13 janvier 2021

LA DANSE DES MOTS

Ca y est ! C’est reparti ! Bienvenue à Korototoka, le pays des encres d’automne ! Ces grands-mères qui savent tout sur le monde des hommes vont encore se battre pour décrocher le prix !

Les voilà réunies à nouveau dans la maison aux têtes bien faites, en train de gratter, gratter sur leur mandoline la petite musique littéraire qui épatera peut-être la galerie des jalousies !

Les voilà qui cheminent par les routes de l’Imaginaire, entraînées par leur stylo-plume dans une folie passagère, dans la quête de l’arbre à promesses, dans le rêve d’un moment de gloire.

Lesquels, parmi ces soixante-douze titres de romans, vont leur inspirer des textes à crier dans les ruines, des contes de science-fiction, des poèmes du quotidien ou des bluettes sentimentales ? Chacune est la souveraine en son domaine et les membres du jury, comme l’année dernière, auront fort à faire pour trancher entre les copies rendues.

AEV 1920-11 miss-islande-jugee-trop-grosse-lors-dun-concours-de-beaute

Dieu merci, nous ne sommes pas à l’élection de Miss Islande et nos écrivaines automnales n’auront pas à défiler en maillot de bain avec écharpe et diadème ! Les candidats de Mister Islande non plus n’auront pas à montrer leurs muscles bien huilés ! Mais quel plaisir ils et elles éprouveront si leur texte se trouve ne serait-ce que lu lors de la cérémonie de remise des prix ! Quelle joie si une musicienne habille de mélodie la chanson de Julien, si un comédien transporte de sa voix suave les petites nouvelles de Vanessa et Virginia !

C’est ce qui plaît le plus à L’Hermitage ce jour-là. On oublie les auteurs, la Grande librairie, le chapeau d’Amélie, la dégaine déglinguée de Michel ou les bégaiements de Patrick. Il n’y a plus que des titres, des titres de noblesse décernés au citoyen lambda, à la jeteuse d’encre anonyme, à celles et ceux qui font escale ici dans ce port si précieux de la médiathèque et viennent, au retour du printemps, ainsi que l’écureuil, retrouver leurs mots-trésors, voir si leurs couleurs automnales ont fait germer du plaisir dans les yeux et les oreilles du jury.

Vous vous demandez sans doute, alors que l’on arrive au bas de cette page, qui je suis et d’où je parle, pourquoi je sais toute cette cuisine d’herbes sauvages ? C’est bien simple : je suis l’organisatrice du concours, la maîtresse du lieu, la bibliothécaire. Quand la fête est finie, c’est moi qui éteins les lumières. Jusqu’à ce qu’elles se rallument, à l’automne suivant, dans les yeux de ces gens qui écrivent et qui rêvent à partir de nos livres.

Pondu à l'Atelier d'écriture de Villejean le 3 décembre 2019
d'après la consigne 1920-11 ci-dessous,
empruntée au concours Encres d'automne 13
de la Médiathèque de L'Ermitage

P.S. Les résultats sont tombés ce jour : mes copines et moi n'avons rien gagné, snif, sauf le plaisir d'avoir participé !

Posté par Joe Krapov à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


CONSIGNE D'ÉCRITURE 1920-11 DU 3 DÉCEMBRE 2019 A L'ATELIER DE VILLEJEAN

2019_Encres d'automne_Affiche

La consigne est la suivante : vous insérez dix à quinze titres des romans acquis récemment par la bibliothèque dans un texte qui, tapé en caractères times new roman 12, tiendra sur le recto d'une feuille 21 x 29,7 cm.

Voici la liste des titres proposés :

77 - A crier dons les ruines - Avant que j'oublie - Bienvenue à Korototoka  - Boréal - Ces grands-mères qui savent tout - C'est la faute du vent - C'est moi qui éteins Ies lumières - Comme une gazelle apprivoisée - Coup de vent - De pierre et d'os - Extérieur monde - Farallon lslands - Jeanne des falaises - Journal d'un amour perdu - La calanque de l'aviateur - La chanson de Julien - La ferme des lilas - La ferme du bout du monde - La galerie des jalousies - La légende du Pilhaouer - La maison aux têtes - La maison du bout du village - La panthère des neiges - La part du fils - La souveraine en son domaine - La vie en chantier - L'apocalypse est notre chance - L'arbre à promesses - lci n'est plus ici - Le bal des folles - Le berceau - Le bonheur n'a pas de ride - Le ciel par-dessus Ie toit - Le corps d'après - Le destin de Cassandra - Le destin de Marie - Le gréement de Camaret - Le jardin - Le monde des hommes - Le prix - Le secret de la Belle-Epine - Les altruistes - Les Amazones - Les Amours d'AIfred - Les calendriers - Les chemins de promesse - Les disparus de Trégastel - Les frères Quinn - Les mille talents d'Euridice Gusmao - Les Rochefort - Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla - Les soeurs Ferrandon - Les testaments - L'irrésistible histoire du café myrtille - L'ombre de la fauvette - Maintenant, comme avant - Miss lslande - Mur Méditerranée - Opus 77 - - Par les routes - - Paz - - Pour I'amour de Ia vigne - Seules les pierres Ie savaient - Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Tout ce que tu vas vivre - Trois étoiles et un meurtre - Un été d'herbes sèches - Une folie passagère - Une soupe aux herbes sauvages - Vanessa et Virginia - Vilaine blessure

Posté par Joe Krapov à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,