanc inconnu sous clé stricte
Entre la solitude et la vulgarité une voile leste, l’attrait du large
La grande muraille de Chine Le daim regarde la chenille
La vraie vie est ailleurs La rivière suit sa vallée
Le nombril du monde l’immonde rond bleu
La morale a toujours le dernier mot Alors l’amour rend Juliette à Roméo
La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix Le gueux radine, l’étendard palpite, le ciel bouge
Perdre sa vie à la gagner aspire à la grande grève
La révolution industrielle nourrit la solitude en ville
Question sans réponse enquêtons sans espoir
La fin du monde est pour demain arôme fou d’un matin splendide
De l’entremangerie universelle Nulle règle. Rester en vie demain
Cueille le jour sans te soucier du lendemain au seuil du jardin : une école, cent mille roses…
Penser contre soi-même comme serpenter en soi
Autres temps, autres mœurs Tout passe et sera murmures
Salon de Madame Verdurin Marivauder dans le monde
Le baiser du soir libido rassurée
Le sens de la vie L’éveil des ânes
L’épreuve de philo du bac l’approche bleue du vide
L’amour un instant de bave un diamant bouleversant

 

Posté par Joe Krapov à 15:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2017

CONSIGNE D''ECRITURE 1617-22 DU 21 MARS 2017 A L'ATELIER DE VILLEJEAN A RENNES

Suite allitérative en car

Cette consigne est empruntée aux Papous dans la tête

On fait une collecte de mots contenant le son "car", situé en début, milieu ou fin de toutes sortes de mots ; peu importe la façon dont cette syllabe est orthographiée.

Chacun en liste quinze puis on les met en commun. On écrit ensuite un texte dans lequel on essaie d'en insérer le plus possible.

Les mots collectés ce jour-là furent les suivants :

Anatoly Karpov - Autocar - Babacar - Bécarre - Bicarbonate - Blablacar - Brancard - Brocarder - Camping-car - Car - Carabistouilles - Caracoler - Caractère - Carafe - Caraïbes - Carambar - Carambole - Caramel - Carapate - Caravane - Caravansérail - Caravelle - Carbonara - Carbone - Carcinome - Cardamome - Cardan -Carder - Cardigan - Cardin - Cardinal - Cardiologie - Cardiologue - Cardon - Caresser - Cargaison - Cari - Caribou - Carillon - Carioca – Carla Bruni - Carlingue - Carmagnole - Carmélite - Carmen - Carmin - Carnaval - Carnivore - Caroline - Carotte - Carpaccio - Carpates - Carpentras - Carreleur - Carrément - Carrière - Carriériste - Carriole - Carrosse - Carrosserie - Carrousel - CARSAT - Cartable – Carte postale - Carterie - Cartésien - Carthage - Cartilage - Cartographie - Carton - Cartonner - Cocard - Cocarde - Drakkar - Ecarlate - Ecarquiller - Ecarté - Ecartelé - Encart - Encarté - Equarrissage - Escarpins - Escarpolette – Fée Carabosse - Incartade - Karcher - Karma - Karting - Khartoum - Lascar - Myocarde - Picardie - Quartier – Quatre quarts - Rencard - Ricard - Ricardo - Side-car - Smicard - Toquard - Trocart

Des Papous dans la tête

Posté par Joe Krapov à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mars 2017

Consigne d'écriture 1617-21 du 14 mars 2017 de l'Atelier d'écriture de Villejean

Logorallye des 18 mots du scrabble

L'animateur distribue à chaque membre de l'atelier sept lettres du jeu de scrabble.
Chacun(e) doit composer avec elles le mot le plus long possible. 
On procède ensuite à une deuxième distribution.

Les mots composés par les neuf personnes présentes ce soir-là sont :

vertu -  dit - haie - ski - nodale - ligue - rang - Louisa - relise - 

arène - coi - media -  gaies - soûler - visa - boxa - sisal -  eau

 

On essaie ensuite d'introduire un maximum de ces mots dans un texte sur un sujet de son choix.

scrabble 78403111_o

Image empruntée... au Défi du samedi ! 

Posté par Joe Krapov à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 décembre 2016

Consigne d'écriture 1617-10 du 29 novembre 2016 de l'Atelier d'écriture de Villejean

Ecrire comme Philippe Delerm

Un texte très court : pas plus de vingt à trente lignes.
Les verbes sont conjugués au présent.
Des phrases courtes mais avec beaucoup d’adjectifs.
On parle d’une situation de tous les jours que tout le monde peut avoir vécue.
On décrit un moment du quotidien sans rien d’exceptionnel.
On utilise toujours le pronom « on » à la place de « je »

Vous choisissez un, deux ou trois titre dans la liste jointe et vous écrivez le même nombre de textes remplissant toutes ces conditions :

 

La-sieste-assassinée-Philippe-DELERM

La sieste assassinée
Il va pleuvoir sur Roland Garros
Rencontre à l’étranger
Cet air un peu penché
Ce soir je sors la poubelle
Le oui oui au coiffeur
Les petites vieilles du jackpot
Le présent des bios
Je regarde jamais
La plage des Tartares
La vérité ?
Délit de fuite
Juste une omelette, comme ça
La maison du gardien me suffirait
Une petite croûte
Donner sa place dans le métro
Poussin sous le soleil
Vous vouliez lui parler !?
La roulette
Gagner le cœur d’un artichaut
Conseil de guerre
La voix du doublage
Vous êtes bien, là !
L’heure du tee
Correspondance
Cet oiseau-là
Les derniers pas au ralenti
Ma grand-mère avait les mêmes
Il a refait sa vie
Y a un peu plus, je laisse ?
N’oubliez pas d’éteindre vos portables
Moi j’ai bien aimé
C’est le soir que c’est difficile
Je voulais voir ce que c’était
D’abord, merci de prendre ma question
On ne vous fait pas fuir au moins ?
Ca va refroidir
Voilà, tu connais l’histoire
Faut arrêter !
Y a pas d’souci
Il faut le voir sur scène
Ca devrait toujours rester comme ça
J’ai horreur de cette phrase
Chez nous, c’est comme ça
Du côté de mon mari
Je vais prendre les matchs un par un
J’ai une contrainte
C’est maintenant qu’il faut en profiter
On était écroulées
Qui lit encore Duhamel ?
Qu’est-ce que vous allez faire aujourd’hui ?
Il pourrait bien neiger
Par contre je veux bien un stylo
On peut le changer
Quel est votre plus gros défaut ?

Posté par Joe Krapov à 10:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,