26 mai 2021

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-32 DU 25 MAI 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Problèmes

 

Au dos des cartes de la 1ère série, on peut lire ceci :

"Qu'est-ce qu'un problème ?

1. C'est ce qui surgit lorsqu'on prend conscience d'une différence significative entre une situation réelle et une situation souhaitée.

2. C'est la présentation d'alternatives dont le choix oriente l'action."

(cliquez sur les cartes pour les agrandir)

AEV 2021-32 Problème 07

AEV 2021-32 Problème 10

AEV 2021-32 Problème 11

Sans titre-1

AEV 2021-32 Problème 13

Sans titre-1

AEV 2021-32 Problème 08

AEV 2021-32 Problème 02

AEV 2021-32 Problème 12

Ces cartes "générateur de problèmes" étaient mises à disposition lors des "Atelier de Renness, biennale d'art contemporain" en 2008.

Choisissez une carte. Le projet du générateur de problèmes est de révéler des écritures prenant en compte le travail, thème des Ateliers de Rennes.

Enoncez un problème en réponse à celui qui est inscrit sur votre carte ou à partir de votre propre expérience.  Vous devez (pouvez) utiliser ensuite une carte de la série paysages et une carte de la série images pour étayer votre argumentation ou votre questionnement. Ou écrire ce que vous voulez à partir de tout cela, comme à l'habitude !

Paysages

AEV 2021-32 Paysage 01

AEV 2021-32 Paysage 02

AEV 2021-32 Paysage 04

AEV 2021-32 Paysage 05

AEV 2021-32 Paysage 03

AEV 2021-32 Paysage 07

AEV 2021-32 Paysage 06

AEV 2021-32 Paysage 08

AEV 2021-32 Paysage 09

Images

AEV 2021-32 Image 02



 

AEV 2021-32 Image 09

AEV 2021-32 Image 07

AEV 2021-32 Image 03

 

 

AEV 2021-32 Image 01

AEV 2021-32 Image 04

AEV 2021-32 Image 05

 

 

AEV 2021-32 Image 08

AEV 2021-32 Image 06

Posté par Joe Krapov à 14:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


24 mai 2021

Le Temps des livres à Sablé-sur-Sarthe en octobre 1994 (1)

Souvenirs retrouvés d'un temps où j'étais, en quelque sorte, un "agitateur culturel" ou un épris de lecture qui croyait possible de partager ses coups de coeur, ce qui était sans doute envisageable à l'époque. En tout cas ça nous fait un chouette souvenir de Gilou Syrinx et Françoise R. avec qui nous avons gardé un contact chaleureux malgré nos déménagements successifs aux un·e·s et aux autres (je ne sais pas pourquoi, depuis quelques jours, à chaque fois que j'utilise le "point médian" j'ai envie d'ajouter "M... à Blanquer !". Je ne devrais pas m'énerver, je sais bien que j'habite encore et toujours dans un désert et que dans "concerné" il y a "cerné" !).

Pour ce jour-là où nous contions pour les enfants et pour ce que je me souviens de la géographie des lieux, nous avions dû nous réfugier, à cause de la pluie, dans le petit passage au bout de la rue de l'ïle puis étions revenus ensuite sur la place Dom Guéranger. Parmi les autres manifestations de cette semaine-là il y eut des lectures de textes humoristiques au café Le Globe (chez René) et une italienne d'Astro 95, de Joe Krapov, qui eut même droit à un entrefilet et une photo dans "Les Nouvelles de Sablé". La gloire ! ;-)

P 94 28 Gilles Cléroux

P 94 29 Fabien et Armand Cléroux

P 94 30 Françoise Renazé

P 94 32 Gilles Cléroux

P 94 34 Françoise Renazé, Armand et Elsa

Posté par Joe Krapov à 10:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 mai 2021

