11 janvier 2019

LES INVENTEURS FARCEURS. 6, Plonk et Replonk

N.B. J'ai lu en préparant la conférence que Plonk et Replonk avaient eu des soucis financiers alors n'hésitez pas, ami.e.s riches, à acheter leurs livres et leurs cartes postales !

D'autre part, nous avons ce problème bien connu de la reproduction d'oeuvres intellectuelles sur Internet, fait assimilable juridiquement à de la contrefaçon. C'est pourquoi je ne peux vous afficher ici toutes les images que j'ai scannées et que nous présenterons à la conférence pour faire applaudir nos amis suisses.

Le tableau suivant comprendra la liste des images projetées et aussi d'autres cartes postales récupérées hier sur d'autres sites web qui auraient aussi bien pu être utilisées dans notre diaporama. Bravo et merci encore une fois à ces inventeurs-farceurs là ! Leur site web est ici.

 6. Plonk et Replonk

 

Voici maintenant que des chemins propicesnous mènent à La Chaux-de-Fonds (en Suisse).

 feeries-militaires-pierrevives

5386

 

 

C’est là que s’est installé en 1995 le collectif d’éditeurs Plonk et Replonk composé de Jacques Froidevaux, Hubert Froidevaux et Miguel-Angel Morales.

  

Plonk & Replonk puisent dans leur important fonds d’archives 1900 et conçoivent des photomontages en y intégrant des photographies personnelles, en les colorisant ou en y ajoutant une touche d’absurdité « à la Suisse », notamment dans la légende.

100-1286_49993x4

 

couverture_errratoum_internet 

 

 Voici quelques exemples en lien avec notre thème,

tirés de leurs livres :

« Les mille et 1 lundis »,

« Erratoum »

et

« Monuments durables et métiers éphémères ».

 Gustave et Octave Givrin, les inventeurs mal aimés de l’heure d’hiver

L’inventeur du jeu de l’oie

L’inventeur du problème de robinets

Une manufacture de cheminées d‘usines à Londres en 1834

Jean Carbon, député centriste et ingénieur des chemins de fer, concepteur de la troisième voie

Une prestation peu connue des bibliothèques : le service des livres chantés à domicile

 images (2)

 micro-ondes

 Les débuts de l’électronique de précision : Hans Herse, l’inventeur oublié du premier macroprocesseur

La bicyclette-horloge postale permet au facteur d’apporter avec le courrier l’heure exacte à tous les usagers

Le barrage à deux faces de la grande Bixence, un éclair de génie dans le ciel du bon sens : deux côtés, deux fois plus d’eau donc deux fois plus d’énergie

La première banane biomécanique

Georges Courges, concepteur du chapeau melon

Test du premier wagon à sustentation magnétique par les frères Marcoeur vers 1900

 Le prototype du premier téléphone mobile

Maurice X. l’inventeur de la peinture sèche

Jean-Jacques Dimanche, inventeur de la presse dominicale et ses deux premier lecteurs : Amédée et Josette Dimanche

L’inventeur du parachute frontal

Le premier appareil photo noir et blanc en couleurs

Jean-Baptiste de Pique-Sel, précurseur oublié du mouvement pictural qui porte son nom

 le_pro10

 plonk-replonk-coimbra-600x865

 

 

 

 Allibert Zeimer,

l’inventeur de la clé sous le paillasson

testant son invention sur lui-même

 

 

La balançoire bretonne

 99626518

 c7001_1

 

 

 

La retaille et le cloutage des langues de bois

avant les élections nouvelles

 

Le vérificateur d’obus

Le chapeau-horloge

La grenade en porcelaine de Limoges

 Présentation de la plus grande fourchette du monde (42 mètres). Elle sera utilisée pour la plus grande paella du monde (246 mètres de diamètre) et on assistera à la plus grande tourista du monde (4519 victimes, 12 hectolitres de…

S’interrompant très vite : 

Passons au chapitre suivant, voulez-vous ?

 a9dacc01d0ca77e8fe7273030db75634

 100408-00091

 

 

 

 

Les frères Carron, inventeurs de la roue carrée

 

 

 

 

Cabine téléphonique modèle Mastar Inox. Mise en service en 1965 et remplacée en 1983 suite aux plaintes des usagers concernant le système de fermeture des portes

 IMG_1153-Medium

 maxresdefault

 

 

 

La livraison des colis express

(ajout de Joe Krapov : aux Trois Suisses ?)

 

 

 

Hans von Kuhe, père de la bombe à Emmental, contemplant terrassé les dégâts de son oeuvre destructrice.

 ob_ccbd93_emmental

 photomontage-Plonk-Replonk--636x400

 

 

 

Patapon, mascotte du 20e bataillon de force d'inertie

Posté par Joe Krapov à 11:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


10 janvier 2019

MOT D'EXCUSE

Joconde don Martin

Me voici de retour après avoir laissé ce blog en plan début janvier.

C'est que voyez-vous, j'ai fait un truc idiot : je suis retourné travailler, et pas qu'un peu ! Je suis dans la dernière ligne droite d'une conférence que mon compère Pierre-Antoine Angelini et moi-même allons donner ce lundi 14 janvier à 14 h 30 à l'Espace Ouest-France, rue du Pré-Botté à Rennes. Le thème ? Les inventeurs farceurs.

J'en ai passé des journées à peaufiner le collage de textes, à mettre des images dans des diaporamas, à manger des chouquettes et à rire avant de minuter avec mon complice nos lectures et nos commentaires de ces pages et images volées ici et là !  Celle-ci ci-contre appartient à Don Martin et au mythique journal "Mad". Qu'est-ce que ça peut demander comme temps de préparation de causer une heure devant un public de badauds ! J'avais oublié ! Et tout ça avec un traitement de texte qui ne marchait plus à cause de mon antivirus ! Deux jours pour essayer de réparer le truc de fous !

Le pire voyez-vous est ceci : la conférence n'a pas encore eu lieu qu'on nous la réclame déjà et il est fort probable que nous retournions dans un lycée au mois de février pour la présenter à une classe de première ! Benjamin Button, sors de ce corps !

En attendant, comme de très aimables personnes parmi mes correspondant.e.s ne pourront pas assister à cette "prestation scénique décalée à vocation humoristique accompagnée de chansons, de lectures et de projections diverses (diapositives, objets introuvables, confettis noirs pour personnes en deuil et même Kate Moss en 3D !)", je vais tâcher d'en présenter ici la substantifique moelle... en commençant par les chapitres de la fin, histoire qu'une recherche par tag permette ensuite aux afficionados de Charles Cros, Alphonse Allais, Jacques Carelman, Gaston de Pawlowski, Gaston Lagaffe, Plonk et Replonk et Boris Vian de retrouver leurs petits dans l'ordre grace au tag "inventeurs farceurs" !

Posté par Joe Krapov à 12:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]

LES INVENTEURS FARCEURS. 7, Boris Vian

 Vian ingénieur ba28d95_4521-xpsm6s 

 

 

 

Nous terminons avec Boris Vian l’évocation de ces personnalités douées pour les sciences comme pour les arts. 

 Boris+VIAN+écrivain+français,+poète,+parolier,+chanteur,+critique+et+musicien+de+jazz+(trompettiste),

 Vian Carte-AFNOR

 

 

Sa carte de visite en dit long sur l’activité déployée lors de sa courte existence (il est mort d'une crise cardiaque à l'âge de 39 ans).

 

 

Sorti ingénieur de l’Ecole centrale il travaille à l’AFNOR où il s’ennuie beaucoup et se tourne vers une carrière littéraire et musicale.

 BORIS_VIAN_GUITARE

 canal-des-deux-mers-sud-gironde-1024x427

 

 Avant cela, il dépose un brevet pour une invention qui ne sera jamais appliquée : celle d'un procédé d'éclusage des canaux, consistant à « arrêter le canal à 10 kms de son aboutissement et à transporter le navire au-delà sur chariot et rails ». Cette invention fait l’objet d’un communiqué détaillé le 2 janvier 1942.

 

 Il envisage aussi un tracé du grand canal des Deux-Mers (le canal du Midi relié à celui de la Garonne) chanté par Charles Cros, et qui devrait selon Vian « nous délivrer de la terrible sujétion d’Albion sur Gibraltar».

 de_l_Atlantique_a_la_Mediterranee_a-velo

 440px-Tramway_de_Saint_Etienne_-_Tramway_PCC

 

Le 18 décembre 1953 il dépose à l'INPI une demande de brevet pour l'invention d'une roue élastique, brevet qu'il obtient le 21 juin 1955 et qui sera utilisé dans les années 60 pour le tramway de Saint-Etienne.

Mais la plus célèbre de ses inventions est le pianocktail, évoqué dans son roman « L’écume des jours ». Voici le passage en question :

 

– Prendras-tu un apéritif ? demanda Colin. Mon pianocktail est achevé, tu pourrais l’essayer.
– Il marche ? demanda Chick.
– Parfaitement. J’ai eu du mal à le mettre au point, mais le résultat dépasse mes espérances. J’ai obtenu, à partir, de la Black and Tan Fantasy, un mélange vraiment ahurissant.
– Quel est ton principe ? demanda Chick.
– A chaque note, dit Colin, je fais correspondre un alcool, une liqueur ou un aromate. La pédale forte correspond à l’œuf battu et la pédale faible à la glace. Pour l’eau de Seltz, il faut un trille dans le registre aigu. Les quantités sont en raison directe de la durée : à la quadruple croche équivaut le seizième d’unité, à la noire l’unité, à la ronde la quadruple unité. Lorsque l’on joue un air lent, un système de registre est mis en action, de façon que la dose ne soit pas augmentée – ce qui donnerait un cocktail trop abondant – mais la teneur en alcool. Et, suivant la durée de l’air, on peut, si l’on veut, faire varier la valeur de l’unité, la réduisant, par exemple au centième, pour pouvoir obtenir une boisson tenant compte de toutes les harmonies au moyen d’un réglage latéral.
– C’est compliqué, dit Chick.
– Le tout est commandé par des contacts électriques et des relais. Je ne te donne pas de détails, tu connais ça. Et d’ailleurs, en plus, le piano fonctionne réellement.
– C’est merveilleux ! dit Chick.
– Il n’y a qu’une chose gênante, dit Colin, c’est la pédale forte pour l’œuf battu. J’ai dû mettre un système d’enclenchement spécial, parce que lorsqu’on joue un morceau trop « hot », il tombe des morceaux d’omelettes dans le cocktail, et c’est dur à avaler. Je modifierai ça. Actuellement, il suffit de faire attention. Pour la crème fraîche, c’est le sol grave.
– Je vais m’en faire un sur Loveless Love, dit Chick. Ça va être terrible.
- Il est encore dans le débarras dont je me suis fait un atelier, dit Colin, parce que les plaques de protection ne sont pas vissées. Viens, on va y aller. Je le réglerai pour deux cocktails de vingt centilitres environ, pour commencer.

 

pianocktail (1)

Pianocktail

 

 Ce pianocktail a depuis été réalisé. On peut le voir fonctionner dans la vidéo ci-contre. Si vous êtes pressé.e. et n'aimez pas trop le blabla télévisuel, visionnez le passage entre les minutes 2 à 4, ça vous donnera une idée de la chose.

 

 

Nous terminerons cette conférence en chanson avec la "Java des bombes atomiques" illustrée par Plonk et Replonk...

 190106 265 006 B

 

 

 

... et interprétée ici par Serge Reggiani

Posté par Joe Krapov à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 janvier 2019

J'AI DES DONS DE GUÉRISSEUR

 

160823 Nikon 081

J’ai des dons de guérisseur. C’est normal : dans une vie antérieure j’ai été herbe médicinale. Je me souviens très bien, c’était dans un monastère médiéval. Je menais alors une vie bien plus simple qu’aujourd’hui. Tout était bien plus carré que maintenant autour de moi et nous étions bien plus solidaires que dans nos sociétés de plus en plus inégalitaires.

Un beau jour, j’ai été utilisée pour fabriquer une potion magique. On m’a découpée en morceaux, j’ai subi des tirs de mortier, j’ai même été proprement pilonné et puis on m’a jeté dans le grand bain de la thérapeutique. En l’occurrence, on l’appelle la marmite, on ne sait où elle habite mais quand on te plonge dans sa réalité, ça chauffe pour ton matricule. C’est un peu normal quelque part qu’on jette les verts dans le chaudron de Saint-Etienne ! Et d’ailleurs, une fois rendue à mon heure dernière, et, croyez-moi, c’était l’heure dernière et pas l’heur dernier je me suis demandé si c’était vraiment Saint-Etienne puisqu’on dit « les Stéphanois ». Plutôt Saint-Stéphane, alors, non ? Ou Sainte Epiphanie aime les sucettes et les dragées laxatives ? Sait-on où vont toutes nos questions quand nos organes se liquéfient, qu’ils déliquescent de savon noir et que nous quittons cette vallée de larmes pour renaître dans un autre corps, une autre substance, un nouveau véhicule inconnu ?

