30 décembre 2021

En un mot comme en cent. 12 décembre 2021, Aujourd'hui est un conte de fées

Aujourd'hui est un conte de fées mais d’où vient que l’on n’y croit pas ?

Sans doute de ce que la maison de notre hôte n’est pas chauffée, de ce qu’il manque une des invitées habituelles restée en souffrance chez elle ?

Club des 4 et fées d’hiver ?

2021-12-05 - 285 40

Posté par Joe Krapov à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 décembre 2021

Paroles de 95 chansons de Ricet Barrier

Trois de mes quatre beaux-frères sont des guitaristes plus ou moins chanteurs et nous nous sommes retrouvés plusieurs fois, lors de fêtes de famille, à jouer ensemble "La Biguine au biniou" des Charlots et des chansons  plutôt sérieuses ou ironiques de Maurice-Pierre (dit Ricet) Barrier comme "Putain de métier" "C'est dur d'être une belle fille" "C'est fatigant d'être beau" ou "La Moule". 

Ricet Barrier est plus connu pour ses chansons fantaisistes : "La Servante du château" "Les Vacanciers" "Isabelle, v'la l'printemps ! " dans lesquelles il emprunte leur accent aux paysans solognots.

J'ai eu en dépôt jadis, perdu puis racheté  l'album "Les Spermatozoïdes" dont la chanson-titre a été reprise par les Frères Jacques sous le titre "300 millions". Un morceau d'anthologie ! Si vous ne connaissez pas ça, c'est le moment !

De cette production de petits chefs-d'oeuvre décalés qui s'étale de 1958 à 2006, il n'existe apparemment pas de recueil imprimé et ça désole beaucoup notre ami Clodius.

Moi vous me connaissez, je suis comme la nature, j'ai horreur du vide. C'est pourquoi je viens de passer plusieurs journées à aller cueillir sur le web tout ce que je pouvais dégoter comme paroles de chansons de ce fort appréciable Monsieur Barrier. J'en ai trouvé pas mal dont certaines étaient presque cachées sur le site https://s.awa.fm/ , une espèce de Spotify japonais ! 

95 au total. J'en ai fait un recueil dont je vous fais cadeau ci-dessous en vous invitant à réécouter à la suite deux petites merveilles du gars Ricet que j'avais pratiquement oubliées !

Ricet Barrier - Paroles de 95 chansons trouvées sur le web au 2021-12-28

 

 



Posté par Joe Krapov à 22:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 décembre 2021

Les illuminations de l'hôtel de ville à Rennes le 26 décembre 2021 (1)

2021-12-26 - 285 1

2021-12-26 - 285 2

2021-12-26 - 285 4

2021-12-26 - 285 9

2021-12-26 - 285 12

 Encore un beau travail de la société Spectaculaires,
illustré au niveau sonore par des extraits d'opéras célèbres.

Posté par Joe Krapov à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 décembre 2021

HYPO-CON-DRIAQUE

01 lumbago-lombalgie1

Quand on en a vraiment plein l’dos
On s’ paye un point de lumbago

Quand on est victime de stress
On déclare un vilain herpès

Bien souvent sur le bord d’la lèvre
Ça s’appelle un bouton de fièvre

Le reste du temps on va bien
Alors on va chez le médecin

Refrain 1

Et à part-ça, Docteur, quoi d’neuf ?
Est-ce que votre coeur fait teuf-teuf
Quand vous buvez du Châteauneuf
Ou lorsque que vous courez la meuf ?

Chassez-vous toujours les Papous
Afin de leur prendre le pouls
Et les amulettes magiques
Qui remplacent tous les antalgiques ?

Prenez-vous toujours, pour être zen,
De l’Efferalgan sans gluten,
D’la Boldoflorine bigoudène
Et du vieux sirop Théralène ?

Prescrivez-vous l’bicarbonate
Pour le cancer de la prostate
Et conseillez-vous le clystère
Pour Bach à la cantate prospère ?

2

Docteur Jekiffe et Mister Aïe
On lui déballe son attirail

De malaises de petit bobo
Pour qu’il nous r’file un placebo.

