20 mars 2022

Anne Mélou chante Boris Vian à Rennes le 13 mars 2022

220320 Anne Mélou

Malgré le peu d'éclairage aux spectacles de la Maison du Ronceray, j'ai pu sauver quelques photos de ce concert fort sympathique de dimanche dernier où l'on a pu entendre, mieux chantés que par leur créateur, les chefs d'oeuvre d'humour tendre et désabusé du grand Boris Vian. On ne trouve pas sur la toile de traces sonores de ce spectacle - elles viendront peut-être ultérieurement - mais des vidéos de prestations donnés par  Anne Mélou autour des répertoires d'Edith Piaf, de Léo Ferré ou d'autre chanteurs-chanteuses "à textes".

Pour tout savoir sur cette très bonne chanteuse que j'ai jadis côtoyée au Cercle des poètes disparu du bar l'Amaryllis, consultez sa riche page Fb ici :

https://www.facebook.com/anne.melou.94

2022-03-13 - 285 8

2022-03-13 - 285 9

2022-03-13 - 285 21

2022-03-13 - 285 31

2022-03-13 - 285 35

Posté par Joe Krapov à 10:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Les photos de Rennes de Louis Mélou

22 03 13 Louis Melou 04

Photo de Louis Mélou

J'ai appris en parcourant les pages d'Anne Mélou que son papa s'adonnait à la photographie des rues rennaises. Vous pouvez, vous aussi, découvrir quelques merveilles en noir et blanc sur la page Facebook consacrée à ses oeuvres et à ce livre, "Rennes, année 1950", publié en 2016 aux éditions Sutton. Je vais très vite essayer de me le procurer !

J'ai trouvé parmi ces photographies une vue magnifique de l'ancienne passerelle de la gare. J'avais jadis écrit à son sujet pour  le livre "Rennes, ville invisible". Voilà pourquoi, en ce dimanche très prolixe, je republie ci-dessous ce texte ancien accompagné de cette illustration idoine.

Posté par Joe Krapov à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

VERTIGE : LA PASSERELLE DE LA GARE

Lorsque Marie-Annick B. et ses quatre frères venaient voir leur grand-mère, rue Albert Martin, derrière la gare, à Rennes, toute la famille commençait par s'extirper de la 2-chevaux familiale, mythique et bordélique, en un mot "famélique".

Le père, la mère et les enfants B. franchissaient les marches du perron, sonnaient, puis entraient. Un peu plus tard, tout le monde ressortait et s'en allait à pied faire un tour au Thabor. Pour s'y rendre, on empruntait la passerelle qui traversait au-dessus des ateliers SNCF et des voies de chemin de fer.

22 03 13 Passerelle de la gare (Louis Melou)
Photo de Louis Mélou empruntée ici

Au début, on ne voyait rien sur cette passerelle, deux murs faits de plaques de fibrociment, le sol goudronné sur lequel les enfants couraient ou tapaient du pied, pour faire résonner le bruit métallique de leurs pas. Au bout il y avait un coude et, à la nuit tombée, des exhibitionnistes, disait-on, y rôdaient. Mais avant d'atteindre le coude, quand Marie-Annick arrivait en courant, quand elle débouchait en pleine lumière , c'était le vertige : elle se retrouvait en plein ciel, dans la lueur vive du soleil au travers des grilles à barreaux verts. En dessous, des tas de mètres plus bas, il y avait les trains qui passaient. À cette époque-là, il y avait encore des locomotives à vapeur et, quand elle arrêtait sa course, pour mieux savourer son vertige, elle collait son nez sur le grillage, se prenait toute la fumée dans les narines et les escarbilles dans les yeux parfois. Et puis, il y avait cette odeur de gravier chaud qui montait d'entre les rails, en fait l'odeur d'amine des ateliers.

Le reste du parcours se faisait sans courir, à petits pas de funambule sur cette passerelle étroite, étroite comme un fil d'acier que le progrès a fini par couper.

Il paraît que je l'ai empruntée, moi aussi, cette passerelle. Mais moi, qui suis pourtant très sujet au vertige, je n'en ai gardé aucun souvenir. Les Rennaises, les Rennais se la rappellent peut-être encore. Peut-être pas. La vitesse à laquelle les lieux de notre vie disparaissent dans l'oubli a quelque chose de proprement vertigineux.


N.B. On peut la voir également ici : http://www.wiki-rennes.fr/La_passerelle_de_Quineleu

Posté par Joe Krapov à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Corrèque et réguyer / Edith Piaf

Promis, après ce billet-ci je m'arrête et je vais mettre la cuisine en route !

Découvert également sur les sites d'Anne Mélou - il y en a un par spectacle ! - cette perle d'Edith Piaf, inchantable et impubliable aujourd'hui, qui s'intitule "Corrèque et réguyer".