J’ai des dons de guérisseur mais pour que vous en soyez assuré(e), pour que vous puissiez en bénéficier, il vous faut croire en la métempsychose, c’est-à-dire au passage d’une âme unique dans des enveloppes aussi successives que diverses. Ces corps ont leur durée de vie aléatoire mais l’âme est immortelle. Et là, couic, ça coince ! Je les entends déjà les sceptiques parmi vous qui vont me balancer leur question fatidique :

- Tu peux le prouver ? ». 

190109 vacances-helvetus

Au diable, vils suppôts de la rationalité, du matérialisme, de la panurgitude scientifique ! Pas de bol pour vous, je ne suis pas du genre à fréquenter Aplusbégalix, à vous cogner sur le casque pour vous faire entendre déraison, à monter en chaire et en noces pour marier les arguties de poids et les légères suspicions de chemin de vérité. Si vous mettez en doute l’origine de mes talents de guérisseur, c’est certainement parce que vous-même avez été astrologue pour avions au début du XXe siècle ! D’ailleurs des recherches poussées dans la bibliothèque de Plonk et Replonk, nos deux coucous suisses préférés, m’ont permis de retrouver, comme par hasard, vos élucubrations de cette période-là :

Verseau : les biplans de ce signe auront le vent en poupe, surtout ceux du troisième décan. Pensez cependant à voyager léger quand le ciel est chargé de nuages.

Bélier : aujourd’hui vous avez un grain de folie en lieu et place d’hélice. Tout va tourner de traviole et votre jovialité naturelle s’envolera quand vous rencontrerez ce gros zeppelin de soupe en travers de votre chemin.

Gémeaux : les Sopwith Camel natifs de ce signe sont invités à ne pas s’énerver les nerfs en sortant de chez eux. Le célèbre baron rouge, M. Von Richthofen, est encore de sortie. Vous risquez d’en faire les frais.

Moralité : tout est logique, tout est dans tout et réciproquement. La preuve de mes talents de guérisseur vous a été assénée sans que vous ayez eu à souffrir de ma médication magique. La simple lecture de ce texte a suffi : je vous ai vu sourire et entendu rire plusieurs fois. Pour moi, vous êtes guéri.e !

Evitez simplement, dans votre vie future, de vous réincarner en épinard : il paraît que Popeye, très énervé, très affamé, rodera dans la contrée avec un gilet jaune sur le dos !

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 8 janvier 2019
d'après la consigne "Comment j'ai adopté un dragon"

Il me fallait traiter le sujet "J'ai des dons de guérisseur" et introduire, toutes les cinq minutes une formule tirée avec les dés :

Un beau jour - Et croyez-moi - Et là, couic ! - Tu peux le prouver ? - Pas de bol - Comme par hasard - Moralité

04 janvier 2019

Illuminations de l'hôtel de ville à Rennes le 2 janvier 2019 (1)

190102 265 104

190102 265 107

190102 265 112

190102 265 115
Nous avons eu droit cette année, pour notre petit Noël place de la Mairie,
à la nouvelle création-installation lumière monumentale de Yann Nguema
avec la musique d’EZ3kiel.

Voici tout un concert de ce groupe avec de jolis passages
pour harmonica de verre et machine à écrire ! 

Posté par Joe Krapov à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Illuminations de l'hôtel de ville à Rennes le 2 janvier 2019 (4)

190102 265 138

190102 265 146

190102 265 149

190102 265 153

190102 265 155

On ne revient sans doute pas indemne de la Fête des lumières lyonnaise :
j'ai trouvé que ce très joli carrousel manquait singulièrement de couleurs. 

Le bleu et l'or ne me suffisent plus ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 11:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 janvier 2019

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 45, LANGUE DE FEU

181228 Nikon 001

Noufous léfé drafa gonfons
Noufous boufoulofottonfons
Léfé p’tifits moufoutonfons !

Côfotefes d’afagneauxfo
Soufourifis, gifigofots,
Enfen rafagoufoût oufou
Enfen cofolomfonbofo
Toufoujoufours noufous calfal-
Mefent lafa frinfingafale.

Dede l’afanifimalfal
Pafanurfurgificalfal
Onfon sefe réfégalfale !

Boirfoir làfa-defessufus
Dufu vinfin aufo fufût
N’estfé pasfé d’refefufus !

Noufous difigéféronfons
Toufous lesfé gorforgeonfons :
Châfateaufo-Chafalonfon

Saintfin-Efémifilionfion,
Fronfontonfon, Mâfaconfon
Oufou Lufubéféronfon

Men’fèntoufou safalonfon
Saintfin-Montfon, Morforgonfon
Toutfou vinfin estfé bonfon !

Pefetifit enfennuifui
Parfarmifi ceuxfe-cifi
Unfin seulfeuk noufous nuifuit :

Lefe Nuifuits-Saintfin-Georforges
Sansfan quefe l’onfon sachfache
Pourfourquoifoi, lafa vafache !
Cefe cofocofo làfa
Nousfou resfeste enfan trafa-
Verfers defe lafa gorforge !

Merci à Bongopinot pour la découverte de ce langage !

Traduction :

 

181228 Nikon 002

 

Nous les dragons
Nous boulottons
Les p’tits moutons !

Côtes d’agneaux
Souris, gigots,
En ragoût ou
En colombo
Toujours nous cal-
Ment la fringale.

De l’animal
Panurgical
On se régale !

Boire là-dessus
Du vin au fût
N’est pas d’refus !

Nous digérons
Tous les gorgeons :
Château-Chalon

Saint-Emilion,
Fronton, Mâcon
Ou Lubéron

Men’tou salon
Saint-Mont, Morgon
Tout vin est bon !

190102 dragon de saint-georgesPetit ennui
Parmi ceux-ci
Un seul nous nuit :

Le Nuits-Saint-Georges
Sans que l’on sache
Pourquoi, la vache !
Ce coco là
Nous reste en tra-
Vers de la gorge !

Posté par Joe Krapov à 15:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

99 DRAGONS : EXERCICES DE STYLE. 44, PANGRAMMES

- Bien sûr, un dragon n’est jamais xylophage. Il kiffe les ovins et aussi ces wapitis qu’on trouve au zoo.

Soyez en sûr, Majesté, il ne nous reste que nos yeux pour pleurer : on en a gros sur le kiwi, ça nous fâche bien, cette dévastation ! ».

Les paysans sortis le monarque ébahi gonfle ses joues et envoie des watts dans son kazoo : c’est le code pour appeler son vizir et ses preux.

- Dégonflés ! Loques ! Avachis ! Jazzeux ! Kystes ! » Le royal bwana ne manque pas d’injures pour ses troupes.

190102 Nikon 093

- Des bachi-bouzouks, des faux-jetons, des voyous, des zouaves, des Liliputiens swiftiens qui plombent à jamais l’image du royaume !

Jugez ! Pas un seul de ces pitoyables chie-dans-son-armure n’a trouvé glorieux d’aller squizzer le teckel à flammes pour le cuire au wok !

Alors, chaque jour, la bête perfide mange du yack, du veau, des agneaux, du zébu et voici maintenant qu’elle réclame… une squaw !

Quel affreux western ! Foldingue ! Il ne manquait plus à ce puzzle vicieux que le jumping d’une biche et voilà, OK, la scène de sexe arrive !

Car le King-Kong visqueux souhaite danser le twist ou la zumba avec une jeune fille pure !

Lyz, la daughter du king, est une fumeuse invétérée de Winston : de vieux paquets jonchent le sol de sa chambre.

Blonde, juriste, sexy, photogénique, le Wonderbra volubile, elle est experte en cakes et en gin-fizz et possède un chat gourmand.

Par commodité dans cette version-ci Zorro est Wallon, s’appelle Jacky Ickx et s’en vient de Belgique sur son palefroi hongre.

Maintenant, fin du sketch et fête des zygomatiques, le preux wallon s’en va foutre des baffes à Jules !

Rixe épique, l’interzonal se dispute au moyen de verres de whisky sans cubes de glace qu’il faut boire cul-sec (d’un seul jet derrière la cravate).

Perfidie d’outre-Quiévrain ce whisky était un mélange de benzène, de Xérès et de Jupiler. La bête perd.

Quand on propose au victorieux yogi un kawa pour se remettre en jambe il émet juste, montrant le dragon qu’un léger zéphyr refroidit :

Portez-y ce vieux Whiskas, à la juge blonde qui fume ! Pour son chat !


N.B. Vous pouvez cliquez sur l'image du dragon pour admirer d'autres oeuvres de VLAM

Posté par Joe Krapov à 15:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,