07 février 2013

Place Sainte-Anne à Rennes le 3 février 2013

130203 019

Une blague de Coluche illustrée par Joe Krapov :

- Ce soir, mes soeurs, vous aurez des carottes !

- Aaaaah !

- Râpées.

- Beuuuh !

 

OK, je sors !

Posté par Joe Krapov à 00:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Couleurs de la rue Saint-Malo à Rennes le 3 février 2013 (1)

130203 033

Publicité pour les Côtes d'Armor !

Côtes d'Armor

Posté par Joe Krapov à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Couleurs de la rue Saint-Malo à Rennes le 3 février 2013 (2)

130203 034

130203 035

130203 036

Rennes l'internationale. (J'espère que, pris isolément, cet idéogramme n'a rien de désobligeant pour quiconque ! A le regarder en plissant les yeux on voit un Chinois qui joue à pierre ciseaux caillou !)

Posté par Joe Krapov à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Une porte bleue, rue d'Antrain à Rennes le 3 février 2013

130203 048

Une invitation au voyeurisme...

130203 050

... à laquelle je n'ai pas su résister !

Posté par Joe Krapov à 00:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2013

Un avertissement bizarre rue de Penhoët à Rennes le 3 février 2013

130203 013

Je me souviens-drai !

Posté par Joe Krapov à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Une poignée de porte sculptée rue de Penhoët à Rennes le 3 février 2013

130203 014 B

Je n'avais encore jamais remarqué cette poignée de porte sculptée rue de Penhoët !

Posté par Joe Krapov à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Trouver plus iconoclaste que soi à Rennes, rue de Penhoët, le 3 février 2013

130203 016

Allons bon ! Voilà qu'on maltraite Isaure Chassériau ! A Rennes même ! C'est du propre ! Que vont dire ses biographes, Messieurs Joe Krapov et Emmanuel François ?

Posté par Joe Krapov à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le mot sur le réfrigérateur : Rennes le 27 janvier 2013

Mon enthousiasme me perdra ! J'ai posté hier soir un billet ultra-court aux Impromptus pour illustrer ce thème : "le mot sur le réfrigérateur". J'ai eu l'impression que ce texte de deux lignes était parti "au purgatoire" : on ne permet pas, sur les Impromptus, d'évoquer l'actualité politique. Nos amis ont raison, on n'en finirait pas de s'empoigner comme des veuves sinon. Du coup j'en ai écrit un autre que j'ai posté ce soir. Manque de bol pour vous, le premier est ressorti du purgatoire avec un imprimatur. je dis bien manque de bol pour vous : je publie les deux versions ci-dessous !

130127 061

Joe Krapov – Le message du réfrigérateur (version 1)

Aux manifs peu égalitaires
Il paraît que Frigide erre.

130127 062

Joe Krapov – Le message du réfrigérateur (version 2)

Le bœuf bourguignon d’avant-hier
L’invite à des préliminaires ;

Le ketchup renversé en flaque
Va lui servir d’aphrodisiaque ;

Les pattes d’éléphant sur le dessus du beurre
Lui donnent déjà des ardeurs ;

Les fraises des bois se décomposent
Et lui promettent l’apothéose ;

Des petits points de moisissure
Lui font l’effet d’une morsure ;

Du demi-citron vert et du lait bien tourné
Elle se trouve retournée ;

Quand le yaourt est périmé
Elle prospère mieux que Mérimée ;

Sur le Roquefort, musique à fond,
Son orgasme atteint le plafond ;

Les locataires sont en vacances
Elle jouit en criant : « Vive la France ! »

Seul à lui opposer un peu de résistance,
De ses cristaux liquides qui clignotent en urgence,
Craignant à tout jamais de devenir barjot,
Pour appeler à l’aide ses propriétaires
Et dénoncer tous ces dégâts pas très jojos,
Le réfrigérateur affiche un lapidaire
« Au s’cours la BAC ! La bactérie peu frigide erre ! »

 

05 février 2013

Moustaches vues à Rennes le 3 février 2013

130203 008

130203 078

130203 082

C'était la journée internationale de la moustache ou quoi, ce dimanche ?

Posté par Joe Krapov à 00:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

J'aime tes yeux de Breizh rue de Clisson à Rennes le 3 février 2013

130203 009

Une bigoudène pas piquée des hannetons

Pourvu d'une jolie taille de guêpe

Est là, qui invite plus d'un Breton

A s'agiter après les crêpes.

S'appelle-t-elle Jeanneton ?

 

On aimera ou pas, c'est selon

La rejoindre dans son plumard.

- Moi j'y vais ! s'écrie le frelon.

Et il s'élance dare-dard,

Se fracasse contre la vitre

(Car le frelon est con comme une douzaine d'huître)

 

Marcel Stroskane in " Journal d'une femme de Sambre aimeuse"

 

 

Posté par Joe Krapov à 00:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,