25 octobre 2022

Arpenter Redon (Ille-et-Vilaine) le dimanche 25 octobre 2022 (1)

2022-10-23 - Nikon 1

C'est qui, cette statue ?
- C'est Saint Con' voyons ! ;-)

2022-10-23 - Nikon 3

2022-10-23 - Nikon 7
J'ai toujours un petit pincement au coeur en passant devant cet hôtel de ville. 

2022-10-23 - Nikon 10
Je ne m'en lasse pas de celui-là, même avec des fautes d'orthographe !

2022-10-23 - Nikon 14
On ne t'a rien demandé, Joe Krapov ! Surtout pas si la Vilaine était belle ! On sait que tu réponds toujours oui !

Posté par Joe Krapov à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Arpenter Redon (Ille-et-Vilaine) le dimanche 25 octobre 2022 (2)

2022-10-23 - Nikon 16

Un Don Quichotte d'aujourd"hui ?

2022-10-23 - Nikon 18
... et tous les géants (de la route) dont il serait venu à bout ?

2022-10-23 - Nikon 22

J'ai pris ce chemin pour la première fois depuis quarante ans. J'ai cherché le Transformateur mais je ne l'ai pas trouvé. La friche industrielle est sans doute derrière le corps de bâtiments qui ressemble à une longère et loge le siège social de cette association. Le chemin qui y mène avait l'air privatisé et j'avais peu de temps pour partir à l'aventure. Peu importe, c'est mon point de vue sur la ville qui a été transformé très agréablement ce jour de téillouse sous été indien.

2022-10-23 - Nikon 24

2022-10-23 - Nikon 25

Posté par Joe Krapov à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 octobre 2022

Portraits volés à l'Apéro poétique du samedi 22 octobre 2022 à Redon (1)

Les adorateurs et adoratrices des déesses Poésie et Chanson avaient encore une fois rendez-vous ce week-end avec le public au Grenier à sel de Redon. Voici quelques portraits des résistant·e·s de ce soir-là.

2022-10-22 - Nikon 29
Jean-Luc

2022-10-22 - Nikon 30
Gabrielle et Robert, membres du groupe québécois "Serre L'écoute"

2022-10-22 - Nikon 32

Emmanuel

2022-10-22 - 285 36

Aya

2022-10-22 - 285 46

Jean

2022-10-22 - Nikon 35
Patrick

2022-10-22 - Nikon 36

Sibylle

Posté par Joe Krapov à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Portraits volés à l'Apéro poétique du samedi 22 octobre 2022 à Redon (2)

2022-10-22 - Nikon 44
Marie-Chiff'mine... point com... les zotres !

2022-10-22 - Nikon 46
Christophe

2022-10-22 - Nikon 48

Pierre, senior seigneur redonnais de la poésie

2022-10-22 - Nikon 53
Alain

2022-10-22 - Nikon 55

 Gégé ?

2022-10-22 - 285 71 recadrée

Jo-Joe ?

Posté par Joe Krapov à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2022

Pas d'Nom, Pas d'Maison à Locquémeau (Côtes d'Armor) le 14 juillet 2022 (1)

Si j’étais réellement snob ou plutôt si j’avais été réellement snob, ce soir-là, je serais allé me poser aux côtés des petites filles qui jouaient aux échecs dans le café Théodore, à cet endroit du Trégor qu’on prétend être Locquémeau. C’eût été dommage pour mes oreilles et pour mes yeux de photographe. C’est comme ça, on n’a pas encore trouvé le moyen de se dédoubler, d’être à deux endroits à la fois, de faire deux choses en même temps.

Ca s’est passé le dimanche soir, le jour où on était allé chercher le journal à Trébeurden et que l’on avait pour cela randonné pendant 19 kilomètres. On s’est mis en route sur le coup de 20 heures en direction de Locquémeau pour aller y entendre, au café Théodore, le fils de Sonia qui jouait de la basse dans le groupe « Pas d'Nom, Pas d'Maison ».

Locquémeau, nous, on ne connaît que le port. On s’y arrête pour boire une limonade avnt de repartir quand on fait la randonnée depuis Le Yaudet. Alors forcément ce soir-là on va jusqu’au port. Et là, rebelote, pas d’autre moyen quand on est véhiculé par une ancienne scoute qui se refuse à installer un GPS dans sa voiture que de descendre et d’interroger un passant.
Ca se fait sur fond de coucher de soleil et déjà je regrette de ne pas avoir le don d’ubiquité : je resterais bien là pour voir comment ça va tourner ce soir. Cette couleur jaune doré du ciel, je n’ai pas encore vu cela à Beg Léguer !

2022-08-14 - 285 25

2022-08-14 - 285 26

2022-08-14 - 285 27

Très aimable, le passant. C’est un jeune papa à pied qui rentre chez lui en poussant son vélo où trône sa petite fille royalement installée dans son siège à l’arrière. Il affermit sa position et, sans faire de gestes qui lui feraient lâcher le guidon, il m’explique que nous devons prendre la première à gauche, monter, franchir un ralentisseur, puis un deuxième ralentisseur et qu’après celui-ci il faut tourner à droite, que le café Théodore est là et qu’il y a un champ un peu plus loin qui sert de parking. Parce que c’est difficile de garer par là, précise-t-il.

On s’exécute. On fait bien un kilomètre avant de trouver le premier ralentisseur. On sort de Locquémeau sans avoir croisé le deuxième. On est dans la cambrousse déserte en train de se demander si on ne nous mène pas en Oldsmobile – l’Oldsmobile, si vous avez bien suivi, est le bateau préféré des habitants de Trébeurden -. Se profile à l’horizon un hameau de deux trois maisons précédé d’un panneau indicateur et, miracle, à l’entrée, un ralentisseur. Du coup on crie victoire : il y a effectivement une route à droite et une flèche marquée « Café Théodore ». Qui se trouve donc non à Locquémeau mais à Kerguerven !

Et là dites donc, ce n’est pas commun ! Il y a des tas de voitures tout au long de la rue ! On passe au ralenti. La terrasse du café est blindée de monde, style « Les Champs Elysées dans un sous-sol avec des fous ». Comme prévu,  on s’engage dans un parking genre « Fête de l’Huma à Notre-Dame-des-Landes chez les derniers babas cools de la planète Terre cultivant leur Carhaix de choux avec des vieilles charrues », je charrie à peine.

Dans le parking, bouchon ! Trois jeunes filles devant qui papotent avec une organisatrice (?) tandis qu’un combi Volkswagen fait une manœuvre pour essayer de faire de la place. Jean-Marc Ayrault, vous ici ?

Une jeune femme qui n’a pas fait Woodstock mais qui aurait pu au vu de son look nous signale que le parking est plein et qu’il faut retourner à l’entrée du parking et refaire un tour. Si on attrape le pompon de ce manège on gagne... une place ou un autre tour gratuit ? Finalement on repasse devant le bistrot, on regagne la route « principale » et pouf, on trouve une place, juste là au coin, dans le virage, que si la fourrière locale ça lui plaît pas, elle n’a qu’à embarquer notre teuf teuf !

2022-08-14 - Nikon 163Cela fait, on entre dans le café bondé avec les gamines qui jouent aux échecs, tous les gens qui font la queue devant le comptoir non pas pour payer l’entrée au concert mais pour emporter des boissons dans la cour. Jamais vu un aussi grand rassemblement de soiffards que ce jour dans le Trégor ! Une grande cour avec des tables et des chaises partout, un stand de restauration et un chapiteau de cirque ouvert sous lequel se produira l’orchestre.

On retrouve Dame Sonia, sa sœur, ses amies, on nous présente son fils, on va voler deux chaises dans le troquet vu qu’il n’y a plus où s’asseoir dehors et finalement c’est Marina B. qui se dévoue pour aller faire la queue et ramener deux jus de pommes, moi le poireautage de ce midi pour la barquette de frites m’a suffi !

21 heures 15, le concert commence. Folle ambiance de fête d’anniversaire : le groupe fête ses vingt ans d’existence et la fin de sa tournée estivale « à vélo ». Les musiciens ont pédalé tandis qu’un camion emmenait leurs instruments d’un lieu de concert à l’autre.

La musique des Balkans est bonne, ils sont vingt sur scène et ils sont photogéniques ! Une excellente soirée au terme d’une excellente journée !

Posté par Joe Krapov à 22:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


31 août 2022

Les Vieilles voitures de Trébeurden le 14 août 2022

Je suis snob. Je vais acheter « Dimanche Ouest-France » à Trébeurden alors que je suis en camping à Beg Leguer. Pour ce faire, je chausse mes godasses de marche et j’emprunte le sentier douanier sur une distance de huit kilomètres ; ça fera seize avec le retour si vous comptez bien. On aime faire de l’exercice pendant les vacances.

Serions-nous en manque de nouvelles du monde ? Que nenni, cela fait huit jours que nous vivons sans radio ni journaux et sans nous porter plus mal.

Je suis snob. Il n’y a que deux choses qui m’intéressent dans Dimanche Ouest-France : la recette de cuisine et le supplément jeux de 8 pages.

Quand on arrive à Trébeurden on consulte le plan pour localiser le bar-tabac PMU où l’on trouvera le journal. Manque de pot pour Marina B. qui en a déjà plein les bottes, c’est au centre bourg, à plus d’un kilomètre encore. Et la route monte !

Sur le parking du port il y a une fête de la mer ou quelque chose comme ça, avec des stands, un podium, des gens qui mangent, une exposition de vieilles voitures et un curé en soutane blanche… qui les bénit ?

Je suis snob. Je ne collectionne pas les vieilles voitures, je les photographie !

(à suivre)

2022-08-14 - Nikon 21

2022-08-14 - Nikon 22

2022-08-14 - Nikon 23

2022-08-14 - Nikon 24

2022-08-14 - Nikon 28

2022-08-14 - Nikon 29

Posté par Joe Krapov à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2022

Un Petit tour à Saint-Quai-Perros (Côtes d'Armor)

Mon épouse, sa bonté d'âme la perdra.

Nous sommes invités chez Madame Sonia à Saint Quai-Perros. On a juste une adresse, pas de plan, pas de GPS. On s’arrête devant la mairie, j’entre me renseigner dans la bibliothèque attenante mais les dames sont occupées. Je reviens à la voiture et suggère à ma chauffeuse d’appeler sa copine.
Elle nous dit de prendre à droite la rue de la Vieille côte, la première à droite puis la première à gauche et c’est la maison au fond de l’impasse.

Marina B. reprend la route, on passe devant un panneau rue des Hortensias, on continue et… on sort du bled sans trouver de rue de la Vieille côte. Demi-tour, on repasse devant la mairie, on tourne à gauche mais ce n’est pas là non plus.
On revient à la mairie et je suggère de prendre la première à droite, même si elle ne s’appelle pas rue de la Vieille côte mais, d'après le panneau, rue des Hortensias. On croise Madame Sonia qui descend à notre rencontre. C’est bien là.

A table, nous avons droit à 5 bonnes minutes de récits d’opérations de la cataracte vu que la sœur de Madame Sonia est présente et qu’elles sont… un peu sourdes toutes les deux et d'âge à être un peu rafistolées par-ci par-là  ! Autour de cette table, tout le monde à donné, sauf moi, dans la chirurgie oculaire. C’est sans doute là le pire moment de mes vacances d’iatrophobe !

Dans l’après-midi, on nous emmène visiter une allée couverte.

Quand on rentre au camping, le soir, je me sens très content de connaître les noms des rues de la ville et du quartier où j’habite !

Je suis content aussi d’en savoir plus sur Madame Sonia et d’avoir vu « la maison qu’elle habite à Perros » dont j'ai entendu si souvent parler. On a gagné également une invitation à aller écouter, le samedi suivant, son fils musicien qui joue dans un groupe appelé « pas de nom, pas de maison ». C’est de famille, cette absence de signalétique ? Ceci explique cela ? On verra que oui. Car après rectification (!) ce concert a lieu le dimanche soir 21 heures à Loquémeau. Vous avez un plan pour y aller, Madame Sonia, au café Théodore ?

