02 mai 2021

Marions les roses / Malicorne ; Les Fin'amoureuses

Des nouvelles du groupe musical rennais "Am'nez zique et les Biches" ? En voici : on a quand même réussi à se faire une répétition le 23 avril et une autre le 30.

A celle du 23 le Manu annonce une date de prestation en public, le 4 juillet, à la Fête de la rose d'Acigné ! Rien à voir avec le P.S. ! C'est la fameuse association qui avait organisé la très surréaliste fête de la patate qui nous réinvite à faire de la présence musicale pendant qu'ils font autre chose ;-). C'est dire si on peut tout se permettre là-bas vu que personne n'écoute mais le monde est devenu partout comme ça aujourd'hui et je ne m'en plains pas ! Cette-fois-ci ce sera pour présenter et vendre des plants d'une rose qu'ils ont créée qu'ils nous invitent à faire "plonk plonk" et "wap dou wap" en arrière-fond !

Résultat des courses, on balaye, en fin de répétition du 23, les titres de chansons sur la thématique qu'on pourrait interpréter en juillet. Voici ce que j'ai noté (je fais aussi le secrétaire de séance et le fournisseur de paroles dans ce groupe-là !) :

O gué vive la rose (trad.) / Guy Béart
Mon amie la rose / Françoise Hardy
Histoire de roses / Robert Lamoureux
Marions les roses / Malicorne
Yellow rose of Texas / trad.
Love is a rose / Neil Young
Les Roses blanches / Berthe Sylva
Donnez-nous des jardins / Pierre Perret
Mignonne allons voir si la rose / Ronsard et Costeley
L'Important c'est la rose / Gilbert Bécaud
La Vie en rose / Edith Piaf
P'tite fleur Fanée (trad) / Graeme Allwright
Les Roses d'Ouessant (trad)
Rose blanche / Aristide Bruant
Le Temps des fleurs / Dalida
Fleur bleue / Charles Trénet
Le lendemain elle était souriante / ?

Vendredi 30 on a répété quelques unes de ces chansons, celles inscrites en gras, dans notre jardinet. Ben pour une première fois, c'était pas mal du tout ! Et original grâce à l'accompagnement de bruit de perceuse du chantier d'à côté ! 

J'ai surtout apprécié de jouer et chanter en polyphonie une chanson que je connaissais assez peu du groupe Malicorne, "Marions les roses".

Sur la lancée j'en ai trouvé une version superbe accompagnée à la viole et à la vièle dûe à un trio féminin qui s'appelle "Les Fin'amoureuses". Il y a tout leur album sur une vidéo youtube et... c'est magnifique. La chanson est la deuxième (à 3'20). 

On y entend aussi, à 30'30, une version de la musique de "Bonne nuit les petits" (dite aussi "Que ne suis je la fougère ?")... en arabe je pense, ou en persan ? Je vous en mets une autre version  à mes oreilles également aimable et je réfléchis - j'ai trouvé les paroles sur le web ! - à mettre cela dans ma guitare !

(Peut-être sera-ce pour le prochain Défi du samedi sur les nébuleuses ? Le marchand de sable ne venait-il pas sur son nuage ? Et son premier ministre, l'ours, ne nous enfumait-il pas sur le petit écran pour qu'on soit bien sages et qu'on fasse dodo ? ;-)

 

Posté par Joe Krapov à 14:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 avril 2021

Bientôt / Pierre Perret

C'est dommage qu'il ait un peu perdu de sa voix, le papy Pierre - c'est ce qui me pend au larynx d'ici peu, à moi aussi, à force d'être enfermé sans mes choristes ! -, parce que sa plume fonctionne plutôt bien !

Orchestré par les Ogres de Barback, c'est optimiste, sympa, et "ça envoie" ! Bon esprit ! ;-) 

Posté par Joe Krapov à 16:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

16 avril 2021

MINES D'OR MUSICALES

Depuis que j'ai mis le nez dans les chansons du grand-père B. j'explore la toile à la recherche de partitions ou de fichiers audios de chansons d'il y a deux siècles, enfin d'il y a cent quarante ou cent cinquante ans. On n'imagine pas, si on ne devient pas soi-même une espèce d'historien de la chansonnette, les ressources gratuites qui sont à notre disposition... sans qu'on le sache !

Ainsi de ce Connecticut college à New London, dans l'état du même nom, aux U.S.A. qui met à disposition dix neuf pages pleines de partitions de chansons en anglais ou dans d'autres langues de 1926 à 1785.

C'est ici : https://digitalcommons.conncoll.edu/sheetmusic/index.html

Ca va de Mozart à Georges Auric en passant par Lucien Boyer !

Ainsi de cette chaîne Youtube de M. David Silvestre où l'on trouve, sous forme de diaporamas chantés, plus de mille cinq cents disques du début du XXe siècle aux années 1960 !

J'en extrais deux pépites qui m'ont bien parlé :

1) Le "Tout est au duc" de Charles Trénet dans la version de Marie Bizet, une chanson qui devrait prochainement venir faire un tour dans ma guitare ! 

2) Une chanson de Bernard Dimey et d'Henri Salvador, dans le genre gaillard du chansonnier de Montmartre, dont j'avais oublié que je possédais moi aussi une version en vinyle. Elle est interprétée par Renée Passeur et s'intitule "Tout ça reste entre nous" :  

Puisqu'on n'a pas le droit de voir des gens qui habitent à dix kilomètres, on a au moins de quoi écouter de la musique pour un bon bout de temps ! Peut-être à ce moment-là auront-ils rouvert les maisons... de culture !

Posté par Joe Krapov à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 avril 2021

JOE KRAPOV CHERCHEUR ?

Francis Bourges (Jean-François Bourges) au service militaire (réduite)

- Joe Krapov, il semble que vous ne soyez plus d'une grand régularité dans l'alimentation de votre blog "http://krapoveries.canal.com" ?

- C'est que j'ai repris le boulot, Toto ! Depuis lundi dernier je suis devenu chercheur en chansonnettologie à l'Université de Saint-Brieuc-les-choux !

- C'est nouveau ? Ça vient de sortir ?

- Non. J'avais commencé ce travail de recherches il y a quelques années et puis j'avais laissé dormir la chose dans un fichier .doc.

- Quel est votre domaine de recherche ?

- Un domaine familial et militaire ! Je m'intéresse au carnet de chansons du 71e Régiment d'Infanterie de Saint-Brieuc qui fut tenu de 1895 à 1898 par un nommé Francis B. qui n'est personne d'autre que l'arrière-grand-père de Marina Bourgeoizovna.

- Quelle est l'ampleur de la tâche ?

- Le cahier contient 73 chansons manuscrites avec juste les titres et les paroles. L'objectif est de retrouver une version imprimée du texte, une version audio de la chanson ou à défaut une partition qu'il m'incombera plus tard de déchiffrer et d'interpréter moi-même. Je n'ai peur de rien !

- Pourquoi dites-vous ça ?

- Parce qu'il y a de tout dans ce répertoire ! Du graveleux, du patriotique, du lyrique, du religieux, du revanchard. On est pile-poil entre les deux premières guerres avec les Prussiens et ce sont aussi les débuts du café-concert, du music-hall.

- Votre travail avance bien ?

- On peut dire que je suis rendu à la moitié. Madame Beuneufeu, mon ancienne mère nourricière me facilite la besogne. Elle a tout catalogué et a numérisé des partitions sur Gallica. Toutes ces chansons ont été publiées sous forme de petits formats de 4 pages avec une image sur la première, la partition et les paroles à l'intérieur et éventuellement sur la quatrième. Je trouve des images chez Monsieur Hal que j'ai côtoyé autrefois dans un certain sous-sol, pardon, un rez-de-jardin rennais, des diaporamas musicaux chez M. Youtube et des extraits en mp3 chez M. Pierre Valray de Radio Bleue.

- Un dernier commentaire ?

- Mon commanditaire, le professeur Bourgeoizov, a trouvé mon travail formidable. Dans le même temps je continue, l'après-midi, ma randonnée périphérique rennaise. Je prends vraiment mon pied ! Je ne sais pas si je ne ferai pas bibliothécaire comme boulot quand je serai grand ! Le seul souci... c'est que je me réveille à sept heures désormais le matin, comme si... je devais me lever pour aller au travail !

- On peut voir vos travaux d'art et de tri de bazar ?

- Bien sûr, c'est ici : Chez Francis ! Tiens, deux exemples pour la route ! 



Posté par Joe Krapov à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2021

Soul of Yiddish / Noëmi Waysfeld

Ce matin, en écoutant France-Inter plutôt que le prêchi-prêcha du dimanche de France-Culture, que j'aime bien aussi, je suis tombé sur l'émission "Classic and C°". On y présentait cet album de Noëmi Waysfeld, "Soul of Yiddish".

Je suis bien évidemement allé, dans la matinée, voir ce qu'on pouvait en entendre sur le web. Tout, comme d'habitude ! Alors on partage les trouvailles, y compris le petit poème-commentaire que ces belles et tristes choses m'ont inspiré :

L’Ame yiddish

Rien ne nous prédispose à aimer cette langue,
Rien ne nous prédispose à aimer la musique
Et pourtant les deux nous remuent,
Pour des tas de raisons qui tiennent à l’Histoire des haines sur la Terre,
Pour la beauté d’écrire, de composer en paix
Des chants à partager,
Pour la fragilité des moments que l’on passe
En d’étranges pays que ces pays eux-mêmes. 



L'album entier est sur Deezer ainsi que d'autres de l'artiste : 

Posté par Joe Krapov à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 mars 2021

Serge Gainsbourg / par la Comédie française

J'imagine que vous n'avez pas ou n'allez pas rater ce petit bijou en replay :

https://www.france.tv/spectacles-et-culture/chanson-francaise/la-comedie-francaise-chante-gainsbourg/2273611-emission-du-vendredi-26-fevrier-2021.html

Il y a aussi un documentaire sur le même bonhomme : https://www.france.tv/documentaires/societe/2273613-gainsbourg-toute-une-vie.html

Pour la première émission, il s'agit d'un spectacle intitulé "Les Serge - Gainsbourg point barre" qui avait été donné en 2019 et repris ici. Pour nos ami(e)s belges, ou plutôt pour notre famille de Belle gigue, on trouve quelques bons extraits sur Youtube : 





Bon dimanche à vous !

Posté par Joe Krapov à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2021

Schubert in love / Rosemary Standley et l'ensemble Contraste

Si j'avais eu le temps de participer au Défi du samedi "urticaire", j'aurais enregistré une version du "Complexe de la truite" de Francis Blanche, un timbre plaqué sur la musique du quintette "La Truite" de Schubert. J'ai d'ailleurs cherché dans mes enregistrements une version des M'A2R1 d'O douce puisqu'elle est à notre programme mais n'ai pas trouvé la session où nous l'avions chantée. Du coup mes corréligionnaires du Défi ont dû se gratter ! ;-)

Je n'ai pas de passion particulière pour ce compositeur allemand (autrichien ?) né en 1897 et décédé en 1828. J'ai juste bien aimé par le passé les trois morceaux de lui qu'on trouve sur la B.O. du film "Péril en la demeure" de Michel Deville que je possède en disque vinyle.


Et puis je promène toujours l'anecdote qu'on m'a racontée. Un ami de mon grand-père, nommé Eugène Cacan, m'avait par plaisanterie, quand j'étais tout enfant, pris sur ses genoux et fait chanter "l'Ave Maria". Il faut dire que mon grand-père était communiste et que cet Eugène était un copain de régiment avec qui il a toujours conservé de très bonnes relations. De toute façon mon grand-père était un drôle de coco vu qu'il avait lui-même été enfant de choeur !

Eh bien aujourd'hui, je peux l'écrire, c'est pas mal du tout, Schubert ! Il faut dire que je m'auto-intoxique, depuis la veille de Noël, avec l'album "Schubert in love" de Rosemary Standley qui revisite le Franz avec un aplomb incroyable, des improvisations, des percussions, du jazz, du cha-cha-cha... 

J'adore surtout le cinquième morceau "Heidenröslein, D.257 Op.3 No. 3". Je crois que je vais me le faire, celui-là... quand j'aurai le temps !
 





Et carrément, disponible en ligne jusqu'au 21 janvier 2021,
le concert ques ces braves gens ont donné le 9 octobre 2020 au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines ! 

Posté par Joe Krapov à 17:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2021

NOUS VOUS SOUHAITONS UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2021 !

Les M'A2R1 d'O douce, La Ritournelle, le Club des 5, Am'nez zique et les Biches, l'Atelier d'écriture de Villejean, Maïck la conteuse et moi-même vous souhaitons une bonne et heureuse année 2021 !

 

Posté par Joe Krapov à 06:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 décembre 2020

Le Jeune homme et le trottin / Félix Mayol

Puisque je n'ai pas trouvé les paroles de cette chanson sur Internet, je les ai recopiées d'après cette carte et d'après la version de Mayol ci-dessous. A noter que l'interprète a censuré l'allusion aux seins de la demoiselle ! Qu'est-ce que je risque de mon côté en la publiant aujourd'hui ? J'ajoute justement à la suite l'autre chanson coquine sur le même sujet brûlant dans une belle version de Brice Legée découverte à l'instant !

DDS


 

 

 

Le Jeune homme et le trottin / Félix Mayol
Auteurs : Henri Christiné et Léo Lelièvre
Compositeur(s) : Maurice Gracey


1
Il l’avait r’marquée un soir qu’un vieux satyre
V’nait d’lui dire
Mon p’tit loup

Venez chez moi et puis après vous serez lancée
Et parée
De bijoux

La petite pleurant d’vant ces propos obscènes
Faisait peine
Tout à coup

L’jeune homme s’élançant furieux
Gifla le vieux libidineux
Emue elle lui dit « Merci, monsieur »

REFRAIN 1
C’était un petit jeune homme
C’était un petit trottin
Pour narguer le vieux bonhomme
Il la r’conduisit un brin.

