21 juin 2022

Travaux de l'Espace numérique à la Maison de quartier de Villejean vus le 18 juin 2022

C'était l'Assemblée générale de la maison de quartier de Villejean ce samedi. Dans le hall trônait encore l'exposition des travaux de l'Espace numérique local. Dommage qu'il y ait eu tant de lumière caniculaire dehors et tant de reflets sur les vitres parce que certains "tableaux" réalisés à la tablette (palette ?) graphique étaient de toute beauté.

2022-06-18 - 285 3

2022-06-18 - 285 4
Deux visions de l'entrée de ce bâtiment dans lequel je viens faire le clown chaque semaine depuis plus de 20 ans maintenant.

2022-06-18 - 285 5

2022-06-18 - 285 6

2022-06-18 - 285 8

Il me semble reconnaître ici Maître Claude qui me donne les clés de la salle Mandoline tous les mardis. Attention, c'est comme dans le dernier "99 dragons" : ne lui cherchez pas des crosses, il est professeur de boxe thaïe ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


20 juin 2022

Fin de partie de campagne (électorale) à Rennes en juin 2022

2022-06-12 - 285 2

2022-06-12 - 285 3

2022-06-14 - 285 23

 

2022-06-18 - 285 9

  Tenez-vous le pour dit : "Kenavo" ne signifie pas "Bonjour" en breton !

2022-06-14 - 285 22

J'en ai évidemment, comme à mon habitude, photographié plein d'autres, des affiches de ce type,
mais je ne les ai pas publiées pour deux raisons :

1. Déchirer des affiches ou dessiner des moustaches aux candidats est un délit puni par la loi. J'ignore si le fait de photographier un délit et de publier la chose sur un site web même peu visité n'est pas également un délit.

2. Il faut absolument que je m'abstienne... de dire ce que je trafique dans l'isoloir, même à des amis, sous peine de gâcher la soirée en raison du désaccord qui s'ensuit alors entre eux et moi.

A part ça, d'un point de vue complètement krapovien, j'aurais bien aimé que le candidat du parti animaliste fût élu. Il avait une tronche qui me revenait et j'eusse beaucoup apprécié de l'imaginer, avec son attaché-case, sa cocarde toute neuve et son derrière qui se dandine, en train de monter les marches du Palais-Bourbon !

2022-06-02 - 285 1

Posté par Joe Krapov à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juin 2022

Madame Butterfly sur écran géant à Rennes le 16 juin 2022

Vous saurez tout sur cette opération remarquable de démocratisation de l'opéra en regardant, à l'instar d'Henri Pleille ;-),  l'émission de France 3 qui en assurait la retransmission.

Nous sommes allé le voir, pour notre part,  dans la salle de spectacle du Tambour à l'Université de Rennes 2.

Les Krapov ont découvert l’ouvrage et apprécié le jeu de l’actrice principale. Mais tous les acteurs-chanteurs et l'orchestre sont très bons. Au point que Monsieur Krapov, qui n’a pas tous les codes, a hué avec la foule le méchant Américain quand il est venu saluer au balcon !

220619 Madame Butterfly

220619 Madame Butterfly distribution

Tout ce qu'il faut savoir sur cette production et sa distribution est ici.

P.S. Moi-même, j'attends avec impatience le jour où un comité féministe réellement combatif obtiendra l'interdiction de jouer une histoire dans laquelle un marin américain en goguette séduit, épouse et abandonne une gamine de quinze ans puis revient trois ans plus tard lui enlever le gamin qu'il lui a fait.

Honte à toi, Giacomo Puccini, d'avoir mis une si belle musique sur ce mélodrame colonialiste digne du France-Dimanche de la belle époque alors que la simple chansonnette intitulée "La Petite tonkinoise" aurait suffi ! ;-) 



Moi, au moins, je ne la chante plus en public, celle-là !

18 juin 2022

99 dragons : exercices de style. 72, Anglicismes

Elle n’est pas belle, la life ? Le week-end s’annonçait cool. Le temps était du genre caniculaire, à nous faire supporter d’enchaîner drinks et cocktails à la garden-party, de griller, en bermuda à couleurs kitsch, des steaks maousses sur le barbecue ou même d’arpenter un green si on se sentait courageux, dandy et snob. Mais pas de match de tennis, please ! Trop hot ! Trop speed de courir derrière la balle jaune ! Trop usant, les aces !

tregor-motoculture anonymisé

On allait fermer le snack quand un clown en jean et baskets a garé son spider sur le parking. Puis il est venu s’affaler au comptoir et a réclamé un banana-split à la barmaid. Il avait un joli look de supporter du Roazhon Park, d’amateur de hot-dogs et de galettes-saucisses plus que de pratiquant régulier de ce sport de gentlemen qu’on nomme le football. Ou alors son allure était celle d’un testeur de bière en micro-brasserie. Ou d’un ambassadeur du Gault et Millau chargé de tracer un viaduc entre tous les pubs de Bretagne sans modération. En même temps, comme dit Macron, c’était peut-être aussi juste un geek de la start-up nation. Sa carrure était celle d’un bûcheron et il arborait par-dessus son gros ventre un tee-shirt de « Trégor motoculture ». Sponsorisé par le boss de la tronçonneuse lannionnaise, le bad boy !

La Miss la lui a servie, sa glace à la Chantilly façon Lio, non sans lui signifier que ce n’était plus le moment de l’happy hour et qu’on allait procéder à la fermeture du drugstore. Le client est le king ici mais y a une deadline pour la sujétion. Un temps pour tout y compris pour dire stop au job. On n’aime pas trop le burn-out par ici. Je suis un manager libéral mais pas que.

- Ouais, ouais, on dit ça, qu’il a dit la brute épaisse. Moi je le crois pas. C’est que des fake-news, tout ça. Du bluff !

Une fois qu’il a eu englouti son ice-cream il s’est approché de notre antique juke-box et il a consulté la playlist à l’ancienne.

DDS 720 Hurricane

- Comment ? Vous avez le single de « Hurricane » de Bob Dylan ? Je veux l’entendre ! Qu’est-ce qu’on met comme pièce dans votre machine ?

- On ne met pas de pièces, monsieur.

- C’est quoi alors le business model ?

- Il est cassé, monsieur. C’est pour le fun. Décoratif, si vous voulez. C’est vintage.

- Désolé de faire le forcing mais je ne quitterai pas ces lieux sans avoir entendu « Hurricane »sur ce pick-up.

Georgia se tourna vers moi avec l’air désespéré de John Lennon pétant sa corde de mi aigu au moment d’interpréter le solo de « Help ».

- J’ai un très joli smartphone avec lequel je peux aller chercher le morceau sur Spotify et en utilisant les baffles…

- Moi aussi, tocard, j’ai ça ! OK ! Vous savez quoi ? Il me plaît bien votre fast-food ! Je crois que je vais m’y installer et en faire mon camping de base. Tant pis si votre baby-foot à musique est nase. La pom pom girl a de beaux airbags et les sandwichs ont l’air appétissants. Vous m’installerez un cosy corner dans le living-room. Je vais faire un super sit-in ici, mon gars. T’appelleras ça du racket si tu veux mais...

DDS 720 Million dollar babe- Monsieur ? intervint Georgia.

Le type, qui m’avait agrippé par les revers de mon smoking et balancé son sketch de stand up les yeux right in the eyes, comme s’il allait ponctuer, au finale, son talk-show d’un coup de boule façon Zidane à Materazzi, me lâcha d’un coup et se tourna vers la Miss.

- Ça c’est pour le respect des trente-cinq heures de travail hebdomadaire ! Elle lui balança un premier uppercut qui lui fit éclater son bridge au-dessus de l’eau trouble de la vaisselle.

- Ça c’est de la part des Pom pom girls ! Un deuxième uppercut lui éclata le pif.

Le gars prit encore quelques mandales et s’écroula, knock-out.

- Bravo, Million dollar baby ! Ca lui apprendra a s’en prendre à la championne régionale des poids légers de boxe anglaise. Tu l’as bien customisé, le biker !


***

On l’a sorti sur un brancard, le kidnapper de rade freelance qui venait de subir un lifting gratuit en se faisant simplement remonter les bretelles. On l’a plié en trois et mis dans le coffre de son dragster. On n’est pas chiens, on est fair-play, même. On l’a emmené aux urgences au C.H.U de Pontchaillou et on a prévenu l’accueil qu’il y avait un auto-accidenté dans le coffre d’une bagnole achetée en leasing dont les warnings clignotaient à tout rompre sur le no man’s land de la rampe d’accès à leur club select.

Après, pour Georgia, je ne sais pas mais pour moi le week-end a été cool. Open bar, filles sexy, slows langoureux, jackpot au casino, la routine, quoi.

Non, en fait je déconne, j’ai juste terminé mon puzzle de 1000 pièces dont le modèle est le tableau « Les Patineurs » de Wiliot.

Ca me plaît beaucoup, moi l’inaction, le rocking-chair, la non-violence. Ça ou autre chose... Je suis très peace and love comme garçon !  De toute façon la life est toujours belle dans les best-sellers que j’écris à destination de moi tout seul !

DDS 720 Les Patineurs de Wiliot

 

Ecrit pour le Défi du samedi N° 720 d'après cette consigne : Knock-Out (K.O.).

Posté par Joe Krapov à 04:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2022

GOGOLIEN

Filigrane jeu 77 piles de livres

- Lardu ? Ouksékté ? C’est Loreille !

- Je suis dans la bibiothèque ! Au guichet !

- De kèk tu fous là-d’sous ? Montre donc ta binette !

- Ch’peux pas ! J’ai une tête monstrueuse ! Y m’est arrivé un truc pas ordinaire !

- Keskecé donc ?

- J’ai pus d’ nez !

- Tu ne sens plus rien ? C’est la Covide ? L’anosmie ?

- Non, mon appendice nasal s’est fait la malle ! Tu sais que j’ai toujours adoré bouquiner ?

- Sûr, c’est pas les livres qui manquent, chez toi !

- Même que mes parents s’en plaignaient toujours : « Çui-là, kès’k’on va n’en faire ? L’est toujours le nez plongé dans ses livres !".

- Mais t’as pas tout raté, Lardu ! T’es quand même devenu bibiothécaire ?

- Oui mais figure-toi qu’hier soir je me suis endormi comme d’habitude, le nez dans mon bouquin. Eh bien ce matin je ne l’ai pas retrouvé !

- Le livre ?

- Non, le nez ! Ni le livre non plus, t’as raison. Alors depuis je retourne toute la bibiothèque pour le retrouver.

- N’en v’là encore d’une drôle d’histoire ! Tu veux-t-y que je t’y aidasse ?

- Je préfère pas. Y’a que moi pour m’y retrouver dans mes piles.

- Tu veux dire dans tes PAL ? Tu veux vraiment pas que je t’épaule ? A défaut de tomber le pull, je peux te suggérer des pistes. T’as regardé dans « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand.

-Tu penses bien que c’est par là que j’ai commencé ! En matière de tirade du nez, hein !

- « Le Parfum » de Patrice Süskind ?

- J’ai pas, ça !

- Celui de la dame en noir de Gaston Leroux ?

- Pas trouvé de nez dedans.

- « L’É-nez-ide » de Virgile ?

- Y était pas.

- Les Mémoires du maréchal Ney ?

- Pas plus !

- Celles de Tony Blair ?

- Nothing !

Filigrane jeu 77 le nez de Gogol

- « Les nez des Ferchaux » de Simenon ?

- L’est au grenier, çui-là.

- « La Perspective Nez-vsky « de Gogol ? Dans une édition achetée sous le manteau ?

- Lui, je l’ai viré à cause de la guerre, avec toute ma collec’ de littérature russe.

- C’est particulièrement con vu que Gogol était ukrainien ! T’as regardé dans tes bandes dessinez ? Peut-être dans Gaston Lagaffe, confisqué par l’agent Longtarin, ton pif ?

- Pif ! Pif ! Pif ! T’es génial, Loreille, je n’ai pas cherché là et pourtant j’en ai lu un hier soir ! Tiens le voilà ! Youpi, il est là, mon nez, dans « Les Aventures de Pif » n° 53 ! Merci, merci, cher ami ! Je te suis infiniment… infiniment… C’est quoi l’adjectif pour exprimer la gratitude ?

- Recon-nez-sant ?

- Oui, c’est ça, reconnaissant !

- Si je peux me permettre un conseil, Lardu…

- Oui ?

- Pour ne plus avoir à chercher ton nez dans les bouquins... investis dans une liseuse !

PLC 53 01

 

Ecrit pour le jeu n° 77 de Filigrane (La Licorne) à partir de cette consigne.

Posté par Joe Krapov à 15:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


16 juin 2022

Retour dans le vieux Nancy le 14 avril 2022 (1)

Oui, je sais, je n'ai pas publié les photos de la première visite ! ;-)

2022-04-14 - Nikon 293

2022-04-14 - Nikon 294

2022-04-14 - Nikon 297

2022-04-14 - Nikon 298

2022-04-14 - Nikon 301

Posté par Joe Krapov à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Retour dans le vieux Nancy le 14 avril 2022 (2)

2022-04-14 - Nikon 305

2022-04-14 - Nikon 308

2022-04-14 - Nikon 309

2022-04-14 - Nikon 312

2022-04-14 - Nikon 314

Posté par Joe Krapov à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 juin 2022

QUATRE VARIATIONS SUR L'ABSENCE D'HÉLICE

PÉNÉLOPEGATE

Si le jour tu plisses
Et la nuit déplisses
Tu ne laisses pas de traces :

Y’a pas d’Ulysse, hélas !
C’est là qu’est l’os

2122-33 JK - Pénélope

***

Mais que fait la police
Pour que, place des Lices,
Cesse
La Malveillance
De ce bandit véloce
Qui toujours se déplace
Parmi la populace,
Y sévit sans mollesse
Et s’efface
Malgré sa corpulence ?

Au pos-
Te de police,
Y aurait-il des complices
Veillant sur son négoce
A Rastapopoulos ?

2122-33 JK - Rastapopoulos

***

L’agent d’assurance
Se peut-il qu’on puisse
Lui faire confiance
S’il s’appelle « Persépolis » ?

2122-33 JK - Persépolis

***
2022-04-14 - Nikon 336

Place
Stanislas
J’attendais Alice.

J’attendis longtemps.

Q’eût-il fallu que je fasse (ou fisse) ?
Que je résolusse de rentrer chez moi ?
Que je pestasse contre son indolence ?
Sa défaillance ?
Sa propension à la somnolence ?
Sa tendance à confondre un rouleau de réglisse avec un agenda ?
Que je me ramollisse comme fond la banquise devant le brise-glace ?

Mettant fin au supplice
Je traversai la place,
Entrai à l’opéra
Ecouter la Callas.

J’y fis la connaissance
Du gardien des coulisses,
Un nommé Wenceslas,
Garçon empli de grâce
Brillant d’intelligence
Et dont la bienveillance
Me fit vite oublier
L’indicible drôlesse
Qui m’avait plus tôt
Posé un lapin,
Lui même toujours en retard !

 Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 14 juin 2022

d'après la consigne 2122-33 ci-dessous

Posté par Joe Krapov à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2022

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2122-33 DU 14 JUIN 2022 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Y’a pas d’hélice hélas ! C’est là qu’est l’os ! * 

 

 Composez une chanson dans le style de Boby Lapointe, un poème ou un texte dans lequel un maximum de mots de ce tableau sera inséré : 

asse esse isse osse usse autres
hélas blesse hélice véloce complusse Lens
Stanislas diablesse délice colosse plus Lance
place drôlesse Place des Lices molosse déplusse silence
Callas faiblesse police Pangloss Luce indolence
calasse gentillesse réglisse Délos élusse insolence
collasse liesse mélisse Loos (ville du Nord) plusse alliance
lasse mollesse calice Biblos prévalusse ambulance
délace vieillesse Brennilis Carlos résolusse balance
délasse aloès Galice   voulusse bienveillance
filasse Périclès malice   valusse contrebalance
hélasse Thalès complice   angélus corpulence
mollasse   milice     défaillance
mêlasse   La Palice     dissemblance
extrapolasse   pelisse     élance
pilasse   ramollisse     Valence
poilasse   salisse     équivalence
ralasse   silice     excellence
salace   avilisse     féculence
soûlasse   lisse     invraisemblance
las   Alice     lance
Wenceslas   cilice     malveillance
glace   coulisse     alliance
Lovelace   déplisse     mésalliance
matelasse   éclisse     nonchalance
mélasse   glisse     opulence
populace   plisse     pestilence
remplace   polisse     pétulance
replace   supplice     relance
verglace   Ulysse     ressemblance
déplace   amaryllis     somnolence
brise-glace   héliopolis     surveillance
enlace   lis     vigilance
désenlace   Persépolis     violence
entrelace   siphylis     virulence
          vraisemblance

* « Y’a pas d’hélice hélas ! C’est là qu’est l’os ! » est un extrait de dialogue du film « La Grande vadrouille » de Gérard Oury

Posté par Joe Krapov à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 juin 2022

Pensez avant de parler... de Fran Lebowitz

A cause des élections législatives, on a eu droit, hier midi, à la diffusion décalée de l'émission "Le Masque et la plume" de France-Inter qui a lieu d'habitude à 20 heures le dimanche. Nous l'avons longtemps écoutée à une certaine époque mais très souvent maintenant il nous arrive de zapper. La méchanceté et l'agressivité des critiques parisiens en place, ce n'est plus trop notre truc.

Mais hier, mes oreilles font tilt car on nous parle et on nous cite une autrice inconnue de nous, Fran Lebowitz, qui me fait bien rire pendant qu'on livre  certaines de ses réparties "Cioranesques mais en plus drôle" à l'antenne.

Et ce soir, alors que je suis débordé par la période "concerts de fin d'année" et "pots de fin d'année", je n'ai plus le temps de chercher des photos pour mon billet quotidien.

Par contre écouter et voir Madame Fran me réjouit : 

"Le Masque et la plume" est là : 

Sinon "Pensez avant de parler…", le titre de son bouquin, on devrait pouvoir le balancer dans quelques gencives ces temps-ci ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 21:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :