12 mars 2017

Un concert marathon à Rennes le 10 mars 2017 (4)

170310 265 094

170310 265 095

170310 265 096

170310 265 099

Harpes celtiques : l'élégance jusqu'au bout des ongles.

Posté par Joe Krapov à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 mars 2017

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (1)

Mardi soir j'ai séché l'atelier d'écriture de Villejean pour aller réentendre les trois comédiens du Topel théâtre à la Maison Héloïse. Ce "Cabaret rive gauche de la Vilaine" reprend des extraits de spectacles antérieurs. On y entend des chansons de Boby Lapointe et Georges Brassens et des textes de Bernard Dimey et Jean-Pierre Verheggen. Tout cela est excellement interprété et c'est vraiment un régal pour moi de réentendre les textes de Bernard Dimey. Dans une vie antérieure j'en ai appris certains par coeur et j'ai bâti, avec des comparses divers, à Sablé et à Rennes, des soirées de lecture et chant de ces oeuvres admirables et sulfureuses. Je publie ce jour ici huit photos du spectacle, le poème "Les enfants de Louxor" et des vidéos pour vous faire approfondir la découverte de ces artistes.

170307 265 002

170307 265 005


Quand je sens, certains soirs, ma vie qui s'effiloche
Et qu'un vol de vautours s'agite autour de moi,
Pour garder mon sang froid, je tâte dans ma poche
Un caillou ramassé dans la Vallée des Rois.
Si je mourrais demain, j'aurais dans la mémoire
L'impeccable dessin d'un sarcophage d'or
Et pour m'accompagner au long des rives noires
Le sourire éclatant des enfants de Louxor.

À l'intérieur de soi, je sais qu'il faut descendre
À pas lents, dans le noir et sans lâcher le fil,
Calme et silencieux, sans chercher à comprendre,
Au rythme des bateaux qui glissent sur le Nil,
C'est vrai, la vie n'est rien, le songe est trop rapide,
On s'aime, on se déchire, on se montre les dents,
J'aurais aimé pourtant bâtir ma Pyramide
Et que tous mes amis puissent dormir dedans.

Combien de papyrus enroulés dans ma tête
Ne verront pas le jour... ou seront oubliés
Aussi vite que moi?... Ma légende s'apprête,
Je suis comme un désert qu'on aurait mal fouillé.
Si je mourais demain, je n'aurais plus la crainte
Ni du bec du vautour ni de l'oeil du cobra.
Ils ont régné sur tant de dynasties éteintes...
Et le temps, comme un fleuve, à la force des bras...

Les enfants de Louxor ont quatre millénaires,
Ils dansent sur les murs et toujours de profil,
Mais savent sans effort se dégager des pierres
À l'heure où le soleil se couche sur le Nil.
Je pense m'en aller sans que nul ne remarque
Ni le bien ni le mal que l'on dira de moi
Mais je déposerai tout au fond de ma barque
Le caillou ramassé dans la Vallée des Rois.

Posté par Joe Krapov à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (2)

170307 265 010

170307 265 019

Ce soir je vais partir visiter les nuages...

Une autre séquence très réussie, le bestiaire d'autre part dont voici un extrait cacophonique (Le flamant rose) par Serge Saint-Eve : 

Et le spectacle au Festival Dimey : 


Festival Dimey Topel Théâtre (PartI) par jhm-videos

Posté par Joe Krapov à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

"Cabaret rive gauche de la Vilaine" par le Topel théâtre à Rennes le 7 mars 2017 (3)

170307 265 022

170307 265 026
Le site web du Topel théâtre est ici.

Au cours de cette soirée, on a pu chanter le refrain de cette chanson de Boby Lapointe que j'avais un peu oubliée mais que je vais sans doute mettre dans ma guitare. 

Posté par Joe Krapov à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 mars 2017

LA DESCENTE DES MÉDECINS DU SMURT (filmée à Rennes le 1er mars 2017)

Joe Krapov et Pierre-Antoine Angelini vous emmènent "Au théâtre ce soir" ! Le texte est de leur cru, les accessoires, les costumes et l'interprétation aussi. La chanson de la deuxième partie est à créditer ainsi : musique de Ray Vastano ; paroles de Georges Pirault.

Prenez-en de la graine et portez-vous bien ! 

 

Le Docteur Krapov n'étant décidément pas doué pour la technique, vous aurez observé un léger décalage entre la voix et l'image sur la première vidéo où il a fait du montage et tenté d'améliorer le son. Par contre sur la vidéo n° 2 où il n'est pas intervenu, le passage du film du format .MP4 à .wmv semble en avoir altéré le volume ! C'est pourquoi je joins ci-dessous la vidéo complète prise du haut de la salle avec l'appareil de Pierre-Antoine. Merci infiniment aux deux opérateurs, Emmanuel et Bertrand.

Posté par Joe Krapov à 09:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LA DESCENTE DES MÉDECINS DU SMURT / Pierre-Antoine Angelini et Joe Krapov

Et tant qu'à faire, posons ici le texte tel qu'il était avant les improvisations et les oublis !

Personnages :
Le Dr Krapov
Le Dr Sanguinetti

Dr K. - Stop ! On arrête tout, Mesdames et messieurs ! Visite médicale obligatoire ! Nous sommes les docteurs Krapov et Sanguinetti, du SMURT !

Dr S. - Le Service de Médecine d'Urgence pour les Retraités à Temps plein !

Dr K. - On nous a signalé des cas de grippe avunculaire dans l’assistance ! Avunculaire, ça veut dire relatif aux oncles. Est-ce qu’il y a des oncles dans la salle ? Levez la main, ceux qui ont des neveux ! On veut savoir pourquoi tu tousses, Tonton ! Et aussi pourquoi tu tousses plus maintenant qu’on est là ? Vous en avez repérés, Docteur Sanguinetti ? Je vois là des spécimens de toute beauté. Ici un retractus somnolensis ! Ce comportement est très fréquent à cette heure-ci de l’après-midi mais celui-là m’a l’air bien épuisé, le pauvre !!

Dr S. - Et là, magnifique, Docteur Krapov ! J’ai un retractus coïtus (in)interruptus ! Avec sa femelle !! Nous sommes arrivés en pleine période de reproduction !

Dr K. - Je vais prendre la tension de Madame !

Dr S. - Et moi le pouls de Monsieur. !

On ausculte une personne chacun et on se tourne vers l’autre

Dr S. - Alors, cher collègue ? C’est aussi grave qu’on le pensait ??

Dr K. - Ecoutez, quand je vois la tension de cette dame, je me dis que c’est catastrophique ! Au lieu d’avoir 12, 7 qui est la tension normale d’une mite railleuse, je vois qu’elle a 14 18 ! Ce n’est guère raisonnable ! En plus elle tousse ! Elle doit avoir une tranchéite. Je pense que pour plus de sécurité, il faudrait prendre leur température !

Dr S. - Tout à fait ! Bon esprit !

On sort le Thermomètre géant.

Dr K. - Y a-t-il des volontaires dans la salle ? (silence ou rires)

Dr S. - Eh bien dites donc, Dr Krapov, voilà un silence (ou un éclat de rire) qui est à mettre dans les annales. Si je puis m’exprimer ainsi en parlant d’un thermomètre !

Dr K. - On plaisantait, messieurs dames ! On va vous la prendre sur le front, la température, on est des médecins modernes, quand même !

Séquence des Post-its

39°45 ! Un autre diagnostic, il n’y en a guère ! Vous êtes très fiévreux(se) ! Agressif, aussi ? Vite, au suivant !

42° fillettes ! Vous allez faire des pompes pour me faire tomber ça immédiatement, hein !

49° 3 ! Alors pour vous, vite, une ordonnance ! Sachez pour votre gouverne que c’est dangereux, 49,3 !

37° 2 le matin mais la fièvre monte à la LPO l’après-midi ! Vous êtes ornithologue ? Faites gaffe à la grippe aviaire !

36°15 Houlà ! 3615 Ulla ! Une température d’actif ! Alors vous, soit vous êtes le Président de l’Université, soit vous vous êtes trompé d’amphi !

33° 33 ! Vous c’est pareil, soit vous êtes médecin, soit vous êtes Bordelais ! Ah oui, œnologue, aussi, peut-être !

36 ! C’est pas sa température c’est le nombre d’étoiles qu’il voit le matin ! 36 ! Monsieur a le front populaire ! Faut vite vous payer des congés, mon vieux !

38 Et vous êtes en PAIX avec vous-même ? Vous êtes un drôle de pistolet, vous, P 38 ! Avec la langue chargée, en plus ! Bon je me tire !

 On prend deux membres de l’assistance en otage, un gars une fille. On fait applaudir les cobayes d’Aubervilliers. Arrivé en bas le docteur Sanguinetti propose un sondage.

Dr S. - Nous allons faire un sondage. Que ceux d'entre vous qui ont eu des activités à risque au sein de l’A2R1 lèvent la main ?

Dr K. - Je compte !

Dr S. (si les mains se lèvent) -Je vous le disais bien, cher confrère, cette association est dangereuse pour la santé publique !
Dr S. (si les mains ne se lèvent pas) - Et en plus, ils n'ont même pas conscience de la gravité de leur cas !
Je crois que le moment est venu d’aller interroger les membres du bureau !

Dr K. - C’est vous les responsables ? Oh la la ! C’est très grave ce que vous faites ! Il y a 38° dans cette salle, c’est très fiévreux, tout ça ! Et vous d’ailleurs, comment allez-vous ? Madame P., par exemple ? Vous m’avez l’air de travailler beaucoup, pour une retraitée ! Vous faites quoi dans l'association ? Vous êtes secrétaire ? Vous envoyez des courriels ?

Mme P. - Oui !

Dr S. - Combien de mèls par jour ?

Mme P. - Un, deux !

Dr K. - Méfiez-vous ! Soyez prudente ! On ne se méfie jamais assez de la mèl-ingite aiguë !

Dr S. - Bon, Il faut faire quelque chose, ça ne peut pas continuer comme ça. J’appelle le Dr Trépas tout de suite. (Il sort son portable). Allô Jeannine ? On est à l’A2R1, là, pour la visite médicale surprise. On a des cas de surmenage, de surinvestissement, d’hyperactivité, de surbooking et de scrapbooking. Y a des collègues qui font de l’excursionnite aiguë, des boutons de fleurs, des randonnées, des visites, de la salpingite et de la belle peinture. Ouais c’est trop, tout ça, hein ? On fait quoi ? On applique le plan B ? Même s’il n’y en a pas ? Ok, merci Jeannine ! A toute !

Mesdames et messieurs vous êtes à la limite du burn-out du retraité : c’est-à-dire que c’est comme un burn out, mais avec des pantoufles et un déambulateur. Vous en faites tous trop ! Bien plus que quand vous étiez actif ! Il faut mettre un terme à tout ça, c’est dangereux. Le Docteur Trépas demande que l’association soit dissolue !

Dr K. - Je crois qu’elle l’est déjà un peu, non, dissolue ! J’ai entendu parler d’un club d’oenolorgie !

Dr S. - Et en plus avec dégustation à l'aveugle ! C’est du propre ! Et il y a aussi un club de génialorgie !! Et de la marche Dors-nique !!!

Dr K. - Mais non, Messieurs Dames, ne rêvez pas ! On déconnait ! Jeannine a dû dire « dissoute » et pas « dissolue », Docteur Sanguinetti !

Dr S. - Effectivement ! Mais quand même, elle exige que le nombre des activités de l’A2R1 soit considérablement réduit.

Dr K. - Réduit ? Comment cela ?A combien d’activités ont-ils encore droit ?

Dr S. - A une ! A partir de maintenant vous allez tous faire de la danse de salon ! Et uniquement de la danse de salon ! On va mettre en pratique tout de suite. Ces deux personnes vont vous donner l’exemple. Mettez-vous face à face, prenez-vous par les petits doigts. Vous allez danser en suivant le rythme du morceau que le docteur Krapov va jouer à la guitare. Pas d’inquiétude, on commence par un tango.

On leur donne l’oreiller pour amortir les chocs

LE TANGO CORSE REVISITÉ

Salut et applaudissements ?

Dr S. - Rendez-vous en septembre pour le cours n° 2 Nous aborderons l’étape suivante, plus difficile : Le tango immobile ! D’ici là vous pouvez disposer. Repos !

Posté par Joe Krapov à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 février 2017

Choses vues à Rennes le 11 février 2017 (1)

170211 265 001

170211 265 002
Si vous trouvez quelque chose sur le web concernant Bouchon, prévenez-moi !
J'ai fait chou blanc !

Posté par Joe Krapov à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Choses vues à Rennes le 11 février 2017 (2)

170211 265 003
Et maintenant ? Comment aller de l'avant ?
Comment s'arrêter sans freins ?

Posté par Joe Krapov à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Choses vues à Rennes le 11 février 2017 (3)

170211 265 004
Insinuerait-on sur ce véhicule
Que le bibliophile
Est un drôle de volatile ?

"Ce serait ridicule !"
Réponds-je, royal.

Puis j'écarte les ailes
Et m'envole.

170211 265 005

Posté par Joe Krapov à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,