DORMIR COMME UN PACHA

DDS 664 Alice

Si je suis ce pas-chat que Natacha n’attacha pas et qui fâcha Sacha, car me sachant peu chaste, il crut que j’en voulais à Ninette sa minette alors que simplement on avait convenu d’aller ensemble au bal de charité ce soir danser le pas chaloupé du pas cha-cha-cha gai que chante Marie-Thé en robe pas-chamarrée de soie pas-chatoyante et que rythme Charlie de sa pas-charleston, si tout ce pas-charivari vous avarie l’ouïe ou vous ravit l’oreille, si chez le pas-chapelier fou vous épas-chafaudâtes des hypothèses savantes sur le pas-loir entré dans la théière de Schrödinger, permettrez-vous quand même que je vous souhaite, Alice, un joyeux non-anniversaire ? demanda le sourire du pas-chat de Chester.

Alice pas-charitable ne lui répondit pas. Elle s’était endormie légèrement pas-chafouine dans une cagette en bois, rêvant qu’elle était chat et s’appelait Chouchen.

210513 Nikon 002

Ecrit pour le Défi du samedi n° 664 à partir de cette consigne : pacha.

21 mai 2021

Sortie de confinement à Rennes le 19 mai 2021

210519 285 010

210519 285 012

 

Pénurie de masques à Rennes : un seul masque pour 27 personnes !

210519 285 013

210519 285 016

210519 285 029
Exactement comme dans le dessin du canard enchaîné du matin, ils et elles ont fait la queue pour obtenir une table en terrasse !

Posté par Joe Krapov à 11:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Les Fleurs du Léguer à Lannion (Côtes d'Armor) le 16 mai 2021 (2)

 

210516 285 014

210516 285 016

210516 285 017

210516 285 018

  Il n'y a pas à dire : j'aime vraiment les cartes postales !
Il ne leur manque plus qu'un petit logo blanc en bas à droite, à celles-ci ! ;-)

210516 285 010 B recadrée

S'il te plaît, Pépin, reviens !
Promis, juré, on ne te lâchera plus !
Allez, fais un effort sinon on va finir en sujet d'atelier d'écriture un de ces quatre !

(Au retour du marché, ils n'y étaient plus et le aprapluie non plus.
Soit il était revenu, soit il avait coulé !)

Posté par Joe Krapov à 11:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Les Fleurs du Léguer à Lannion (Côtes d'Armor) le 16 mai 2021 (1)

210516 285 007

210516 285 008

210516 285 011

210516 285 012

210516 285 013

C'était une journée comme il y en a beaucoup par ici, où il faut naviguer entre deux averses. On profiterait bien de la pluie pour attaquer un deuxième puzzle, mais soudain le soleil fait sa réapparition. Alors on descend au marché acheter un plant de basilic pour la soupe au pistou du soir et on croise ces fleurs bien arrosées sur le pont par-dessus le Léguer.

Posté par Joe Krapov à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mai 2021

LES MULTIPLES DE SÈTE

AEV 2021-31 Jean-Paul - Où et Quand sur Etsy

Le lendemain matin, lorsque Quand et Où se réveillèrent ils ne savaient plus très bien, à force d’avoir bu la veille, lequel était Quand et lequel était Où. Où savait qu’ils devaient aller rencontrer aujourd’hui les Multiples mais il ne savait pas où. Quand savait qu’ils devaient aller un jour à Sète mais il ne savait pas quand.

Après avoir savouré leur petit-déjeuner, Quand et Où prirent congé de l’aubergiste. Celui-ci, encore émerveillé du concert qu’ils avaient donné la veille au soir, leur fit cadeau de deux bouteilles de « bière braxéenne » pour la route. Il y avait une Anna-Marly et une Morterille.

210518 285 009

- Elles sont fabriquées où ? demanda Quand.

- Du côté de Toulouse !

- C’est drôle qu’elles s’appellent la Braxéenne, commenta Où, parce qu’aujourd’hui nous on va dans la ville natale de Georges Braxens !

Ils arrivèrent à Sète sur le coup de midi. Ils se posèrent à la gare parce qu’Où était sûr d’y trouver une horloge. Ca rassurait Quand de connaître l’heure. Porter une montre ça aurait pu être pratique pour le type d’amnésie qu’il manifestait, qui n’était ni anosmie, ni agueusie et encore moins symptôme de Covid, mais il avait en plus la malchance d’être allergique au nickel et détestait porter, bracelet, alliance ou bague. Quant à Où, il ne se souvenait jamais de l’endroit où il avait posé la sienne.

Il soufflait un Mistral à décorner tous les boucs habitant les romans de Jean-Claude Mourlevat. Ils cassèrent la graine – quoi de plus normal pour des perroquets ? – en terrasse d’un bistrot appelé « Chez Marinette » et passèrent leur marché habituel avec la patronne, une matrone aux mamelles accortes et par ailleurs natives, avec tout le reste corrézien et corps et biens, de Brive la Gaillarde. En échange d’un concert donné le soir même par les deux drôles d’oiseaux, elle leur assurerait le gîte pour la nuit et le couvert pour le soir et le lendemain matin.

De leur étonnante besace magique qui ressemblait tellement au foulard porte-bébés des cigognes alsaciennes que c’en était un, ils sortirent des flyers (What else for birds ?) et des affiches avec un espace blanc sur lequel l’organisatrice n’avait plus qu’à inscrire la date et l’heure de la prestation : « Ce soir, ici à vingt heures, Où et Quand ».

Puis vint le moment d’aborder le motif de leur venue au pays du fumeur de pipe à guitare.

- On nous a conseillé de venir à… On est où déjà ? commença Où.
- A Cette mais en fait ça s’écrit Sète depuis je ne sais plus quand, répondit Quand.
- Pour rencontrer des gens qui s’appellent les Multiples.

La tenancière, madame Marinette, parut d’abord surprise puis elle questionna, un peu méfiante :

- Vous n’avez rien contre le royalisme ?
- Nous ? Non. On est musiciens, on ne fait pas de politique.
- Alors vous pouvez aller voir Louis. Il habite dans le quartier de la Pointe courte, traverse Agnès Varda.
- A quel numéro ?
- Ben…Quatorze !
- Et c’est quoi son nom de famille ?
- Ben… Quatorze !
- Non, mais le numéro on l’a, c’est son nom qu’on vous demande.
- Quatorze, je vous dis ! Louis Quatorze, qui demeure au n° 14 de la Traverse Agnès Varda.

« Sète foi encore, on est tonbé ché dé gen bizar », pensa Où qui ne savait plus où il avait rangé son orthographe.

***

190502 Nikon 216

Avec les tous les travaux qu’il y avait dans Sète derrière la gare ils durent voler pour se retrouver dans le pittoresque quartier de petites maisons de martins-pêcheurs.

Ils frappèrent au carreau du 14 parce qu’il n’y avait pas de sonnette. Ils furent étonnés de voir le costume du papy qui vint leur ouvrir. Il portait des bas de soie, un manteau d’hermine et une perruque grand siècle.

AEV 2021-31 Jean-Paul - Louis Quatorze

- Monsieur Louis Quatorze ? On nous a dit que vous étiez un des Multiples de Sète.

- C’est tout à fait vrai, messieurs, et plutôt deux fois qu’une. Mais entrez donc vous installer dans mon palais. Ce n’est pas Versailles, mais c’est tout à fait habitable. Vous prendrez bien un petit bourbon ?

- Ce n’est pas de refus, accepta poliment Où.

La petite maison était coquettement entretenue mais sentait le poulailler que c’en était une horreur. Trois poules picoraient sur le sol de terre battue et un grand coq lançait son cocorico toutes les trente-cinq secondes à l’intérieur de la cuisine.

- Tenez messieurs, voici vos bancs. Quant à nous, nous nous maintenons dans ce fauteuil auquel nous astreint notre grand âge de quatre-vingt-onze ans. Ne vous souciez pas de ces dames de la basse-cour et du petit marquis pérorant. Qu’est-ce qui vous amène à venir consulter la fontaine de science que nous sommes ?

- Eh bien, avoua Quand, nous aimerions savoir comment on fait pour savoir où et quand en même temps.

- Où est Caen ? N’allez pas penser que je louvoie mais il me semble que c’est dans le Calvados, non ? Je crois même que c’est le royaume du Very Bad Trip ?

- En fait, précisa Où, nous voulons savoir plutôt quand et où.

- Quand et où… En même temps ? Dans le même espace-temps ? Vous voulez parler du temps qu’il fait ou du temps qui passe ? Est-ce que je vous ai déjà raconté l’histoire des quarante-deux fillettes ? Et vous connaissez celle de la femme aux trente-cinq cœurs ?

Etait-ce le bourbon, la chaleur méditerrannéenne, le grand âge voie l’Alzheimer du bonhomme ? A partir de ce moment le vieux se mit à bayer aux corneilles et à cligner des yeux comme prêt à s’endormir.

- Quand et où, en même temps ou séparément, la réponse est peut-être « aujourd’hui » ou « Hyères » ou « deux mains ». Ou « Ici et maintenant » ou « Partout ailleurs par Toutatis ! ». Tenez, avant que je ne m’endorme, lancez ces deux dés.

Où s’exécuta et sorti un cinq et un six. 

- La réponse à votre question se trouve dans l’allée 77 au cimetière marin, tombe n° trois sur la gauche. Excusez-moi, je vais devoir me rendre sur ma chaise percée puis aller faire ma sieste. C’est l’heure ou le malheur qui veut ça.

- Nous n’avions pas l’intention de prendre racine non plus, monsieur Quatorze. Nous vous remercions de votre conseil. Bonne fin de règne à vous et merci pour le bourbon, il était excellent.

***

190504 Nikon 177

Au cimetière marin, dans l’allée 77, la troisième tombe était celle d’un dénommé Wenceslas-André Stimane. Une inscription sur une plaque de marbre disait : « Merci de me venger si c’est possible. J’ai été lâchement assassiné le 7 juillet 1949 par des gens qui habitaient au n° 21 et qui étaient trois..»

Ils se rendirent au bureau du cimetière et demandèrent des explications sur ce crime commis par trois Sétois.

- Stimane, vous dites ? Trois ? Moi je ne sais pas trop, je suis la comptable, en place depuis quinze ans, c’est vous dire si je suis dure au mal. Mais si c’est trois, et ce n’est pas neuf, vous devriez partir tôt demain pour aller consulter la Gnangnan douillette.
- La Gnangnan douillette ? Elle habite où ? demanda Où.
- A Troyes !
- Et on partirait quand ? demanda Quand.
- A l’aube.
- C’est bien noté. Merci Madame.

190501 Nikon 035

Ils consacrèrent le reste de l’après-midi à arpenter les rues de Sète et à chercher des traces de Georges Braxens mais il y en avait peu. Ils montèrent par les petites rues et les escaliers du mont Saint-Clair admirer le paysage environnant. Puis ils trainèrent en ville, s'estasiant devant  les barques de pêche au pied de la maison de la mer.

A l’heure de l’apéro il y avait plein de monde chez Marinette. Ce soir-là ils terminèrent leur récital en envoyant « La supplique pour être renseigné sur la plage de Sète » de Georges Braxens et se dirent qu’au moins ils savaient où et quand ils pourraient se reposer de cette journée bien remplie : c’était ici et maintenant et c’était déjà quelque chose ! 



Pondu le 18 mars 2021 à l'Atelier d'écriture de Villejean

d'après la consigne AEV 2021-31 ci-dessous

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-31 DU 18 MAI 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

Cékankonvaou ? 

 

AEV 2021-31 Consigne Cornebique

Nous allons écrire ensemble un conte de randonnée, un récit initiatique ou un « road-movie » pour ados.

