07 juin 2022

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-32 DU 7 JUIN 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Trente et un mots et quatre incipits

 

Avec les mots suivants :

averse - boire - calendrier - cesser - ciel bas - couvent - craindre - crayon - cueillir - emplir - fenêtre - hésiter - interroger - maisons - malles - nuit - oublier - passer - petit carton - pluie - rafales - rêver - rues - ruisseaux - s’apercevoir - s’éclaircir - sac - sembler - sonner - terre - toits

composez le début d’un récit et poursuivez-le.

Vous pouvez également utiliser l’un des quatre incipits ci-dessous puis insérer des mots de la liste  dans votre texte :

1) Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils ? Est-ce qu’on sait où l’on va ?

2) Jeanne, ayant fini ses malles, s’approcha…

3) Le petit Poucet était malin comme un singe. Chaque matin il partait à la chasse à l’ogre. Chaque soir il revenait avec un ogre dans sa gibecière pour nourrir son papa, sa maman et ses six frères.

4) C’est pas difficile, ils l’ont ratée leur ville moderne. Et toute leur grande ceinture parisienne idem. On est bien placés pour en parler. On y habite.

Consigne empruntée à C. Peyroutet – La Pratique de l’expression écrite. - Paris : Nathan, 2005.

2122-32 Consigne La-pratique-de-l-expression-ecrite

Posté par Joe Krapov à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 juin 2022

Une séance de karaoké... bien vivante à Rennes le 29 avril 2022

Même si je suis un piètre musicien, je n'ai pas à rougir de mon activité dans ce domaine car elle est essentiellement altruiste. Je ne suis pas là pour épater le monde en reprenant des ritournelles que d'autres avant moi ont bien mieux chantées - c'était leur boulot -, je suis là pour aider des gens à chanter ces chansons-là parce que ça leur fait plaisir de se lâcher en terrain connu (et reconnu, ici).

C'est pourquoi je ne suis pas peu fier de la deuxième version du concert juke-box vivant, devenu concert karaoké, que nous avons organisé, M. Le Bichon et moi-même dans une soirée privée d'une assocation philanthropique locale.

On entendra donc ci-dessous Madame Claudia X., accompagnée par le duo le plus incertain de la métropole rennaise, dans un chef d'oeuvre de Dame Jeanne Moreau dont elle se sort, ma foi, très bien. Il s'agit, bien entendu du "Tourbillon de la vie", chanson immortalisée par le film "Jules et Jim" de François Truffaut.

Pour l'anecdote et pour qui aurait l'idée d'organiser ce genre de petite sauterie innocente, je livre également ci-dessous la liste des chansons proposées au choix des six tablées de convives et le petit jeu sado-masochiste concocté pour l'occasion.

Liste des chansons du concert karaoké du 29 avril 2022

Fiches du jeu karaoké par tablées

Joe Krapov enregistre · Claudia X. - Le Tourbillon de la vie

Posté par Joe Krapov à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2022

Comment peut-on être passé à côté de Catherine Ribeiro ?

C'est l'histoire d'un jeu de piste ! Ou d'une séance de surf bienfaitrice.

J'ai déposé chez Dame Célestine, ma Céleste nièce, cette semaine, un commentaire dans lequel j'ai posé un lien vers une chanson que j'ai mise jadis dans ma guitare.

Il fut facile pour moi d'en retenir l'air parce que mon grand-père l'avait à son répertoire : c'était un chant révolutionnaire russe qu'il chantait en se rasant ! Le "Chant des partisans russes" quelquefois nommé "Par les collines et les plaines" ou "Par les monts et par les plaines" ou "Les Partisans".

La version que m'avaient confiée les divines soeurs P. était du genre déviationniste : ce chant de la guerre civile russe dont il existe une version blanche et une version rouge a été rebaptisé "L'Amitié" et ses paroles sentent bon l'église catholique. J'ai même découvert que le traducteur-traître, Noël Colombier, était du reste un abbé, décédé il y a cinq ans, paix à son âme, personnellement j'aime les deux versions. Je ne suis ni pour ni contre les religions, bien au contraire ;-)

Là-dessus dans les commentaires de "L'Amitié", on me renvoie vers По долинам и по взгорьям - https://youtu.be/lbALTHDigMI?t=93 et en cherchant les paroles françaises, je tombe sur Catherine Ribeiro qui interprète "Les Partisans". 

Catherine Ribeiro + Alpes !

Je n'ai possédé d'elle que son album intitulé "Le blues de Piaf".

Quelle voix elle a ! Je crois que Carla Bruni et sa clique de suivantes des années 2010-20 peuvent aller se rhabiller !

Du coup je suis allé écouter l'album intitulé "Paix" - Waoo, le son Pink Floydien ! - et je partage ici en complément son tour de chant aux Bouffes du Nord de 1995 dans lequel on entend une fabuleuse interprétation de "La Douleur d'aimer" d'Aragon et Jean Ferrat (à 10'50"), des chansons de Jacques Brel et Léo Ferré....

Merci à l'abbé Colombier de m'avoir, bien involontairement, ouvert la porte qui mène à cette grande dame ! 



Posté par Joe Krapov à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2022

BALZAC 00 01 L'ILLUSION GENRE MINEUR QUI TOUCHE LE FOND !

DDS 718 Balzac 000037186

Je m’appelle Lucien et je crois que j’ai perdu toutes mes illusions.

Je n’étais pourtant pas ce qu’on appelle un grand rêveur, j’avais les pieds sur terre mais maintenant que je ne suis plus un perdreau de l’année je dois avouer que le bilan n’est pas terrible. Dressons-le en même temps que le couvert pour le dîner – ce soir j’attends Madeleine - :

Parfois votre cousine est plus bête qu’on ne croit.

Parfois votre cousine est moins bête qu’on ne croit : pendant que le cousin ponce elle s’envoie Pylade qui ne demande pas mieux au reste. Pylade, mais pas vous ! Et vous ne dites rien au cousin pour préserver la paix du ménage.

Ce qui mirouëte dans le miroir d’Ursule n’est pas forcément votre beau minois de minet. Dans la maison du chat-qui-pelote il se peut qu’habite une fausse maîtresse à qui peu chaut votre animal : Ursule est la vieille fille-type qui range tous les soirs sa virginité dans le cabinet des antiques. Accident notoire : vous avez encore une fois envoyé une passion dans le désert !

Toutes les menteries, les hypocrisies, les carambouilles, les entourloupettes de la vie, il arrive qu’on les gobe sec. Et il y en a ! Le modeste mignon cache parfois un vaniteux m’as-tu vu moche.

Si vous êtes victime d’un jaloux, d’un maître-chanteur, d’un huissier, si vous poursuit une vendetta, vendez tout et barrez-vous par la porte de derrière !

Si vous allez au bal de Sceaux et que tout le monde y semble intelligent, méfiez vous : c’est peut-être vous qu’on a invité pour le dîner de cons.

La splendeur des thés chez Madame Verdurin lorsqu’on est en cour débouche quelquefois sur la misère des tisanes de Tante Léonie où l’on n’a même pas le droit de tremper sa madeleine pour cause d’hygiène :
– Ca va pas non, Marcel, t’as un bol, trempe dedans, arrête de me chauffer !

A la bourse les actions de tante Yolande montent et descendent. Quel sera le montant de son héritage à Tata Yoyo ?

La princesse de Cadignan garde ses secrets pour elle. C’est d’autant plus égoïste qu’elle gagne au loto chaque semaine ! Je lui ai demandé si elle avait un truc pour abolir le hasard. Elle m’a répondu : « Pas un truc, un coup de main mais vous, Lucien, pour que vous ayez le génie, il faudrait un grand dé ». Je n’ai rien compris et je suis retourné danser avec Catherine, la duchesse de Langeais.

Ne tombez jamais amoureux de la fille aux yeux d’or, Marie Laforêt : il y a toujours un arbre qui la cache !

J’y suis allé dans la Vallée des larmes : y’a pas de lys hélas, c’est là qu’est l’os.

On veut rendre Esther heureuse, on croit savoir comment aiment les filles et paf, on se retrouve toujours là où mènent les mauvais chemins !

Même l’élixir de longue vie n’a plus les mérites qu’on lui prête. Ceux qui se croient immortels – j’en suis - voient, du fait des désillusions accumulées, leur optimisme se réduire comme de la peau de chagrin. Woody Allen n’a-t-il pas déclaré lui-même que « l’éternité, c’est long, surtout sur la fin » ?

Voilà, tout ça me déprime d’autant plus qu’on m’a toujours dit « Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, il va filer ». Quand j’y suis allé, moi, Lucien, dans le pré, je n’y ai trouvé que deux rubans.

Ce soir j’attends Madeleine pour les lui offrir mais j’ai l’impression qu’elle ne viendra pas. 

Ecrit pour le Défi du samedi n° 718 d'après cette consigne : Illusion

Posté par Joe Krapov à 04:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

03 juin 2022

TROIS MINIATURES

2022-06-03 - 285 1

Jamais la même heure
A la pendule d’échecs :
A chacun son temps

***

HOMMAGE A FERNAND RAYNAUD

Quand on a un coup dans l’aile on a parfois du mal à trouver son centre de gravité. Surtout si c’est un éléphant qui a démoli votre deux-chevaux. Il arrive même qu’on rie si jamais il est rose.

Quand on a un coup dans le nez on a parfois du mal à trouver son centre de gravité. Surtout si en s’appuyant sur l’aile d’une deux-chevaux on s’aperçoit qu’il s’agit d’un éléphant rose. Pour peu qu’on ait mis la main sur la trompe, il se cabre et on tombe. 

*** 

2122-31 JK - Miniature

Sur cette miniature médiévale est représenté un tournoi. Au pied des deux tours d’un château deux cavaliers s’affrontent pour le plus grand plaisir du roi et de sa dame. Il y a un monde fou Même les pions du lycée Saint-Louis assistent à ce combat. On ne sait pas qui l’a emporté. Le journal « L’Equipe » n’existait pas à l’époque et on ne pariait pas sur les courses hippiques.

Ce qui est surprenant quand même c’est que l’oeuvre est signée Léon Zitrone et que le Louvre d’Abu Dhabi, au vu des certificats de provenance et d’authenticité, en a fait l’acquisition au prix fort. 


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 31 mai 2022

à partir de la consigne 2122-31 ci-dessous


02 juin 2022

NOUVELLES DU FRONT

Les présidents Zelinsky et Poutine viennent d’achever la 983e partie de la demi-finale du championnat du monde d’échecs. Encore une fois il s’est agi d’une partie nulle. Les deux adversaires sont de force égale, ou d’égale faiblesse, comme on voudra. Aucun des deux n’arrive à prendre le dessus sur son concurrent.

Les conditions de la confrontation ne facilitent pas non plus la victoire de l’un sur l’autre. D’abord on n’utilise pas la pendule de la même façon que dans les compétitions officielles du « roi des jeux ». Chaque joueur dispose de quinze minutes pour déterminer le coup qu’il va jouer, avancer un pion, sortir un cavalier, échanger un fou contre une tour, donner un échec au roi adverse. Les Panzerdivisionen du néo-stalinien et du pseudo néo-nazi avancent donc à la cadence de deux coups à l’heure. La partie ne dure que six heures. Si aucun des deux joueurs n’a infligé un échec et mat à son adversaire au bout de ces douze coups, la partie est déclarée nulle et les joueurs reviennent le lendemain après-midi.

Ce nouveau système de « guerre symbolique » a été approuvé à l’unanimité par l’Organisation des Nations-Unies. Il a l’avantage de préserver un sacré vieux paquet de vies humaines, de ne rien coûter en matériel militaire et de laisser intactes les villes et régions des pays concernés par un conflit dont les justifications sont généralement toujours stupides. Les militaires restent cantonnés dans leurs casernes et suivent sur le site de la revue Europe-Échecs, sur BFM-TV ou sur la chaîne Russia today l’affrontement des deux chefs d’État.

Bien sûr, la plupart du temps ils ne voient s’échanger que douze coups de pions et ne peuvent pas apprendre grand-chose ni sur la théorie des ouvertures ni sur ce qu’il y a dans la tête de Vladimir Poutine. Mais qui le peut et quel intérêt cela a-t-il ? Et puis, ne l’oublions jamais, les militaires sont comme les supporters des équipes de football, ils ont l’entendement un peu limité et ont appris à obéir, acclamer et boire de la bière et non à réfléchir trop, que ça donne la migraine à la fin.

Mais nous-mêmes, sommes-nous bien placé·e·s pour critiquer qui que ce soit ? Dès que Magnus Carlsen, l’actuel champion du monde d’échecs, place son fou roi en fianchetto sur la case g2 après avoir poussé des pions en c4 et d4, ne sommes-nous pas déjà complètement perdus au douzième coup quand nous nous apercevons qu’il n’a toujours pas récupéré le pion sacrifié en c4 ? La partie catalane ne peut-elle pas être considérée, finalement, comme un gambit ?

Il faut juste considérer que depuis l’instauration de cette procédure, à savoir la résolution des conflits par l’affrontement échiquéen, le monde est globalement en paix.

Le jeu d’échecs rend fou ? Peut-être, mais devenir chef d’État n’est jamais vraiment non plus un signe de santé mentale. Passer des heures à réfléchir sur les positions que peuvent prendre trente-deux petits bouts de bois sur un plateau carré divisé en soixante quatre cases, c’est peut-être idiot mais, comme disait ma grand-mère « Pendant qu’ils font ça, ils ne font rien de mal ! ».

Simplement, à ce rythme là, on ne risque pas de décerner le titre de champion du monde avant longtemps car dans l’autre demi-finale qui oppose Joe Biden à Xi Jing Ping, le Chinois qui a réussi à placer une fois le coup du berger mène par une victoire et 982 parties nulles. Par mesure de sécurité pour l’humanité, le nombre de parties à disputer a été fixé à dix mille pour la demi-finale.

La récompense du champion du monde, si on arrive un jour à en désigner un, sera bien entendu une place gratuite à vie dans un EHPAD Orpéa.


Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 31 mai 2022

à partir de la consigne 2122-31 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 11:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-31 DU 31 MAI 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Jeu d’échecs

 

Piochez dans le vocabulaire ci-dessous ainsi que dans la revue Europe-échecs (ou dans les articles de son site web) pour :

- écrire un conte, un rêve ou une fiction à partir des pièces ou termes de ce jeu ;

- ou raconter votre rapport à cet univers (amour-haine-indifférence) ;

- ou intégrer six de ces mots dans un texte qui ne parle pas du jeu d’échecs.

abandon – aile – aller à dame – attaquer – blitz – case - case de fuite – centre – chaîne de pions – clouage - contre-attaque – contrôler une case – coup – couvrir un échec – diagonale – échange – échec – échec à la découverte - échec perpétuel – échiquier - égalité – enfilade - fianchetto – finale – fourchette - gambit – adouber – ligne – mat – mat étouffé - milieu de partie – miniature - nulle – ouverture – partie à avantage – partie simultanée - pat – pendule - pion bloqué – pion doublé – pion isolé – pion passé – prise en passant - promotion - roque (petit et grand) – sacrifice – temps – tournoi - tours doublées.

Roi – dame – tour – fou - cavalier – pion

2122-31 Consigne - echecs-roi-pion

Posté par Joe Krapov à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juin 2022

Des trombines vues à Lille en 1965 ou 1966

- Comment ça ? Ma trombinette sur internet ? On avait dit pas question !
- On ne te reconnaît pas et puis il y a prescription.
- C'est vrai, personne ne connaissait Joe Krapov à l'époque, il n'était pas né et moi-même je ne connaissais qu'à peine Fischer et Spassky, alors, pensez, Anatoly Karpov !
- N'empêche, t'as encore perdu une heure à parcourir le site web de Philippe Andrieu qui lui se fait appeler John Sous-Marin et que tu as connu quand il ne s'habillait que de couleur bleue.
- C'est un fabuleux archiviste de soi-même, bien mieux organisé que Marcel Proust ! Et toujours rigolo !
- Et t'es où sur la photo ?
- Ah non, ça je ne le dirai pas !
- Allez, un bon geste, qu'on rigole nous aussi !
- Au deuxième rang !

Photo de classe en 6e A1 Lycée Franklin 65-66

Posté par Joe Krapov à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mai 2022

Choses vues à Rennes le 7 mai 2022

2022-05-07 - 285 7

 
 Superbe ce renard !

2022-05-07 - 285 8

2022-05-07 - 285 9

2022-05-07 - 285 11

 

Ceux-là ne sont pas mal non plus. De temps en temps je joue, tout seul au parcours des animaux inventé par Isaure Chassériau !

2022-05-07 - 285 12

 

Une publicité pour Coca-Colza ?

Posté par Joe Krapov à 04:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 mai 2022

Sur les bords de la Meurthe à Nancy le 15 avril 2022 (1)

2022-04-15 - Nikon 26

2022-04-15 - Nikon 31

2022-04-15 - Nikon 34

2022-04-15 - Nikon 35

2022-04-15 - Nikon 37

Posté par Joe Krapov à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,