12 janvier 2022

UN SOIR UN TRAIN

5_Im1

Moi je t’offrirai la Belgique,
Une île de fantaisie
Dans une pluie de perles !

Des gens qui restent-là
Quand passent les Teutons !

Des sages qui font tout
Pour ne pas perdre le Nord !

Des Flamandes qui dansent
En silence !

Même quand le train a déraillé
Et que la musique s’est arrêtée !

 



Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 11 janvier 2022

à partir de la consigne 2122-15 ci-dessous


27 novembre 2020

Melchior et Balthazar vont en Belle gigue / Joe Krapov

Spécial dédicace à L'Adrienne qui m'a fait découvrir cette chanson et m'a soufflé le début.
C'est incroyable ! Rien ne m'arrête dès qu'il s'agit de célébrer mes (toutes petites) racines belges !

Posté par Joe Krapov à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 septembre 2020

A Lannion (Côtes d'Armor) le 8 août 2020 (1)

200808 Nikon 074
Le fleuve qui traverse la ville de Lannion s'appelle le Léguer. Ce jour-là nous sommes venus à Lannion à pied en le longeant depuis son embouchure à Beg-Léguer.

200808 Nikon 075

200808 Nikon 078

200808 Nikon 079

200808 Nikon 080

Les baby-boomers, ce sont des gens qui ont eu du bol.

Posté par Joe Krapov à 21:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juillet 2020

Chez Boris à Dol-de-Bretagne le 18 juillet 2020 (1)

Après ces 110 kilomètres de vélo en une semaine et cette randonnée pédestre très sportive de Cancale à la Pointe du Grouin, on avait droit le samedi 18 juillet à une petite séance de restau à l'issue du marché. On a choisi très classiquement d'aller manger des moules-frites "chez Boris". On n'a pas été déçus de l'ambiance années soixante qui régnait dans ce café-restaurant à la décoration vintage. Tous les piliers de comptoirs installés au bar, sans masque, collés les uns aux autres et allant de la goule avec gouaille, c'est sûr qu'on était loin des oukases des Parisiens !

200718 265 012

200718 265 048

200718 265 049

200718 265 050

200718 265 051

200718 265 052

Is anybody here remember Claudine Dupuis ?

 

Posté par Joe Krapov à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2020

Où étiez-vous le premier de l'an 2020 ? A Ploumanac'h (Côtes d'Armor) ! (1)

200101 Nikon 001
Lannion était dans le brouillard et d'après notre hôtesse ce serait pareil en bord de mer.
Eh bien... pas du tout !
Mais pas de regrets : ça a été ciel nuageux les trois jours.

200101 Nikon 002

200101 Nikon 003

200101 Nikon 006

200101 Nikon 007

Byz... comme Byzance ?

Ploumanac'h, le village préféré des Belges ?

Posté par Joe Krapov à 20:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


20 septembre 2019

Sur les quais de Paimpol (Côtes d'Armor) le 4 août 2019 (6)

190804 Nikon 086
Ce groupe de musiciens s'appelle Eugène Electre.

190804 Nikon 108

Ces jeunes gens avec lesquels j'ai chanté "Qui veut chasser une migraine" à la fin du concert de Tri Yann venaient-il réellement de Belgique ? Etaient-il programmés en "in" ou en "off" ? Je ne les ai pas retrouvés dans le programme mais je n'ai pas épluché non plus sur le web la liste de tous les groupes présents. Toujours est-il que, Grimbergen, Coreff ou quoi, ils ne crachaient pas sur (ni dans) la bière ni sur les chansons à boire !

190804 Nikon 142

L'indésirable Désiré, de Mittéï ?

190804 Nikon 144
Regardez bien cette photo. Astérix s'est (à peine) caché dans la foule.
Saurez-vous le retrouver ?

190804 Nikon 147

Posté par Joe Krapov à 12:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 mars 2018

"Ni juge ni soumise"

Merci à Dame Adrienne de nous avoir fait découvrir Anne Gruwez que je surnomme intérieurement "Mary Poppins est de retour". Nous sommes allés voir hier le film "Ni juge ni soumise" au cinéma Arvor et c'est peu de dire que nous avons bien ri..., peut-être jaune à certains moments, et au moins jusqu'avant la dernière confrontation qui est plus "refroidissante".

Je vous livre la bande annonce et aussi un court-métrage de la même farine qui vous donnera une idée de ce juge d'instruction unique en son genre !
 

 



J'ajoute la musique du générique de l'émission "Strip-tease" : 
 les réalisateurs de ce film sont deux membres de la rédaction de ce magazine.

Posté par Joe Krapov à 15:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2018

Cultiver la Belgitude chez soi à Rennes le 9 mars 2018

J'ai enfin pu revoir vendredi soir ce film mythique dont j'avais tellement oublié la fin que je croyais m'être endormi avant l'arrivée de celle-ci !. C'est vrai, ce n'est pas un blockbuster plein de scènes d'action et de violence balancées en pleine poire avec une musique percussive du même acabit !

Mais c'est pour moi la quintessence de la Belgique : on a l'impression de se balader dans un tableau de Paul Delvaux ou dans l'univers de René Magritte ! Et pour ce qui est de mon sentiment d'étrangeté et de mystère il est confirmé par la seconde vision de ce film... fantastique ! 

Posté par Joe Krapov à 10:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 octobre 2017

DANS UN PAYS PAS TRÈS LOIN D’ICI

Mystérieux voisins
Qui nous parlez trois langues
Et, disant même plus,
Inventez à foison des insultes !

