10 janvier 2021

Schubert in love / Rosemary Standley et l'ensemble Contraste

Si j'avais eu le temps de participer au Défi du samedi "urticaire", j'aurais enregistré une version du "Complexe de la truite" de Francis Blanche, un timbre plaqué sur la musique du quintette "La Truite" de Schubert. J'ai d'ailleurs cherché dans mes enregistrements une version des M'A2R1 d'O douce puisqu'elle est à notre programme mais n'ai pas trouvé la session où nous l'avions chantée. Du coup mes corréligionnaires du Défi ont dû se gratter ! ;-)

Je n'ai pas de passion particulière pour ce compositeur allemand (autrichien ?) né en 1897 et décédé en 1828. J'ai juste bien aimé par le passé les trois morceaux de lui qu'on trouve sur la B.O. du film "Péril en la demeure" de Michel Deville que je possède en disque vinyle.


Et puis je promène toujours l'anecdote qu'on m'a racontée. Un ami de mon grand-père, nommé Eugène Cacan, m'avait par plaisanterie, quand j'étais tout enfant, pris sur ses genoux et fait chanter "l'Ave Maria". Il faut dire que mon grand-père était communiste et que cet Eugène était un copain de régiment avec qui il a toujours conservé de très bonnes relations. De toute façon mon grand-père était un drôle de coco vu qu'il avait lui-même été enfant de choeur !

Eh bien aujourd'hui, je peux l'écrire, c'est pas mal du tout, Schubert ! Il faut dire que je m'auto-intoxique, depuis la veille de Noël, avec l'album "Schubert in love" de Rosemary Standley qui revisite le Franz avec un aplomb incroyable, des improvisations, des percussions, du jazz, du cha-cha-cha... 

J'adore surtout le cinquième morceau "Heidenröslein, D.257 Op.3 No. 3". Je crois que je vais me le faire, celui-là... quand j'aurai le temps !
 





Et carrément, disponible en ligne jusqu'au 21 janvier 2021,
le concert ques ces braves gens ont donné le 9 octobre 2020 au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines ! 

Posté par Joe Krapov à 17:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 janvier 2021

LE JEU DES SEPT DIFFÉRENCES

Ces deux photographies semblent identiques à première vue. Saurez-vous déceler cependant les sept différences qu'il y a entre elles ? 

 Baignade 1 Détail

 Baignade 2 Détail

Solution du jeu :

1 Augustin Caron, celui qui imite Napoléon avec sa main dans son gilet, ne sourit plus ;

2 L’érection un poil gênante de Georges Manaudou, à ses côtés, est enfin terminée ;

3 Christine Caron dite Kiki, casaque noire, cheveux au vent, s’est mise en position pour participer au match de water-polo à cheval sur le dos d’Emma Chassériau, casaque bleue, toque jaune ;

4 Georgette Manaudou a cessé de prendre la pose de la Vénus d’Urbin du Titien. Elle s’est assise sur le ponton et regarde le slip de Napoléon-Augustin ;

5 Adolphe Chassériau s’est rapproché de sa femme Emma et lui prodigue des conseils stratégiques pour le match de water-polo à venir ;

6 Amandine Manaudou est allée noyer sa petite soeur Laure qui criait vraiment trop fort ;

7. La petite Isaure Chassériau a encore disparu.

 

Pondu pour l'Atelier d'écriture de Villejean

d'après la consigne 2021-13 du mardi 5 janvier 2021 ci-dessous.

PAUSE PUBLICITAIRE

DDS 645 pile-wonderbra
Réalisé pour le Défi du samedi n° 645 d'après cette consigne : Wonderbra

Posté par Joe Krapov à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2021

A l'Île-Grande (Côtes d'Armor) le 30 décembre 2020 (1)

201230 Nikon 001

201230 Nikon 002

201230 Nikon 003

201230 Nikon 004

201230 Nikon 005

Posté par Joe Krapov à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2021

DEUX CARTES ET UNE LETTRE DE 1965

Donald Duck à Sablé (Marie-Annick 1965)

Chère Grand-mère

Je t’envoie une carte de notre pélerinage à Sablé-sur-Sarthe où tu étais réfugiée pendant la guerre. Aujourd’hui on y est avec Papa, Maman, ma petite sœur Dominique, Tata Roberte et la Deux chevaux Citroên. On n’a pas pu visiter le château parce que c’est une usine de chicorée mais Tata Roberte a acheté une boîte de biscuit en métal chez Drans. Elle a dit qu’elle me la donnerait quand elle serait vide. Papa a fait une réflexion et ils se sont encore chicorée ensemble. « C’est pas du gâteau de voyager avec vous deux ! » a dit Maman. Moi je suis resté baba devant des tas de choses ici. Déjà ils connaissent aussi Donald dans la Sarthe ! Il me faudrait au moins mille feuilles pour te raconter cette journée. Du coup je t’écrirai une lettre quand nous serons rentrés à Redon.

Je t’embrasse bien fort.

Annie.

P.S.

On a monté sur un cheval ! Tata Roberte a pris des photos !

***

Le cheval mal cadré 3Chère Grand-mère 

Les photos que Tata Roberte a prises de nous sur le cheval des Guilmo à Auvers-le-Hamon sont un peu ratées comme tu peux le voir. J’aurais bien voulu garder celle où je tiens le cheval par sa ficelle et où Dominique est dans la chaise de bébé en bois mais Maman a dit qu’elle te plairait alors j’obéis et je te la donne de bon cœur.

En voyant les photos aux têtes coupées, Papa a dit, pas très diplomate :

- Quand elle guillotine, celle-là, ce n’est pas du flan !

Et Maman et lui se sont encore chicorée parce que Tata Roberte est quand même la sœur de Maman et la belle-sœur de Papa. Papa s’est tu. Ca lui a claqué le beignet, comme on dit.

C’était quand même une belle journée que ce pélerinage à Sablé. Le matin on est passés embarquer Tata Roberte qu’on a mise à l’arrière de la 2CV avec nous et on a traversé de la campagne et de jolis villages : Saint-Nicolas-de-Redon, Chateaubriant, Pouancé, Renazé, Craon, Château-Gontier…

Le cheval mal cadré 1A Sablé on a retrouvé Colette, la grande copine de Maman. Elle habite en plein centre, sur la place Raphaël Elizé. Ce monsieur, le premier maire noir de France, a été déporté par les Allemands parce qu’il avait une tête de nègre. Ils sont pas gentils, les Allemands. Ils pouvaient pas rester dans leur Forêt Noire pendant la guerre de 14-45 ? Mais bon, c’est compliqué, les histoires de grands. Parce que les bombardements de Nantes c’étaient les Anglais et les Américains ! C’est gentil de balancer des bombes sur nos framboisiers ? Pas très chou, je trouve !

Donc en octobre 1943, vous êtes venues, toi, maman et Tata Roberte vous réfugier à Auvers-le-Hamon dans la ferme de M. et Mme Guilmo. Leur fille Colette est devenue la grande amie de maman et puis maintenant la marraine de Dominique. Elles allaient ensemble au collège à Sablé.

Pendant le repas de midi les trois copines ont parlé de ce temps-là et pendant leur conversation Papa a eu l’air de bien s’ennuyer. Du coup il a repris deux fois des rillettes de l’entrée et aussi une deuxième part de Pithiviers au dessert.

Le cheval mal cadré 4 (détail)L’après-midi on nous a emmenés voir l’abbaye de Solesmes, un grand bâtiment dressé au bord de l’eau dans lequel on enferme des religieuses, des jésuites ou des sacristains, j’ai oublié et puis on est allés voir Monsieur Guilmo, le père, dans sa ferme à Auvers. C’est celui qui fume avec son panier sur la photo.

C’est là qu’on a monté sur le cheval. Maman a chicorée encore Papa parce qu’il avait oublié d’emmené son Kodak à soufflet mais Tata Roberte avait le sien.

- A tous les coups, elles vont être ratées, qu’il a dit entre ses dents Papa en nous maintenant sur le bidet pour pas qu’on en tombe.

C’est vrai. On ne voit que ses jambes à lui et pas nos têtes à nous. Mais Tata Roberte est myope comme une taupe modèle. Ca explique.

Le cheval mal cadré 2Du coup, après la bataille, il a repris un autre coup de la « gnôle » du père Guilmo.

- Raymond, n’oublie pas que tu conduis ! a grondé Maman.

- Heulà ! C’est pas bien grave, a dit le père Guilmo. Les gendarmes d’ici n’ont inventé ni le fil à couper le beurre ni l’alcootest. Et puis, ce n’est que de l’eau ferrugineuse !

Tout le monde a ri mais je n’ai pas compris pourquoi. Et puis Monsieur Guilmo a repris de façon assez croquignole :

- De toute façon on ne peut pas doubler sur nos petites routes à cause des gros culs, alors autant ne pas rester sur une jambe ici !

Après on est reviendus à Sablé. On a fait un tour dans la rue de l’Île où il y a une place Dom Dérangé avec un bac à sable pour les enfants et des bancs pour s’asseoir discuter. Puis on est passés chez Drans, sur le quai, pour acheter des biscuits spéciaux de Sablé qu’on appelle des sablés de Sablé. Tata Roberte a acheté une grande boîte métallique. Maman en a acheté aussi mais moins et dans une boîte en carton.

Bonne année 1978 (Sophie Gallais)Avant qu’on reparte, j’ai bien regardé le château en face. Je me suis dit que plus tard je reviendrai peut-être vivre ici. Ce serait merveilleux si j’épousais le fils des chicorées Willot qui le possède ! Il doit avoir de la galette, non ? On verra bien !

Quel dommage que tu n’as pas pu venir avec nous ! Ca t’aurait rappelé le bon vieux temps !

J’espère que tu vas bien, je t’embrasse très fort et je te souhaite une bonne et heureuse année 1966 !

Annie

P.S. Fais des bises de ma part au cousin Jacquot et à son tonton Hulot quand il passera te voir !




Pondu  pour l'Atelier d'écriture de Villejean du mardi 5 avril 2021

d'après
la consigne 2021-13 ci-dessous.

AEV 2021-13 - jean-paul - boîte de sablés

 

 

06 janvier 2021

Ploumanac'h (Côtes d'Armor) en couleur renforcée le 2 janvier 2021 (1)

210102 Nikon 001

210102 Nikon 010

210102 Nikon 012

210102 Nikon 013

210102 Nikon 018

Posté par Joe Krapov à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Ploumanac'h (Côtes d'Armor) en couleur renforcée le 2 janvier 2021 (2)

210102 Nikon 020

210102 Nikon 024

210102 Nikon 038

210102 Nikon 044

210102 Nikon 048
Le monde est gris, le monde est bleu !

Posté par Joe Krapov à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 janvier 2021

CONSIGNE D'ÉCRITURE 2021-13 DU 5 JANVIER 2021 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

 D'autres inconnu·e·s

Voici vingt-deux photos d'inconnu·e·s retrouvées dans une sacoche d'archives familiales ainsi que deux photos de paysages. Faites-les parler ! Inventez, racontez ce que vous voulez à partir d'une ou plusieurs d'entre elles. Si cela peut vous aider, vous insérerez dans votre texte cinq noms de gâteaux tirés de la liste jointe au bas des photos.

Oui, on sait, ce n'est pas de la tarte, aujourd'hui ! Bonne année 2021 à vous quand même !

Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

 Baignade 1 Détail

 Baignade 2 Détail

 Le Pédalo Détail

 Baignade 1

 Baignade 2

 Le pédalo

Dans l'herbe tendre 1

 Dans l'herbe tendre 2

 La Dame au col de fourrure

 Dans l'herbe tendre 1

  Dans l'herbe tendre 2

La Dame au col de fourrure

La Famille Toutsourire 1

La Famille Toutsourire 2

 La Famille Toutsourire 3

 La Famille Toutsourire 1

 La Famille Toutsourire 2

 La Famille Toutsourire 3

Le cheval mal cadré 2

 

 

 Le cheval mal cadré

 Le cheval mal cadré 3

 Le Cheval mal cadré 1

  Le Cheval mal cadré 2

  Le Cheval mal cadré 3

 Le quatuor devant l'usine

 

 

 Le train

 Les Porteurs de chapeaux (détail)

 Le Quatuor devant l'usine  Le Train  Les Porteurs de chapeaux
 

Les inconnus du café 01

 

 

 Les inconnus du café 02  Les inconnus du café 03
 Les Inconnu·e·s du café 1

  Les Inconnu·e·s  du café 2

 Les Inconnu·e·s  du café 3

 Les inconnus du café 04

 L'homme qui fait signe (détail 2)

 Un homme et trois femmes

Les Inconnu·e·s  du café 4

 L'Homme qui fait signe en levant le poing

Dans l'herbe tendre 3 

Marie G

 Un carrefour dans la ville

 Vue vers les Houches depuis la chambre 12 d'un hôtel des Bossons

 La cousine Marie G. en bayadère (cliché de Ludovic Briand fils, 13, rue Brizeux à Rennes)

 Vue par la fenêtre d'un immeuble situé dans une ville inconnue (Paris si l'on en juge d'après la colonne Morris ?)

 La vue vers Les Houches depuis la chambre 12 d'un hôtel des Bossons en Savoie

 Africain  - Alléluia  - Ardéchois - Baba au rhum  - Baklava - Barquette aux marrons - Bavarois  - Beignet aux pommes - Bichon au citron - Biscuit - Bretzel - Brioche - Bûche de Noël - Cake - Ça va se savoir - Canelé bordelais - Cannoli siciliens - Chanteclair - Charlotte - Chausson aux pommes - Chausson italien - Chinois - Chocolatine - Chou à la crème - Clafoutis - Colombe de Pâques - Concorde - Congolais - Conversation - Cookie - Cornes de gazelles - Craquelin  - Crème brûlée - Crêpes - Croissants - Croquignoles - Croustillon - Crumble - Divorcé - Échaudé - Éclair - Far breton - Feuilleté - Financier - Flan - Fondant au chocolat - Forêt noire - Fraisier - Framboisier - Frangipane - Friand - Gâche de Vendée - Galette - Galette des rois - Gâteau - Gaufre - Gaufrette - Gland - Gougère - Halva - Hérisson - Jésuite - Kadaïf - Kouign amann  - Langue-de-chat - Loukoum  - Madeleine - Macarons - Mendiant - Meringue - Merveilleux - Miche - Mille-feuilles - Mirlitons de Rouen - Moka - Mont-Blanc  - Muffin - Navette de Marseille - Noix charentaise - Nougat de Tours - Opéra - Oranais - Oreillettes - Omelette norvégienne - Oublie - Pain au chocolat - Pain perdu - Paris-Brest - Pastis - Petit four - Pithiviers - Pompe à l'huile - Pont-neuf  - Profiteroles - Pudding - Praline - Quatre-quarts - Queue de castor - Religieuse - Rose des sables - Sacristain - Saint-germain - Saint-honoré - Savarin - Spéculoos - Tarte - Tarte Tatin - Tête-de-nègre - Tiramisu  - Tourteau fromager - Tourtière - Tresse au beurre – Vitréais.

04 janvier 2021

ALIMENTAIRE, MON CHER WATSON !

J’ai eu de l’urticaire
Au Caire,
Un superbe érythème
A Brême, 
Des hémorroïdes
A Madrid
Et même la gale
Au Portugal !

Je me suis détruit la vessie
A Tbilissi,
J’ai chopé des staphylocoques
A Bangkok,
Failli crever de tourista
A Bogota.

J’ai été infesté de boutons
A Canton
Et j’ai vomi tous mes boyaux
En Ohio
Puis je suis parti en sucette
Dans un état proche du Massachussetts
Et j’ai échappé au scorbut
A Bridgeport, Connecticut.

201231 285 023

Le bortsch et la vodka
Me bousillent l’estomac,
La tourte au pangolin
Me troue les intestins
Et la panse de brebis farcie
Se termine en septicémie.

201028 285 003

Alors tu comprends, Bérengère,
Je fuis la cuisine étrangère.

Même si tu dis qu’c’est sans danger
Tu peux y aller seule, à Tanger,
Manger du couscous au fenouil !

201011 285 001

Ecrit hors délai pour le Défi du samedi n° 643
d'après cette consigne : urticaire.

N.B. Les mets photographiés qui illustrent ce billet, consommés par les Krapov et leurs hôtes,
n'ont provoqué aucun malaise, bien au contraire !

Posté par Joe Krapov à 18:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :