2223-02 JK AragonA la fin de l'été j'ai raconté sur mon blog des épisodes de nos vacances en commençant tous mes textes par « Je suis snob » ou par « Mon épouse, sa bonté d'âme la perdra ».

Cet automne j'ai l'impression que je pourrais utiliser « Je ne suis pas là pour raconter ma vie mais... »

Exemple : Je ne suis pas là pour raconter ma vie mais de prendre l'apéro ça me donne la banane et l'envie de créer le jeu des incipit : je donne le début d'un verre (Oh le dictaphone d’Office, t’as bu trop d’apéro ou quoi ?) d’un vers et vous devez trouver le mot de la fin :

 

Oh combien de marins combien de...

Comme un vol de gerfauts hors du charnier...

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse...

La digue la digue en revenant de...

La Cigale ayant chanté...

Maître Renard sur un arbre…


(Si vous avez répondu « perché » au dernier sans avoir percuté que c’est le corbeau qui est sur l’arbre dans la fable, vous ne marquez qu’un demi-point.)


Les réponses : capitaines - natal - ennemie - Nantes - tout l'été - perché
 

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le mardi 20 septembre 2022 d'après la consigne 2223-02 ci-dessous.