04 mai 2021

Retour à Rennes Villejean le 12 avril 2021 (2)

210412 285 006
Pourquoi les plus jolies palissades de chantier cachent-elles toujours des horreurs architecturales ?
La réponse est dans la question ?

210412 285 007
C'est comme la langue russe qui est si musicale. A quoi cela sert-il si c'est pour aller de Raspoutine à Poutine en passant par Staline ?

210412 285 008
Et des tags (féministes ?) sur la fresque de l'église Saint-Luc maintenant !

210412 285 015
Dites Madame la pharmacienne, vous n'auriez rien pour soigner un monde en folie ?

210412 285 016
Au moins il nous reste des arbres !


Retour à Rennes Villejean le 12 avril 2021 (3)

Sur le panneau d'affichage de l'avenue Winston Chuchill les étudiant·e·s de Rennes 2 ont montré qu'ils et elles existaient encore malgré la fermeture des lieux universitaires.

Ce projet artistique de souligner l'étrangeté de certains lieux est-il si éloigné que cela de mon exploration des limites rennaises ?

210412 285 009

210412 285 010

210412 285 011

210412 285 012

210412 285 013

210412 285 014
Une présentation en vidéo de l'artiste Lynne Cohen et de l'exposition est visible ici.

Pour en savoir plus sur la dame, c'est chez Madame Wikipe qu'il faut aller.

Posté par Joe Krapov à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2021

Le Muguet du jardinet Krapov sorti à Rennes dès le 26 avril 2021

Le muguet est apparu dans le jardinet bien avant cette date même. Du coup j'ai oublié d'en offrir - virtuellement - à mes visiteuses et visiteurs ! Moi aussi je commence à être fâché avec le calendrier. Il faut dire qu'un samedi matin sans marché des Lices, ça perturbe. Pour la peine je vous offre aussi le bouquet de lilas ramené par Marina B. de son "atelier oiseaux" du samedi après-midi !

210426 285 003
210502 285 011
210502 285 008

210502 285 006

210502 285 007

 

Ca n'excuse pas mais quand même : hier je vous ai offert des roses ! ;-)

Posté par Joe Krapov à 15:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

RÉFLÈKSIONS SUR LA RÉFORM DE L’ORTOGRAF

AEV 2021-28 Jean-Paul - bonnet d'âne

Réflexions sur la réforme de l’orthographe

Ce qui est bien, dans cette réforme de l’orthographe, c’est qu’elle est on ne peut plus républicaine, même si la fantaisie y semble reine.

En effet on y gagne ceci qu’on a toute liberté de faire des fautes d’orthographe. Celles-ci ne seront plus comptabilisées un point en moins et tous les élèves, quoi qu’ils aient écrit, se retrouveront avec un vingt sur vingt, au moins en dictée ! Ce qui ne nuira pas à l’égalité et développera peut-être la fraternité.


Règle du "m" devant "b" et "p"

On ne met plus de "m" devant "b" et "p". On écrira donc :

Les inbécil inbus d’e même ki nous on t'enpéché de sortir o téatr et o muzé pandan un an on pri de l’enbonpoin kom tou le monde. Byin fé ! Ankore ne s’inbibe t’ils san doute pa de Kronenbour en avalan leur purée-janbon !


Le pluriel des mots et adjectifs

- On n’a plus besoin de mettre un "s" aux mots et adjectifs quand ils sont introduits par l’article défini lé ou l’article indéfini dé.

Exemples :

Le Prézidan a suprimé l’ENA parske, a t’il déklaré, il n’en sortè que des krétin.

 Lé jour z’ere vont revyindr  en mèm tan que le pas vaksinal

- On peut, mais c’est facultatif, conserver un "s" au bout des mots commençant par "de" ou "d’"

La Bretagne est régulièrman anvaie de Pariziens ki fui la kapitale ou il y a, dize t’ils, trop d’étrangés.

- Sire, la rue est plène de pékins qui porte tous un jilé jone !

- Ke se pase t’il ? Sé un aksidan ? Dé Chinwa ?

- Non Majèsté, sé une révolusion !

AEV 2021-28 JK Petiti pied chevals
Le pluriel des mots en "al"

- Il redevient «al» ou «als» et plus jamais «aux»

Exemples : 

L’ipodrom est un andrwa ou on fé dé kours de chevals, ou lé parieur porte de bo futals et lé bèle dame dé chapo de carnaval trè z’original.

- Si, par tolérance, on conserve le pluriel en "aux", on prendra soin alors de prononcer le "x" final :

Exemples :

Veniz è t’une vile plène de canoks sur lékèl navig dé cano nwars k’on apèl dé gondol 

La premièr vwatur de mé paran a été une dedeuch pui il z’ont acheté une katre chevals et mintenan k’ils on de gro kapitoks il roul à vélo pour entretenir leurs biskoto et leur louk de bobos. Oui, bien sur, avek asistanse élèktrik !

AEV 2021-28 Jean-Paul - des binious
Le pluriel des mots en "ou"

Il redevient "ou" ou "ous" mais plus jamais "oux".

Exemples :

« J’é caché les bijous de la Castafiore dan z’un buison de ou, là ou trènè la ou du jardinié chelou » a avoué la pie o policiés ripou ki se gratè lé genous et le somé du kayou parsk’ ils z’avè dé pous

Un binyou c'est tèribl ! Pluzieur binyou sé insuportabl ! É si le pluriel d'un binyou étè dé kornemuz, sa n'i chanjerè rien !


Le cas du "e" final pour marquer le féminin

L’article défini «la» et l’article indéfini «une» indiquent la présence d’un nom féminin. S’il y a en plus un "e" muet au bout du mot le féminin est marqué doublement. On ale choix de conserver cette terminaison "e" ou de ne pas l’écrire

Exemples

La verj, la baniole, la bibine, la chase, la gloriole, la fanfaronade, la mufleri, la misogyni, la crétinitude sont tous des noms féminins. Etonan, non ? 

Alon z’enfans de la patrie
Le jour de glwar è ‘arivé
Kontre nous de la titani
L’étandar sanglan é levé

AEV 2021-28 Jean-Paul - O ouvert et fermé
O ouvert et O fermé

Bien qu’il n’existe plus de fautes d’orthographe, le premier jet de la réforme ne dit rien sur les différentes graphies possibles du son "o". Or on ne prononce pas de la même façon «une cotte de maille» et «une côte d’agneau». D’ailleurs ni l’une ni l’autre n’ont le même goût ni la même consistance.

Les uns ont suggéré que le o fermé soit signalé par un accent circonflexe.

Exemples :

Un côboy qui vient vèr twa avec un gran koutô, sa fou lé chôkot ! Pous vit un cri de côyote et bar toi ô gran galô ! 

Léon Zitrone s’é t’asi sur le trône. Napoléon ôte sa couronne et la pôse sur la tète de sa bôbone.

Il falè ôzé Jôzéfine, a grômelé le maréchal Bashung

 Il semble qu’il y ait plus de "o" fermés –chocolat, bonobo, héros, métro, boulot, dodo que de "o" ouverts : crotte, motte, escalope, robe, méforme

Certains linguistes de notre équipe ont suggéré qu’on laissât la graphie aussi libre que la prononciation et qu’on écrive simplement "o" pour les deux cas.

D’autres proposent qu’on garde la consonne redoublée qui suit le o ouvert.

Moto-krotte et non moto-krote

Exemple :

Voyèle... Voyèle... Konsonn... Konsonn... le kont é bon !

Bref vous faites comme vous voulez, ça reste ouvert


Les lettres de liaisons bien ou mal-t-à propos

On l’a vu dans nos exemples ci-dessus. Il est permis d’utiliser des lettres isolées suivies d’une apostrophe en début de certains mots commençant par une voyelle afin de respecter les liaisons pratiquées dans l’orthographe ancienne et qu’on entend dans le langage parlé.

Exemple :

Sé t’asé pour ojourdui ! 

Salu lé z’ami·e·s, mé z’élucubrasion son tèrminé je m’en vé z’o dodo !


Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean du 27 avril 2021

d'après la consigne ci-dessous.

Posté par Joe Krapov à 14:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-28 DU 27 AVRIL 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Doukipudonktan ?

 

AEV 2021-28 Consigne jacques-prevert-132247


Voici les règles de la nouvelle orthographe, complètement phonétique ! Ca décoiffe, hein ?

Lettre ou son Nouvel état

Exemple

a    
à Remplacé par a  
â Remplacé par a  
ai Remplacé par é ou è File la lène, file lé jours
au Remplacé par o  
b    
c remplacé par “s” ou par k La sigarète le kaméléon
ç Remplacé par s Non mersi san fason
ch Conservé si chuintante Un cha, un chien
ch Prononcé de façon gutturale : Remplacé par k Du klor plin la pisine
d    
e    
ë Remplacé par e Le pèr noel
é    
è    
ê   Remplacé par è Sa va pa la tète ?
eau Remplacé par o  
ei Remplacé par é ou è Il navigè an pèr pénar
Eu ouvert Subsiste pour le son “e » ouvert Crane d’euf, bon pié bon euy
Eu fermé Remplacé par e pour le son “e » fermé Un pe mon n’ve !
f    
g Conservé pour le son guttural sinon remplacé par j Un garaj Une jirwèt Un gadjèt
gn Replace par ny C’est de la nyonyotte !
h disparaît Un arico de mouton
i Ne porte plus jamais d’accent circonflexe Une ile, le jite et le couvèr
Ien, iou, ion Remplacé par yin ou you ou yon Drolman byin sacrémen syou Mérit l’atensyon
ill Remplacé par y S’é mouyé par tèr
j    
k    
l    
m    
n    
o    
oi Remplacé par wa Vyin bwar un vèr !
p    
ph Remplacé par f La farmasi
q N’existe plus, remplacée par k Une pikure
r    
s Conservé comme sifflante Le siro tifon s’è bon
s Remplacé par un z lorsque entre deux voyelles L’inportan s’è la roze
t    
u    
un Conservé uniquement  comme article indéfini Tout un chakin
v    
w Se prononce oi et pas voi ni va un Wallon en vacans réklame du wifi et un waterzooï de wapiti
x Remplacé par ks ou par gz Egzacteman ! Tro de seks tu le seks !
y Souvent remplacé par i, conservé quand il s’agit du son qu’on entend dans yoyo ; Dyogèn véku dans un tono Tchaykovski a ékri le lac des signes
z    
en Remplacé par an Koman von té paran ?
in    
on Tous les mots qui finissent en ion s’écrivent désormais avec yon à la fin  
ou Maintenu mais tous les mots en ou se termine en ous - Je jou du binyou
- Dégaj !
- Sapajous ! Pour la pène je vous bombarde de caillous

 Vous allez les pratiquer ce jour de manière à ce qu’on rigole bien ! Plusieurs propositions :

1)      Vous réécrivez en appliquant ces règles une fable de La Fontaine, un poème ou texte littéraire hyper connu, un conte, un article de journal, un de vos textes précédents, ce que vous voulez.

2)      Vous rédigez une ou plusieurs pages d’un manuel d’apprentissage pour les enfants en donnant de nombreux exemples à leur portée de ces nouvelles règles

3)      Vous racontez une visite au zoo

4)      Vous êtes rétive à ce nouveau système. Défendez l’orthographe traditionnelle dans un pamphlet.

5)      Vous êtes contestataire dans l’âme. Les choix faits de remplacement s faits par votre serviteur ne vous conviennent pas. Argumentez et proposez autre chose là où vous n’êtes pas d’accord.

 

Vous pouvez en choisir plusieurs ou n’en faire qu’une.

Bone amuzman !

P.S. « Doukipudonktan » est l’incipit de « Zazie dans le métro » de Raymond Queneau.

Posté par Joe Krapov à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2021

Marions les roses / Malicorne ; Les Fin'amoureuses

Des nouvelles du groupe musical rennais "Am'nez zique et les Biches" ? En voici : on a quand même réussi à se faire une répétition le 23 avril et une autre le 30.

A celle du 23 le Manu annonce une date de prestation en public, le 4 juillet, à la Fête de la rose d'Acigné ! Rien à voir avec le P.S. ! C'est la fameuse association qui avait organisé la très surréaliste fête de la patate qui nous réinvite à faire de la présence musicale pendant qu'ils font autre chose ;-). C'est dire si on peut tout se permettre là-bas vu que personne n'écoute mais le monde est devenu partout comme ça aujourd'hui et je ne m'en plains pas ! Cette-fois-ci ce sera pour présenter et vendre des plants d'une rose qu'ils ont créée qu'ils nous invitent à faire "plonk plonk" et "wap dou wap" en arrière-fond !

Résultat des courses, on balaye, en fin de répétition du 23, les titres de chansons sur la thématique qu'on pourrait interpréter en juillet. Voici ce que j'ai noté (je fais aussi le secrétaire de séance et le fournisseur de paroles dans ce groupe-là !) :

O gué vive la rose (trad.) / Guy Béart
Mon amie la rose / Françoise Hardy
Histoire de roses / Robert Lamoureux
Marions les roses / Malicorne
Yellow rose of Texas / trad.
Love is a rose / Neil Young
Les Roses blanches / Berthe Sylva
Donnez-nous des jardins / Pierre Perret
Mignonne allons voir si la rose / Ronsard et Costeley
L'Important c'est la rose / Gilbert Bécaud
La Vie en rose / Edith Piaf
P'tite fleur Fanée (trad) / Graeme Allwright
Les Roses d'Ouessant (trad)
Rose blanche / Aristide Bruant
Le Temps des fleurs / Dalida
Fleur bleue / Charles Trénet
Le lendemain elle était souriante / ?

Vendredi 30 on a répété quelques unes de ces chansons, celles inscrites en gras, dans notre jardinet. Ben pour une première fois, c'était pas mal du tout ! Et original grâce à l'accompagnement de bruit de perceuse du chantier d'à côté ! 

J'ai surtout apprécié de jouer et chanter en polyphonie une chanson que je connaissais assez peu du groupe Malicorne, "Marions les roses".

Sur la lancée j'en ai trouvé une version superbe accompagnée à la viole et à la vièle dûe à un trio féminin qui s'appelle "Les Fin'amoureuses". Il y a tout leur album sur une vidéo youtube et... c'est magnifique. La chanson est la deuxième (à 3'20). 

On y entend aussi, à 30'30, une version de la musique de "Bonne nuit les petits" (dite aussi "Que ne suis je la fougère ?")... en arabe je pense, ou en persan ? Je vous en mets une autre version  à mes oreilles également aimable et je réfléchis - j'ai trouvé les paroles sur le web ! - à mettre cela dans ma guitare !

(Peut-être sera-ce pour le prochain Défi du samedi sur les nébuleuses ? Le marchand de sable ne venait-il pas sur son nuage ? Et son premier ministre, l'ours, ne nous enfumait-il pas sur le petit écran pour qu'on soit bien sages et qu'on fasse dodo ? ;-)

 

Posté par Joe Krapov à 14:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mai 2021

LA DURE VIE DES ACTEURS

Si tu t’imagines – Juliette Gréco
(Raymond Queneau ; Joseph Kosma) 

1 Pont
Si tu t'imajine Fiyète fiyète
Si tu t'imajine Se ke tu te goure
Fiyète fiyète  
Si tu t'imajine Lé bo jour s'en von
  Lé bo jour de fète
K’ sa va k’sa va k’sa Soley z’et planète
Va duré toujour Tourne tous en ron
La sézon dé z’a  
La sézon dé z’a Mais twa ma petite
  Tu marche tou drwa
Sézon dé z’amour Vèr s’ ke tu n’vwa pas
Se ke tu te goure  
Fiyète fiyète Trè
Se ke tu te goure Sournwa s'aproche
  La ride vélose
2 La pezante grèsee
Si tu krwa petite Le menton triplé
Si tu krwa a a Le muskl avachi
Ke ton tin de rose  
Ta taye de guèpe 3
  Alon keuye keuy
Té minyon bisèps Lé roze lé roze
Tes ongle d'émay Roze de la vie
Ta kuise de ninfe Roze de la vie
Et ton pié léjé  
  Et que leurs pétals
Si tu krwa petite Soi la mer étale
K’ sa va k’sa va k’sa De tou les boneurs
Va duré toujour De tou les boneurs
Se ke tu te goure  
  Alon keuye keuy
  Si tu le fè pa
  Se ke tu te goure
  Fiyète fiyète
  Se ke tu te goure

- Mais qu'est-ce qu'elle t'a fait, Joe Krapov, l'orthographe, pour que tu la maltraites comme ça aujourd'hui ? T'es devenu misogyne ou quoi ?

- A moi rien ! Je la maîtrise très bien, je suis très correct avec elle, je respecte ses règles, je pense avec Aragon que la femme est l'avenir de l'homme et avec Renaud que l'homme n'est l'avenir de rien.

- Alors ?

- Alors les temps sont durs ! Avec le confinement ça fait un an que je n'ai pas tourné alors j'ai accepté le premier scénario qu'on m'a proposé, même si c'est un rôle de composition et que je suis, c'est vrai, à contre-emploi.


- C'est qui le producteur de ce film ?


- Harvey W. !


- Ho ? Ils l'ont libéré ?


- Non, celui-là c'est Harvey Walrus ! Lui il court toujours ! Plus vaillant et provocateur que jamais !

Ecrit pour le Défi du samedi n° 661 d'après cette consigne : Misogyne.