Je la mettrais bien à mon répertoire pour un spectacle futur intitulé "Nos grand-pères étaient des sales types !". ;-) 

Posté par Joe Krapov à 07:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2022

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 70, Problèmes de maths

C’est certain, je n’ai pas fait l’X. Mais je suis quand même capable, à défaut de les résoudre, de poser certains problèmes. A mon entourage, déjà, qui se demande si je ne suis pas devenu complètement fou avec les 99 dragons qui tournent dans ma tête !

***

Dragon Adrienne 02

 

Monsieur Youstin Al-Brih-Dou, éleveur de moutons libyen, possède un cheptel de 62 animaux (A). Un dragon mal élevé et bâfreur sans scrupules, prénommé Coutainville, débarque un jour dans sa prairie et entreprend de lui bouffer une brebis le midi et une brebis le soir (B=2). Dites au bout de combien de jour le troupeau aura été réduit à zéro.

X=A/B

La Réponse est : 31

(cliquez sur les deux points, laissez enfoncé, et faites glisser la souris vers la droite pour avoir la réponse)

***

Par bonheur Monsieur Youstin Al-Brih-Dou est plutôt du genre réactif. Il décide d’aller porter plainte à la gendarmerie locale. « On ne me tondra pas comme ça la laine sur le dos ! » peste-t-il en avançant sur la route de Janzour à Tripoli.

La distance de Janzour à Tripoli est de 24, 2 kilomètres (A) ;
La monture de Youstin est un vieux bourricot qui fait du 3,630 km/h (B) ;
Combien de temps durera le voyage jusqu’à la gendarmerie si Youstin et son âne ne font qu’un arrêt de 20 minutes (C) à l’auberge de Nasr Eddin Hodja histoire de boire un coup parce qu’il fait drôlement soif dans ce désert médical ?

X=(A/B) + C

La réponse est : 7 heures

***

Arrivé au terme de son voyage Youstin Al-Brih-Dou frappe donc à la porte de la gendarmerie avec son bâton de berger. Le brigadier Tarq Win Inh Yi écoute ses doléances, interrompt ses employés dans leur divine sieste et propose à ses militaires d’aller occire le nommé Coutainville, dragon cracheur de feu de son état, qui fait du grabuge chez le sieur Al-Brih Dou ici présent.

L’effectif de la brigade est de 24 gendarmes(A).

1/4 de l’effectif se découvre soudainement des convictions antimilitaristes et pacifistes et présente sa démission ;
1/3 de l’effectif se fait immédiatement porter pâle et file à l’infirmerie ;
1/6 de l’effectif choisit la neutralité et demande l’asile politique à la Suisse ;
1/12 de l’effectif fait dans son froc, dit qu’il va changer de pantalon et déserte ;
1/8 de l’effectif dit ne pas pouvoir y aller parce qu’il a piscine ce jour-là.

Combien le brigadier Tarq Win Inh Yi peut-il envoyer d’hommes pour débarrasser le pays de ce
fléau ?


X= A – (A/4 + A/3 + A/6 + A/12 + A/8)

La réponse est : 1

***

Le soldat qui n’a rien répondu est en fait un stagiaire sourd et muet. On lui écrit sur un bout de papier qu’« il peut devenir un héros national en allant abattre un chien enragé qui course des moutons dans un pré. Cours-y vite, il va filer !». Touché par ce tant d’honneur-bonheur imprévu (aussi bien que mortel!) il fait une crise cardiaque et décède sur le champ.

L’histoire pourrait s’arrêter ici. Or il se trouve qu’un cavalier surgi hors de la nuit, courant vers l’aventure au galop sur un cheval infatigable, un nommé Georges Da Lydda, surnommé Itsy Bitsi par les militaires de la 1ère légion, 3e cohorte, 2e manipule, 1ère centurie dont il venait juste de claquer la porte en raison de divergences religieuses, demandait justement, du côté de Fam Molga, son chemin à une bergère qui gardait ses moutons. C’est à ses côtés qu’il entendit une voix divine qui lui intima, du haut du Ciel, de se rendre à la brigade de gendarmerie de Tripoli.

La distance de Domrémy Fam Molga à Tripoli est de 63, 6 kms (A) ;
La vitesse du cheval – ai je dit qu’il s’appelait Océdar ? - au galop est de 21 km/h (B) ;

Dites à quelle heure il doit quitter la bergère - qu’il avait entrepris de lutiner un chouïa malgré ses côtés masculins et sa coiffure bizarre - s’il veut arriver à 16 h 36 (C) pile chez le brigadier Tarq Win Inh Yi

Y=A/B
X=C-Y

Y= 3h 01 mn 42 s.
La réponse est : 13 h 34 mn 18 s.

***

Dragon envoyé par Adrienne 2022-02-05 (1) réduitIsy Bitsi, missus dominici, négocie avec le roi de Libye Pti Bik Inh Yi, un parent éloigné du brigadier cité plus haut.

- Si je te débarrasse du dragon, je demande en échange une chose très simple. Pendant les deux mois et les trois jours qui vont suivre (Y= 31+30+3 soit 64 jours) je convertirai à la foi chrétienne en la baptisant une personne de ton peuple. Le jour suivant je doublerai ce nombre. Je le doublerai encore le troisième jour. Et ainsi de suite pendant la période indiquée.

- Tope-là, répond le roi, j’aime les affaires carrées.

Le roi ne subodore pas qu’il y a un piège.

Calculer la valeur de 1 puissance 64.

La réponse est : 9 223 372 036 854 780 000. Vous ne trouvez pas qu’on est un peu serrés dans cette rame de métro ?

***

Le dragon Coutainville a décidé de manger non plus des brebis mais des jeunes filles. Le tirage au sort a désigné aujourd’hui mademoiselle Djamila Leup Riheur. Personne ne proteste contre ce féminicide parce que cette jeune fille est une impertinente qui pose beaucoup trop de questions, une chose très mal vue à l’époque. En même temps, comme on l’a vu dans le problème n° 3 (la gendarmerie) personne n’est en mesure de faire une grosse tête au dragon.

Djamila Leup Riheur, une fois allégée du poids de ses vêtements, pèse 55 kilogrammes (A). Son squelette, que le dragon Coutainville ne consommera pas – il n’aime pas tomber sur un os - , représente 15 % du poids du corps (B).
100 grammes de viande de jeune libyenne représentent 334 calories (Z).

Y=A-(A*15/100)
X=Y*100*Z

Dites combien Coutainville aura absorbé de calories une fois qu’il aura englouti le dernier bout de bidoche de la questionneuse obstinée.

La réponse est : 156 145 calories. Il ferait bien de faire un peu plus d’exercice s’il ne veut pas que son médecin le mette au régime sec un de ces quatre !

***

Une fois que Georges Itsy Bitsi Da Lydda est venu à bout du dragon, il a eu la surprise de voir celui-ci se transformer en une rose blanche de Corfou.

Le dragon pesait 6 tonnes 5 (A)au moment de son trépas.
La rose pèse 20 grammes (B).

Calculer le pourcentage de poids que le régime Saint-Georges fait perdre lorsqu’il est rigoureusement suivi :

X=100-(B/A)*

La réponse est : beaucoup. En fait, un peu arrondi, c’est 99,999969 %

***

Une bouteille de vodka polonaise pèse 1,081 kilo (A).
Vladimir Poutine est un dragon contemporain qui envahit les champs de blé de son voisin et sème une terreur bien plus grande encore que la peur engendrée jadis par le dragon Coutainville.

Si un même phénomène de transformation après décès pouvait avoir pour effet que Poutine soit transformé en une bouteille de vodka polonaise pleine, calculez son poids effectif.

X=(A/100)*99,999969

La réponse est donc : 35 211 726, 384 tonnes

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi, au moment de le combattre,

1/4 d’entre nous se découvre soudainement des convictions antimilitaristes et pacifistes et présente sa démission ;
1/3 d’entre nous se fait immédiatement porter pâle et file à l’infirmerie ;
1/6 d’entre nous choisit la neutralité et demande l’asile politique à la Suisse ;
1/12 d’entre nous fait dans son froc, dit qu’il va changer de pantalon et déserte ;
1/8 d’entre nous dit ne pas pouvoir y aller parce qu’il a piscine ce jour-là.

N.B. Les deux dragons nous ont été très aimablement prêtés par Dame Adrienne.


Ecrit pour le Défi du samedi n° 707 d'après cette consigne : X

Posté par Joe Krapov à 01:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 mars 2022

Venise en noir et blanc : photos de mars 1993. Pochette I (4)

N 93 01 Venise 1 21

N 93 01 Venise 1 23

N 93 01 Venise 1 24

N 93 01 Venise 1 25

N 93 01 Venise 1 26

Posté par Joe Krapov à 10:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Venise en noir et blanc : photos de mars 1993. Pochette I (5)

IMG_20220318_0002

N 93 01 Venise 1 01 (2)

N 93 01 Venise 1 27

N 93 01 Venise 1 28

N 93 01 Venise 1 32

Posté par Joe Krapov à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Venise en noir et blanc : photos de mars 1993. Pochette I (6)

N 93 01 Venise 1 33

N 93 01 Venise 1 34

N 93 01 Venise 1 35

N 93 01 Venise 1 36

N 93 01 Venise 1 37

 Photos prises entre la Riva degli Schiavoni et San Pietro di Castello.

Posté par Joe Krapov à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2022

Venise en noir et blanc : photos de mars 1993. Pochette I (1)

Il y a neuf pellicules en noir et blanc, dont j'ai parlé dans mon texte d'hier, et que j'avais bien oubliées. J'ai entrepris à la suite de les numériser. Je crois que certaines photos n'avaient même jamais eu l'honneur d'être tirée sur papier.

N 93 01 Venise 1 02

N 93 01 Venise 1 03

N 93 01 Venise 1 04

N 93 01 Venise 1 07

N 93 01 Venise 1 10

Posté par Joe Krapov à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,