On le sermonne et on le tance
Pour qu’il nous fasse une ordonnance

S’il se permet de résister
Lors on s’enquiert de sa santé

Refrain 2

04 whats-up-docSo ! Really ? Tell me, what’s up, doc
Have you some gonocoques en stock ?
Conseillez-vous, en cas d’mal-être,
De prendre l’autocar pour Bicêtre ?

Faut-il aller jusqu’au Congo
Pour soigner son impétigo 
Et interdire à l’Amérique
L’usage du barbiturique ?

Avez-vous les oreilles cassées
Par les angoisses ressassées
De vos confrères installés
A demeure dans les télés ?

Est-ce qu’on a marché sur la tête
Depuis qu’est arrivé la bête ?
Faut-il faire pour le sanitaire
Tintin au pays de l’ornière ?


3
Lorsque je vois l’état immonde
Dans lequel se trouve le monde

Quand j’écoute à la radio braire
De sinistres apothicaires

Plutôt que des les insulter
Je préfère aller consulter

Ces habitués du bizarre
Qu’on appelle « les hommes de l’art »

Refrain 3

9B whatsupdocEt à part ça, Docteur, ça va ?
Dansez-vous toujours la java ?
Faites-vous rimer « douille » et « andouille »
Même si ça n’remplit pas vos fouilles ?

Peignez-vous jusque sur les murs
Le besoin d’respirer l’air pur ?
Pour ceux qui ne dorment plus guère
Prescrivez Proust en somnifère ?

Et pour le monde qui va mal
Avez-vous un remèd’ de ch’val ?
Se mettre au lit, manger et boire 
Et Rimbaud en suppositoire ?

Ah, Docteur Batifolamour !
Vraiment, vous m’étonnerez toujours !
Je crois que vous perdez la boule
Vite ! Vite ! Une cure à la Bourboule !

 



Ecrit pour le Défi du samedi n° 695 d'après cette consigne : lumbago

Posté par Joe Krapov à 05:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 décembre 2021

UN ARBRE A PALABRES A VILLEJEAN !

Un arbre à palabres à Villejean !

Une belle ambiance de fête régnait ce vendredi 17 décembre 2021 dans le square du Dauphiné. On y comblait un manque certain, on célébrait une naissance, on importait ici le meilleur concept de l’Afrique !

2021-12-17 - 285 3

 Un collectif d’habitants et d’habitantes du quartier réuni·e·s autour de Maryvonne Robert a en effet eu l’idée de planter ici un albizia dont le destin est de devenir un arbre à palabres. A cet effet la placette qui est située derrière le square Zamenhof face au jardin partagé dit « Jardin des noisettes » a été dotée de bancs et d’une bibliothèque de rue.

Annaïg, Robert et Maryvonne, bénévoles du centre social et animateurs de ce jardin familial, lieu de convivialité et d’échanges, créateur indéniable de lien social, ont demandé aux jardiniers de la ville d’installer cet arbre qui promet dès le printemps prochain de se couvrir de fleurs à pompon d’un joli rose.

2021-12-17 - 285 10La diversité culturelle de Villejean est une richesse à préserver et les structures ou associations du quartier y travaillent efficacement. L’arbre à palabres prend sa part dans ce projet commun.

L’armoire à livres a été fabriquée à la ferme de la Harpe par les bénévoles de l’association Culture Manuelle et Technique (Jacques, Jean-François, Babken et Robert) et peinte par Maryvonne. Chacun peut désormais la garnir de livres à partager et publier, sur ses côtés, des annonces de manifestations publiques.

Les dames du collectif Kune se sont chargées du buffet de pâtisseries et du thé marocain de cette inauguration. Les commerçants du marché de Villejean ont également offert des plateaux de leurs produits et en ont été récompensés par une exposition photographique de leurs portraits. Un musicien et une chanteuse ont semé dans l’air quelques notes et refrains sympathiques et l’arbre à palabres a déjà fait l’objet d’une chanson-hommage interprétée en préalable aux discours de rigueur.

La mention « Je suis un arbre à palabres » a été traduite et inscrite en différentes langues sur le tuteur de l’arbre (arménien, arabe, portugais, albanais, congolais, breton – la traduction fut paraît-il compliquée dans cette langue ! –, gallo, etc.).

La cérémonie s’est bien sûr clôturée avec l’interprétation de « Auprès de mon arbre je vivais heureux » de Georges Brassens. Souhaitons une longue vie de bonheur à cet arbre et à celles et à ceux qui palabreront sous son ombre !

Joe Krapov

 


Ecrit pour Histoires ordinaires/Villejean  le 20 décembre 2021.

Posté par Joe Krapov à 10:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 décembre 2021

Choses vues à Rennes le 18 décembre 2021 (3)

2021-12-18 - 285 37

Samedi 18 décembre 2021. Inauguration de la nouvelle station Sainte-Anne qui donne accès à la ligne B du RER métro rennais et du nouveau manège de M. Régis Masclet installé sur la place du même nom (Sainte-Anne, il n’y a pas de place Masclet à Rennes).

Chargés de nos petits paniers car de retour du marché des Lices, nous pénétrons dans la station et descendons dans les profondeurs. L’escalier roulant va trop vite à mon gré donc j’emprunte les marches en levant et posant le pied gauche puis le pied droit, ça va aussi vite du reste dans ce sens là. Aux différents paliers, je prends des photos avec mon petit APN compact. Quand nous arrivons sur le quai nous sommes rejoints par une petite troupe de bobos rennais dont plusieurs munis d’appareils photographiques efficaces mais sans doute coûteux et dont le centre d’intérêt semble être une petite dame à cheveux courts et à lunettes qui porte un joli manteau rouge.

Ignorant cette cohorte – nous sommes un peu snobs, parfois, nous les Krapov, ou simplement nous bornons à ne pas emmerder nos voisins quand ils ne nous demandent rien, nous poursuivons notre visite sans nous soucier plus de ces braves gens.

Or voilà, ce n’est pas le tout de descendre faire un voyage au centre de la terre il faut parfois aussi ressortir à l’air libre ne serait-ce que pour rentrer chez soi cuisiner les victuailles qu’on vient d’acquérir. Sauf que les organisateurs de cette visite nous ont concocté de leur côté un véritable labyrinthe digne de rats de laboratoire. Les ascenseurs ne sont pas utilisables ce jour. Certains escaliers mécaniques non plus. Il faut aller au bout du quai monter quelques marches puis redescendre sur le quai d’en face. Puis remonter encore sans savoir le moins du monde où l’on est.

On croit voir le bout du tunnel en apercevant un escalier mécanique mais une ceinture de rubans rouges et un vigile en interdisent l’accès. On proteste : mais c’est par où la sortie ?

- Vous redescendez là puis vous remontez !

La petite dame en rouge qui nous a rejoint·e·s avec ses groupies ne s’embarrasse pas de ces formalités et passe sous le ruban.

- Non, Madame, vous n’avez pas le droit de passer là !

- Mais je dois remonter vite, on m’attend là-haut pour le discours !

- Puisque je vous dis...

Après quelques échanges rapides, l’agent devient plus conciliant, la dame et sa troupe disparaissent, nous laissant nous, les non-privilégié·e·s, errer encore quelques minutes dans le labyrinthe de la grand-mère à Jésus.

Je ne sais pas si c’est rassurant pour elle mais pour nous, ça nous a bien fait rire que le vigile ne reconnaisse pas Nathalie Appéré, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole !

Quand je vous le dis que je peux écrire n’importe quoi ici ou ailleurs vu que les Français ne lisent plus !

Nathalie, tu ne gagneras jamais le concours de "Ma binette partout" du "Canard enchaîné" !

A part ça la station est très belle et c’est tant mieux !

2021-12-18 - 285 38

2021-12-18 - 285 39

2021-12-18 - 285 41

2021-12-18 - 285 42

2021-12-18 - 285 43

Posté par Joe Krapov à 10:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Choses vues à Rennes le 18 décembre 2021 (4)

2021-12-18 - 285 45

2021-12-18 - 285 46

2021-12-18 - 285 47

2021-12-18 - 285 49

2021-12-18 - 285 51

Posté par Joe Krapov à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :