11 mai 2021

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-29 DU 4 MAI 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

John Salminen

 

Voici dix-huit tableaux de ce peintre-aquarelliste américain. Vous avez quartier libre pour écrire ce que l'un ou l'autre vous inspire.

Pour les masochistes invétérées je propose de n'utiliser dans votre texte que des substantifs masculins ou féminins de pas plus de deux syllabes, le e muet ne comptant pas pour une syllabe.

Exemple : "Après une journée de dur labeur l'Albert s'en retourne vers son gourbi. Comme la consigne lui interdit de s'arrêter dans la boutique où l'on vend des livres, il stoppe chez le marchand de journaux et embarque "Valeurs actuelles". C'est bizarre mais il ne m'apparaît pas très sympathique, ce gus ! Allez, la suite quand même !"

N.B. Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir un peu ou vous rendre chez Dame Célestine, ici, pour les voir en plus grand. C'est chez elle que je les ai empruntées.

John Salminen1

John Salminen2

John Salminen3

John Salminen17

John Salminen9

John Salminen7

John_Salminen6

John_Salminen8

John Salminen4

John Salminen10

John Salminen5

John Salminen12

John Salminen19

John Salminen19

John Salminen14

John Salminen15

John Salminen16

John Salminen18

Posté par Joe Krapov à 08:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 mai 2021

Le parc du Thabor à Rennes le 21 mars 2004 (1)

040321_7217

040321_7219

040321_7224

040321_7226

040321_7227

Posté par Joe Krapov à 22:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le parc du Thabor à Rennes le 21 mars 2004 (2)

040321_7229

040321_7238

040321_7239

040321_7240

040321_7244

J'ai l'impression qu'il y avait beaucoup plus de jeux d'ombres et de lumières dans mes photographies à l'époque.

Posté par Joe Krapov à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le parc du Thabor à Rennes le 21 mars 2004 (3)

040321_7248

040321_7250

040321_7251

040321_7253

040321_7255
Tableaux de Catherine Merand.

Posté par Joe Krapov à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mai 2021

SOUVENIRS PAS ASSEZ NÉBULEUX A SON GRÉ D'UN HYPERMNÉSIQUE DÉBORDÉ

Jean-Paul et Jean-Pierre à Bonneuil (retouchée)

Je suis assez âgé maintenant pour pouvoir dire que j’ai vécu à l’époque du dieu Vintage.

La vie y était résolument en noir et blanc comme sur cette-photo-ci où l’on me voit avec mon frère William. Mes trois frères et moi portons les mêmes prénoms que les frères Dalton mais ça m’importe aussi beaucoup, à moi l'affreux Joe-Joe, de savoir quand est-ce qu’on mange et quand est-ce que les restaurants rouvriront.

Ça date d’entre 1960 et 1970. La maison se trouvait dans une rue tranquille de Bonneuil-sur-Marne. C’était le pied-à-terre que mes grands-parents occupaient quand mon grand-père montait à Paris pour travailler à la « Fédé ».

La voisine s’appelait Madame Bidart ou Bidard mais ça ne m’a pas permis de retrouver l’adresse du lieu sur Google maps. A quoi bon du reste ? A quoi bon mémoriser une adresse de plus qui ne servira à rien ni à personne ? Reste juste une photo du genre « jours heureux de l’enfance ».

C’est comme les PILI dont j’ignorais qu’on les désignât sous ce vocable ! Je me souviens très bien que ça les amusait beaucoup, les grands-parents, de faire découvrir à ces innocents du village que nous étions l’univers encore très Jacques Tatiesque de la capitale. Notre premier escalier roulant à la station de métro Ourcq ! Le panneau indicateur lumineux d’itinéraires, le Pili donc, avec tous ses boutons et ses voyants colorés qui affichaient le trajet à effectuer pour aller de «Vous êtes ici» à «vous voulez aller là-bas». Oui, un genre de GPS avant l'heure si vous voulez, «Pour Invalides, changez à Opéra» comme chantait le poète poinçonneur. Le PILI, une invention qui met du piment dans votre vie !

DDS 662 213 rue LafayetteParce que plus tard le pied à terre s’est trouvé au 4e étage d’un immeuble de la rue de Lunéville à Paris. Grand-mère nous emmenait parfois à pied jusqu’au 213 de la rue Lafayette retrouver Grand-père à l’heure de sortie du bureau. C’était tout droit dans le prolongement de l’avenue Jean Jaurès et on s’arrêtait pour regarder les bateaux dans l’écluse du canal Saint-Martin.

Je me souviens encore du hall d’entrée et du grand ascenseur qui nous emmenait au 2e étage où se trouvait la Fédération nationale des travailleurs du sous-sol. Je me rappelle les noms des collègues de «l’homme fort du Pas-de-Calais», je revois des visages : Henri Martel, Achille Blondeaux, Stanis Walczak, Charles Diet, Lucien Labrune, Augustin Dufresne, Victorin Duguet qui m’avait surnommé «L’avocat sans cause». J'étais sans doute assez bavard et "rameneur" à l'époque !

DDS 662 La Nébuleuse d'Andromède

Ca vous fait des bosses à vous, hein, tous ces estimables fantômes, ces braves types qui n’ont pas vécu centenaires. Vous, vous attendez juste la nébuleuse ! Eh bien c’est là qu’elle était, au 213, venue directement d’URSS, installée sur une petite étagère parmi quelques livres du même acabit : «La Nébuleuse d’Andromède» un roman d’Ivan Efremov publié aux Editions de Moscou en 1959.

Pourquoi je me souviens encore de cela ? Je ne vais pas partir en chasse de ce vieux nanar puisque je ne lis plus rien désormais que des blogs ici et là avec leurs récits de frottements qui durent depuis vingt ans, le Canard enchaîné, des bandes dessinées de cette même époque vintage récupérées grâce à des camarades roumains et des revues de jeu d’échecs qui m’apprennent qu’un joueur russe nommé Nepomniachtchi a gagné le tournoi des candidat ?

Nepomniachtchi ! A peu de chose près, en russe, c’est "nié pomniat’" : Ne te souviens pas !

Ultime gag, l’image du PILI qui clôt ce billet a été capturée sur un site qui parle de Patrick Modiano, grand nostalgique d’un Paris qui n’existe plus, et le site s’appelle… Spacefiction ! Ca ne s’invente pas !

DDS 662 PILI

Posté par Joe Krapov à 04:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07 mai 2021

ENSEMBLE C’EST TOUT

Jeu 64 de La Licorne

« J’vous écris une petite bafouille
Pour pas qu’vous vous fassiez d’ mouron
Ici on est aux p’tits oignons
J’ai que huit ans mais je m’débrouille »

Pierre Perret - Les Jolies colonies de vacances

 

Tous ensemble nous nous agglomérons
Comme des queues de pelles

Tous ensemble nous nous assemblons
Comme les blés

Tous ensemble nous convainquons
Comme la lune

Tous ensemble nous dévalons
Comme un jour sans pain

Et quand nous serons là
Juste-au-dessus de vous
Nous nous éclaterons
En orage et en pluie

Tous ensemble prenez
Vos jambes à vos cous

Tous ensemble prenez
La poudre d’escampette

Tous ensemble courez,
Baskets et sandalettes
Vous abriter
De la tempête

Les moniteurs après goûter
Vous assembleront pour un temps
Vous dévaleront du papier
Vous aggloméreront autour de l’encrier
Vous convaincront qu’à vos parents
Il vous faut raconter comment

Une colonie de nuages
A gâché vos vacances

Ecrit pour le jeu 64 de Filigrane (L'Atelier de La Licorne)

à partir de cette consigne.

Posté par Joe Krapov à 14:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2021

La Randonnée périphérique rennaise. 4, De la porte de Villejean à la route de Vezin (1)

210412 285 017
Donnez-moi un N et un U et j'appellerai mon char ben-Hur !

210412 285 018
Tout droit, on se met en route pour Vezin. A droite au feu, nous partons vers la rocade. La maison du carrefour vaut le détour, même si elle est sur notre chemin  !

210412 285 019

210412 285 020

210412 285 021
Même si le monde actuel n'est pas trop brillant,
les trente glorieuses ont bien perdu de leur éclat !

Posté par Joe Krapov à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Randonnée périphérique rennaise. 4, De la porte de Villejean à la route de Vezin (2)

210412 285 022
Bon, dites-donc les gars, vous savez qu'il y a une déchetterie pas trop loin ?

210412 285 023
- S'il vous plaît, monsieur le zouave, vous n'auriez pas vu la main de ma soeur, par hasard ?

210412 285 024
Miroitelet, n.m. - Miroir qui vous convainc avec force trilles et trémolos dans la voix que vous serez la plus belle pour aller danser ce soir. 

Ne fais pas miroiter aux noctambules la réouverture des établissemens pour danser la nuit , Joe Krapov, on sait très bien que tu n'iras pas  faire l'andouille sur le parquet de danse (remplacez les mots que vous ne comprenez pas par "night-clubbers", "dancings" et "dancefloor", les celles-et-ceusses qui parlent un français plus moderne que le mien !).

210412 285 025

Il y a quarante ans, Marina B. et Joe K. se sont rencontré·e·s pour la première fois.
C'est en célébrant des anniversaires comme celui-là qu'on s'aperçoit Condate un peu.

210412 285 026

Et donc, pendant ce long confinement de 2020-2021, nous aurons pris le temps, le soir, de revoir les quatre premières saisons de Kaamelott, d'Alexandre Astier. Nous avons bien ri.

Posté par Joe Krapov à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La Randonnée périphérique rennaise. 4, De la porte de Villejean à la route de Vezin (3)

210412 Nikon 001

210412 Nikon 002

210412 Nikon 003

210412 Nikon 004

210412 Nikon 005

Pour plus d'explications, en attendant Rennes-Manhattan, c'est ici : FR3 : Ces Rennais qui disent non aux tours prévues

210412 Nikon 006

210412 Nikon 008
210412 Nikon 007
Il y a aussi dans ce quartier appelé jadis "Quartier de la croix rouge", un peu plus loin, une rue de la Fée Viviane.
Je n'ai pas manqué, du coup, d'aller jeter un oeil sur la prestation d'Audrey Fleurot, jadis interprète de la Dame du lac dans "Kaamelott", au sein de la série HPI (Haut Potentiel Intellectuel) : elle y est très bien et ça se passe dans le Nord Pas-de-Calais. Après les petits meurtres d'Agatha Christie, il semble qu'on assassine beaucoup dans mon ancien patelin ! J'ai bien fait de me barrer ! (En même temps, si c'est pour regarder des polars sur TF1, mon image d'intello va bientôt  se lézarder voire se fracasser  sur le carreau de la mine. Mais bon, qui me connaît encore là-bas et qui me connaît vraiment ?).

Posté par Joe Krapov à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2021

Retour à Rennes Villejean le 12 avril 2021 (1)

J'avais rendez-vous avec Madame Odette pour signer une carte devant la Maison de Quartier de Villejean ce lundi-là. Ensuite j'ai enchaîné sur la randonnée périphérique n° 3 que j'ai intitulée, du coup, "de Villejean à la route de Vezin" puisque je l'ai faite dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ces photos-ci sont des petites choses vues sur ce trajet  que j'empruntais tous les mardis que Dieu fait...depuis 2002 et jusqu'à l'an dernier !

210412 285 001
Tout le monde respecte le couvre-feu, c'est pour ça ?

210412 285 002

Penser à s'acheter un chapeau au passage ?

210412 285 003
Tu aurais pu aussi consacrer un peu de temps à l'apprentissage de l'orthographe ?

210412 285 004
Des deux côtés du boulevard Jean-Baptiste de La Salle, l'Ecole des Hautes Etudes En Santé Publique

210412 285 005

 Ce chantier s'élève sur les ruines du café PMU La Casaque et de la Crêperie de famille.
Pourquoi est-ce qu'on vote pour des gens qui n'ont qu'une envie, démolir votre cadre de vie pour y faire pousser des immeubles en béton ?

Posté par Joe Krapov à 17:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,