06 mars 2017

Tout baigne ! par les Chic'âneries à Orgères le 4 mars 2017 (1)

170304 265 006

Ingrédients : une femme sapeur-pompier...

170304 265 010
...une femme enceinte et son mari...

170304 265 024
...un cycliste en tenue...

170304 265 029

... un campeur...

Posté par Joe Krapov à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Tout baigne ! par les Chic'âneries à Orgères le 4 mars 2017 (2)

170304 265 038

... une pluie incessante, un accident automobile...

170304 265 050
... un épicier arabe...

170304 265 071

... du tirage dans les couples...

170304 265 098

...une expédition scientifique concernant les crapauds
("On est arrivés en pleine période de reproduction !")...

Posté par Joe Krapov à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Tout baigne ! par les Chic'âneries à Orgères le 4 mars 2017 (3)

170304 265 105

... un fusil de chasse pas chargé...

170304 265 109

... une réplique n'existant que dans mon cerveau de Marxiste tendance Groucho :
" Ou bien cet homme est mort, ou bien ma montre est arrêtée !"...

170304 265 115

... une séance de bouche à bouche...

170304 265 135

... un enregistrement de "Bambi".

Avec tout cela, écrivez-nous une pièce de théâtre !

En fait non, n'écrivez rien, elle existe déjà ! Elle s'intitule "Tout baigne

Posté par Joe Krapov à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Tout baigne ! par les Chic'âneries à Orgères le 4 mars 2017 (4)

170304 265 137

Il y a aussi une bouée canard, une piscine gonflable, la construction médusante d'un radeau... et, vous l'aurez reconnu, l'ami Pierre-Antoine (le Dr Sanguinetti !) dans le rôle de Yann. Bref on a ri à gorge déployée pendant deux heures pleines où tout a baigné (aux pommes !) !

170304 265 148

170304 265 001
Hè, le soupirail, si tu veux en profiter, il est encore temps ! C'est joué par la troupe des Chic'âneries à la salle des fêtes d'Orgères les deux prochains week-ends ! Vois les dates et heures ci-dessous !

170304 Tout baigne - flyer

Posté par Joe Krapov à 09:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2017

UN KYRIE, DES KYRIELLES !

De la poche du kangourou
J’extrais 
Un kamikaze kaléïdoscopique,
Trois kilos de kaolin,
Un kakémono à suspendre,
Un kilomètre de dilemmes kafkaïens
Et un képi kaki du Kaiser
(Franz Beckenbauer ?)

 

DDS 444 gotlib_kangourou10

 

De la poche du kangourou
Je sors
Une ceinture noire de karaté
Sa vocation de serre-kiki,
Un manuel de karting,
Un kilo de viande kascher,
Un kayak palindromique,
Un lot de pochettes surprises
Destinées au stand de pêche à la ligne de la kermesse d’Irkoutsk 
Ou de la ducasse de Dunkerque, 
C’est kif-kif la même chose et du pareil au même.

DDS 444 gotlib_kangourou12

De la poche du kangourou
J’extirpe
Un kil de rouge,
Du kif,
Du khôl,
Un kyste,
Un kinésithérapeute en kilt.

DDS 444 gotlib_kangourou13

De la poche du kangourou
Je ramène
Une bouteille de kirsch,
Un vieux klaxon de Buick
Qu’une Kabyle kleptomane,
Vétue d’un kimono,
A volé à Kharkov
A un koulak insigne
Et vendu trois kopecks
Au Kazakhstan à la sauvette.

 

DDS 444 gotlib_kangourou4

 

De la poche du kangourou
Je tire
Un kouign-amann fourré au korrigan velu.
Beark !

DDS 444 gotlib_kangourou5

Du kangourou K.O.,

Vaincu par un kouglof
Fabriqué en série dans un kolkhose de Kiev
Dans une kitchenette kitsch,
Je sors un…

Mais c’est quoi, là ?
Un koala ?!

DDS 444 gotlib_kangourou18

Manquant de kérozène
Pour aller plus avant
Je me soûle au kummel,
J’emmène mon Kodak
Au kiosque du Thabor.

Et j'y rencontre le général Koutouzov
Qui me dit : "Cher Krapov !
Dans la poche de mon slip kangourou
Il y a un drôle d’oiseau ;
Je crois que c’est un kiwi.
Je l’empêche de sauter sur le monde qui bouge !
Mais comme on s’entend bien,
Lui et moi dans mon Parnasse
Je l’ai appelé Kiki ;
Et comme il a frite
On ne se kikitte plus !".

