27 octobre 2021

22 rencontres à Redon le 23 octobre 2021 (4) Ma Petite au Chicass' noz

2021-10-23 - Nikon 157

2021-10-23 - Nikon 159

2021-10-23 - Nikon 160

2021-10-23 - Nikon 162

2021-10-23 - Nikon 165

Le groupe "Ma petite" :

Perrine Vrignault - chant
Maxime Barbeau - accordéon
Thomas Fossaert - saxophone
Maxime Dancre - percussions 

Posté par Joe Krapov à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 octobre 2021

Bon anniversaire, Georges ! à Rennes le 24 octobre 2021 (1)

Georges Brassens aurait eu cent ans le 22 octobre dernier. On a célébré ça dans le quartier Saint-Hélier à Rennes ce dimanche. Je suis arrivé sur le coup de 14 heures. Je pensais trouver là une palanquée de musiciens comme à la Ballade avec Brassens. Il y avait surtout du monde désireux d'écouter.

On a ouï une gentille chorale dirigée par un chef gaucher mais pas manchot qui reprenait Brassens en hébreu, en yiddish, en judéo-espagnol (pas en russe ? J'eusse aimé aider !)  puis on a pris leur place et on est allé au charbon, comme de bons Auvergnats... buveurs d'eau !

Il y avait le gars Manu, l'ami Loïc qui fut le premier guitariste des B Car, son copain Christophe qui joue de la mandoline comme un chef. On en a envoyé sept en suivant l'ordre alphabétique : "A l'ombre des maris" ; "A l'ombre du coeur de ma mie" ; "Au bois de mon coeur" ; "Auprès de mon arbre" ; "La Ballade des dames du temps jadis" ; "Le Bistrot" ; "Brave Margot".

Puis on a laissé la place aux copains pour "Celui qui a mal tourné". On les a accompagnés au chant pour "L'orage". Ils nous ont fait découvrir "Clairette et la fourmi".

On a fait les clowns sur "Le Mauvais sujet repenti" (j'ai récupéré aujourd'hui une vidéo sans son sur le site Fb de la Ballade avec Brassens. Je lui ai collé celui de mon enregistrement, trop saturé, mais bon, c'est mieux que rien). 

Il y a eu ensuite "Oncle Archibald", "Les Copains d'abord", "La Complainte des filles de joie", d'autres encore et puis un ange nous est tombé du ciel : un minot tout mignon qui a envoyé "Jeanne" ; "A l'ombre du coeur de ma mie" par coeur ; qui a réclamé "La guerre de 14-18" !!! et "Le pornographe" !!! Incroyable mais vrai ! Manquait plus que "Fernande" ! ;-)

On a refait avec lui "Les Copains d'abord" et j'ai vu le coup qu'on ne décollerait plus ! J'avais pourtant envie d'aller ranger mon matos et d'assister au concert des Brassenssophiles et de Leïla et les koalas qui suivait.

On s'est retrouvés au fond de la salle et ce fut là aussi un très agréable moment. Que dis-je, très agréable ! Génial, tout simplement ! J'y reviendrai.

Voici quelques photos pour illustrer ce billet de plus de cent mots ! ;-) 

2021-10-24 - 285 3

2021-10-24 - Nikon 7 réduite

2021-10-24 - Nikon 12 recadrée et réduite

2021-10-24 - Nikon 5
2021-10-24 - 285 10 recadrée et réduite

Posté par Joe Krapov à 21:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 octobre 2021

Un samedi matin à Redon (Ille-et-Vilaine) le 23 octobre 2021 (1)

2021-10-23 - 285 1

2021-10-23 - 285 5

2021-10-23 - 285 8

2021-10-23 - Nikon 22

2021-10-23 - Nikon 23

Posté par Joe Krapov à 22:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 octobre 2021

LE PARTI PRIS DU CAPODASTRE

Le capodastre n’a rien à voir avec le caporal ni avec la science-fiction, les planètes, le ciel, enfin, l’astronomie.

Cependant, notons-le, qu’elle soit lactée ou pas, il aide à bien poser sa voie, pardon, sa voix.

Le capodastre n’est jamais qu’une espèce de pince à linge qui emprisonne à sa façon non pas quelque marcel ou autres pantalons, dessous affriolants pour qu’ils sèchent au vent, mais les six ou douze cordes d’une guitare ou les quatre d’un ukulélé afin que la chanson résonne dans le ton voulu.

Il permet de trouver d’aimable compromis lorsqu’un ténor léger fredonne en compagnie d’un coffreux baryton. Ne cherchez pas "coffreux", je viens de l’inventer.

Je trouve dommage au demeurant qu’il n’en existe pas pour les accordéons diatoniques, de capodastre ! Eux vous limitent et vous condamnent à do et sol, parfois du ré, à mi mineur et la mineur alors que moi, ma foi, rien ne me va si bien que le fa et le ré mineur.

Mais je sais bien qu’ici on quitte la musique pour parler de technique. Ce que c’est que d’avoir un oncle scientifique !

2021-10-22 - Nikon 2

Posté par Joe Krapov à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2021

En un mot comme en cent. 17 octobre 2021, Aujourd'hui de l'argent

On tire le diable par la queue pour en obtenir encore et toujours (plus?). Et puis quand il nous en arrive sur les tempes, on n’est pas content non plus !

On peut le voir sur cette photo extraite du programme 2021 du Festival de la Bogue à Redon, de ce côté-là, Joe Krapov est resté à peu près pauvre comme Job !

191026 Joe Krapov au grenier à sel (programme de la bogue 2021)

 

 

Posté par Joe Krapov à 15:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

En un mot comme en cent. 18 octobre 2021, Aujourd'hui l'ombre de

Première chanson du classeur vert : "A l’ombre des maris". Lors de la première répétition du marathon Brassens, on calé la tonalité de 70 chansons de Georges. Loué soit l’inventeur du capodastre, qui permet aux guitaristes de transposer rapido !

Posté par Joe Krapov à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

En un mot comme en cent. 19 octobre 2021, Aujourd'hui besoin d'un objet essentiel

Le vélo électrique de Marina Bourgeoizovna. Purée que c’est lourd, ces engins ! Et ils ont le culot de l'appeler "Gazelle" !

N.B. Il y aurait lieu de développer l'histoire de son appropriation exceptionnelle par Môssieu Krapov : cela nous a valu un gigantesque fou-rire hier. Mais cent mots ne suffiraient pas !

21 10 22 vélo électrique

 

Posté par Joe Krapov à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

En un mot comme en cent. 20 octobre 2021, Aujourd'hui attention particulière à faire…

J’ai apporté une attention particulière à faire un sort à ces trois chansons qui nous ont résisté mercredi dernier :

- J’ai transposé « Marquise » en do ;

- J’ai adapté « Cupidon s’en fout » en tango !

- J’ai rythmé comme une biguine « La légende de la nonne ». C’était logique de transformer cette histoire de béguin en biguine !

Ca le fait pour les trois ! 

Posté par Joe Krapov à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 octobre 2021

En un mot comme en cent. 13 octobre 2021, Une couleur qui sent

Une couleur qui sent l’automne, c’est le jaune.

Après, l’orange et le rouge ne sont pas mal non lus dans le genre.

Ensuite l’hiver des arbres sera plutôt en noir et blanc.

Joli aussi.

2021-10-04 - 285 10

Posté par Joe Krapov à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,