Mystérieux voisins
Qui pissez comme je pleure sur les femmes infidèles
Et rêvez cependant qu’elles ne vous quittent pas !

 

Mystérieux voisins
Qui peuplez de vestales dénudées
Les banquettes des gares et les nuits inquiétantes :
J'ai beau être Delvaux je n'en suis pas moins homme !

IL 171023 Delvaux

Mystérieux voisins
Qu’allons-nous faire chez vous
Où tout finit très mal ?

Waterloo, morne plaine,
Waterzooï, morne plat
Avec lequel Verlaine,
Un jour d’ivrognerie,
Empoisonna Rimbaud
Son horrible âme sœur,
Y adjoignant, farceur
D’un coup, un pistolet
Qu’il avait acheté
A la boulangerie
De la rue des Brasseurs !

IL 171023 le-fameux-revolver_5729429

 

Mystérieux voisins
Qui nous donnez l’exemple
Et personne ne suit !
Vous qui avez su, plus d’un an,
Vous passer de gouvernement !
Et c’est pourtant chez vous
Que naissent les directives,
Que naissent les directions
Des canaux qui se pendent
Entre les tours de Bruges et Gand.

Mystérieux voisins
Dont l’emblème si fier
Dans les yeux de sa mère
N’est qu’un gamin cul nul
Qui pisse dans la rue
Tout le fleuve de bière
Que des trappistes ronds
Avaient versé en son
Tout premier biberon !

Mystérieux voisins
Qui vous prenez parfois,
Avec un Martini,
Pour un Mussolini
Que, pourtant, sans rien dire,
Blondes comme le houblon
Des Flamandes font danser
Une courte saison
Puis laissent ronronner,
Lézarder au salon. 

Mystérieux voisins
Ceci n’est pas une pipe
Ni même un casse-pipe !
Fume quand même, c’est du Belge !
Je serai le dernier qui vous prendra en grippe :
Il n’y a ni tirage
Ni grattage
A ce Rigoloto
Entre les Hauts de France
Et les Bas de Belgique,
Juste un peu de surréalisme,
D’écriture autoTCmatique.
Putain putain c’est vachement bien
Nous sommes quand même tous des Européens !

Je ne vous raconterai pas d’histoires :
Nous sommes ici comme à Ostende,
Les filles sont chouettes aux bords de mer,
Il suffit de savoir y faire
Et de leur plaire
En les faisant sourire
Et rire.

Est-ce qu’on franquin le Rubicond
Quand Lagaffe se fait teindre en blond ?
Est-ce que Mademoiselle Jeanne
S’appelle désormais Beulemans ?

IL 171023Julos

Une seule chose est certaine
Au moment de tourner l’Apache :
J’ai oublié Sttellla, Simenon, Verheggen,
Julos dans sa gayole et son pull arc-en-ciel
Et madame Chapeau et des tas d’autres fous,
Mystérieux voisins !

Mais un truc est certain :
Dans les fiches des R.G.
J’ai retrouvé Tintin :
Il a fondé famille
Et travaille dans la pub !

 

IL 171023 Tintin

Ecrit pour les Impromptus littéraires du 23 octobre 2017

d'après cette consigne : Mystérieux voisins

Posté par Joe Krapov à 22:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2017

UN CADEAU INATTENDU

DDS 450 momo le morbaque

On avait déjà Momo le morbaque. Il nous chantait « Get back » des Beatles en playback quand il ne nous massacrait pas « Paperback writer », des mêmes, de vive voix.

On avait déjà François Reichenbach qui, dans ses films documentaires, usait plus ou moins du flashback.

On avait aussi toute la famille Bach : Johann Sebastian, au clavecin bien tempéré mais au tempérament bien clivé, qui n’arrêtait pas de faire des enfants à son Anna Magdalena, une nana bien toccata elle aussi, Wilhelm Friedemann, Carl Philipp Emanuel, Johann Christoph Friedrich et Johann Christian. Ils ont tous fait des tas de fugues, certains même jusqu’à Forbach (Moselle). Aucun d’eux n’eut jamais son bac.

On connaissait déjà le renard et le corbac.

DDS 450 495183264

Mais franchement, dites-moi… Que va-t-on faire d’un quarterback ?

Où va-t-on le loger ?

Que va-t-on lui donner à manger ?


Vu comme il est bâti, ça va coûter bonbon en Bourbon et barbaque !


A quoi va-t-il servir ?


Est-ce qu’on pourra ranger dans cette armoire à glace le linge de Mémé ?

Est-ce qu’on ne ferait pas mieux de l’prendre par le colback, d’lui faire tourner casaque et de l’envoyer rentrer chez lui ?

Qui se dévoue pour le remettre dans le paquet et renvoyer à l’oncle belge son cadeau à côté de la plaque ?

Sûr, il n’aimera pas trop, le gars, qu’on le cornaque. On risque de passer un sale quarter… un sale quart d’heure. Mais si on s’y met à tous, on numérote ses abatis avec l’abaque, on l’assomme avec une matraque ou bien on le passe à toubac

On descend quand même bien des Cosaques, non ?

Après tout, on n’a rien de moins que les Américains !
On aurait plutôt plus en comptant qu’on est moins ! 


P.S.
On n’a rien de moins que les Américains ?
Ben si : nous, on n’a pas Joye !

Et devant ce fait indéniable
Et notre Iowaqueen,
C’est vrai, il faut que l’on s’incline !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 450 à partir de cette consigne : "Quarterback"

Posté par Joe Krapov à 05:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,