02 décembre 2017

LA CHANSON DE L'AMNÉSIQUE (1)

Elle est très sympa, cette dame Véronique ! Voici ce qu’elle écrit, ce lundi :

Les Amnez’ziques ont sévi sur la scène cet après-midi. Ils ont continué à sévir après leur départ en laissant, qui un chapeau, qui un parapluie rouge. Comme après leur passage la météo ne s’est pas améliorée, le chapeau attend son propriétaire-chanteur sous un coin de parapluie d’un auditeur ou d’une auditrice !

Avis aux amnésiques et/ou aux étourdis dont je sais faire partie !

Merci pour votre présence à tous et toutes et pour avoir partagé ce bon moment.

Véronique

Evidemment, celui qui a oublié son chapeau, c’est encore Manu Lebichon, le chanteur historique du groupe « Am’nez zique et les Biches » dont font aussi partie Sebarjo, Chris Biche et Joe Krapov, votre serviteur.

C’est moi qui suis arrivé le premier chez Dame Véronique. Je suis venu à pied. Trois quarts d’heures de marche avec sac à dos et guitare. On peut dire que je le bichonne, mon bilan carbone !

J’allais attendre les autres dans la rue mais Dame Véro est sortie et m’a fait entrer dans sa vaste demeure. Tout était prêt pour le concert : chaises, canapés, fauteuils installés, jolie vaisselle prête pour le goûter qui suivrait. Et, en guise de rideau de scène, il y avait un très joli et large paravent.

J’ai installé mon matériel : pupitre, guitare, ukulélé, kazoo, harmonicas. Les autres sont arrivés là-dessus et tout s’est bien déroulé, le concert a été très réussi.

Juste trois bémols et un dièse :

- Personne dans la nombreuse assistance n’a jugé bon de photographier les artistes. Du coup je ne peux pas vous montrer le paravent.

- Moi-même, bien qu’ayant amené mon appareil photo compact et rose, je n’ai pas pensé à photographier l’objet. Je savais bien pourtant que « paravent » était le thème du Défi de ce samedi ! 

- Manu a oublié son chapeau sur le paravent tout comme il avait oublié son pull chez moi la dernière fois, ses sabots chez Isabelle et perdu les micros de la sono en septembre ! Un véritable Am’nez zique, il est ! 

- Du coup, pour dièse, c’est #balancetontimbre ! Sur l’air de « Je n’suis pas bien portant » d’Ouvrard, je lui ai écrit « La Chanson de l’Amnésique » ! 



Les paroles de cette chanson sont ci-dessous.

Ecrit pour le Défi du samedi n° 483 à partir de cette consigne : paravent

LA CHANSON DE L'AMNÉSIQUE (2)

Voici les paroles de cette la "Chanson de l'amnésique" que j'ai écrite fin novembre 2017 en la plaquant sur l'air de "Je n'suis pas bien portant" d'Ouvrard.

1

5675_xl

L’autre jour à ma porte on sonne
J’ouvre et je vois mon pot’ Manu :
Il est là dehors qui frissonne !
Pas étonnant : il est tout nu !

Je lui demand’ « Qu’est-ce qui t’arrive ? »
Tout en lui filant un peignoir.
Il me dit « Je sais pas ! J’ dérive !
J’crois qu’ j’ai des problèmes de mémoire »

J’ai oublié mon chapeau
Sur le paravent d’Véro
J’ai oublié mon manteau
Chez la femme de Modiano

Mon pull en laine chez Fabienne
Mon cabig chez Anaïg
Ma chemise chez Louise
Mon Marcel chez Dupontel

J’ai perdu mon ceinturon
Dans l’bureau d’Brigitte Macron
Mon veston chez Mélanchon
Mon K Way chez Theresa May

Mes rangeos chez Sebarjo
Mon thermolactyl chez Gilles
Mon complet chez Simplet
Mon slip kangourou chez Gilou

Mon parapluie chez Lucie
Mon calbute chez Belzébuth
Mes tatanes dans la savane
Mes pantoufles dans mes moufles

Mon Caleçon à Alençon
Mon Smoking chez Burger King
Heureusement j’ai mes lunettes
Et j’ai pu voir ta sonnette

Refrain

Ah mon dieu qu’c’est embêtant
D’être tête de linotte

Ah mon Dieu qu’c’est embêtant
Me voilà sans culotte !

2

miroir

J’lui dis : Tu tomb’s bien c’est génial
C’est bientôt la nouvelle année
Je vais faire ta photo à poil
Pour la mettr’ dans l’calendrier »

Je prends sa photo d’vant l’ miroir
Mais lui complètement parti
Se fichant du tiers comme du quart
Poursuit sa triste litanie

J’ai oublié mes soquettes
A Eylau chez Miss Arlette
J’ai oublié mes baskets
En Bourgogne chez Colette

J’ai oublié mes tennis
Chez ma tante de Saint-Flour
J’ai oublié mon pénis
Ah non, lui je l’ai toujours !

J’ai oublié mon Damart
Dans le fond de mon plumard
Et ma paire de sandales
Sur un chemin du Népal

J’ai perdu aussi je pense
Mon slip chez Madame Hortense
Mais ça j’n’en suis pas certain
C’est p’t’êt’ chez Christine Boutin

J’ai laissé mon pull en V
Chez Christine et chez Vévé
J’ai oublié mes sabots
Dans la maison d’Isabeau

J’ai oublié mon Odile
Dans les crocs d’un crocodile
Mais j’ai r’trouvé les micros
Dans la boîte de la sono

Refrain

Ah mon dieu qu’c’est embêtant
D’être tête de linotte

Ah mon Dieu qu’c’est embêtant
Me voilà sans culotte !

3

couplet 3

Depuis ce jour Mesdames je rêve
Que sur le palier de chez moi
Ce soit l’une de vous en t’nue d’Eve
Qui s’tienne devant ma porte en bois

Lors de mes bras fort prévenants
Je vous ferais un paravent
Et tout en calmant vos frissons
J’écouterais votre chanson :

J’ai perdu mon soutif
Quelque part dans la manif
J’ai oublié mon hennin
Je crois bien chez Saturnin

Mon imper chez ma belle-mère
Ma guêpière chez l’abbé Pierre
Ma jarretière dans la cafetière
Mon mohair chez Albert

Mon étole chez Marie-Paule
Mes dentelles chez Abdel
Mon sous-pull chez Ursule
Mon téléphone à l’hôtel

Ma capeline chez dame Christine
Ma crinoline chez Amine
Mes bottines chez Martine
Ma zibeline chez la voisine

Mon caraco chez Marco
Ma parka chez Massoud III
Mon Bikini chez Dany
Ma ceinture chez Jean-Arthur

Ma voilette chez Violette
Ma nuisette chez Josette
Mon Dos nu à Corps-Nuds
Mon boubou à Nouvoitou

Refrain

Ah mon dieu qu’c’est embêtant
D’être tête de linotte

Ah mon Dieu qu’c’est embêtant
Me voilà sans culotte !

Posté par Joe Krapov à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 décembre 2017

Une semaine d'hiver aux Rousses (Jura) en février ou mars 2001 (1)

Finalement ce n'est pas une blague ! Les jeudis d'hiver où le ciel est bas, le temps cru et humide et le corps satisfait d'avoir bien chanté, écrit, ri, mangé et toutes ces sortes de choses, je numérise à tour de bras. Bien que très jupitérien - c'est nouveau, ça vient juste de sortir du bonnet de mon astrologue préférée - je procède n'importe comment !

Je scanne les négatifs photo noir et blanc dans le sens "depuis 2002 jusqu'à la nuit des temps" ;
je scanne les photos couleurs sur papier depuis fin 1993 jusqu'à 2003 ;
je scanne les négatifs des plaques de verre de M. Bourgeoizov quand j'y pense.

Bien que tout cela soit à usage strictement personnel, je vous confie ce jour le noir et blanc neigeux des Rousses et cette photo posée de 1928 ou 1929 dont j'ai apprécié l'arrière plan de type "incruste" !

N 2002-02 Vacances de neiges aux Rousses (février ou mars 2001) 01

N 2002-02 Vacances de neiges aux Rousses (février ou mars 2001) 04

N 2002-02 Vacances de neiges aux Rousses (février ou mars 2001) 05

N 2002-02 Vacances de neiges aux Rousses (février ou mars 2001) 06

N 2002-02 Vacances de neiges aux Rousses (février ou mars 2001) 07

 

Posté par Joe Krapov à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Une photo de groupe de 1928 ou 1929

IV 10 Avec les Cottereaux et les Lesacher
- Venez les filles, on va s'incruster dans la photo du petit Petr !
- Ce qui est dommage c'est qu'on ne se verra jamais !
- Si, si ! En 2017 elle sera sur Internet !
- 2017 ? Je ne te dis pas l'âge qu'on aura ! Canonique !
- Qui sait ? Tu seras peut-être la doyenne des Français !

Posté par Joe Krapov à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2017

Randonnée du lac Chambon (Puy-de-Dôme) le 17 juillet 2015 (1)

Allons bon ! Notre dernier séjour en Auvergne remonte seulement à 2015 ! J'ai l'impression qu'il s'est écoulé un siècle depuis. Je me suis rendu compte hier que, fidèle à mon habitude, je n'ai pas partagé tous les répertoires photographiques ramenés de ces vacances pour une fois bien ensoleillées ! Voici donc un aperçu des paysages "offerts par Elvire Debord" ! ;-)

150717 B 022

150717 B 024

150717 B 025

150717 B 026

150717 B 027

Posté par Joe Krapov à 14:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,