N.B. Les illustrations de Marcel Gotlib ont été empruntées ici

 

Ecrit hors délais pour le Défi du samedi n° 444 d'après cette consigne

Posté par Joe Krapov à 06:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2017

LA DESCENTE DES MÉDECINS DU SMURT (filmée à Rennes le 1er mars 2017)

Joe Krapov et Pierre-Antoine Angelini vous emmènent "Au théâtre ce soir" ! Le texte est de leur cru, les accessoires, les costumes et l'interprétation aussi. La chanson de la deuxième partie est à créditer ainsi : musique de Ray Vastano ; paroles de Georges Pirault.

Prenez-en de la graine et portez-vous bien ! 

 

Le Docteur Krapov n'étant décidément pas doué pour la technique, vous aurez observé un léger décalage entre la voix et l'image sur la première vidéo où il a fait du montage et tenté d'améliorer le son. Par contre sur la vidéo n° 2 où il n'est pas intervenu, le passage du film du format .MP4 à .wmv semble en avoir altéré le volume ! C'est pourquoi je joins ci-dessous la vidéo complète prise du haut de la salle avec l'appareil de Pierre-Antoine. Merci infiniment aux deux opérateurs, Emmanuel et Bertrand.

Posté par Joe Krapov à 09:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LA DESCENTE DES MÉDECINS DU SMURT / Pierre-Antoine Angelini et Joe Krapov

Et tant qu'à faire, posons ici le texte tel qu'il était avant les improvisations et les oublis !

Personnages :
Le Dr Krapov
Le Dr Sanguinetti

Dr K. - Stop ! On arrête tout, Mesdames et messieurs ! Visite médicale obligatoire ! Nous sommes les docteurs Krapov et Sanguinetti, du SMURT !

Dr S. - Le Service de Médecine d'Urgence pour les Retraités à Temps plein !

Dr K. - On nous a signalé des cas de grippe avunculaire dans l’assistance ! Avunculaire, ça veut dire relatif aux oncles. Est-ce qu’il y a des oncles dans la salle ? Levez la main, ceux qui ont des neveux ! On veut savoir pourquoi tu tousses, Tonton ! Et aussi pourquoi tu tousses plus maintenant qu’on est là ? Vous en avez repérés, Docteur Sanguinetti ? Je vois là des spécimens de toute beauté. Ici un retractus somnolensis ! Ce comportement est très fréquent à cette heure-ci de l’après-midi mais celui-là m’a l’air bien épuisé, le pauvre !!

Dr S. - Et là, magnifique, Docteur Krapov ! J’ai un retractus coïtus (in)interruptus ! Avec sa femelle !! Nous sommes arrivés en pleine période de reproduction !

Dr K. - Je vais prendre la tension de Madame !

Dr S. - Et moi le pouls de Monsieur. !

On ausculte une personne chacun et on se tourne vers l’autre

Dr S. - Alors, cher collègue ? C’est aussi grave qu’on le pensait ??

Dr K. - Ecoutez, quand je vois la tension de cette dame, je me dis que c’est catastrophique ! Au lieu d’avoir 12, 7 qui est la tension normale d’une mite railleuse, je vois qu’elle a 14 18 ! Ce n’est guère raisonnable ! En plus elle tousse ! Elle doit avoir une tranchéite. Je pense que pour plus de sécurité, il faudrait prendre leur température !

Dr S. - Tout à fait ! Bon esprit !

On sort le Thermomètre géant.

Dr K. - Y a-t-il des volontaires dans la salle ? (silence ou rires)

Dr S. - Eh bien dites donc, Dr Krapov, voilà un silence (ou un éclat de rire) qui est à mettre dans les annales. Si je puis m’exprimer ainsi en parlant d’un thermomètre !

Dr K. - On plaisantait, messieurs dames ! On va vous la prendre sur le front, la température, on est des médecins modernes, quand même !

Séquence des Post-its

39°45 ! Un autre diagnostic, il n’y en a guère ! Vous êtes très fiévreux(se) ! Agressif, aussi ? Vite, au suivant !

42° fillettes ! Vous allez faire des pompes pour me faire tomber ça immédiatement, hein !

49° 3 ! Alors pour vous, vite, une ordonnance ! Sachez pour votre gouverne que c’est dangereux, 49,3 !

37° 2 le matin mais la fièvre monte à la LPO l’après-midi ! Vous êtes ornithologue ? Faites gaffe à la grippe aviaire !

36°15 Houlà ! 3615 Ulla ! Une température d’actif ! Alors vous, soit vous êtes le Président de l’Université, soit vous vous êtes trompé d’amphi !

33° 33 ! Vous c’est pareil, soit vous êtes médecin, soit vous êtes Bordelais ! Ah oui, œnologue, aussi, peut-être !

36 ! C’est pas sa température c’est le nombre d’étoiles qu’il voit le matin ! 36 ! Monsieur a le front populaire ! Faut vite vous payer des congés, mon vieux !

38 Et vous êtes en PAIX avec vous-même ? Vous êtes un drôle de pistolet, vous, P 38 ! Avec la langue chargée, en plus ! Bon je me tire !

 On prend deux membres de l’assistance en otage, un gars une fille. On fait applaudir les cobayes d’Aubervilliers. Arrivé en bas le docteur Sanguinetti propose un sondage.

Dr S. - Nous allons faire un sondage. Que ceux d'entre vous qui ont eu des activités à risque au sein de l’A2R1 lèvent la main ?

Dr K. - Je compte !

Dr S. (si les mains se lèvent) -Je vous le disais bien, cher confrère, cette association est dangereuse pour la santé publique !
Dr S. (si les mains ne se lèvent pas) - Et en plus, ils n'ont même pas conscience de la gravité de leur cas !
Je crois que le moment est venu d’aller interroger les membres du bureau !

Dr K. - C’est vous les responsables ? Oh la la ! C’est très grave ce que vous faites ! Il y a 38° dans cette salle, c’est très fiévreux, tout ça ! Et vous d’ailleurs, comment allez-vous ? Madame P., par exemple ? Vous m’avez l’air de travailler beaucoup, pour une retraitée ! Vous faites quoi dans l'association ? Vous êtes secrétaire ? Vous envoyez des courriels ?

Mme P. - Oui !

Dr S. - Combien de mèls par jour ?

Mme P. - Un, deux !

Dr K. - Méfiez-vous ! Soyez prudente ! On ne se méfie jamais assez de la mèl-ingite aiguë !

Dr S. - Bon, Il faut faire quelque chose, ça ne peut pas continuer comme ça. J’appelle le Dr Trépas tout de suite. (Il sort son portable). Allô Jeannine ? On est à l’A2R1, là, pour la visite médicale surprise. On a des cas de surmenage, de surinvestissement, d’hyperactivité, de surbooking et de scrapbooking. Y a des collègues qui font de l’excursionnite aiguë, des boutons de fleurs, des randonnées, des visites, de la salpingite et de la belle peinture. Ouais c’est trop, tout ça, hein ? On fait quoi ? On applique le plan B ? Même s’il n’y en a pas ? Ok, merci Jeannine ! A toute !

Mesdames et messieurs vous êtes à la limite du burn-out du retraité : c’est-à-dire que c’est comme un burn out, mais avec des pantoufles et un déambulateur. Vous en faites tous trop ! Bien plus que quand vous étiez actif ! Il faut mettre un terme à tout ça, c’est dangereux. Le Docteur Trépas demande que l’association soit dissolue !

Dr K. - Je crois qu’elle l’est déjà un peu, non, dissolue ! J’ai entendu parler d’un club d’oenolorgie !

Dr S. - Et en plus avec dégustation à l'aveugle ! C’est du propre ! Et il y a aussi un club de génialorgie !! Et de la marche Dors-nique !!!

Dr K. - Mais non, Messieurs Dames, ne rêvez pas ! On déconnait ! Jeannine a dû dire « dissoute » et pas « dissolue », Docteur Sanguinetti !

Dr S. - Effectivement ! Mais quand même, elle exige que le nombre des activités de l’A2R1 soit considérablement réduit.

Dr K. - Réduit ? Comment cela ?A combien d’activités ont-ils encore droit ?

Dr S. - A une ! A partir de maintenant vous allez tous faire de la danse de salon ! Et uniquement de la danse de salon ! On va mettre en pratique tout de suite. Ces deux personnes vont vous donner l’exemple. Mettez-vous face à face, prenez-vous par les petits doigts. Vous allez danser en suivant le rythme du morceau que le docteur Krapov va jouer à la guitare. Pas d’inquiétude, on commence par un tango.

On leur donne l’oreiller pour amortir les chocs

LE TANGO CORSE REVISITÉ

Salut et applaudissements ?

Dr S. - Rendez-vous en septembre pour le cours n° 2 Nous aborderons l’étape suivante, plus difficile : Le tango immobile ! D’ici là vous pouvez disposer. Repos !

Posté par Joe Krapov à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,