12 septembre 2018

RETOURNER A CHARLEVILLE-MEZIERES !

170715 Nikon B 011

Oui, je retournerais bien à Charleville-Mézières ! Nous avons passé une semaine un peu folle dans cette cité ardennaise en juillet 2017 et cela m’a tellement plu, la boîte à lettres spéciale pour recueillir le courrier destiné à Arthur Rimbaud, que j’ai entamé une correspondance folle, à sens unique, à destination de ce coffret jaune posé à l’entrée du cimetière où le poète est enterré.

Après une année de ce petit jeu, je me sens un peu coupable d’avoir ri et fait rire deux ou trois ateliers d’écriture avec ces délires d’aujourd’hui balancés à un squelette d'hier qui n’en peut mais et se trouve bien incapable de répondre.

Il me reste encore à envoyer une lettre recommandée avec demande d’accusé de réception en direction de cette fameuse boîte aux lettres pour que le gag soit complet et l’incident clos.

Car je m’interroge toujours : le facteur dépose-t-il bien le courrier dans cette boîte à l’air si mort ? Un service de la ville vient-il, de temps en temps, prendre livraison de la correspondance reçue par Arthur ? Qu’en font-ils, de ces lettres folles, les Carolomacériens ?

Ne ferais-je pas mieux de rassembler mes textes épars, de les imprimer, d’en faire un livre et de l’envoyer au directeur du Musée Rimbaud dans son moulin au-dessus de la Meuse ? Ce scénario non plus ne m’agrée pas vraiment. Parfois je suis victime de crises de paranoïa : j’imagine que le monsieur s’approprie ma littérature et la publie sous son nom avec le titre « Les lettres de mon moulin ». Si cela devenait un succès de librairie je serais vert ! Plus vert que le cabaret du même nom auquel Rimbaud consacra un très chouette poème.

1819-01 Marthe Vassallo Musée Charleville img_5186_med_hr

Oui, j’y retournerais bien à Charleville-Mézières mais sans le fantôme de Rimbaud à honorer-explorer-déplorer-exploiter-exploser. J’irais refaire la croisière sur la Meuse à partir de Monthermé. Je retournerais au Musée des Ardennes voir la cruche-matriochka dont parle Marthe Vassallo sur son blog. 

J’irais à nouveau savourer la carbonade flamande, la bière brune et le café gourmand du restaurant belge de la rue du Moulin. J’irais randonner entre Gernelle et Rumel avec un GPS pour tâcher de ne pas me perdre cette fois!

J’irais au Festival de la Marionnette !

Surtout j’irais poser ma tente – dont je n’aurais pas oublié les piquets sur le balcon ! – au camping municipal. Mon ami Manu que j’ai envoyé là-bas cet été m’a affirmé qu’on y passe désormais des nuits très tranquilles : les gendarmes locaux ont mis un terme au tapage nocturne occasionné par les kékés du coin qui croyaient devoir se montrer plus rustauds encore que le gars Jean-Arthur.

Allons bon, voilà que ça me reprend : on a dit qu’on n'en parlait plus, de celui-là !

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 11 septembre 2018 d'après la consigne suivante :

Répondez au questionnaire du losange puis choisissez une de vos réponses et développez-la


10 septembre 2018

Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (5)

De 12 heures à 18 heures ce dimanche 9 septembre, Joe Krapov ne pouvait être ailleurs qu'à la Ballade avec Brassens ! Il y fut accueilli par "les Copains Thabor", la chorale du Thabor qui interpréta, juste avant les discours officiels, "les Copains d'abord" !

180909 265 017

180909 265 018

180909 265 019

180909 265 020

 

180909 265 021

Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (6)

180909 265 022

M'enfin ? Pourquoi cette chanteuse nous raconte-t-elle que Georges Brassens a écrit toutes les chansons de la deuxième partie du XIXe siècle, y compris "Il avait un joli nom mon guide, Nathalie" ? C'est un pompage éhonté de la prestation krapovienne et lebichonnesque lors de "Brassens pour nos aînés", vous ne trouvez pas ? Elle ferait mieux de nous chanter "La légende de la nonne", "Fernande" ou "La maîtresse d'éocle" ! ;-)

P.S. Pour les lecteurs et lectrices non-rennais.es de ce blog, une petite précision : il s'agit de Nathalie Apperé, actuelle maire de Rennes.

180909 265 025

Attention, madame l'élue de quartier !
Il paraît que la foi en la politique soulève des montagnes.

OK, je sors !

180909 265 029

Les festivités ont débuté avec l'interprétation par une chorale géante de quatre chansons :

Le parapluie, L'Auvergnat, les Amoureux des bancs publics et l'Orage.

Quand on a eu fini de chanter on s'est dirigés vers le buffet et on a dansé devant car il était devenu vide entre temps !

180909 265 026

180909 265 028

180909 265 030

180909 265 032

180909 265 033

Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (7)

180909 265 051

Hervé Arnoux n'a pas craint d'envoyer les treize couplets de la "Supplique pour être enterré à la plage de Sète".

180909 265 054
On a même pu, cette année, entendre "L'Amandier" chanté en arabe !

180909 265 057Les Modestes, excellents en off, tout comme sur la scène du Quai 13, le samedi, où je suis allé les écouter. Ce qu'ils font des chansons les moins connues de Brassens est d'une beauté à couper le souffle. Je vous ferai écouter ça jeudi ou vendredi prochain.

180909 265 058

180909 265 056

Et puis non d'ailleurs ! Je vous les fais entendre tout de suite puisqu'il n'y a qu'une vidéo d'eux - signée Joe Krapov - sur Internet ! Ils sont vraiment trop modestes !

Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (8)

DSC_0693

Am'nez Zique sans les Biches sur la scène Jeanne.
Leur version du Gorille a obtenu un franc succès.

photo par Maryvonne E.

P1150777
Les m'A2R1 d'O douce. Ni le capitaine Haddock, ni l'Université de Rennes 1
n'ont eu à rougir de leur excellente prestation !

Et il n'y a ici que la moitié de l'effectif théorique !

Photo par Martine P.

180909 265 061
Am'nez zique sans les Biches en off avec Loïc (ex B car)

180909 265 063

180909 265 066

Photos prises par Christian


Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (1)

180909 265 037

Quelquefois on a des journées parfaites ! Celle d'hier en fait partie. Alors merci aux organisateurs de la ballade avec Brassens, merci à Georges, merci aux photographes, aux graphistes, aux musiciens, merci et bravo à tous !

180909 265 034

180909 265 035

180909 265 036

Posté par Joe Krapov à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sur la Ballade avec Brassens le dimanche 9 septembre 2018 (4)

180909 265 053J'attends avec impatience l'envoi par la dame du photomaton Brassens du portrait d'Amnez'zique sans les Biches qui avait l'air assez réussi !

180909 265 014Alors, c'est lui, le fameux Hector dont la femme est si célèbre ?

Petit jeu krapovien : connaissez-vous le nom du valet de pique dans un jeu de cartes? A Rennes, tout le monde à séché ! Et celui des autres valets du jeu ?

180909 265 015
Le thème de la Ballade, cette année, était "le parapluie". On se demande bien pourquoi : il fait toujours beau sur la promenade Georges Brassens ce week-end-là ! Les parapluies de la déocration ambiante viennent du bureau des objets trouvés. pas étonnant que les gens les oublient : il ne pleut jamais à rennes, située dans un de ces "pays imbéciles où jamais il ne pleut, ou l'on ne sait rien du tonnerre"... alors qu'à Brest... ;-)

180909 265 016

J'ai demandé au citoyen brassensophile la permission de photographier son superbe tee-shirt !

180909 265 052
L'effet transat fonctionne à plein ! Quelqu'un à confondu Georges Brassens et Georges Moustaki ?

Posté par Joe Krapov à 13:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2018

EN VADROUILLE A MONTPELLIER ?

Je n’ai pas trouvé mieux, cette semaine, pour évoquer la grande vadrouille qui est la nôtre, que de ressortir mon questionnaire du losange tout frais pondu de cet été et d’y répondre. Ca n’a pas beaucoup d’intérêt en soi, on ne découvre pas à la fin si on est plutôt Bourvil ou plutôt De Funès (plutôt bourrin des villes ou plutôt plein de finesse des champs !) mais ça montre bien que « les gens de Villejean voient du pays » ! Et les autres aussi !

Que vous le vouliez ou non, votre vie jusqu’à présent s’est inscrite dans un losange, ou, pour être plus précis, dans un quadrilatère (ou un triangle) formé par :

- La ville la plus septentrionale dans laquelle vous vous êtes rendu.e (septantrion n’est pas un mot belge qui laisserait entendre que, dans le lit de la baronne,nous étions soixante-dix chasseurs plus ou moins histrions, mais cela a rapport au nom poétique du Nord
- La ville la plus orientale dans laquelle vous êtes allé.e. La plus à l’Est, si vous préférez
- La plus méridionale (au Sud c’était pas les corons !)
- La plus à l’Ouest (en direction de Brest pour les dyslexiques et les scouts!)

Nous aimerions obtenir de vous les informations suivantes (vous n’êtes cependant pas obligé.e de répondre à toutes ces questions) :

Quelles sont les extrémités de votre losange ?

 

losange JK

 

Quelle est la ville dans laquelle vous avez passé le plus de temps depuis votre naissance ?
Rennes.

Où avez-vous le plus ri cette année ?
A Dol de Bretagne devant l’exposition John Wilhelm.

Dans ce losange, quel est l’endroit où vous retourneriez volontiers ?
Burano dans la lagune de Venise.

Qu’avez-vous déjà fait dans votre vie que personne d’autre que vous n’a fait ?
J’ai chanté, déguisé en bouffon, le rapport du commissaire aux comptes dans une assemblée générale d’association subventionnée.

Avez-vous déjà rencontré une célébrité ? Laquelle ?
J’ai un peu honte de l’avouer mais j’ai serré la main de François Fillon.

Racontez une mésaventure à vous arrivée qui se termina bien
Un été d’il y a bien longtemps nous sommes partis camper pas loin de Lorient pour assister au Festival interceltique. Arrivés sur place, surprise : on avait oublié les piquets de la tente sur le balcon ! Le gérant du camping nous a loué une caravane pour nous éviter de rentrer tout penauds à la maison.

Y a-t-il un endroit où vous ne vous attendiez pas à vous retrouver ?180505 265 070
Oui : à l’opéra de Münich pour assister à un ballet sur le thème d’Alice au pays des merveilles.

Aussi à Mourmelon le Grand pour y effectuer ce qu’on appelait alors le service militaire.

Racontez votre itinéraire professionnel en ne donnant que les noms des villes traversées :

Naissance à : Libercourt (Pas-de-Calais)
Premières études (maternelle, école primaire) à : idem
Etudes secondaires (collège, lycée, université) à : Lille
Premier poste professionnel à : Paris
A vécu à : Libercourt, Paris, Sablé-sur-Sarthe, Rennes

A part celle où vous résidez, y a-t-il des villes dans lesquelles vous allez plusieurs fois par an ?
Lannion et Nantes.

Dans votre ville, quel est l’endroit que vous fréquentez le plus régulièrement ?
La salle Mandoline de la Maison de quartier de Villejean.

Citez une ville en dehors de votre losange dans laquelle vous aimeriez vous rendre :
Portmeirion au pays de Galles, lieu de tournage du feuilleton « Le Prisonnier ».

Citez des villes, autres que votre lieu de résidence, dans lesquelles vous avez dormi cette année :
Lannion, Marktheidenfeld, Dachau, Munich, La Flèche, Nantes, Poulennou, Baguer-Pican, Libercourt, Langon, Lanester.

Ecrit pour le Défi du samedi n° 523 à partir de cette consigne : vadrouille

Posté par Joe Krapov à 09:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :