16 novembre 2013

Randonnée autour de Beynac (Dordogne) le 27 juillet 2013 (8)

130727 048 filtre photo
130727 048 grain
130727 048 vitrail

Chouette, hein ? Et pourtant je suis sûr que ça rendrait encore mieux si Marina B. ou moi-même transformions cette photo avec papier et pinceau pour en faire une vraie aquarelle !

Posté par Joe Krapov à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 novembre 2013

Randonnée autour de Beynac (Dordogne) le 27 juillet 2013 (1)

130727 011

Et si, passant derrière nous, vous avez trouvé ce chapeau, sachez qu'il a grande valeur historique et sentimentale pour moi : c'est celui que ma douce a emprunté à ma fille ! Mais puisqu'il fut perdu et que vous l'avez trouvé, gardez le quand même par-devers vous : peut-être qu'un jour nous serons célèbres et que vous pourrez le revendre une fortune  ! ;-)

130727 014

C'est vous qui êtes chargé... de l'animation musicale ?

130727 018

Moi, ma religion, c'est le vélo !

Posté par Joe Krapov à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Randonnée autour de Beynac (Dordogne) le 27 juillet 2013 (3)

130727 031

Ah mais attendez ! Je vous demande pardon mais moi aussi je sais faire mon Depardon ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 22:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Randonnée autour de Beynac (Dordogne) le 27 juillet 2013 (4)

130727 032
130727 033
130727 035

3 vues du château de Beynac (prises au XVe siècle ?)

Posté par Joe Krapov à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 novembre 2013

Un ciel de matin d'été au Bugue (Dordogne) le 27 juillet 2013 (1)

130727 002

LA VIE ET LES GENS SONT TRES SURPRENANTS

Hier nous avons mangé le chat. Vous trouvez sans doute cela surprenant mais il faut bien savoir que les Chinois, eux, mangent du chien. Les Américains aussi d’ailleurs qui appellent cela « hot dog ». A part les oreilles et la queue le chat ressemble à un lapin. C’est très difficile de les distinguer l’un de l’autre une fois qu’ils sont cuits car dans les restaurants où l’on sert du chat à la place du lapin on ne sert pas les oreilles et la queue dans la cocotte et dans ceux où l’on sert du lapin non plus.

Si en plus du lapin ou du chat vous trouvez du porc et du poulet dans la cocotte, c’est que vous êtes en train de déguster une marmite sarthoise. Cela va vous paraître surprenant vu que je ne roule pas les « r » mais j’ai vécu douze ans dans la Sarthe et j’ai découvert là qu’on pouvait cuire une marmite dans une cocotte. Enfin nous on cuisinait plutôt des cocottes dans notre marmite ou plutôt des poulettes ou des poulets de Loué. Les poulets, du reste, il vaut mieux les acheter que les louer parce que ceux qu’on a loués on est obligés de les rendre et du coup on reste sur notre faim. C’est comme les cassettes vidéo pornos dans lesquelles Henri IV met la poule au pot et Marcel Stroskane attache la libertine au pieu puis il déraille et se met à sniffer des œufs à la coque. Personnellement, je n’ai jamais mangé de cassettes vidéo ni fumé quoi que ce soit : les gens qui me connaissent bien disent que je n’ai pas besoin. Il y aurait bien du hareng à fumer, ou du gouda, mais il n’y en avait pas dans le réfrigérateur et c’est pour ça qu’on a mangé le chat.

 

Posté par Joe Krapov à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Un ciel de matin d'été au Bugue (Dordogne) le 27 juillet 2013 (2)

130727 005

Pour l’accompagner dans sa dernière demeure – nos estomacs ! – on n’a pas chanté  « Fais du feu dans la cheminée » même s’il aimait s’y réchauffer quand l’hiver frappait à notre porte. On a juste bu du vin rouge, du Pécharmant, un vin qu’on a découvert dans le Périgord mais qu’on a ramené du Mammouth de derrière chez nous. C’est vrai, c’est surprenant la vie et les vacances. On va passer les vacances en Dordogne, sept heures de voiture à l’aller, sept heures au retour, deux journées de foutues, planter la tente en plein soleil, 38°, pas un poil d’ombre, on est au pays des grottes de Lascaux avec leurs animaux préhistoriques peints sur les parois, on goûte des vins du pays alors qu’on a un Mammouth derrière chez nous et même que dedans on y trouve du Pécharmant ! Et pour le poil d’ombre on n’avait pas besoin de partir puisqu’il y avait celui du chat qui était noir et il en semait partout. Heureusement que ça ne repousse pas !

Quand on part en vacances, c’est toujours un problème, un chat. Il faut trouver quelqu’un qui va vous le garder ou passer chez vous pour lui donner à manger. Une vraie corvée ! C’est pour ça qu’on a mangé le nôtre, même si on ne part plus en vacances avant le mois d’avril de l’année prochaine. 

Posté par Joe Krapov à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Un ciel de matin d'été au Bugue (Dordogne) le 27 juillet 2013 (3)

130727 006

Je ne sais pas quel tour surprenant a pris la conversation à un moment mais au dessert nous avions quatre pâtisseries orientales à nous partager à trois. Marina Bourgeoizovna a coupé la corne de gazelle en trois et les trois autres gâteaux en quatre pendant que je passais le café. C'est à ce moment-là qu’on a reparlé du moulin à café électrique. « Est-ce qu’on l’a encore, seulement ? » ai-je demandé. On ne sait plus. Depuis le temps qu’on achète du café tout moulu, maintenant c’est nous qui le sommes, tout moulus quand on fait dix kilomètres de vélo ou treize kilomètres de marche alors que quatre kilomètres de jogging en K-Way sous la pluie, je ne sens rien.

Ca fait une paie que j’ai quitté mon village natal en emportant ce moulin à café. Quand je travaillais à Paris, j’y revenais toutes les semaines ou tous les quinze jours et je repartais le lundi matin avec dans mon sac un paquet de café Méo en grains acheté à la Boulangerie Lecorne. Je me souviens aussi du moulin à café manuel qu’il y avait avant celui-là. Il se rangeait dans le placard de gauche de la cuisine, il était couleur crème et avait un petit tiroir orné de fleurettes rouges. On le coinçait entre ses genoux, on fermait le petit logement métallique dans lequel on avait versé les grains et puis on moulinait. Plus on tournait et plus on entendait Juliette Gréco qui chantait « Eh bien voilà, lui dit-il, j’ai avalé ma pendule ! ». C’était du Queneau. On lui demandait à la fille de Saint-Germain des Prés au nez refait : « Vous aimez Queneau ? » et elle répondait « Oh que oui que j’aime Queneau ! ». A l’époque il y avait aussi Marcel Zanini qui chantait « Tu veux ou tu veux pas ?». On peut bien manger le chat aujourd’hui vu que dans les années soixante on avalait des pendules ! Par contre Tryphon Tournesol n’a jamais avalé le sien de pendule. Surprenant, non ?

 

 

Posté par Joe Krapov à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Un ciel de matin d'été au Bugue (Dordogne) le 27 juillet 2013 (4)

130727 007
130727 008

A part ça, à 21 h 45, au même soir de ce somptueux repas de chat, mon beau-père qui habite Redon m’a téléphoné. J’ai bien senti qu’il tournait autour du pot, qu’il avait besoin de quelque chose pour faire bouillir sa marmite : une demi-heure il m’a tenu la jambe ! Il a cassé son Internet juste au moment où son copain Prosper l’a branché sur un peintre qui a vécu à Redon : Gabriel Robuchon dit Mérovak, « l’homme des cathédrales », un farfelu qui a vécu un temps dans une des tours de Notre-Dame de Paris, qui a perdu l’usage de sa main droite pendant la guerre, qui aurait publié chez F. Juven, il sait pas quand, 180 planches murales d’imagerie scolaire sur l’art gothique et sur lesquelles les deux papys veulent mettre la main.

Quand j’ai eu raccroché, je suis allé rassurer mon épouse qui se demandait quoi et qu’est-ce.
- C’est rien, ai-je dit, mais les papys, c’est comme les matous ! Faut les tuer, les vieux !

N’ayez pas peur ! Aucun crime ne se prépare par ici au prétexte qu’on demande à un mec qui connaît SUDOC, Gallica, Google et BN-Opale de travailler pour des érudits à 10 heures du soir un jour férié alors qu’il fait déjà ça tout le long de la semaine ! D’abord il ne faut jamais croire tout ce que je dis ou écris. Il vaut mieux écouter les chansons de Jacques Brel pour savoir la vérité sur ces gens-là :
« J'ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j'ai oublié
Ou ils sentaient pas bon »

Et j’adore mon beau-père. Mais je n’irai pas garder votre chat si vous partez en vacances avec Juliette Gréco au pays surprenant des moulins à café d’autrefois.

Ecrit à l'atelier d'écriture de Villejean à partir d'une collecte de sept mots qui aboutit à ce dessin collectif :

Dessin 2013 11 12 JP réduit

 

Posté par Joe Krapov à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2013

Quai de Richemont à Rennes le 3 novembre 2013

131103 044

Les Krapov ? Peut-être ! Ou alors juste des gens qui essaient de prendre leur pied !

Posté par Joe Krapov à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,