(à suivre)

N.B. Mille excuses à dame Sonia ! Chez M. Google-Maps, cette rue à droite s’appelle bien rue de la Vieille Côté (?).
Ca vous dérangerait, Mesdames et Messieurs les édiles kénanais·e·s de mettre des panneaux de rue corrects par chez vous, histoire qu’on se repère un peu dans vos jolis lotissements ? Ou de peindre le nom de la rue sur la chaussée comme fait Monsieur Googlé-Map ?

2022-08-10 - 285 2

2022-08-10 - 285 5

2022-08-10 - 285 7

2022-08-10 - 285 8

2022-08-10 - 285 9

Posté par Joe Krapov à 16:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 août 2022

Pas de bruit dans Landerneau (Finistère) le 16 août 2022 (1)

Mon épouse, sa bonté d'âme la perdra.

Nous voilà en route pour l'aéroport de Brest. C'était là la raison de nos vacances en Trégor. Marina B. avait promis son aide à Dame Anita pour l'aider à rapatrier vers Berlin ses quatre invités venus passer des vacances chez elle et leur trois tonnes de bagages divers et variés.

Petit moment de panique à l’arrivée à l’aéroport : comme nous avons doublé Anita qui convoie Nicole et Ole tandis que nous avons pris en charge Olaf et Leonie, nous faisons deux tours sur le rond-point puis sur l’injonction d’Olaf nous nous mettons dans le sillage d’une C3 orange qui vient de nous passer derrière et s’en va se garer sur le parking 3. Mais ce n’est pas la bonne voiture ! Rien ne ressemble à une C3 orange comme une C3 orange !

C’est dans des cas comme ça qu’on découvre que le téléphone portable peut aussi être une invention formidable :

- Nous sommes sur le parking de proximité, dans l’allée n° 5 !

Bon, ça va, pensé-je, on ne va pas être obligés d’adopter ces – très sympathiques au demeurant - estomacs sur pattes qui auraient raté leur avion de notre fait !

2022-08-16 - 285 4

Au retour vers Lannion, Marina B. nous accorde le droit de visiter Landerneau.  Pour une fois que l'occasion m'est donnée de vérifier s'il y a autant de bruit qu'on le dit dans cette ville et si on y mentionne quelque part que cette expression vient d'une pièce de théâtre d'Alexandre Duval, le grand père d'Isaure Chassériau ! (Je dois être sans doute le seul individu sur Terre à faire de telles associations d'idées à la con !).

C’est une très jolie petite ville. Nous prenons le petit-déjeuner dans un café nommé le Saint-Thomas. J’ai bien mérité ça, je suis réveillé depuis 5 h 45, ayant compris « départ à 6 h 30 ». En fait c’était réveil à 6 h 30 pour départ à 7 h 15.

Comme je suis assez snob comme garçon, on n'est pas allés voir l'exposition Ernest Pignon-Ernest à la Fondation Leclerc. J'imagine qu'il fallait réserver et que l'entrée à l'expo ne donne pas lieu à des réductions sur la carte de fidélité comme quand on passe aux caisses de Michel-Edouard ! faut pas m'en vouloir, Ernest, j'aime bien ce que tu fais quand même !

On pourrait écrire bien des choses sur ces vacances 2022 mais je n’en ferai pas un roman finalement. Pas besoin : Marina B. vient de découvrir que ses talents d’observation psychologique de ses "contemporains-j’contemple rien", joints à ceux qu’elle a pour les petit croquis et à un certain temps de rédaction pouvaient alimenter de manière krapovienne son blog trop peu visité.

Allez donc lire son feuilleton de l’été, c’est très drôle et c’est tout à fait ça !

2022-08-16 - 285 12

2022-08-16 - 285 16

2022-08-16 - Nikon 6

2022-08-16 - Nikon 8

2022-08-16 - Nikon 14

Posté par Joe Krapov à 20:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,