12 octobre 2014

Luca Bassanese au concert final du Grand Soufflet à Rennes le 11 octobre 2014 (4)

141011 B 068

141011 B 079

141011 B 095

Je vous réserve pour un de ces jours la vidéo que j'ai captée de sa version d'"O Bella ciao". 
Celle-ci semble dégager pas mal dans un autre genre !

Posté par Joe Krapov à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


BREF J'AI MONTE UN MEUBLE

Bref, j’ai monté un meuble.

A vrai dire, c’est mon épouse qui l’a monté. Un meuble de cuisine hyper-large et hyper lourd qu’il a fallu accrocher au-dessus de l’évier à la place des trois placards qu’elle avait descendus pour que les gars de l’entreprise précédente puissent démonter les vieilles fenêtres et remonter les neuves.

Elle a donc percé quatre trous dans le mur, a installé des méga-chevilles, mis les vis renforcés et le soir elle m’a attendu pour qu’on monte le meuble et qu’on l’accroche là-haut. Ca me plaisait bien qu’on en arrive à ça parce que ça faisait quatre jours qu’il y avait les assiettes dans le séjour, la farine dans l’arrière-cuisine, les gâteaux de mon goûter sur le bord de la cuisinière et que je n’osais pas trop lui dire que je ne retrouvais plus rien dans ce bordel.

Donc on dispose la table près de l’évier, on pose un tabouret à deux marches sur l’évier. Par-dessus on met une boîte plate qui contient des cassettes audio mais sans les cassettes audio. Elle pose son escabeau face à tout ça et on va chercher le meuble hyper-large et hyper-lourd. Avec bien du mal, déjà, on le pose sur la table. Avec encore plus de mal on le monte sur la première marche du tabouret puis sur la deuxième et quand on a réussi à ne pas le faire chavirer et à poser les perforations du fond sur les quatre vis qui dépassent du mur, je m’aperçois que j’ai les mains qui tremblent et je sens que j’ai au moins 19-12 de tension tellement j’ai eu la trouille que ce machin se casse la gueule.

141003 003

 

Je la laisse serrer les vis pour faire éclater les chevilles dans le mur et je retourne à mes expériences de chimie amusante sur la gazinière : chez nous c’est en effet moi qui fais la cuisine et ma femme qui bricole.

Le lendemain, quand je rentre du boulot, elle a fait place nette : la farine, les pois cassés, mon mazagran et les assiettes sont dans le meuble suspendu.
Mais le surlendemain tout est à nouveau étalé partout dans l’appartement.
- Faut qu’on démonte le meuble, qu’elle me dit, la vis en haut à droite a du jeu !».

Alors on a réinstallé le jeu de badaboum et on a desserré les vis… vraiment très facilement ! Puis on a refait notre numéro d’équilibriste mais, de plus en plus forts, les artistes du cirque Krapov, à l’envers cette fois ! On est allés poser le bahut dans la chambre de notre fille puis j’ai vérifié que j’avais de nouveau 19-12 de tension. En réalité, je n’avais que 12-8 mais j’aurais pu avoir le double : Marina Bourgeoizovna a constaté que les chevilles n’avaient pas éclaté vu qu’elles étaient enfoncées dans... de la brique creuse ! Pendant deux jours on aurait pu se prendre cent kilos de vaisselle et de meuble sur le coin de la gueule rien qu’en sortant un verre pour boire un jus d’orange !

Bref j’ai monté un meuble !

141003 001

 

Posté par Joe Krapov à 11:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

BREF J'ECOUTE DES VIDEOS SUR YOUTUBE ET JE CROIS QUE JE NE DEVRAIS PAS !

Bref j’écoute des vidéos sur Youtube et je crois que je ne devrais pas !

Pendant des années j’ai acheté régulièrement les disques des artistes que j’aimais en vue d’écouter leur musique ou leurs chansons sur :

(Attention à la case que vous allez cocher car je suis très susceptible quand on me donne plus que mon âge !)

 un gramophone
 un Teppaz
 un vieil électrophone trop souvent détraqué
 une chaîne Hi-Fi
 un lecteur de CD

Je dois donc posséder 400 ou 500 disques vinyle car je n’en ai jamais revendu ni balancé aucun. J’ai aussi des armoires pleines de cassettes audio et, comme tout le monde maintenant, plein de MP3 sur mon disque dur d’ordinateur. Il y a des artistes dont je possède à peu près tout ce qu’ils ont pondu depuis… Non, je ne mets pas de cases à cocher ici, je dis juste « un certain nombre d’années ».

sable051296

Tout cela représente une valeur sentimentale inestimable car chaque pochette de disque, chaque album d’un artiste suivi au fil du temps évoque des ami(e)s d’une certaine époque, des moments différents de ma vie, des périodes et des lieux de notre vie commune, comme ce fameux 5 décembre 1996 où nous sommes allés écouter le Renaud de « Marchand de cailloux » au Centre culturel Joël Le Theule à Sablé-sur-Sarthe.

Dans le même genre, si vous écoutez bien sur la fin de chaque morceau, c’est réellement moi qu’on entend applaudir avec tout le public le 29 novembre 1979 sur l’album de Supertramp Live in Paris.

Tout cela représente aussi une fortune à l'achat et rien à la revente ainsi qu’un bon poids à transbahuter lors des déménagement et mes bars se souviennent bien qu’avec mon épouse préférée, celle qui monte et démonte les meubles pour le plaisir, on a souvent déménagé, une fois tous les cinq ans, c’était sa moyenne avant que ma force d’inertie ne prenne le dessus et dise « Cette fois-ci je ne bouge plus ».

En réalité, tout cela ne vaut plus rien aujourd’hui et je sens que je vais louer un emplacement à la prochaine braderie de La Touche pour me débarrasser de ces vieilleries. En effet, toutes ces richesses sonores, toute cette histoire de la musique populaire ou pas peut désormais être écoutée sur Deezer, Musicme, Spotify ; Grooveshark et Youtube GRATUITEMENT !

On peut ainsi regarder le concert de Neil Young aux arènes de Nîmes le 17 juillet 2013 dans son intégralité et dimanche dernier, tout en travaillant sur un gros document Word sur mon ordinateur j’ai écouté un concert de 2 h 45 de Steve Hackett à l’Hammersmith (Odeon ?). Ce guitariste fabuleux et mélodiste assez intrigant y redonnait la quasi intégrale des morceaux du groupe Genesis auquel il appartint de 1971 à 1977.

Parmi les invités il y avait le bassiste de King Crimson, John Wetton. Qu’est-ce qu’il a grossi, dites donc ! Du coup j’ai iconisé Google et je n’ai plus fait qu’écouter la musique sans les images. C’est que, voyez-vous, 1977-2014, ça fait 37 ans, quand même !

Bref, j’écoute des vidéos sur Youtube et je crois que je ne devrais pas ! 

Les meilleurs moments sont à :
54' : une jolie voix féminine
1 h 05 : un moment classique
1 h 52 ' : Supper's ready
1 h 18 : John Wetton !

Posté par Joe Krapov à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

BREF JE COHABITE AVEC UNE MARTIENNE

Bref, je cohabite avec une Martienne.

Les Martiennes viennent au monde entre le 21 mars et le 20 avril et elles sont le premier des douze signes du zodiaque. On les représente comme des bêtes à cornes qui enfoncent les portes ouvertes ou fermées mais pour celle avec laquelle je vis ce n’est pas moi qui les lui fais porter, les cornes : c’est plutôt elle qui me fait porter les meubles. Moi je suis un homme de fidélité, d’habitudes et même de TOCs. C’est vous dire si, depuis le 1er septembre où Marina Bourgeoizovna, ma Martienne préférée, dispose de tout son temps pour chanstiquer la maison, je suis bousculé par cette cohabitation d’un nouveau genre. En un mois de temps les fenêtres ont été changées, les meubles de la cuisine également, la hotte aspirante suit le même chemin, la tapisserie de la cuisine a été refaite et tout ce qui était à gauche dans les placards est désormais à droite et lycée de Versailles.

