24 août 2021

En un mot comme en cent. 9 août 2021, Bouches

Trois bouches me parlent du même bonhomme.

Celle de Marcel Proust m’endort : deux pages de «Combray II» suffisent à me faire trouver les bras de Morphée.

Celle de Jocelyne Sauvard me fatigue : à quoi bon évoquer Céleste et Marcel si c’est pour ajouter d’autres épisodes de l’enfance écrits à la première personne à la façon du «maître» ?

La troisième est passionnante : c’est celle de Céleste Albaret elle-même : «Monsieur Proust»

Affiche-Café-littéraire-Proust-blogCeleste-et-Marcel-un-amour-de-Proust

Céleste Albaret - Monsieur Proust_

Et il existe même un film sur cette existence en chambre close !

41K4WpJ4QiL

 Marcel ! Arrête ton cinéma ! 

Posté par Joe Krapov à 04:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :