29 avril 2021

Graffs vus à Rennes Cleunay le 13 avril 2021 (5)

210413 Nikon 043

210413 Nikon 044

210413 Nikon 045

- Le crazy squirrel fait de la pub pour Rexona ?
- Désolé, Joe Krapov, je ne suis pas le personnage de Tex Avery !
- Sans doute faut-il chercher alors du côté des Looney tunes, d'Hanna Barbera ?
- Gagné ! Grâce à ta photo posée dans le mode "recherche par image" de M. Google tu viens de découvrir que je suis Pepé the pew et que je suis un sconse !
- C'est dingue, quand même, ce à quoi je perds mon temps !
- Et tous ceux qui rédigent des tartines sur tout et n'importe quoi, tu crois qu'ils se font cette réflexion-là ? Tu veux vraiment être utile, toi ? Ne me fais pas rire ! Continue à faire du wwilfing, c'est ton boulot ! La vie c'est "Je me souviens de Georges Perec avant d'oublier Alois Alzheimer !

210413 Nikon 046

210413 Nikon 047

210413 Nikon 048

Posté par Joe Krapov à 12:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Graffs vus à Rennes Cleunay le 13 avril 2021 (6)

210413 Nikon 049

210413 Nikon 051

210413 Nikon 057

 Y'a d'la rumba dans l'air à Cleunay !

210413 Nikon 052

Moi je suis du Parti des myosotis ou de celui des oiseaux !

210413 Nikon 059

Un souffle de légèreté ne nuit pas à l'air printanier !

Posté par Joe Krapov à 11:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27 avril 2021

Graffs vus à Rennes Cleunay le 13 avril 2021 (1)

Nous sommes ici à l'arrière de l'Antipode, la Maison des Jeunes et de la Culture du quartier de Cleunay. On y trouve aussi une section de la Bibliothèque municipale. Au sortir de celle-ci j'ai revisité avec plaisir quelques lieux bien décorés où nous avions assisté, il ya quelques années à une représentation très enthousiasmante de "La Périchole" d'Offenbach.

210413 Nikon 023

210413 Nikon 024

210413 Nikon 025

210413 Nikon 026

210413 Nikon 027

Posté par Joe Krapov à 14:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Graffs vus à Rennes Cleunay le 13 avril 2021 (2)

210413 Nikon 028

210413 Nikon 029

210413 Nikon 030

210413 Nikon 031

210413 Nikon 032

Posté par Joe Krapov à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Graffs vus à Rennes Cleunay le 13 avril 2021 (3)

210413 Nikon 033

210413 Nikon 034

210413 Nikon 035

210413 Nikon 036

210413 Nikon 037

Posté par Joe Krapov à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 avril 2021

A LA FIN DE l'ENVOL QUI TOUCHE LE PACTOLE ?

Quand les poules auront des dents
Je cesserai d’avoir l’air de regarder le monde comme un couteau trouvé

Quand passeront les cigognes
J’arrêterai de penser à la matriochka qui porte dans son ventre son bébé tout pareil

Quand nous chanterons le temps des cerises
Je me souviendrai de la Commune de Paris plutôt que de Napoléon

Quand refleuriront les lilas blancs
J’irai admirer les glycines mauves ici et là dans Rennes

Quand tous les soldats reviendront de guerre
Je n’en reviendrai pas si ça arrive un jour

Quand ils seront morts les poètes
Leurs chansons  continueront de courir les rues

Quand s’en reviendra l’homme qu’attendait Barbara
Je n’en saurai pas plus sur son compte si ce n’est qu’il arrivera trop tard

Quand on n’aura plus que l’amour
Quand les hommes vivront d’amour
Quand la musique sera bonne
Quand on arrivera en ville
La Madelon viendra pour nous servir à boire

Quand trois poules iront aux champs
Qu’elles se méfient du renard :
Lui ne vit d’amour que de la bonne chère

Quand on se promènera au bord de l’eau
Quel renouveau ! Tout sera beau !

Quand la mer montera
Pas question d’avoir honte de penser à Fernande

Quand les andouilles voleront
Je chausserai mes espadrilles
Et j’attendrai tranquille sur le plancher des vaches
Le coup de cloche et la chute de midi Icare

image003 (13)

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 20 avril 2021

d'après la consigne ci-dessous

PUISQU' A DAME NATURE A MANQUÉ DE RESPECT TOUTE L'HUMANITÉ...

image003 (2)

Puisque Adam et puisque Eve
Ont été chassés du jardin d’Eden
Puisque nous saccageons les forêts et les rêves
D’y retourner jamais nous sommes bien punis.

Puisqu’avion et puisque voiture
Usines au bout du monde import-export trafic
Puisque désordre et aventure
Nous vivons des vies de fourmis

Puisque 5G ou lampe à huile
Aucun Napoléon ne trouve la marche arrière
Puisqu’on élit le plus débile
Nous avons un monde en folie

Puisque réchauffement de planète
Effet de serre plafond de verre et tout en vert
Puisqu’on est plus de cinq à Sète
Nous sommes une bandes de cons

Puisque chauve-souris pangolin
Nuit de Chine virus à couronne
Puisque c’est l’automne à Pékin
Nous voici confinés

Puisque, perspective d’Afrique,
Nous ne la verrons plus, la neige,
Cela me rend mélancolique
Nous randonnons périphériques

Puisqu’on ne dame pas le pion et même en vérité
Que nos pions n’iront pas à dame
Puisque Sisyphe et Prométhée
Nous sommes bel et bien condamnés

Puisque quelque chose a mal tourné
Puisque monde au bout du rouleau
Puisque système sur le sable 


Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 20 avril 2021

d'après la consigne ci-dessous

TANT DE FOLIE HUMAINE

image003 (1)

Tant et tant de marins, autant de capitaines
Tant d’ordres et de contr’ordres, de « Garde-à vous ! », « Rompez ! »
Tant de vielles badernes, de casernes, de balivernes et billevesées
Tant de lignes Maginot et de calembredaines
Tant de guerres puniques et des pichrocholines, des Napoléoniennes
Tant de guerres de trente ans, de cent ans qui ont trop épuré, torturé et duré,
Tant d’énergie gâchée à recuire les haines
Tant de trous de verdures à soldats allongés
Tant d’horreurs et tant de charniers
Tant de chevaux crevés, éventrés, achevés
Qui pas plus que les hommes n’avaient rien demandé…

Tant de fois, tant de fois cette question posée :
Est-ce si compliqué que ça de vivre en paix,
D’oublier son cheval pour aller visiter
Un appareil photo posé sur la bedaine
Waterloo morne plaine ou l’ile de Sainte-Hélène
Ou Domremy où Jeanne eût mieux fait de rester
- Tant et tant de marins et tant de capitaines ! -
Filer la laine plutôt que de
Partir joyeuse et conne vers des courses lointaines ?

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 20 avril 2021

d'après la consigne ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-27 DU 20 AVRIL 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Gilbert Garcin et Raymond Queneau

 

Nous travaillons ce jour à partir des photographies de Gilbert Garcin.

Elles sont ici, enregistrables avec un clic droit de votre souris. Je vous propose d’en choisir trois parmi celles de la «découverte rapide» :

Gilbert Garcin : découverte rapide

Je ne vous interdis pas cependant de piocher dans la «visite détaillée» :

Gilbert Garcin : visite détaillée  

image002

Pour chacune de vos trois photos vous allez écrire un poème dont la structure, souvent anaphorique, donc reposant sur la répétition d'une même formule, est empruntée à Raymond Queneau (L’Instant fatal) :

1 A d’autres (cliquez pour l'écouter)

Structure de chaque quatrain :
Le 1er vers commence par « Puisque »
Le 2e vers est libre
Le 3e vers est libre mais rime avec le premier
Le 4e vers commence par Puisque

Le poème comprend sept quatrains et se termine par trois vers libres commençant par puisque

2 Tant de sueur humaine

Le poème comprend trente neuf vers qui commencent tous par « Tant de » et dont les rimes sont en é (ets, ées ou és) et en aine (aine ou eine uniquement).

C’est une énumération donc pas de verbes ni de pronoms relatifs.

3 L’Echelle des mois

Le poème comprend vingt huit vers et une seule phrase
Les vers impairs commencent par quand et riment avec « age »
Les vers pairs sont libres.
Les deux derniers vers sont libres

 ***

Si cela vous semble trop compliqué, écrivez un poème comme vous l’entendez à partir de chaque image choisie.

Un dictionnaire de rimes est à votre disposition ici.

24 avril 2021

BOMBINETTE OU CHANSONNETTE ?

Oui, je sais, je ne me renouvelle pas !

Dans mon laboratoire rennais, vous ne voudriez tout de même pas que j'y fabrique des bombes atomiques, tout de même ? 
Ne vous inquiétez pas, d'autres s'en chargent ailleurs.

Non. Moi, je préfère pousser la chansonnette que de moccuper de l'élevage de champignons nucléaires !

Et donc, en compagnie de Boris Vian, celle-ci est en guise de remerciements  à ce cher oncle Walrus, notre tenancier  de boutique préféré !

 



Réalisé pour le Défi du samedi n° 660 d'après cette consigne : Laboratoire.