Mme la Martienne a aussi repris ses activités. Le lundi soir, quand je reviens de la chorale, elle part à son atelier conte. Le mercredi, ce n’est pas raviolis mais cours de chant suivi de taï chi. Un dimanche sur trois « Madame Bricoflex » chante et danse avec Vocaline pour préparer « Le voyage dans la Lune » d’Offenbach. 

Après avoir fait du ménage dans sa bibliothèque et dans sa cave, Marina est allée jouer à la marchande à la braderie de La Touche, obligeant son mari travailleur à se lever à 6 heures du matin un samedi pour l’aider à transporter son souk.

141012 E 002 réduite

Non contente d’avoir jadis pratiqué l’escrime, le tir au pistolet, l’escalade, la psychologie en milieu « carcéral » scolaire, Mme Krapov fait désormais du longe-côte à Saint-Malo une fois par semaine et il y a sa combinaison orange qui pendouille ensuite au-dessus de la baignoire. C’est bien simple, chaque fois que je vais me laver les dents, j’ai l’impression d’entrer dans une cellule de Guantanamo.

Ajoutons que Marina gère la comptabilité de deux associations, qu’elle a, avec une de ses collègues, un projet d’espace jeux pour favoriser le dialogue des parents immigrés avec leurs enfants et qu’elle veut proposer ses services de conteuse au Noroît. On reconnaît bien là la resquilleuse qui, sous prétexte de vol retour annulé, a prolongé son séjour à Barcelone d’une journée pour monter voir au Tibidao si j’y étais. Et non, je n’y étais pas : j’étais dans le train du retour puis à la gare Montparnasse en train de traverser la foule des supporters bretons venus assister à Rennes-Guingamp en finale de la Coupe de France.

Justement, qu’un Lunatique comme moi puisse, pareil à la Mer de la tranquillité, supporter sans plus broncher tout ce tohu-bohu de native de la planète rouge, ça me la coupe !

Bref, je cohabite avec une Martienne !

 

Ces trois textes ont été écrits à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 7 octobre 2014 en s'inspirant de "Bref" la mini-série de Kyan Khojandi qui cartonna sur Canal+ en 2011-2012 :

- une phrase commençant par Bref je ou Bref j'ai en edébut du texte et reprise telle quelle à la fin ;
- pas plus de 25 lignes entre les deux ;
- épisode autobiographique réel ou imaginé raconté de façon à faire rire ou sourire.

10 octobre 2014

Le Port des Tuiles entre Biganos et Audenge (Gironde) le 23 juillet 2014 (1)

140723 B 108

140723 B 109

140723 B 115

Allez, sa nous va aussi se çoir de retourner au çoleil !

Posté par Joe Krapov à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Le Port des Tuiles entre Biganos et Audenge (Gironde) le 23 juillet 2014 (3)

140723 B 116

140723 B 118

140723 B 119
On peut s'énerver les nerfs tant qu'on veut mais il ne faut surtout pas perdre la boule !

Posté par Joe Krapov à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Port des Tuiles entre Biganos et Audenge (Gironde) le 23 juillet 2014 (4)

140723 B 120

140723 B 121

140723 B 122

140723 B 123

140723 B 126

C'est quoi le cabanon sur la deuxième photo ? Un chalet suisse ? ;-)

Posté par Joe Krapov à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 octobre 2014

Joggeur in the night : Rennes le 2 octobre 2014 (1)

141002 027

141002 032

Halo ? Halo ? Qui est à l'appareil ?

Posté par Joe Krapov à 20:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Joggeur in the night : Rennes le 2 octobre 2014 (2)

141002 033

141002 034

Depuis septembre je ne déroge que peu à ma ligne de conduite :
mercredi 3 ou 4 kilomètres ;
jeudi 3 ou 4 kilomètres ;
vendredi 11 kilomètres à vélo ;
Ca ne sert à rien... qu'à me faire du bien !
Et ça m'en fait !

Posté par Joe Krapov à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,