Alors ils se rencontrèrent
Chaque soir et chaque matin
Et c’est ainsi que s’aimèrent
Le jeune home et le trottin

2
Il apprit bientôt qu’elle était orpheline
Et l’on d’vine
Que tous deux

Bien que s’aimant d’un amour très poétique
Platonique
Peu à peu

Elle vint visiter son humble chambrette
Si coquette
Près des cieux

Et quand arriva l’hiver
Comme le charbon coûtait très cher
Ils s’réchauffèrent dans l’ même lit en fer

REFRAIN 2
C’était un petit jeune homme
C’était un petit trottin
Tous deux faisaient un bon somme
Après des baisers sans fin

[Ses seins ronds comme des pommes
lui servaient de traversin]

Elle apporta s’lon l’usage
un miroir ? un pot d’jasmin
Ainsi se mirent en ménage
Le jeune homme et le trottin


3 (délaissé par Mayol)
Dans la rue les vieux suivaient toujours la belle
Mais rebelle
Elle disait

Vous perdez votr’ temps je ne suis pas à vendre
Mes airs tendres
Mes attraits

Sont pour mon amant qui n’a pas de richesse
Sa jeunesse
Seule me plaît

L’argent ne vaut pas l’amour et mon bonheur
Date du jour
Où je me suis donnée pour toujours

REFRAIN 3
C’était un petit jeune homme
Je ne suis qu’un p’tit trottin
Mais il m’ador’ faut voir comme
Et ma foi j’ lui rends bien

J’prèfère notr' nid d’caresses
A vos boudoirs en satin
Car rien ne vaut la tendresse
Du jeune homme et du trottin

4
Ton amant s’lassera disaient ses p’tites amies
Pleines d’envie
Marche donc

Si tu veux tu deviendras riche bien vite
Mais la p’tite
Disait non

Car je pense que je vais bientôt être mère
Et le père
Du poupon

Va m’épouser. En effet ils célèbrèrent
Quèqu’temps après
Le mariage et l’baptême au complet

REFRAIN4
Ainsi s’maria le jeune homme
Avec le petit trottin
L’histoire est banale en somme
Mais elle prouve aux libertins

Qu’à l’argent l’amour résiste
Et que chez nos p’tits trottins
Couturières ou bien modistes
Il n’y a pas que des catins.

Posté par Joe Krapov à 12:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2020

Chansons retrouvées du 11 décembre 2020 (1) Yellow rose of Texas

Ces cinémas, ces théâtres, ces musées qui ne rouvrent pas. Ces lieux de culture et de sociabilité où écrire, chanter, rencontrer,  discuter,  jouer qui restent fermés.

C'est un bel enterrement qu'on nous organise là et j'y ai participé à ma façon, symboliquement, hier, en transformant en papier brouillon ces paroles de chansons qui servaient  aux différentes chorales où j'ai joué au chef de choeur accompagnateur. J'ai retrouvé là-dedans quelques perles de cet humour parodique et dérisoire qui est le mien.

Ainsi cette adaptation-traduction-trahison de "Yellow rose of Texas" avec son refrain en yaourt pour chanteuses non-anglophones !

Peut-être pas plus nulle au finale que la version de 1956 de Jacques Plante pour Dario Moreno ou Eddie Constantine "Je vais revoir ma blonde". 

Yellow rose cf Texas

1
O ma jolie rose du Texas
Illumine le chemin
Elle est superbe et sensass’
Et promet de beaux lend'mains

Quand la guerre sera fini-e
Et que je serai rentré
Nous vivrons en harmonie
Et c'est moi qui l'effeuillerai

Refrain
Oh de yellow rose ef Texas
Is de only gueurl I love
Her aïes ere even bloueur
Dan Texas skaïs eubove

Her heurt's as big as Texas
And wherever I may go
Rimember her forever
Bicause I love her so

2
C'est la chose la meilleure
Qu'un soldat puisse rêver
Une belle et piquante fleur
Un jardin à cultiver

Le plus beau bouton de rese
Qui s'ouvre dès le matin
Donne la saveur aux choses
Et sa couleur au destin

3
Elle a mis sa robe jaune
Et m'attend à la maison
Elle est belle et droite et bonne
Et je l'aime à déraison

Je chanterai sous la lune
Ma formidable chanson
Nous aurons bonne fortune
Et des enfants à foison

Posté par Joe Krapov à 13:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,