15 décembre 2021

SOUS LA PLUIE

210722 Nikon 082 recadrée

Ils me plaisent bien, ces deux-là ; je leur adresse mes vœux muets de bonheur tandis qu’ils tournent dans la rue Dupuis, pressent le pas sous l’averse qui éclate.

Et puis non, tiens ! Je vais aller leur dire tout de go qu’ils ont raison de s’aimer malgré les bonnes sœurs qui vous confisquent « Madame Bovary », malgré les curés qui mettent Emile Zola à l’index et l’index où il ne faut pas, malgré les talibans et les pétainistes.

Alors moi aussi je tourne dans la rue Dupuis et là j’ai la surprise de ma vie ! Je ne suis plus à Paris, je suis au Japon ! Les enseignes pleines d’idéogrammes clignotent, se reflètent dans les flaques. La pluie a constellé mes lunettes de gouttes qui me donnent une perception hamiltonienne du dépaysement soudain. Et malgré cela, le couple de jeunes gens, je l’identifie : c’est Pierre et Manon !

Qu’est-ce qui est arrivé à la rue Dupuis ? Suis-je tombé avec elle dans une faille spatio-temporelle ? Est-ce parce que j’ai mentionné David Hamilton, photographe des années 70 assez flou en son centre et peut-être pédophile sur les bords que je me retrouve entouré de Renault 16, de DS 19 et de Simca 1000 dans un Japon de pacotille ?

Et si Pierre et Manon ont vingt ans, est-ce que j’ai moi aussi retrouvé cet âge-là ? Pierre est né juste un jour avant moi. Un coup d’oeil dans une boutique de miroiterie me le confirme. J’ai sur mon nez mes premières lunettes à monture d’écaille, je suis coiffé avec cette raie à gauche dans les cheveux et cette mèche qui tombe sur l’oeil droit, je porte encore un pull à bandes horizontales et un K-Way vert franc sur un jean en velours. Il manque juste le sous-pull à col roulé mais c’est parce que le pull l’est déjà, à col roulé.

Par contre, dans la tête, je le sens bien, je suis toujours le même vieux crabe qu’en 2021 ! Est-ce que j’ai le droit, du coup, de m’approcher de mes anciens amis et de leur dire ce que je sais de leur avenir ?

Me croiront-ils seulement ? Sous le parapluie, le couple arrêté échange des baisers quasi-clandestins. Si je les préviens de ce qui les attend, je me demande si Pierre et Manon iront sur leur île grecque, s’ils y vivront un jour d’amour et d’eau fraîche et puis, à force d’y retourner tous les ans, d’autres jours de reproches et d’engueulades jusqu’à leur rupture définitve avec des mots cruels et aucun retour en arrière possible pour eux.

Ils ont repris leur marche à pas rapides. La fatigue commence à alourdir les miens. Je m’élance derrière eux, les rejoins, dégoulinant de pluie. Je tape sur l’épaule de Pierre.

Ce n’est pas Pierre, ce n’est pas Manon. Ce sont deux Japonais ! Je m’excuse en agitant stupidement les mains et en répétant plusieurs fois « Sorry ! Sorry ! ».Visiblement ils ne comprennent rien à la situation puis ils sourient et vont s’abriter sous le dais trempé d’un hôtel de luxe.

Que faire ? Que faire d’autre pour ne pas avoir l’air d’un con « lost in translation » sans aucune Scarlett qui me réconforte d’une présence et me nourrisse d’espoirs inavouables ?

Oui, c’est ça, disparaître, poursuivre mon chemin et tourner à droite pour me trouver hors de leur vue. Et la première à droite, justement, c’est encore autre chose.

La jeune femme qui marche dans la rue Saint-Martin avec les gestes encore gauches de l’adolescence possède de grands yeux naïfs, prompts à s’émerveiller. Elle aussi, je la connais. C’est la marquise de B***, elle a trente ans, le teint frais, le nez court, les yeux noirs. Elle préfère l’été à l’automne et les remords aux regrets.

210722 Nikon 049 recadréeIl n’y a plus d’enseignes japonaises ici mais des maisons à colombage, une atmosphère de ville de province. Au bout de la rue on aperçoit la mer. En bordure de plage une oriflamme arbore au vent les deux lions jaunes sur fond rouge qui symbolisent la Normandie. Trouville ! C’est parfait, ça va me rafraîchir ou plutôt me sécher. Déjà il ne pleut plus et la rue Dupuis n’est plus qu’un lointain souvenir. Je rejoins ma jeune épouse. Nous sommes mariés depuis une semaine. Tout va très bien avec Madame la marquise ! La voilà, mon île grecque à moi !

Si je veux perpétuer cet état de bonheur, je sais ce qui me reste à faire : oublier l’avenir et ne plus jamais tourner dans une rue à droite !

 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 14 décembre 2021
d'après la consigne 2122-13 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 17:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 décembre 2021

PARIS-PROVINCE

Bien entendu, six mois après, je mélange un peu les randonnées. Celles, normandes, d’Annoville et celles, bretonnes, de Poulennou. Ce que c’est que d’aller dans les bouts du monde dont le nom comporte deux « n » ! Me souviendrais-je mieux d’une ascension de l’Annapurna ou de la randonnée périphérique autour d’Annapes ou de Vincennes ? Pas sûr !

210722 Nikon 075 recadrée

Ma mémoire a jeté le nom de ce manoir aux orties. Peut-être est-ce Kérizy ? Il se situe sur le chemin qui va, dans l’intérieur des terres, de Poulennou à Cléder et sur lequel à un moment, j’ai cru m’être perdu et avoir pénétré dans une grand propriété privée. Heureusement les garde-chasse du coin ne me sont pas tombés dessus avec leur tromblon ; je n’ai pas dû subir, même par le verbe, ces violences que des flics imbus de leur force et de leur pouvoir infligent à des gilets jaunes en vadrouille. On est plus civilisé qu’à Paris dans le Finistère !

Pour vérifier ce Kérisy, il suffirait que j’aille consulter mon avant-dernier cahier d’écriture nomade. Ou, sur l’ordinateur, le répertoire des photos de juillet 2021. Ces deux instruments-là me servent de dateurs et j’ai aussi la ressource de ressortir la carte IGN bleue sur laquelle j’ai repéré ce circuit accompli en solitaire, au milieu des champs et du petit bois sous un cagnard exceptionnel cet été-là. C’est l’année où nous sommes partis en vacances les deux seules semaine où il a fait beau sans discontinuer, les autres semaines ayant été du genre à vous filer une angine en juillet et le coryza en août !

210722 Nikon 049 recadréeJ’étais donc là, au bout de ma course, à battre tout seul le pavé de Cléder quasi déserte, à photographier les mosaïques de la grand’place quand un gars est sorti de la salle municipale et m’a dit :

- Si vous aimez les belles choses, entrez donc ! Il y a de quoi vous satisfaire à l’intérieur !

C’est comme ça que j’ai eu le droit de photographier, en avant-première ces tableaux d’avant vernissage. Je me suis bien gardé de dire aux charmantes personnes qui peaufinaient l’accrochage des toiles et photographies que j’afficherais un jour futur des fragments de cette exposition sur Internet. Il y a toujours des gens rétifs à cet outil, des rebelles à la diffusion voire à la captation des images.

Mais quoi ! Si, comme ici ce jour, on ne glorifie pas les talents des peintres locaux, la beauté des paysages maritimes sur le sentier des douaniers entre Moguériec et Kerfissien, que trouvera-t-on sur nos écrans, dans nos radios ou nos journaux ?

Des tronches d’ambitieux qui veulent devenir calife à la place du calife? Des émissions de variété qui ressortent Chantal Goya de la « et j’ai crié Naphtaline pour qu’elle revienne » ? Chantal Goya qui était si Bécassine’s cousine à la fin de sa vie qu’elle croyait qu’elle faisait de la peinture !

Non, vraiment, si l’heure est au retour des valeurs du passé, de « Maréchal nous voilà », de « Sens commeun », de la francisque et des nervis à battes de base-ball, alors laissez-moi rêver dans mon coin devant le frais minois des dames de Cléder, devant l’image naïve et délicieusement enfantine de cette Bretagne blanche et bleue où le touriste que je suis trouve toujours à s’émerveiller. S’il n’est bon (monde à la Houelle)becq que de Paris, je vous le laisse !

Merci à vous, gens de Cléder !

210722 Nikon 086 recadrée

P.S. Et désolé pour ma mémoire déjà défaillante : c’est le manoir de Tronjoly qu’on voit sur la première aquarelle !


Pondu à l'Atelier de Villejean le mardi 7 décembre 2021 à partir de la consigne 2122-12 ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-12 DU 7 DÉCEMBRE 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Scrabble à Cléder !



Voici quinze tableaux photographiés à Cléder (Finistère) à l’été 2021.

L’animateur y joint dix mots issus de dix tirages différents de sept lettres d’un jeu de Scrabble.

Imbus - dateur - ortie - verbe - kasoar - angine - gilets - pavé - crolle - minois

Laissez-vous inspirer par un ou plusieurs des tableaux et insérez deux mots au moins de la liste dans votre texte.

 

210722 Nikon 045 recadrée

210722 Nikon 047 recadrée

210722 Nikon 049 recadrée

210722 Nikon 084 recadrée

210722 Nikon 050 recadrée

210722 Nikon 061 recadrée

210722 Nikon 063 recadrée

210722 Nikon 078 recadrée

210722 Nikon 082 recadrée

210722 Nikon 055 recadrée

 210722 Nikon 056 recadrée

 210722 Nikon 070 recadrée

 210722 Nikon 069 recadrée

 210722 Nikon 066 recadrée

 210722 Nikon 072 recadrée

210722 Nikon 073 recadrée

210722 Nikon 075 recadrée 

 210722 Nikon 077 recadrée

210722 Nikon 081 recadrée 

210722 Nikon 053 recadrée

210722 Nikon 059 recadrée

Posté par Joe Krapov à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 août 2021

En un mot comme en cent. 14 août 2021, Le fruit de

Le fruit de l’imagination et celui du hasard des plages se rencontrent sous l’objectif de l’appareil photo pour tirer des images de paréidolie.

2021-08-14 - 285 8

2021-08-14 - 285 11 Bis

2021-08-14 - Nikon 3

2021-08-14 - Nikon 5

2021-08-14 - Nikon 12

 

Posté par Joe Krapov à 05:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2021

En un mot comme en cent. 11 août 2021, Liberté chérie

Pas la peine de guider les peuples avec un drapeau. Ou si ?

La mer n’en possède pas sinon celui du ciel, complètement Boudinesque. Dès qu’elle entend le mot nuage, la Normandie fait du Boudin

Elle en est libre, après tout, non ?

2021-08-09 - Nikon 4

2021-08-09 - Nikon 5

2021-08-09 - Nikon 12

2021-08-09 - Nikon 30

2021-08-09 - Nikon 58

Posté par Joe Krapov à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


23 août 2021

En un mot comme en cent. 8 août 2021, Des papiers

- La carte d’identité ;

- Le pass sanitaire ;

- Le carnet de chèques : il faut une caution pour le badge qui permet de lever la barrière du camping ;

- Quelques billets de 20 euros pour les courses et la limonade.

 En route pour Annoville, Sud Manche, Normandie où nous avons déjà séjourné en 2015 !

2021-08-13 - Nikon 73

2021-08-13 - Nikon 74
Quelque part entre "Atom heart mother" de Pink Floyd et "Made in Normandie" de Stone et Charden !

2021-08-13 - Nikon 79

2021-08-13 - Nikon 80

2021-08-13 - Nikon 95

Posté par Joe Krapov à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2021

En un mot comme en cent. 2 août 2021, Horizontales et verticales

Horizontales et verticales : les mots croisés ou fléchés. De temps en temps, en vacances, j’y touche. La plus drôle définition de cet été : Fruit sur la tête !

Horizontales et verticales : le sudoku. A pour synonyme dans le dictionnaire de la vulgarité «kouyonor». Si ce mot existait vraiment il rapporterait des points au scrabble qui relève lui aussi du thème du jour.

Horizontales et verticales : l’échiquier, bien évidemment et aussi la façon de composer une image avec la mer.

Le fruit sur la tête, c’est : melon !

210720 285 027

210720 285 041

210720 Nikon 069

210720 Nikon 090

210720 Nikon 116

Posté par Joe Krapov à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 août 2021

En un mot comme en cent. 27 juillet 2021, Le fil

C’est compliqué de retrouver le fil de l’histoire dans "Kaamelott" !

Après les saynètes des saisons I à III elle semble commencer au livre IV. Comme le film sur grand écran est sorti mercredi dernier on se dépêche, avant d’aller le voir, de regarder la saison V à raison de deux épisodes longs par soir. Sauf qu’il y en a un autre au bout de la « prequel » de la saison VI !

Du coup on l'a regardé avec les deux derniers d’affilée ! 

***

Le jour où je suis allé randonner tout seul jusqu'à Cléder un monsieur très aimable m'a proposé de photographier en avant-première l'exposition des artistes locaux. J'y ai vu de très belles choses dont je me resservirai pour un atelier d'écriture à Villejean à la rentrée !

210722 Nikon 073

210722 Nikon 075

210722 Nikon 077

210722 Nikon 078

210722 Nikon 086

 

Posté par Joe Krapov à 21:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 août 2021

En un mot comme en cent. 25 juillet 2021, Aujourd'hui mauvais endroit ou mauvais moment

On rentre de la randonnée par la plage des Amiets quasi déserte.

- Range ton doberman, toi ! lancé-je au gars au loin qui enterre dans le sable l’étron que son espèce de veau vint de commettre.

On avance. Comme prévu le bestiau s’élance vers nous à toute allure. Ce n’est pas un doberman c’est… un danois !

Il me flanque un coup dans l’épaule avant de nous tourner autour puis il sejette sur le dosde Marina B. et la fait crier et trébucher. Le maître du clébard fou vient essayer de l’arrêter. C’est un Anglais qui se confond en excuses à la con :

- Je suis désolé il m’a échappé.

On l’engueule :

- Attachez-le, votre chien !

On continue notre chemin, un poil choqués.

Il y a des jours où on regrette de ne pouvoir sortir Marcel de son sac. Vous vous souvenez ? Marcel, le chihuahua bouffeur de danois ? ;-)


En un mot comme en cent. 25 juillet 2021, Aujourd'hui mauvais endroit ou mauvais moment (version courte)

On rentre de la randonnée par la plage des Amiets quasi déserte.

- Range ton doberman, toi ! lancé-je au gars au loin. On avance. Comme prévu le bestiau s’élance vers nous à toute allure. Ce n’est pas un doberman c’est… un danois !

Il me flanque un coup dans l’épaule avant de nous tourner autour puis il se jette sur le dos de Marina B. et la fait trébucher. Le maître du clébard vient essayer de l’arrêter.

On l’engueule puis on continue notre chemin, choqués.

Certains jours on regrette de n’avoir pas avec soi de chihuahua bouffeur de danois !

210723 Nikon 017

210723 Nikon 018

210723 Nikon 020

210723 Nikon 021

210723 Nikon 024

Posté par Joe Krapov à 04:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2021

En un mot comme en cent. 24 juillet 2021, Aujourd'hui est un parc d'attractions (1)

Dans mon parc d’attractions intello pour ces six jours de vacances j’avais un ukulélé rose, 242 fichiers musicaux dans mon enregistreur-baladeur, un casque audio, un échiquier électronique, une liseuse, des sudokus et mon cahier d’écriture.

Les autres gamins du camping ont préféré coincer une bouteille de plastique sur la roue arrière de leur bicyclette pour qu’elle fasse un bruit de «motobylette», histoire de gâcher l’après-midi de Marina B. le jour où je suis allé randonner tout seul jusqu’à Cléder.

210722 285 002

210722 285 006
 
Le manoir de Tronjoly

210722 285 008

210722 285 009

210722 285 012

Posté par Joe Krapov à 04:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,