La trame de départ est calquée sur celle de « La Ballade de Cornebique » de Jean-Claude Mourlevat » :

« Dans le village des boucs, Cornebique, grand joueur de banjo, est amoureux de la belle Cornebiquette, mais celle-ci n'a d'yeux que pour Bique-en-Borne, son meilleur ami. Alors, une fois le mariage des deux tourtereaux célébré, Cornebique décide de partir "faire un tour" pour se changer les idées. Il n'avait pas prévu que ce petit tour durerait 5 ans, qu'il allait devenir le protecteur d'un petit loir traqué de toutes parts, et qu'il vivrait toutes sortes d'aventures hautes en couleurs. »

***

Nos personnages à nous sont deux perroquets amnésiques et alcooliques appelés «Où» et «Quand». Où se souvient de choses qui ont eu lieu par le passé mais ne sait plus où ça s’est déroulé. Quand se souvient très bien des lieux qu’il a visités mais ne sait plus quand c’était.

Ils partent de concert pour visiter des lieux de France et du monde où on pourra répondre à la question fondamentale qui les taraude : « Où et quand ? ».

Chaque jour ils se rendent dans une ville, la visitent, en notent dans un carnet les curiosités, les bizarreries et spécificités. Ils rencontrent des habitants qui les orientent vers la célébrité locale susceptible de leur donner des réponses à leurs questions et qui ne fait guère que les diriger vers une autre ville, un autre personnage sage ou fou qui pourra leur venir en aide.

Le soir venu ils se produisent comme musiciens dans l’auberge où ils se sont arrêtés car ils ont un énorme répertoire de chansons, en échange de quoi on leur offre le gîte et le couvert. La fête est toujours très arrosée, sans doute parce qu’on sort d’une période de confinement prolongé.

***

Chacune de vous prend en charge une de ces journées types.

1) Vous choisissez un personnage et un lieu dans la liste suivante et vous racontez une journée du duo.

Le Lion de Belfort
La grande duraille de Chine
La Chatte à nougats de Montélimar
L’abbé Tize à Cambrai
Le car naval de Nice
L’œil de Moscou
Les Bouchons de Lyon
Le chemin de Saint-Jacques de Concommelalune
Le grand Mouthénardier de Dijon
Les sosies de Strasbourg
Le very bad trip de Caen
Emile Tonnerre de Brest
La Milady de Nantes
La Poule Coucou de Rennes
La gnangnan douillette de Troyes
Le savant Savon de Marseille
Le grand Cru de Bordeaux
La Demoiselle Fromm d’Armentières
La Châtreuse de Parme
Les Multiples de Sète
Le mage Albert Gamotte de Nancy
La Fée Henriette du Mans
L’Aigle de Tolède
L’ogre de Bakou
Le curé de Cucugnan
La Belle de Cadix
Tartarin de Tarascon
Les Quatre serpents de La Rochelle
Le drôle de coco de Paimpol
Cyrano de Bergerac
Etc. (inventez si vous le souhaitez un personnage emblématique d’une ville)

 

2) Votre texte commence obligatoirement par :

« Le lendemain matin, lorsque Quand et Où se réveillèrent ils ne savaient plus très bien, à force d’avoir bu la veille, lequel était Quand et lequel était Où. Où savait qu’ils devaient aller rencontrer aujourd’hui (nom du personnage) mais il ne savait pas où. Quand savait qu’ils devaient aller un jour à (nom de la ville) mais il ne savait pas quand. »

La phrase finale obligatoire sera celle-ci :

« Le soir ils terminèrent leur récital en envoyant (titre d’une chanson si possible en lien avec la ville visitée) et se dirent qu’au moins ils savaient où et quand ils pourraient se reposer de cette journée bien remplie : c’était ici et maintenant et c’était déjà quelque chose ! »

Posté par Joe Krapov à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2021

Choses plaisantes vues à Lannion (Côtes d'Armor) le 15 mai 2021 (1)

210515 285 001 Bis
Cette voiture appartient à Tristan Xsara ? Euh, Tzara ?

210515 285 004

Zut ! J'ai perdu la référence d'un ouvrage dans lequel sont recueillies les devises de cadrans solaires !
Tant pis, je vais me débrouiller avec les moyens du bord(el) d'Internet pour une prochaine consigne d'atelier d'écriture !

210515 285 006

210515 285 007

210515 285 008

Posté par Joe Krapov à 12:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,