03 octobre 2022

DICTIONNAIRE DE LA BONNE HUMEUR : CHANSON STUPIDE OU AUTRE

Les Gars de la Marine 01 de 4 réduitJe ne suis pas ici pour raconter ma vie mais il se trouve que mon épouse bien-aimée, Marina Bourgeoizovna, m'a ramené de chez son popa, qu'elle voit tous les jeudis, une boîte d'archives "que ça t'intéressera !".

Et de fait je n'ai pas sauté au plafond en hurlant - je ne hurle jamais - "Encore des cochonneries sur papier qu'il va falloir que je scanne parce que dans cette famille, comme dans beaucoup d'autres en Ille-et-Vilaine, on ne jette jamais rien parce que ça peut toujours servir !"

Et de fait, ça m'intéressa comme on dit chez Montalbano. Il s'agissait de ce qu'on appelle des petits formats. Vous avez certainement déjà vu, dans des braderies où ailleurs, de ces partitions musicales de chansons éditées sur quatre pages, bien souvent par Monsieur Salabert, vente en gros 22, rue Chauchat Paris 9e et 14 rue de Loxum Bruxelles.

Prenons l'exemple de celle-ci qui se trouve dans le lot, "Les Gars de la marine", musique de W.R. Heymann et paroles de Jean Boyer. Vous le saviez, vous, que ce tube était extrait d'un film de H. Schwarz dont le titre était "Le Capitaine Craddock" ?

Aussitôt en tintinophile éclairé, vous vous mettez en demeure de téléphoner à la Fondation M**l*ns*rt pour dénoncer ce nouveau crime de lèse-majesté. Comment ? On ose voler ses répliques et ses bafouillages à Mme Bianca ?

Eh bien, voyez-vous pas du tout ! C'est l'inverse ! Madame Wikipe, grâces lui soient rendues une fois de plus, nous apprend que le sieur "Hergé, qui vit le film avec sa fiancée Germaine Kieckens en février 1932, s'inspira plus tard de son titre pour créer le capitaine Haddock".

Déjà, ça, ça nous amuse bien ! Le plagié plagieur, c'est comme l'arroseur arrosé !

- Mais tu nous parlais de chanson stupide, oncle Joe ?

- J'y viens, mes nièces et mes cousines, sans t'oublier cher oncle W. à qui je destine une belle image un de ces jours si tu es sage ! C'est que j'ai commencé à les trier, ces partitions. Je les ai mises à aplatir dans une encyclopédie, j'ai ôté leurs cornes, je les ai mises sous plastique et elles tiennent toutes désormais dans un énorme classeur mauve qu'il me faudra scanner un de ces quatre matins.

L'air de rien, ce grand-père de Marina B., quoi qu'il n'en montrât jamais rien sur les photos qu'on a de lui, était peut-être un rigolo. "Il jouait de la mandoline", m'a confié depuis M. Bourgeoizov à qui j'ai demandé les petits secrets de ces archives que lui-même avait oubliées. Il achetait donc ces partitions conservées depuis le décès du musicien dans un coin du grenier familial.

Mais ne nous étalons pas ! Scannons, publions et écoutons la première d'entre elle qui s'intitule "Elle nettoyit sa petite chemisette". Tout un programme, déjà, non, que ce titre ? On n'est pas très loin ici de "Elle lisait le P'tit Parisien" et le finale entre Pierre Repp et Boby Lapointe me fait un bien fou : je n'aurai pas été tout seul à écire des stupidités sur cette planète !

Elle repassit sa petite chemisette (Ouvrard) 01 de 2 retouchée et réduite

Elle repassit sa petite chemisette 02 de 2 retouchée et réduite

Evidemment, par là-dessus, M. Youtube vient parfaire ma mise en joie en nous fournissant un enregistrement sonore de cette chose par Ouvrard ! Merci surtout à M. David Silvestre qui partage ses nombreux trésors musicaux ! 

Posté par Joe Krapov à 15:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


26 septembre 2022

DICTIONNAIRE DE LA BONNE HUMEUR : LOGICIEL MUSICAL

Cela aurait pu être Musescore mais c'est Noteworthy. La bonne humeur que cet outil provoque est souvent sinon toujours différée. Quand on n'a pas étudié plus que cela le solfège, la musique, le rythme, quand on pratique tout ça en autodidacte et qu'on a juste, par-devers soi, des souvenirs de cours donné en 6e et 5e dans un collège du Nord par un professeur aveugle, il faut d'abord suer sang et eau devant la portée musicale sur l'écran.

Parfois je recopie un extrait de partition trouvée sur Internet en plaçant les notes une par une, parfois, comme ici, je recrée le truc à l'oreille, avec ma guitare à côté pour repérer les notes. Le plus souvent, quand je m'y colle, c'est pour fournir une partition à mes collègues accordéoniste et violoniste qui n'ont pas le bonheur de pouvoir utiliser un capodastre sur leur instrument. Je maîtrise très bien maintenant le menu "tools" "transpose" et des tas de notions comme "bar line decorated", "key signature", etc.

Et je suis rendu au niveau où ça m'énerve un peu cet orchestre à l'unisson. La musique, c'est du contrepoint ou rien ! C'est pourquoi je prends souvent de mon temps précieux - ou pas - pour composer une deuxième voix. Ici il y en a même une troisième. Mais quel régal au finale !

Parce que le logiciel musical, je le pratique avec le même esprit de farce que le reste. Je ris d'avance à l'idée que nous allons - peut-être - interpréter cette krapoverie-ci en public à la mi-octobre ! En attendant, la transformation d'une mélodie de chanson paillarde en une espèce de morceau moyenâgeux, ça ne me désole pas vraiment non plus ! 

En revenant de Nantes

 Cliquez sur l'image ci-dessous SVP et revenez sur cet onglet pour chanter les trois premiers couplets !

220926 inondations-en-1910-une-calamite-nationale,M342590

 

EN REVENANT DE NANTES
traditionnel dont les paroles ont été modifiées par Joe Krapov

1
La digue la digue en revenant de Nantes (bis) 
De Nantes à Montaigu la digue la digue 
De Nantes à Montaigu la digue a rompu 
 
2
La digue la digue la rivière insolente   (bis) 
Dans ma chambre est venue la digue la digue 
Dans ma chambre est venue la digue a rompu 

3
La digue la digue le lit de ma soupente   (bis) 
Une gondole est devenu la digue la digue 
Une gondole est devenu la digue a rompu 

4
La digue la digue sur les rivièr's de France  (bis) 
Je flotte comme un perdu la digue la digue 
Je flotte comme un perdu la digue a rompu 
 
5
La digue la digue la belle itinérance   (bis) 
A Beaulieu suis rendu la digue la digue 
A Beaulieu suis rendu la digue a rompu 

6
La digue la digue cett' chanson innocente  (bis) 
Vous a sûrement déçus la digue la digue 
Vous a sûrement déçus la digue a rompu 

7
La digue la digue elle est pourtant charmante  (bis) 
J'en suis bien convaincu la digue la digue 
J'en suis bien convaincu la digue a rompu  

Posté par Joe Krapov à 19:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 septembre 2022

10h10 sonnantes et Tenn Kalon à la Ballade avec Brassens le 10 septembre 2022

La Ballade avec Brassens, à Rennes, c'est le rendez-vous des modestes et des talentueux et surtout de ceux qui sont les deux à la fois ! Il en est ainsi de cette chorale du Verger, de son chef dynamique et drôle et des musiciennes qui assurent. Je n'ai pas eu le temps encore de concoter un nouveau diaporama à partir de ma prise de son mais les photos sont là !

2022-09-10 - Nikon 3

2022-09-10 - Nikon 6

2022-09-10 - Nikon 10

2022-09-10 - Nikon 12

2022-09-10 - Nikon 14

2022-09-10 - Nikon 15

Le petit joueur de flûteau ?

2022-09-10 - Nikon 17

2022-09-10 - Nikon 18

2022-09-10 - Nikon 19

20 septembre 2022

Chansons glanées à la Ballade avec Brassens 2022 (1). Honte à qui peut chanter / un chanteur à voix grave

 Une de ses dernières chansons. Georges Brassens ne l'a pas enregistrée et elle figure sur les albums de Jean Bertola et Maxime le Forestier.

Le premier vers est d'Alphonse de Lamartine et Brassens répond "Elle brûle tout le temps" comme Tristant Bernard répond à Corneille dans "Marquise" !

HONTE A QUI PEUT CHANTER

Refrain
Honte à cet effronté
Qui peut chanter pendant
Que Rome brûle,
- Ell' brûl'tout l'temps !

Honte à qui malgré tout
Fredonne des chansons
A Gavroche, à
Mimi Pinson.

1
En mil neuf cent trent'-sept que faisiez-vous mon cher ?
J'avais la fleur de l'âge et la tête légère,
Et l'Espagne flambait dans un grand feu grégeois.
Je chantais et j'étais | pas le seul : "Y a d'la joie".

Et dans l'année quarante mon cher que faisiez-vous ?
Les Teutons forçaient la frontière, et comme un fou,
Et comm' tout un chacun, vers le sud, je fonçais,
En chantant : "Tout ça, ça | fait d'excellents Français

2
A l'heure de Pétain, à l'heure de Laval,
Que faisiez-vous mon cher en plein dans la rafale ?
Je chantais, et les autres ne s'en privaient pas :
"Bel ami", "Seul ce soir", "J'ai pleuré sur tes pas "

Mon cher, un peu plus tard, que faisait votre glotte
Quand en Asie ça tombait comme à Gravelotte ?
Je chantais, il me semble, ainsi que tout un tas
De gens : "Le déserteur", "Les croix", "Quand un soldat"

3
Que faisiez-vous mon cher au temps de l'Algérie,
Quand Brel était vivant qu'il habitait Paris ?
Je chantais, quoique désolé par ces combats :
"La valse à mille temps" et "Ne me quitte pas".

Le feu de la ville éternelle est éternel.
Si Dieu veut l'incendie, il veut les ritournelles.
A qui fera-t-on croir' que le bon populo,
Quand il chante quand même, est un parfait salaud ?

Posté par Joe Krapov à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Chansons glanées à la Ballade avec Brassens 2022 (2). Les Passantes / Sète Extra

Un extrait du concert de Jean-Michel Adda - en fait, du groupe Sète extra - avec une belle version des "Passantes" arrangée pour le violon. C'était à la Bibliothèque du Landry, à Rennes, le vendredi 9 septembre 2022.

Rappelons qu'il s'agit là d'un poème d'Antoine Pol mis en musique par Georges Brassens. 

04 septembre 2022

Les Chansons de la semaine 35 (du 29 août au 4 septembre 2022)

La dernière fois que je suis allé à la bibliothèque Lucien Rose j'ai emprunté "The Rough guide to jewish music" (RGNET 1419 CD).  C'est une anthologie réalisée en 2022 dont j'ai beaucoup aimé le neuvième titre, "Shalom Aleykhem" de Shura Lipovsky.

Il est malheureusment impossible de mettre la main sur cette version actuellement, ni chez Deezer, ni chez Youtube, pour la partager. Seize titres sur les dix-huit de cette compilation sont écoutables ici : https://www.deezer.com/en/playlist/10287899082 Tout est bien là-dedans !

***

Mais le méga-coup de foudre de la semaine, c'est pour la bande son du film "L'Homme sans passé" d'Aki Kaurismäki, un film de 2002 que j'avais vu en dévédé avec tout ce qui était disponible en bibli de ce cinéaste finlandais après être allé voir "Le Havre " au cinéma.

La B.O., empruntée aux Champs libres où elle était exposée parmi un lot de musiques de films,  est un patchwork unique de vieilles choses magnifiques à entendre : du rock des années 60 et 80, du blues, de la musique de bal des années 40, un mouvement de symphonie, un superbe bandonéon...

 J'ai adoré le tout et surtout ce morceau ,"Paha Vaanii" de Marko Haavisto & Poutahaukat dont le son est proche de celui de Dire Straits : 

 

 Sinon j'en ai terminé cette semaine avec les 4 répétitions de "la foule chantante" pour l'inauguration de la Ballade avec Brassens et il est plus que temps de publier le programme pour les Rennais·e·s. Krapov et le Bichon assureront deux prestations en EHPAD mercredi et jeudi après-midi et également la lecture de textes à la Bibliothèque du Landry le samedi. Ils passeront aussi sur scène le dimanche et se produiront en off sur la fête. Oui, je serai épuisé dimanche soir ! ;-)

Programme de la Ballade avec Brassens 2022 1

Programme de la Ballade avec Brassens 2022 2

28 août 2022

LE PROCÈS EN MISOGYNIE DE GEORGES BRASSENS

Le Procès en misogynie de Georges Brassens

Un impromptu de Joe Krapov et Emmanuel Le Bichon
qui sera joué le 10 septembre 2022 à 15 h. à la Bibliothèque du Landry à Rennes
dans le cadre du festival « Ballade avec Brassens »


Toutes et tous - Mesdames Messieurs, la cour !

La Présidente  - Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, il est plus que temps, cent ans et demie après la naissance du prévenu, d’instruire le procès en misogynie du sieur Brassens, Georges, poète sétois, auteur de nombreuses chansons dont beaucoup parlent des femmes en général et de certaines femmes en particulier, parfois en bien, parfois en mal.

Le dossier Brassens est volumineux ! C’est pourquoi nous avons non pas un mais deux avocats général·e·s ce jour...

Le Bichon - Généraux ! Avocats généraux !

La Présidente – Général point médian e point médian s. C’est la nouvelle orthographe inclusive, maître ! Nous avons donc deux avocats généreux qui vont vous lire treize des pièces du dossier d’instruction. Il vous appartiendra, mesdames et messieurs les juré·e·s, après la lecture de chaque texte de chanson, d’attribuer à chacune un coefficient de misogynie qui ira de 0 à 5 sur l’échelle de Mitou

Krapov - C’est celle qui a remplacé l’échelle de Richter ! A force de fréquenter les tremblements de terre elle est tombée par terre.

La Présidente - Nous vous avons donc distribué un formulaire d’évaluation et des crayons que nous vous demanderons de nous restituer à la fin de la séance.

FORMULAIRE D’ÉVALUATION

 

Pièce à conviction n°

 

Coefficient de misogynie attribué

(donner une note comprise entre 0 et 5 inclus)

1. Misogynie à part  
2. Putain de toi  
3. Bécassine  
4. Fernande  
5. La Femme d’Hector  
6. La Non-demande en mariage  
7. La Traîtresse  
8. Jeanne  
9. Quatre-vingt-quinze pour cent  
10. Rien à jeter  
11. Saturne  
12. Une jolie fleur  
13. Sauf le respect que je vous dois  
   
TOTAL  

 

Le Bichon - Il est bien connu que la justice manque de moyens en France ! L’hôpital aussi du reste et aussi….

La Présidente – Maître, s’il vous plaît ! Mesdames et messieurs les jurés, jugez en votre âme et conscience. Soyez impartiaux-tiales ! Monsieur l’avocat général Le Bichon, Monsieur l’avocat général Krapov, vous avez la parole.

Les avocats généraux procèdent à la lecture des textes ou extraits suivants, qu'on peut entendre dans un nouvel onglet simplement en cliquant dessus 

01 Misogynie à part 

02 Putain de toi 

03 Bécassine 

04 Fernande 

05 La Femme d'Hector 

06 La Non-demande en mariage 

07 La Traîtresse 

08 La Jeanne 

09 Quatre-vingt-quinze pour cent 

10 Rien à jeter 

11 Saturne 

12 Une Jolie fleur 

13 Sauf le respect que je vous dois 

[...] N.B. Il n'est pas question de divulgâcher ici la fin de cet impromptu, d'autant qu'il dépendra du verdict de mesdames et messieurs les juré·e·s.

Rien ni personne ne vous empêche cependant d'attribuer chez vous le coefficient de misogynie, de faire le total et d'indiquer votre score en commentaire ! Ça nous donnera une idée de ce qui nous attend ! ;-)

En avant-première, un aperçu du costume des avocats généraux confectionné par Marina Bourgeoizovna. Le public je ne sais pas mais nous on va encore bien s'amuser !

2022-08-24 - 285 2 bis Isaac Newton

21 août 2022

Chansons de la semaine du 15 au 20 août 2022

Le dimanche étant un jour de repos, la semaine prise en considération ne comportera donc  que six jours. De fait nous sommes rentrés jeudi après-midi et durant ces vacances trégorroises je n'ai écouté que du Brassens que j'ai accompagné au ukulélé rose en vue du nouveau marathon qui m'attend début septembre.

A peine revenu, déjà dispersé ! Le papillonnage a repris au fil des navigations sur le web et m'a fait tomber sur un groupe Fb consacré aux musiques ringardes, perles retro et autres navets de la chanson.

Je ne suis pas remonté plus loin que le 19 juin 2021 et, promis juré, je n'ai pas tout écouté. J'ai juste relevé ces deux clips-ci qui nous emmènent très loin dans le 36e degré voire nous mettent au 36e dessous ! 



Les habitant·e·s de la Drôme qui passeraient par ici confirmeront l'information du titre - ou pas ! 

Nul doute que je reviendrai piocher sur cette page de quoi me remonter le (m)mental si besoin est !

Parce que là-dessus, hier, dans la vraie vie, une divine surprise nous attendait place de la Mairie pour le dernier "Transat en ville" de l'été. Un super groupe de guitares avec deux chanteuses foldingues, un bassiste et un batteur qui a rendu hommage, sans le savoir sans doute, par ses tenues rose bonbon, à dame Isaure Chassériau. Le groupe, originaire de Rezé près de Nantes, s'appelle "les Toasteurs", pratique une discipline qui s'appelle le "mash-up" et nous a mis en joie une heure et quart durant avec un show époustouflant de drôlerie et d'efficacité musicale. Je n'en suis pas encore revenu !





Si vous n'avez pas trop de temps, écoutez quand même, à 26'30" le "Amoureux solitaires" de Lio mélangé au "Pour un flirt" de Michel Delpech ! Et dites vous que vous avez raté un "Eté indien" fabuleux !

Posté par Joe Krapov à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juillet 2022

Ma che freddo fa !

Il y a toujours quelque chose à gagner, même dans les déplaisirs. Et il a sans doute raison, mon petit inconscient, d'éprouver de la sympathie pour l'actrice Valeria Bruni-Tedeschi, touchante avec sa voix cassée et ses petits airs d'oiseau fragile. Par contre la réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi nous les brise un peu avec ses problèmes égocentriques de "pauvre petite fille riche" dont elle fait autofiction à tour de bras.

Mais je ne vais pas me plaindre : j'ai emprunté le dévédé du film "Les Estivants" à Bourg l'Evêque, ça ne m'a rien coûté, j'ai respiré l'Italie pendant deux heures, le personnage de l'oncle chante très bien Mozart et Offenbach, j'ai appris par la bande que la trame  du récit est de Maxime Gorki et surtout j'ai découvert un "tube" italien à côté duquel je suis passé allègrement, n'étant pas plus que ça fan de Dalida ou de variétoche italienne dans les années 70.

 La chanson s'appelle "Ma che freddo fa", a été composée par Claudio Mattone pour la musique et Francesco Franco Migliacci pour le texte. Elle a été interprétée en 1969 au Festival de San Remo par une chanteuse de quinze ans prénommée Nada. Oui, c'est vrai, l'orchestration est assez moche ou a très mal vieilli !

 

Pour mémoire je vous offre la version française de Dalida : 



Et enfin l'apothéose, une version féminino-féministe plus récente avec un chouette violon à la place des trémolos de guitare.



Et, supplément gratuit pour qui ne se lasserait pas de cette mélodie qui sera bientôt dans ma guitare, deux autres versions à nos oreilles également aimables de la chanson : 

 

Merci à toutes ces dames !

Posté par Joe Krapov à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,